EADS : prolongation de la garde à vue de Noël Forgeard


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
235505.jpg

EADS : prolongation de la garde à vue de Noël Forgeard


Jeudi 29 Mai - 13:39

[/Justifier]

[Justifier]

La garde à vue de l'ancien coprésident d'EADS, Noël Forgeard, entendu depuis mercredi dans l'enquête sur des délits d'initiés présumés au sein du groupe européen d'aéronautique et de défense fin 2005 et début 2006, a été prolongée de 24 heures jeudi. Un ancien directeur de cabinet de M. Forgeard, placé en garde à vue mardi, a pour sa part été remis en liberté sans charge retenue contre lui.

Contrairement à ce qui a pu être annoncé, Noël Forgeard n'a pas passé la nuit à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. D'après les informations recueillies par lepoint.fr, une ambulance lui aurait apporté un appareillage contre l'apnée du sommeil, dont souffre Noël Forgeard.

é l'issue de cette garde à vue, Noël Forgeard, 61 ans, peut être remis en liberté sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui. Il peut également être présenté aux magistrats instructeurs, en vue d'une éventuelle mise en examen, ou convoqué chez les juges à une date ultérieure.



Cyriel Martin (avec agence)
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
swisstxt20080530_9152508_4.jpg

Airbus A380: l'ancien patron d'EADS inculpé


Vendredi 30 Mai - 08:33

L'ex-coprésident d'EADS Noël Forgeard a été inculpé dans la nuit de jeudi à vendredi pour «délit d'initié», a annoncé son avocat. C'est la première mise en examen dans ce dossier qui concerne au total 17 personnes et deux sociétés.




L'ancien patron du groupe d'aéronautique et de défense, âgé de 61 ans, a été présenté jeudi soir aux juges Xavière Simeoni et Cécile Pendaries à l'issue de 35 heures de garde à vue pendant lesquelles il a été interrogé par les policiers de la Brigade financière.

Libre sous caution
M. Forgeard a nié tout délit, a précisé son avocat Jean-Alain Michel. Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire, avec obligation de verser une caution dont Me Michel n'a pas souhaité préciser son montant. Le parquet réclamait un million d'euros.

M. Forgeard est soupçonné d'avoir profité d'informations «privilégiées» sur les retards de production de l'avion géant A380 et sur le programme A350, pour vendre en novembre 2005, puis en mars 2006 ses stock-options, ce qui lui a rapporté plus de quatre millions d'euros. Les retards de production n'ont été annoncés officiellement que le 13 juin 2006.

Le délit d'initié est passible de deux ans de prison et d'une amende pouvant aller jusqu'à dix fois le montant du produit du délit.




Suite de l'article...
Source: RSR.ch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lounet
Invité Lounet Invités 0 message
Posté(e)

J'ai entendu l'année dernière à la radio une interview de Forgeard. Il avait l'air vraiment sincère quand il disait que la vente de ses actions (et de celles de ses enfants) n'avait rien à voir avec le retard de l'A380.

Et de fait, il y a des règles du jeu; si on ne voulait pas qu'il les fasse jouer, fallait s'en aviser avant !

Le problème évidemment, c'est qu'en tant que patron, il aurait dû être au courant des ratés de sa boite...

Quoiqu'il en soit, je trouve que le délit d'initié est une stupidité ! Tout le monde est plus ou moins l'initié de quelque chose par rapport aux autres ? Faudrait trouver autre chose pour éviter qu'un dirigeant, à quelque niveau de responsabilité qu'il soit, ne profite pas de sa situation autrement que par ses émoluments "normaux".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
file_328960_211974.jpg

EADS : mis en examen, Forgeard verse un million d'euros de caution


Samedi 31 Mai - 10:28

La justice s'intéresse à la vente d'actions d'EADS réalisée par Noël Forgeard le 17 novembre 2005 puis les 9 et 15 mars 2006.



L'ancien coprésident d'EADS, soupçonné d'avoir financièrement tiré parti d'informations privilégiées sur le groupe d'aéronautique, a été mis en examen pour "délit d'initié", dans la nuit de jeudi à vendredi. Laissé libre sous contrôle judiciaire, Noël Forgeard a versé une caution d'un million d'euros, selon l'un de ses proches contacté par lepoint.fr. Il lui est également interdit d'entrer en contact avec son ancien directeur de cabinet, lui aussi placé en garde à vue, mais qui a pour sa part été remis en liberté sans aucune charge retenue contre lui.

Présenté mercredi aux juges Xavière Simeoni et Cécile Pendaries , la mise en examen de Noël Forgeard fait suite à 35 heures de garde à vue dans les bureaux de la Brigade financière. EADS s'est refusé à commenter cette décision.

Une information judiciaire contre X avait été ouverte le 20 novembre 2006 pour "délit d'initié, diffusion de fausses informations et recel sur le titre de la société" à la suite du dépôt de plaintes notamment d'une association de petits porteurs d'actions EADS, l'Appac.



Jamila Aridj
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant