Lille, deuxième histoire


Zupadog 9 Membre+ 4 589 messages
avant centre Lillois FFR / habitant de Zupaland !‚ 32ans
Posté(e)

Lille, deuxième histoire

DANS LE LOSC VERSION PUEL, les cycles s'étalent sur quatre ans. Le printemps 2008 valide le décollage dunouveau Lille, successeur de la première mouture, révélée en 2004, et prédécesseur de la troisième, censée entrer dans le nouveau stade en 2012.

Quatre ans plus tard, l'équipe actuelle s'est révélée sur un mode similaire à sa devancière : une première moitié de saison inquiétante, puis un mercato stabilisateur qui la fait basculer dans la première moitié de tableau. é l'époque, les bonnes pioches s'appelaient Acimovic et Tavlaridis. Cette fois, le seul Mavuba a suffi pour compenser une campagne d'achats ratée l'été précédent. « Depuis le début de saison, nous

avons reconstitué un nouveau groupe et recréé un

collectif, relève l'entraîneur du LOSC. Les progrès,

tant individuels que collectifs, n'ont pas été immédiatement

récompensés. Mais il est vrai que nous avons

réussi une grosse avancée tous ensemble. Pas tant

dans les résultats que dans le contenu. »

Première différence : en 2004, Claude Puel sortait d'une saison etdemie particulièrement pénible. Il travaillait sur les cendres laissées par Vahid Halilhodizic: « On peut éventuellement faire un parallèle.

Mais, à l'époque, il y avait pas mal d'anciens qui

avaient déjà connu la Ligue des champions. C'était

difficile de les faire adhérer à un nouveau projet.

Aujourd'hui, le groupe est plus jeune. Nous sommes,

avec Le Mans, l'équipe dont la moyenne d'âge est la

plus basse. »

Dans l'effectif actuel, il n'y a plus de Brunel, Landrin, voire Schmitz ou Vitakic. Mais les anciens (Makoun, Malicki, Sylva et Tafforeau) sont des cadres formatés à la méthode Puel, devenu hypermanager général.

« Il y a des similitudes entre les deux périodes, pense le capitaine nordiste. Les arrivées de Tavlaridis et d'Acimovic nous avaient assuré de la stabilité. Celles de Rio (Mavuba) et Pierre-Alain (Frau) nous ont apporté fraîcheur et expérience. Le choix de les faire venir a été judicieux, d'autant qu'ils n'ont connu aucun problème d'adaptation. » Lille a retrouvé les mêmes vertus : solidité défensive, emprise au milieu.

En 2004, le LOSC avait fini à la dixième place puis gagné l'intertoto, avant de décrocher, un an plus tard, une qualification en Ligue des champions. Le LOSC actuel a-t-il la carrure pour aller aussi loin ?

« Aujourd'hui, l'équipe a moins de métier », tempère

Jean II Makoun. Un défaut qui pourrait s'amplifier : à l'intersaison, Lille devrait perdre deux de ses principaux « stabilisateurs », Makoun et Mavuba. ¿ M. Bo.

L'équipe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

JR EWING Membre 263 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Frau est pour moi une grosse deception

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant