Aller au contenu

Les Podalydès, la voie du cadet


Belizarius

Messages recommandés

VIP, Mangeur de fromage, 41ans Posté(e)
Belizarius VIP 22 812 messages
41ans‚ Mangeur de fromage,
Posté(e)
50px-TocArtsTheatre.png

Les Podalydès, la voie du cadet


Jeudi 24 Juillet - 22:43

Un coup d'oeil suffit pour prendre la mesure du déséquilibre. La crinière brune de Bruno Podalydès dégage une vitalité intacte, en dépit de ses 47 ans. Les cheveux de son frère cadet, Denis, sont d'évidence plus épars.



L'air de famille ne s'impose pas au premier regard entre le réalisateur de Versailles rive gauche (1992), Le Mystère de la chambre jaune (2003), Bancs publics, Versailles rive droite (sortie le 22 octobre) et son frère, comédien, sociétaire à la Comédie-Française, metteur en scène de théâtre.

Il faut longuement observer leur regard pour déceler une éventuelle ressemblance. On se montre d'abord sensible à ce qui les sépare. En l'occurrence cette ligne de démarcation capillaire, véritable frontière existentielle, qui induit chez eux un rapport différent à la vie.

Longtemps, Denis s'est demandé ce qui pouvait rapprocher les membres de sa famille. Il voulait trouver cet élément qui unit une fratrie malgré tout ce qui l'oppose. Tâche dantesque quand on réalise que les Podalydès forment davantage un phalanstère qu'une fratrie. Chez eux, la force du nombre, avec la diversité qui s'y attache, devrait normalement avoir raison du dénominateur commun. Leur grand-mère maternelle, libraire, devenue veuve très jeune, a eu trois enfants, un fils et deux filles. L'une d'elles, professeur d'anglais, et son mari, pharmacien, deviennent les parents des quatre garçons Podalydès. Ces trois générations vivent dans le même immeuble, avenue du Maréchal-Gallieni, à Versailles.


Suite de l'article...
Source: LE MONDE | 23.07.08
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×