Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

une assurance vie qui fait polémique


Messages recommandés

saint thomas Membre 17547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le bancassureur belge KBC fait l'objet d'une vive polémique pour avoir proposé à ses clients une assurance-vie dont les rendements sont liés à la flambée des prix agricoles.

D'après le prospectus de la KBC, les rendements de ce placement financier seraient étroitement liés aux cours des six matières premières agricoles que sont le cacao, le café, le sucre, le blé, le maïs et le soja.

Cette offre est jugée malvenue dans un contexte de crise alimentaire mondiale, dans lequel les prix des denrées alimentaires ont pratiquement doublé en l'espace de trois ans, provoquant des «émeutes de la faim» dans plusieurs pays et des restrictions d'exportations de certains producteurs.

L'attitude du bancassureur, qui parle d' «opportunité» à saisir, incitant les investisseurs à «tirer avantage de la hausse des prix des denrées alimentaires», a été qualifiée, selon la presse belge, de «purement spéculative» par ses clients. En outre, la campagne de publicité, qui promeut le produit financier en encourageant les épargnants à «tirer profit de la pénurie alimentaire et de la hausse des prix alimentaires», est jugée «choquante».

KBC répond que «les prix de ces matières premières sont tributaires du jeu de l'offre et de la demande et qu'une hausse des prix similaire a été constatée par exemple pour l'aluminium, le pétrole et l'or». KBC n'est pas le seul à proposer des produits financiers indéxés sur les cours des matières premières ou produits agricoles.

Le parti socialiste francophone, aurait l'intention de déposer un projet de loi au Parlement visant à interdire ce type de produits. Le projet de texte prévoit d'interdire «l'offre, la diffusion ou la promotion en Belgique d'instruments financiers (...) lorsque leur rendement est directement lié, en tout ou en partie, à une spéculation sur la hausse du cours des matières premières alimentaires».

De nombreuses banques sont concernées

La plupart des grandes banques proposent ce type de fonds mais ils ne sont pas uniquement axés sur les produits agricoles. En général, ces fonds misent en grande partie sur la hausse de l'énergie et des matières premières. La Banque Rotshild commercialise le fonds Géo-Energies (FR0010127522). Société Générale propose elle aussi un fonds axé sur les matières premières, le Sgam Invest Secteur Matières Premières (FR0000423527). On peut également citer JPMorgan, avec le fonds JPM Global Natural Resources ( LU0208853514), ou encore Baring avec Baring Global Resources (IE0000931182).

La composition de ces fonds est basée sur trois indices de références. Le Dow Jones AIG Commodity Index se compose de 19 matières premières, dont chacune est pondérée entre 2% et 15% du fonds. L'agriculture représente 41% de cet indice. L'indice Goldman Sachs Commodity Index comprend 24 matières premières et l'énergie représente 73% du fonds. Le troisième indice est le Rogers International Commodities Index (RICI) qui contient 35 matières premières pondérées selon les volumes d''échanges.

http://www.lefigaro.fr/matieres-premieres/...limentaires.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×