Et si on parlait du Blues, en musique?

pascalin Membre 15 219 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)

Tito & Tarantula _ Strange Face Of Love

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Flovia Membre 3 074 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

;) Je connaissais pas, Pascalin, très sympa! ;) Pas vu le film, non plus... :smile2:

...Parce que je l'écoute en ce moment ;)

I held my baby last night - John Primer

Yeaaah!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wild VIP 3 879 messages
Lonesome Cowboy‚ 32ans
Posté(e)

On me souffle dans l'oreillette que Billie Holiday est une chanteuse de jazz..

Pourtant quand j'écoute ça, j'ai l'impression qu'elle a sa place ici:

bT*xJmx*PTEyMjAzMjU4OTgxNDQmcHQ9MTIyMDMyNTg5OTk1NiZwPTMwODM*MSZkPSZuPSZnPTE=.gif

Faudra vraiment que j'essaie de comprendre comment différencier le jazz du blues ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucy Van Pelt Membre 27 463 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le jazz est comme le grand fleuve dans lequel se jettent beaucoup de petites rivières dont le blues. Le jazz est une musique qui née de la fusion des rythmes de musique africains, espagnoles, créoles, des chants religieux des églises protestantes noires (negro spiritual), des chants et des cris de travail des esclaves noirs, des marches de fanfares, des danses de la fin des années 1800 et du ragtime, une musique de piano ressemblant au piano mécanique. Vocalement, parce qu'on chante aussi le jazz, il vient d'une difficulté des premiers noirs à parler correctement l'anglais. Comme ils ne pouvaient pas l'articuler comme nous parce que leurs différentes langues africaines n'utilisaient pas les mêmes sons, ils l'ont déformée, ils l'ont adaptée, ce qui les a amenés à l'enrichir avec des sons de voix tout à fait nouveaux. Le jazz est donc une musique qui a beaucoup de racines différentes très vastes et très noires et que l'on dit être né aux Etats-Unis il y a un peu plus de 80 ans. Dans la grande famille du Jazz, il y a la petite famille du blues. Le blues s'inspire directement du folklore noir américain, c'est-à-dire des chants et des cris de travail des esclaves noirs des Etats-Unis. Le blues est donc une partie seulement du jazz. Le blues peut être vocal ou instrumental.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wild VIP 3 879 messages
Lonesome Cowboy‚ 32ans
Posté(e)

Ah merci. Donc du de fait, différencier le jazz du blues n'a pas plus de sens que de différencier l'eau d'un verre de l'eau d'une bouteille ^^

Merci pour cette explication. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wild VIP 3 879 messages
Lonesome Cowboy‚ 32ans
Posté(e)

Yoko Kanno, diverses musiques tirées de Cowboy Bebop

Et s'il y a des fans d'harmonica comme moi, je vous propose de vous renseigner sur l'harmoniciste qui interprète les deux dernières: Ryuichiro"Weeping Harp" Seno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Flovia Membre 3 074 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le jazz est comme le grand fleuve dans lequel se jettent beaucoup de petites rivières dont le blues. Le jazz est une musique qui née de la fusion des rythmes de musique africains, espagnoles, créoles, des chants religieux des églises protestantes noires (negro spiritual), des chants et des cris de travail des esclaves noirs, des marches de fanfares, des danses de la fin des années 1800 et du ragtime, une musique de piano ressemblant au piano mécanique. Vocalement, parce qu'on chante aussi le jazz, il vient d'une difficulté des premiers noirs à parler correctement l'anglais. Comme ils ne pouvaient pas l'articuler comme nous parce que leurs différentes langues africaines n'utilisaient pas les mêmes sons, ils l'ont déformée, ils l'ont adaptée, ce qui les a amenés à l'enrichir avec des sons de voix tout à fait nouveaux. Le jazz est donc une musique qui a beaucoup de racines différentes très vastes et très noires et que l'on dit être né aux Etats-Unis il y a un peu plus de 80 ans. Dans la grande famille du Jazz, il y a la petite famille du blues. Le blues s'inspire directement du folklore noir américain, c'est-à-dire des chants et des cris de travail des esclaves noirs des Etats-Unis. Le blues est donc une partie seulement du jazz. Le blues peut être vocal ou instrumental.

Mon sentiment ;) :

A mon avis, le Blues ne fait pas partie de la famille du jazz. Si, comme le Gospel et le Jazz, le Blues trouve ses origines dans les musiques percussives d'origine africaines, c'est bien le seul élément qu'il ait en commun. Ces trois familles Blues, Jazz, Gospel sont bien distinctes.

Tu évoques le Ragtime. En effet, il commence à apparaître sous une forme primaire vers 1870. Mais il est au départ l'oeuvre de pianistes noirs qui connaissaient les oeuvres classiques du vieux continent. C'était une musique de salon. Les ragtimes sous la forme dont on les connait aujourd'hui ne verront le jour qu'en toute fin du XIX è. On y retrouve une mélodie syncopée inspirée du Classique, cadencée par un rythme de basses à quatre temps. Ce style tombera progressivement en désuétude avec l'arrivée du jazz.

Quant au jazz, apparu fin XIX è, il est la conséquence de la récupération des instruments de musiques laissés par les bataillons de la guerre de sécession. Sorti des bouges de la Nouvelle-Orléans, c'est un style fondé sur un canevas musical, mais qui laisse une grande part à l'improvisation. Ce qui n'était pas le cas ni du Early Blues, ni du blues traditionnel, qu'il soit urbain ou rural.

Le jazz parviendra à conquérir toute l'Amérique, parce qu'il était considéré par les professionnels du show-biz comme une affaire rentable.

En effet, on acceptait le jazz, dans la mesure où il n'était pas vraiment écouté: ce n'était à l'origine qu'un style musical propre à faire danser, ou un fond sonore sur lequel les grands chanteurs de l'époque pouvaient exprimer leur talent.

Le jazz s'est embourgeoisé. De jazz New Orleans, fanfare et festif, et suite à sa migration vers Chicago en 1917, il apparaîtra, après les années 20, comme la musique de tout un chacun, légèrement syncopée, ornée de riffs swing et d'interludes batterie. Ce sera donc un véritable bouleversement purificateur que l'arrivée du Be-Bop. Mais c'est une autre histoire...

La confusion entre jazz et blues, pour certains, aujourd'hui, peut venir du fait que les premiers enregistrements blues ont été faits sur une mélodie jazz. Pour ex. cet enregistrement notoire, le chant blues de Mamie Smith sur "Crazy blues" (1920).

Ecoutez la trame musicale, un tempo plus lent, certes, mais bel et bien jazz:

Très proche donc d'une musique de cabaret.

Pour les producteurs de l'époque, le blues se décline en noir au féminin, avec des accents à la vaudeville.

Ma Rainey, Bessie Smith et Ida Cox, auront ensuite un énorme succès.

Le blues rural n'était pas encore enregistré, à cette époque, vous allez comprendre pourquoi.

Comme tu l'as dit, le blues plonge en effet ses fondations dans les plantations de coton ou de canne à sucre, lesquelles vont être le creuset des diverses cultures qui se mêlent au milieu du XIXè siècle (disons aux alentours de 1840), dans le sud des States: africaines de l'ouest, malheureusement (!), mais aussi amérindiennes Cherokee et Choctaws, irlandaises et écossaises, ainsi que jamaïcaines (de par les échanges commerciaux d'esclaves). Ce sont ces échanges de traditions orales et musicales (worksongs et field hollers - chants "call & response" rythmés au son cadencé de la pioche-

, spirituals, ballades celtiques, mélopées cherokees, violons highlanders...) qui donneront naissance au blues.

Les "songsters" ( musiciens et chanteurs itinérants) apparaissent comme les précurseurs du blues.

A l'origine blancs ou blacks, ils reprenaient, de campements d'ouvriers forestiers en campements de constructions routières ou ferroviaires, de vieux standards folk anglo-irlandais ou hispaniques, en modifiant le texte, souvent poétique, pour qu'il colle au quotidien des manutentionnaires.

Les songsters noirs, eux, s'adressaient à un public spécifique d'anciens esclaves. Ségrégation oblige!!! Sur des shéma musicaux traditionnels, empruntés au folk celtico- hispanisant, et retravaillés rythmiquement par ex. avec le fameux balancement à contre-temps, ils racontaient les exploits de leurs semblables en cette terre d'exil. Puis petit à petit, ces songsters se feront l'écho de ce mal de vivre qui ronge la population noire du sud, abordant les thèmes des peines inhérentes à leur statut. Ses chansons, souvent écrites avec humour, parfois grivoises, permettent de supporter ce joug.

On peut les voir comme une forme de rébellion collective.

A noter que la guitare ne fera son apparition dans le Mississippi qu'à la fin du XIX è siècle. Les premiers guitaristes ne sont évoqués qu'à partir des années 1900. Auparavant, seuls violons, banjos, washboard et accordéons sont joués.

Les spécialistes pensent que le "vrai" blues est apparu aux alentours de 1895.

Si le songster semait la tradition folk à tout vent, le bluesman, lui, va exprimer ses émotions selon un canevas musical différent, à la fois plus souple et plus strict.

Ces premiers blues seront, au départ, des alexandrins chantés en douze mesures (peut-être une résistance face aux huit mesures imposées par les blancs), et utilisant une séquence harmonique basée sur trois accords dominants (Ier, IVè et Vè degrés), avec l'altération "blues-note" du premier et du quatrième.

Par contre, dans des styles comme le Delta, les accords se réduisent à deux voire un seul.

Après, il y aura ralentissement du tempo, mais aussi l'apparition de la première personne du singulier, le "Je", qui donnera son identité au blues.

Il n'empêche, le blues rural restera longtemps cantonné dans le "ghetto" ségrégationniste, avant d'être reconnu comme style à part entière et gravé.

Et puis, les seuls studios d'enregistrements se situant respectivement à New York et Chicago, les bluesmen du sud profond ne risquaient pas d'y accéder.

Seuls Leadbelly (1936), Syd Hemphill, Rvd Gary Davis et quelques autres ont enregistrés de façon précoce.

Voilà, je ne voulais pas, au départ, vous ennuyer avec tous ces détails, afin que ce topic reste festif! Mais j'espère que les quelques précisions ci-avant donneront un autre éclairage au courant musical à part entière qu'est le Blues.

:smile2:

Modifié par Flovia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 219 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
Faudra vraiment que j'essaie de comprendre comment différencier le jazz du blues ^^

L' harmonie blues de base est du I-IV-V alors que dans le jazz de base c'est du II·V·I ;

Ce sont les cadences harmoniques caractéristiques de ces deux styles de musiques, reconnaissables à l'oreille entre mille.

Le blues traditionnel se base sur 3 accords et le degrés IV (7) est la caractéristique du blues .

De plus , l 'autre caractéristique du blues consiste à être en douze mesures le plus souvent^^ ,fondées sur l'accord de base ( tonique ,dominante,sous-dominante). cette structure reste immuable (à quelques exceptions près).

Un autre aspect et ingrédient important ,sont les Blue notes ;

La musique que les noirs amenèrent d'Afrique au Nouveau Monde était en majeure partie pentatonique , c'est à dire que leur gamme ne comptait pas sept notes comme la nôtre ,mais cinq ;Lorsque ces musiciens noirs furent confrontés à la musique européenne , ils durent adaptés leur sensibilité pentatonique à notre système tonal.

Seuls les deux degrés qui étaient absents de leur système demeuraient problématiques , en l' occurence le troisième et le septième degré .

Ils furent contraints de les infléchir pour les rendre accessibles à leur propre feeling musical .

