Aller au contenu

une nouvelle taxe?


cloud25000

Messages recommandés

Membre, 38ans Posté(e)
cloud25000 Membre 517 messages
Baby Forumeur‚ 38ans‚
Posté(e)

Et comme je viens de l'apprendre aux informations de 13h, une nouvelle taxe va bientot apparaitre.. et qui va encore payer cette taxe?? c'est nous, pauvre francais.

On en bave pour s'en sortir et voila qu'il va encore falloir payer..

Cette fameuse taxe pour lutter contre l'obésité. Taxer tout ce qui est trop gras, trop salé et trop sucré..

Une taxe qui va passer de 5,5 % à 19.5% ..

Marre de se pays où on va finir par aller travailler pour payer ce que l'on a payer.

extrait d'article:

Un rapport de l'inspection générale des affaires sociales préconise de taxer les boissons sucrées, de relever les droits sur l'alcool et d'augmenter la TVA sur certains aliments.

coeur-.gif Lutter contre l'obésité en comblant le trou de l'assurance-maladie¿ C'est en substance l'objet d'un nouveau rapport de l'Inspection générale des affaires sociales et de l'Inspection générale des finances, remis fin juillet à la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, et au ministre du Budget, Eric Woerth. Les sodas, glaces, chips ainsi que les produits de la restauration rapide seraient concernés, nous apprend mardi le quotidien «Les Echos». Un projet déjà envisagé en février dernier par Eric Woerth qui attendait à l'époque un rapport sur «la pertinence et la faisabilité d'une taxe nutritionnelle.»

Financer l'assurance-maladie

Si sa mise en ¿uvre est difficile, les auteurs du rapport la jugent néanmoins justifiée alors que les pathologies dues au surpoids sont liées à «l'excès de la consommation de graisses, de sucres rapides et de sel mais aussi d'alcool.» Et d'estimer que si «les déséquilibres alimentaires encore constatés aujourd'hui devaient perdurer, il est peu douteux que la prévalence des troubles et pathologies chroniques augmentera (¿) et rendra peu soutenable l'avenir du financement de la protection sociale», poursuit le journal économique.

Pour agir sur les comportements alimentaires, l'Igas et l'IGF insistent alors sur l'alourdissement de la fiscalité, même si l'effcicacité nutritionnelle d'une taxe n'est pas garantie, sauf à taxer lourdement les produits. «Il convient clairement de présenter cette action fiscale comme une mesure de financement de l'assurance-maladie, produisant par ailleurs un effet de signal à l'égard des consommateurs et des industries agroalimentaires», explique les auteurs.

Quels produits taxés ?

Trois pistes sont envisagées pour éviter une taxe nutritionnelle «pure et dure» liée au taux de graisse, sucre ou de sel. L'Igas et l'IGF préfèrent «utiliser la fiscalité indirecte existante.» Ainsi, pour les boissons alcoolisées et sucrées, le rapport préconise de réévaluer les droits d'accises, plutôt que d'augmenter la TVA. Son taux serait variable selon les produits, donnant un avantage aux jus de fruits sans sucre ajouté et aux boissons allégées. Pour les boissons alcoolisées, les auteurs estiment qu'il «ne serait guère cohérent de taxer davantage les boissons sucrées (¿) tout en continuant de laisser inchangée la fiscalité applicable aux boissons alcoolisées, y compris les vins.» Un vin est taxé de 3,4 centimes par litre, contre 5,8 euros par litre pour un alcool égal ou supérieur à 40 degrés (1).

La taxe à 5.5% sur les produits alimentaires de première nécessité est également remise en question, alors qu'elle «ne prend pas en compte une logique de santé publique.» Ainsi, certaines charcuteries, condiments (mayonnaise, ketchup, etc.), chips, pop-corn, biscuits salés, chocolat, fruits à coque, pâtisseries et certains desserts lactés présentent pour les auteurs un excès incontestable de graisses et sucres rapides. Les auteurs jugent cependant «hors de question que l'ensemble de ces produits passent au taux normal de la TVA (19.6%)», laissant le choix au gouvernement de trancher.

La restauration rapide est également dans le collimateur des auteurs du rapport. «Agir sur les seuls produits alimentaires vendus à domicile demeure insuffisant», estime l'Igas et l'IGF. Les ventes de fast-food, et de «snacking» (sandwichs, hamburgers, etc.) pourraient subir une hausse de la TVA, principalement sur les ventes à emporter.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre+, 36ans Posté(e)
Mel&Yo Membre+ 21 245 messages
Baby Forumeur‚ 36ans‚
Posté(e)

Ouai Merde..... :snif::snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 43ans Posté(e)
bundy Membre 104 messages
Baby Forumeur‚ 43ans‚
Posté(e)

cette taxe c'est le comble du ridicule en plus ils trouvent une excuse bidon pour faire passer la pillule.C'est vraiment insensé bientôt ils vont nous taxer le droit de vivre aussi quel pays :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, , 112ans Posté(e)
Inoki Membre 1 780 messages
112ans‚ ,
Posté(e)

Ouais....allons à l'élysée bruler les vieux et les vielles faut bien qu'un jour ils payent...euh je m'égare.............taxe de merde :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 38ans Posté(e)
cloud25000 Membre 517 messages
Baby Forumeur‚ 38ans‚
Posté(e)

ben quand on y reflechi bien, il faut bien taxer ce qui serait susceptible de rapporter beaucoup d'argent .. le coca cola; les snickers etc...

c'est vraiment n'importe quoi.. Pour l'obésité... et j'aimerais bien savoir ce que cette taxe va financer ??

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×