Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Une altesse orientale au service de la Résistance


Messages recommandés

Belizarius VIP 22812 messages
Mangeur de fromage‚ 40ans
Posté(e)
45px-Resistance.jpg

Une altesse orientale au service de la Résistance


Mercredi 19 mars - 13:45

Il était une fois, dans la "Maison des bénédictions", une belle princesse, prénommée Noor (lumière) et parée de tous les dons. Hazrat, son père, venu des Indes, descendant d'un sultan de Mysore, lui enseignait la sagesse du soufisme, courant mystique de l'islam, dont il était un maître. Noor écrivait de jolis contes pour enfants, inspirés du bouddhisme, publiés en France, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Noor, de surcroît, jouait magnifiquement de la harpe et brillait dans les concerts que la famille donnait au salon pour de nombreux amis et les disciples d'Hazrat.



Malgré les apparences féeriques, l'histoire est vraie. Ces jours heureux se passaient dans les années 1920-1930, en banlieue parisienne... La maison enchantée existe toujours, au 23, de la rue de la Tuilerie, à Suresnes (Hauts-de-Seine). Elle appartient encore à un mouvement soufi, qui garde pieusement le souvenir de Noor et de son père, ainsi que des photos montrant la jeune fille, éclatante d'élégance, vêtue à l'indienne.

Du début à la fin, la vie de Noor est extraordinaire. La princesse était née en 1914, à Moscou, car Hazrat avait été appelé à la cour du tsar, qui prisait les expériences philosophiques les plus exotiques ou les plus douteuses, comme celles prônées par le sinistre moine Raspoutine. Après la révolution de 1917, la famille Anayat Khan s'est retrouvée à Paris, comme beaucoup de Russes exilés.




Suite de l'article...
Source: LE MONDE | 17.03.08


"Princesse et espionne", lundi 17 mars à 20 h 50 sur Histoire, rediffusion mercredi 19 à 23 h 25.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×