C'est au cours de ce processus , que la tierce mineure et la septième mineure devinrent les fameuses Blue Notes ;

Plus tard ,d'autres musiciens introduiront la quinte diminuée qui deviendra aussi une Blue Note .

@ Flovia ,je tiens à présenter mes excuses pour ce hors-sujet , mais il me paraissait essentiel ,évident eut été le terme le plus approprié ?, pour avoir un regard le plus large possible sur l'approche de ces deux styles musicaux ,d'apporter quelques précisions , quoique l'on pourrait créer un topic ( de façon historique ,technique, social etc .. j'entends) pour chacun d'eux :smile2: ;( il y a tellement de choses à dire sur la musique...)

<h3 class="article">

</h3><h3 class="article">

</h3>

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Flovia Membre 3 074 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
@ Flovia ,je tiens à présenter mes excuses pour ce hors-sujet , mais il me paraissait essentiel ,évident eut été le terme le plus approprié ?, pour avoir un regard le plus large possible sur l'approche de ces deux styles musicaux ,d'apporter quelques précisions , quoique l'on pourrait créer un topic ( de façon historique ,technique, social etc .. j'entends) pour chacun d'eux :sleep: ;( il y a tellement de choses à dire sur la musique...)

T'excuser de quoi, Pascal? ;) Bien au contraire! Je n'aurais pas su expliquer l'harmonie des deux styles comme tu l'as fait! :smile2: Je n'ai jamais joué de jazz (et d'ailleurs, l'aurais-je pu?). Malgré cela, à l'oreille, intuitivement si je puis dire, le jazz et le blues m'ont jamais paru semblables. Donc merci à toi pour ces éclaircissements si bien expliqués, hyper intéressant! ;)

Quant à créer un topic historico-musical sur ces courants, pourquoi pas? :mouai:

Si tu commences, je te suis illico, no souci! ;) On va faire un record d'audience, m'est avis! :bravo: ...Graaah, il n'empêche, c'est tentant...(tu me fais signe, d'ac? :sleep: )

Allez, un peu de zik, en attendant... ;)

Otis Rush

Byther Smith - Hard times

It hurts me too - Elmore James

A pluuus, bise à toi :third:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Flovia Membre 3 074 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Génial, Pascalin ! :smile2:

Bon, je pensais que notre Laeticia nous les posterait (m'enfin, qu'est'ce tu fiches, dis??? ;) ), alors je les mets ici aussi, même si c'est pas pur blues, mais parce qu'ils ont vraiment Le feeling...

The day my mother died - Baba Blues

Shyness is the shadow of love - Baba blues

Help me trough the day - Baba Blues

Blues is a rainbow - Baba Blues

Ils sont géniaux, hein?!!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Flovia Membre 3 074 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Encore une découverte, je résiste pas :smile2:

Jailhouse / I got the dog in me- Richard Johnston

Il joue sur une biscuit box guitar ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucy Van Pelt Membre 27 463 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Juste dire à Flovia que ton topic est très interessant et instructif. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Flovia Membre 3 074 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

asiatique.gif Lucy, très gentil à toi! Ce topic est une belle collaboration, je dois dire, merci à tous... ;)

Autre chouette découverte, mais là, il faut aller écouter sur son Myspace, Henry Gip Gipson, fabuleux!!! :smile2:

Modifié par Flovia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 219 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)

Un p'tit solo blues (coupé dsl :smile2: ) de Roman Pokorny :

Roman Pokorny

Roman Pokorny _ All Your Love

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Flovia Membre 3 074 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Une constatation s'impose: l'Est est un vivier de chouettes talents, décidément! :smile2:

Carrément à l'opposé, originaire de Bentonia, direct live Mississippi profond, Mister Jimmy "Duck" Holmes: encore un choc Delta , perso! ;)

Coolwater - Jimmy "Duck" Holmes

Wooff! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Flovia Membre 3 074 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

:smile2: ;);)

Regarde le bottleneck, Pascalin... ;) (Et la poupée! )

Jack of Spades - Mance Limpscomb

Jamais sans son opinel! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant