Un double attentat meurtrier sème le chaos à Istanbul


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)

t'as pas moins gore comme illustration?

si la turquie pète les plombs aussi...où va-t-on?

Modifié par goldored

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eoghann Membre 232 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Et forcément on accuse le PKK.Encore...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eoghann Membre 232 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Personnellement, je retiens ça dans l'article :

"LŽattentat coïncide également, à quelques heures près, avec le début à Ankara, lundi matin, des délibérations de la Cour constitutionnelle concernant une possible interdiction du Parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir depuis 2002 et accusé dŽactivités antilaïques."

Alors aucune raison de pointé le PKK du doigt.

De toutes façons le jour où on pourra croire le gouvernement et les médias turcs...

L'image est très bien. Si on ne montre pas la "réalité" des faits, autant ne rien montrer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
117564581_resize_crop320par220.jpg

Kurdes, islamistes ou ultras? Enigme terroriste en Turquie


Mardi 29 Juillet - 13:02

Deux engins explosifs ont tué 17 personnes dimanche à Istanbul. Le pouvoir met en cause les rebelles kurdes. Le PKK dément toute implication.

Les ministres et les membres des familles des victimes de l'explosion prier à côté des cercueils au cours d'une cérémonie funèbre à Istanbul (photo de gauche).




Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a sans les nommer accusé hier les rebelles kurdes d'avoir perpétré le double attentat qui a fait dimanche 17 morts à Istanbul.

Pour la presse, les attaques seraient des ripostes aux opérations de l'armée contre les rebelles au nord de l'Irak et dans le sud-est de la Turquie à majorité kurde.

Le Parti des travailleurs du Kurdistan le PKK a cependant démenti hier toute implication dans le double attentat de la veille: les explosions, a assuré l'un de ses responsables, sont l'oeuvre de «forces sinistres».

En tout état de cause, les accusations qui pèsent sur lui se heurtent à de nombreuses interrogations. Sur le lieu des attentats: un quartier populaire d'Istanbul, mégalopole où réside une forte communauté kurde. Sur les cibles choisies: les passants d'une rue commerçante, plutôt qu'un site touristique du littoral, ou un bâtiment officiel de l'administration et de l'armée. Sur le «mode opératoire»: un piège conçu pour attirer les curieux dans un premier temps et les tuer dans un second. Cette combinaison explosive n'est pas dans sa manière.




JEAN-FRANéOIS VERDONNET
Suite de l'article...
Source: 24Heures.ch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Il y a de grosses tensions effectivement... la laïcité reste une question très importante en Turquie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant