je suis désespérée


carelo Membre 4 messages
Baby Forumeur‚ 55ans
Posté(e)

Une de mes filles a pris des drogues dures pendant des années. Actuellement elle se fait suivre par une association qui me parait sérieuse. Cela n'empêche pas que je me culpabilise beaucoup. Je n'arrive pas à savoir pour quelles raisons elle a touché à ses produits. Mais ce que je sais c'est que je ne la recconnais pas, ce n'est plus la même et j'ai très mal de voir comme elle est devenue. Je me sens désemparée et impuissante. J'ai l'impression que je ne sers à rien, que je ne peux pas l'aider. Y a-t-il quelqu'une aui connaît ou a connu ce sentiment ? Pouvez vous m'aider ?

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Aur&lie Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour Carelo,

Pendant près d'un an nous avons connu le même sentiment d'impuissance ma mère et moi lorsque nous avons vu mon père sombrer dans l'alcoolisme. Nous refusions de nous rendre à l'évidence car c'est très difficile de voir quelqu'un qui nous est proche se détruire alors que nous l'avions connu si gai et si combatif. J'ai vu l'état physique de mon père se dégrader de manière spectaculaire en à peine quelques mois. Outre le fait qu'il passait son temps à dormir, il était aussi à peine capable de parler et de réfléchir, ses phrases étaient confuses et il a fini par avoir des tremblements et ne plus savoir marcher car il s'écroulait au bout d'à peine quelques mètres. C'est là que nous avons tiré la sonnette d'alarme. Nous avons consulté des médecins et des psychologues. Mais mon père refusait notre aide. Ca a été une épreuve très difficile pour ma mère car elle ne reconnaissait plus l'homme qu'elle avait épousé. Il avait complétement changé de caractère et il passait son temps à nous mentir. J'ai du quitter la maison car je devais partir étudier en province et j'avais peur que ma mère ne s'en sorte pas toute seule. Mais elle s'est montrée très forte. Elle a essayé de comprendre ce qui avait pu déclencher ce mal être car il est évident qu'il était tombé en dépression et se "soignait" avec l'alcool mais elle ne l'a jamais harcelé pour qu'il lui parle. En revanche elle s'est montrée très insistante pour qu'il l'accompagne voir des médecins. Elle l'a forcé à arrêter complètement l'alcool mais surtout elle lui a consacré énormément de temps. Elle a passé beaucoup beaucoup de temps avec lui. Au début il n'arrivait à marcher qu'au bout de la rue et ne parlait pas mais progressivement ils ont commencé à faire des balades et le dialogue s'est rétabli naturellement. Elle essayait de lui parler de toute sorte de sujets et de lui faire reprendre goût à la vie. Et mon père s'est remis en à peine quelques mois. Il a été évidemment affaibli physiquement mais il va beaucoup mieux.

En ce qui concerne les drogues dures le mécanisme est assez sournois car on en devient très vite dépendant sans s'en rendre compte. Je pense qu'un jeune qui se drogue est avant tout un jeune qui se cherche, veut tester ses limites et ressentir des sensations qu'il ne parvient pas à éprouver en temps normal. Il peut également y avoir des causes psychologiques plus profondes telles que le manque de confiance en soi ou un mal être. Mais il ne faut pas que vous culpabilisiez car l'adolescence (et la période qui la succède) sont des périodes de construction de soi et de remise en question. Je suis convaincue qu'il n'est pas nécessaire d'être déséquilibré pour tomber dans le piège de la drogue. J'ai moi même une très bonne amie qui est passée par là. Malheureusement les drogues causent des dégâts neurologiques, altèrent le jugement et induisent souvent des changements de comportements.

Je pense qu'il ne faut pas que vous vous arrêtiez sur ce que vous auriez pu faire mais sur ce que vous pouvez faire pour elle. Passer des moments avec elle, être présente pour elle sans l'étouffer et l'aider à se reconstruire. Votre fille a-t-elle complètement arrêté la drogue ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carelo Membre 4 messages
Baby Forumeur‚ 55ans
Posté(e)

D'abord merci pour votre réponse. Ca fait du bien de pouvoir en parler.

Oui elle a arrêté les drogues dures. La seule qu'elle consomme encore c'est la fumette. Elle me dit qu'elle en a besoin pour se calmer. Elle est sous méta.

Les trois problèmes majeurs c'est qu'elle a des soucis de santé notamment l'hépatite C, qu'elle a un ami avec qui elle vit qu'il entraîne plus vers le bas que le haut et surtout que nous sommes loin l'une de l'autre et que je ne peux pas être présente au quotidien. Sa soeur (jumelle) est avec elle, mais j'avoue que c'est dur au quotidien, et qu'elle en oublie sa propre vie. C'est vraiment une merde ce truc et ceux qu'il a vende, sont pour moi des assassins en puissance. Je suis en colère après eux.

Mais je suis d'accord qu'il faut l'entourer, et je pense que je vais être obligé de changer ma vie si je veux l'aider un maximum. Mais ça va être compliqué..............

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MissMix Membre 719 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

Il ne faut surtout pas culpabiliser a votre place, vous n'ay etes pour rien et ce n'est pas vous qui lui avait tendu les seringues...

Par contre il faudrait peut etre qu'elle envisage de laisser tomber son compagnon pour pouvoir "guerir" dans de bonnes conditions car souvent c'est l'entourage "mal sain" de la personne en seuvrage qui l'a font rechuter.

Tout ce que j'espere pour vous c'est qu'elle s'en sortira.

Bon courage et n'hesitez pas a venir poster ici si vous en avez besoin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jerryanmincir Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour,

Je comprends votre réaction par apport à ce que vous vivez et bien sure je ne prétends pas avoir la solution ni être capable de vous aider. J'ai pendant longtemps travailler pour une association pour venir en aide a des personnes dans la même situation que vous et mon rôle était de les écouter. Maintenant que vous vous etes livré je tiens a vous faire par de ce que je pense et bien sure cela n'engage que moi. Vous ne pouvez pas vous rendre responsable du mal qui frappe votre enfant. Je comprend que pour des parents c'est toujours très dure de voir son enfant tomber cependant vous ne pouvez pas, même si vous le souhaitez les protéger. Aujourd'hui que le mal est fait il vous faut être forte car c'est avec votre force que vous allez pouvoir l'aider.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant