Que pensez-vous du végétarisme?

WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

à foison alors qu'il est conseillé de le faire avec modération rendant un intérêt au plaisir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Je suis bien d'accord, retourne donc à tes cultures de tabac OGM. :snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Bio ou non, les effets sont certains... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kikil02 Membre 1 177 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)

Débat intéressant si on omet les discussions personnelles qui obligent à sauter quelques pages. On se croirait sur un chat...

J'ai été Végétarien pendant 2 ans et demi et j'en garde pas un bon souvenir. Je l'avais fait parce que brutalement je me suis mis à détester le goût de la viande. Rien que d'y penser, j'en avais la nausée.

Je ne comprends toujours pas le pourquoi du comment, je mettrais ça sur le dos de l'adolescence.

Je suis bien content d'avoir re-franchi la ligne car être végétarien sans avoir le budget c'est la mort de la diversité...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

:snif:

Soyons sérieux et revenons au sujet.

http://' target="_blank" rel="nofollow">Végétarisme et maladies :

"Des études indiquent que les taux d'apparition de certaines maladies dégénératives et de mortalité sont inférieurs chez les végétariens comparativement aux non-végétariens. Le diabète de type 2 est plus rare et il est moins susceptible d'être une cause de décès chez les végétariens que chez les non-végétariens.

La réduction du diabète de type 2 peut s'expliquer par le poids des végétariens qui s'approche davantage du poids santé. Cela améliore la tolérance au glucose.La proportion supérieure de glucides complexes et de fibres alimentaires améliorerait aussi le métabolisme des glucides et réduirait les taux de glycémie. "

:snif:

Comme quoi les effets bénéfiques de la verdure se trouvent à tous niveaux... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

l'heure de grande écoute arrive, alors pour toi serge34, je redeviens sérieux :

Aux yeux de bien des gens le végétarisme évoque la pauvreté, la maladie, ou une quelconque secte religieuse.

En vérité les mobiles pour devenir végétarien sont nombreux, très diversifiés et dépendent de la sensibilité de chacun. Cuvier le grand naturaliste disait : "l'anatomie comparée nous enseigne qu'en toute chose l'homme ressemble aux animaux frugivores et en rien aux carnivores". En effet, la denture, l'estomac et l'intestin de l'homme sont très différents de ceux des carnivores. L'intestin en particulier ne mesure que quatre à cinq fois la longueur du corps chez ces derniers, contre dix à douze fois chez l'homme. Ce parcours est trop long pour la viande qui a ainsi le temps de libérer ses toxines qui sont absorbées par la muqueuse intestinale avant de passer dans le sang. Ces déchets toxiques (urates, acide lactique, corps gras saturés, albumine) et les purines de la viande sont très difficiles à éliminer par le foie et les reins. Ce surcroît de travail fatigue et encrasse à la longue ces organes.

Il est facile d'objecter à ces arguments que des milliers de gens mangent de la viande, ne semblant ressentir aucun dommage ! Le corps humain est capable de s'adapter, mais à quel prix ? L'addition est plus ou moins lourde selon le potentiel vital et l'état des organes de chacun.

Et les protéines, alors ? : La question-clef est posée, celle qui angoisse les postulants au végétarisme. Il faudrait en terminer une bonne fois avec le préjugé tenace qui tend à confondre protéines et viande. Le règne végétal est tout aussi capable d'apporter, en qualité et en quantité, les protéines et acides aminés nécessaires à notre organisme. Du point de vue nutritionnel peu importe la source de la protéine, végétale ou animale, seule compte l'efficacité. Il faut noter qu'en moyenne, les consommateurs de viande absorbent le double de la ration protéinique recommandée ! Excès préjudiciable à la santé, qui entraine les maladies de pléthore : arthritisme, maladies cardio-vasculaires, certains cancers, obésité... A noter que la diététique officielle condamne l'excès de consommation de viande.

Les arguments d'ordre moral : procurent des raisons supplémentaires d'être végétarien. "Nous ne devons jamais considérer un être vivant comme un moyen de satisfaire nos désirs" disait Kant. Comment accepter que la naissance, la vie et la mort d'un animal ne trouvent de justification que dans le plaisir de la table, pour flatter notre palais ? Les éleveurs industriels considèrent les animaux comme de la marchandise, se révélant imperméables à la souffrance animale. Pourtant, peut-on rester insensible devant des veaux attachés à vie dans l'obscurité, dans des boxes exigus, où il leur est impossible de se retourner et de se coucher, d'où ils ne sortiront que pour être menés à l'abattoir ? Les exemples ne manquent pas, tous plus révoltants les uns que les autres : batteries de poules pondeuses, élevages intensifs de porcs, poulets, gavage des oies et canards... L'élevage industriel ne se pratique pas au pré ! Aviez-vous remarqué que dans nos campagnes les prairies disparaissaient au profit des champs et que les animaux en liberté s'y faisaient de plus en plus rares ?

La triste existence des animaux dits "de consommation" se termine à l'abattoir, une mort pas toujours aussi "propre" qu'on voudrait nous le faire croire ! Pourtant le meurtre et la souffrance animale inspirent à la plupart d'entre nous une profonde répulsion. Et il est évident que si les gens étaient obligés de tuer eux-mêmes les animaux dont ils se nourrissent, beaucoup ne consentiraient plus à manger de viande.

La pratique du meurtre alimentaire entraîne la brutalité dans les moeurs, alors que le respect de la vie animale est probablement un des tremplins d'une spiritualité élevée. Ceux qui restent insensibles devant la souffrance animale seront-ils touchés par la misère humaine ?

Pour être solidaire : La solidarité envers les peuples du Tiers-Monde constitue un aspect déterminant pour certains végétariens. En effet, la production de viande gaspille les céréales. Un animal qui consomme sept calories végétales (céréales) n'en restitue qu'une seule sous forme animale (viande). Chacun peut mesurer le gâchis engendré par ce type de consommation indirecte des céréales. Il faut bien avoir à l'esprit que plus du tiers des céréales produites dans le monde sert à nourir le bétail des pays riches et que les pays du Tiers-Monde fournissent de plus en plus de calories et de protéines pour l'alimentation animale (manioc, soja, arachides...). Ce qui est vraiment paradoxal lorsque l'on sait que la famine sévit dans ces pays ! A titre d'exemple, au plus fort de la sécheresse, le Sahel a exporté plus de protéines qu'il n'en a reçu au titre de l'aide alimentaire ! Changer notre manière de produire et de consommer les protéines est un acte solidaire vis à vis des peuples les plus démunis !

Pour l'Environnement :

L'eau - Quand on consomme un steak, on "dépense" en moyenne 60 fois plus d'eau que si l'on mange une galette de blé, riz, ou soja ; car il faut 100 000 litres d'eau pour produire 1 kg de viande de boeuf, alors que 1 000 à 2000 litres suffisent pour produire 1 kg de blé, riz ou soja. (source : Sciences & Vie - avril 1997). A cela s'ajoute la pollution des nappes phréatiques et des rivières par les lisiers.

La terre - Le gaspillage de terres agricoles - pour nourrir une personne pendant 1 an, il faut :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
serge34 Membre 398 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)

l'heure de grande écoute arrive, alors pour toi serge34, je redeviens sérieux :

Aux yeux de bien des gens le végétarisme évoque la pauvreté, la maladie, ou une quelconque secte religieuse.

En vérité les mobiles pour devenir végétarien sont nombreux, très diversifiés et dépendent de la sensibilité de chacun. Cuvier le grand naturaliste disait : "l'anatomie comparée nous enseigne qu'en toute chose l'homme ressemble aux animaux frugivores et en rien aux carnivores". En effet, la denture, l'estomac et l'intestin de l'homme sont très différents de ceux des carnivores. L'intestin en particulier ne mesure que quatre à cinq fois la longueur du corps chez ces derniers, contre dix à douze fois chez l'homme. Ce parcours est trop long pour la viande qui a ainsi le temps de libérer ses toxines qui sont absorbées par la muqueuse intestinale avant de passer dans le sang. Ces déchets toxiques (urates, acide lactique, corps gras saturés, albumine) et les purines de la viande sont très difficiles à éliminer par le foie et les reins. Ce surcroît de travail fatigue et encrasse à la longue ces organes.

Il est facile d'objecter à ces arguments que des milliers de gens mangent de la viande, ne semblant ressentir aucun dommage ! Le corps humain est capable de s'adapter, mais à quel prix ? L'addition est plus ou moins lourde selon le potentiel vital et l'état des organes de chacun.

Et les protéines, alors ? : La question-clef est posée, celle qui angoisse les postulants au végétarisme. Il faudrait en terminer une bonne fois avec le préjugé tenace qui tend à confondre protéines et viande. Le règne végétal est tout aussi capable d'apporter, en qualité et en quantité, les protéines et acides aminés nécessaires à notre organisme. Du point de vue nutritionnel peu importe la source de la protéine, végétale ou animale, seule compte l'efficacité. Il faut noter qu'en moyenne, les consommateurs de viande absorbent le double de la ration protéinique recommandée ! Excès préjudiciable à la santé, qui entraine les maladies de pléthore : arthritisme, maladies cardio-vasculaires, certains cancers, obésité... A noter que la diététique officielle condamne l'excès de consommation de viande.

Les arguments d'ordre moral : procurent des raisons supplémentaires d'être végétarien. "Nous ne devons jamais considérer un être vivant comme un moyen de satisfaire nos désirs" disait Kant. Comment accepter que la naissance, la vie et la mort d'un animal ne trouvent de justification que dans le plaisir de la table, pour flatter notre palais ? Les éleveurs industriels considèrent les animaux comme de la marchandise, se révélant imperméables à la souffrance animale. Pourtant, peut-on rester insensible devant des veaux attachés à vie dans l'obscurité, dans des boxes exigus, où il leur est impossible de se retourner et de se coucher, d'où ils ne sortiront que pour être menés à l'abattoir ? Les exemples ne manquent pas, tous plus révoltants les uns que les autres : batteries de poules pondeuses, élevages intensifs de porcs, poulets, gavage des oies et canards... L'élevage industriel ne se pratique pas au pré ! Aviez-vous remarqué que dans nos campagnes les prairies disparaissaient au profit des champs et que les animaux en liberté s'y faisaient de plus en plus rares ?

La triste existence des animaux dits "de consommation" se termine à l'abattoir, une mort pas toujours aussi "propre" qu'on voudrait nous le faire croire ! Pourtant le meurtre et la souffrance animale inspirent à la plupart d'entre nous une profonde répulsion. Et il est évident que si les gens étaient obligés de tuer eux-mêmes les animaux dont ils se nourrissent, beaucoup ne consentiraient plus à manger de viande.

La pratique du meurtre alimentaire entraîne la brutalité dans les moeurs, alors que le respect de la vie animale est probablement un des tremplins d'une spiritualité élevée. Ceux qui restent insensibles devant la souffrance animale seront-ils touchés par la misère humaine ?

Pour être solidaire : La solidarité envers les peuples du Tiers-Monde constitue un aspect déterminant pour certains végétariens. En effet, la production de viande gaspille les céréales. Un animal qui consomme sept calories végétales (céréales) n'en restitue qu'une seule sous forme animale (viande). Chacun peut mesurer le gâchis engendré par ce type de consommation indirecte des céréales. Il faut bien avoir à l'esprit que plus du tiers des céréales produites dans le monde sert à nourir le bétail des pays riches et que les pays du Tiers-Monde fournissent de plus en plus de calories et de protéines pour l'alimentation animale (manioc, soja, arachides...). Ce qui est vraiment paradoxal lorsque l'on sait que la famine sévit dans ces pays ! A titre d'exemple, au plus fort de la sécheresse, le Sahel a exporté plus de protéines qu'il n'en a reçu au titre de l'aide alimentaire ! Changer notre manière de produire et de consommer les protéines est un acte solidaire vis à vis des peuples les plus démunis !

Pour l'Environnement :

L'eau - Quand on consomme un steak, on "dépense" en moyenne 60 fois plus d'eau que si l'on mange une galette de blé, riz, ou soja ; car il faut 100 000 litres d'eau pour produire 1 kg de viande de boeuf, alors que 1 000 à 2000 litres suffisent pour produire 1 kg de blé, riz ou soja. (source : Sciences & Vie - avril 1997). A cela s'ajoute la pollution des nappes phréatiques et des rivières par les lisiers.

La terre - Le gaspillage de terres agricoles - pour nourrir une personne pendant 1 an, il faut :

lol. joli copier coller, j'ai lu ce texte il y a fort longtemps mais cela résume assez bien les motivations du végétarien .

je le suis depuis 1997 , suite à une ablation du sigmoïde cause diverticule infecté dans le colon .j'avais 41 ans , j'en ai aujourd'hui 51 (mamamia) et je suis en pleine forme .Je nage une heure par jour sauf le mercredi et week end cause entrainement des gamins au rugby .Je n'ai pas un pet de gras , et je mange la vie à pleine dents ....tant que j'en ai :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
:snif:

Soyons sérieux et revenons au sujet.

Végétarisme et maladies :

"Des études indiquent que les taux d'apparition de certaines maladies dégénératives et de mortalité sont inférieurs chez les végétariens comparativement aux non-végétariens. Le diabète de type 2 est plus rare et il est moins susceptible d'être une cause de décès chez les végétariens que chez les non-végétariens.

La réduction du diabète de type 2 peut s'expliquer par le poids des végétariens qui s'approche davantage du poids santé. Cela améliore la tolérance au glucose.La proportion supérieure de glucides complexes et de fibres alimentaires améliorerait aussi le métabolisme des glucides et réduirait les taux de glycémie. "

:snif:

Comme quoi les effets bénéfiques de la verdure se trouvent à tous niveaux... ;)

De manière général il vaut mieux bouffer plus de légumes que de viande vu que celle-ci est blindée de graisses et de saloperies diverses et variée qui font grossir et qui filent du choléstérol, sans parler de toutes les sauces qui vont avec.

Et les protéines, alors ? : La question-clef est posée, celle qui angoisse les postulants au végétarisme. Il faudrait en terminer une bonne fois avec le préjugé tenace qui tend à confondre protéines et viande. Le règne végétal est tout aussi capable d'apporter, en qualité et en quantité, les protéines et acides aminés nécessaires à notre organisme. Du point de vue nutritionnel peu importe la source de la protéine, végétale ou animale, seule compte l'efficacité. Il faut noter qu'en moyenne, les consommateurs de viande absorbent le double de la ration protéinique recommandée ! Excès préjudiciable à la santé, qui entraine les maladies de pléthore : arthritisme, maladies cardio-vasculaires, certains cancers, obésité... A noter que la diététique officielle condamne l'excès de consommation de viande.

Effectivement, et puis au pire il existe des compléments protéinés. C'est dégueulasse au possible mais bon...

Et les arguments d'ordre "moral" me paraissent tout à fait justes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ligeia Membre 30 messages
Forumeur balbutiant‚ 38ans
Posté(e)

moi je suis végétarienne depuis 2 ans environ.

Je me sens trés bien, bien dans mon corps (mes analyses de sang sont tops contrairement à avant) et bien dans mes convictions.

J'aime et je respecte les animaux. quand je pars en Espagne sauver des chiens de l'euthanasie, je ne me vois pas manger du salami, je ne me sentirais pas cohérente avec mes idéaux.

Ma philosophie de vie est de traverser ma vie en faisant le moins de mal possible que ça soit aux humains ou au animaux. Je veux respecter toute vie, tout être capable de souffrance.

Dans ma vie sociale, je ne cherche pas à faire du prosélitisme mais j'attends qu'on me respecte. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas les végétariens qui sont les plus virulents, j'ai été des deux côtés de la barrière et je peux vous l'attester. Quand je mange en société, je me prends toujours des reflexions désobligeantes et mal informés. Une amie omnivore qui est souvent avec moi dans les soirées peut attester de ça aussi. Dés qu'on prend pas de viande, on a droit à la question fatidique "mais tu es végétarienne?" Et là, tu te retrouves sur pilori, jugée par des gens qui ne savent pas de quoi ils parlent... Et tant de virulence m'amene souvent à m'interroger... Pourquoi ce tel besoin de justifier le fait de manger de la viande auprés de nous qui ne demandons rien si ce n'est qu'on nous fiche la paix?

Et je voudrais juste ajouter une chose sur le dernier fait divers concernant la petite fille du couple végétalien qui est décédée. Il s'avère qu'elle avait une diarhée ainsi qu'une bronchitte non traitées! Faire un raccourci en disant qu'elle est morte du fait du régime végétalien est faux et insultant pour les végétaliens. D'ailleurs, si la fillette de 9 ans était dénutrie je pense que les médias ne se seraient pas grattés pour nous le dire... mais curieusement on n'a pas parlé d'elle... D'ailleurs des enfants qui sont mal traités, il y en a tous les jours... mais on nous parle que de celui dont les parents sont végétaliens.

Alors rassurez vous, je connais pas mal de mamans végétaliennes et leurs enfants vont trés bien...

D'ailleurs, les parents qui ont mis leurs bébés dans le congélo, ils étaient omnivores non? Alors si on va dans les raccourcis, on pourrait le faire dans les deux sens... ça serait tout aussi absurde!

Enfin, tous les omnivores ne sont pas intolérants, beaucoup sont respectueux voire meme curieux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lillane Membre 839 messages
Forumeur accro‚ 44ans
Posté(e)

Je ne juge personne, d'ailleurs je ne m'intéressais pas au végétarisme, n'aillant personnes dans mon entourage qui ai cette alimentation.

Mais quand mon mari a été hospitalisé pour un carence grave en vitamine B12 et qu'à l'hôpital on lui demande 10 fois si il est végétarien alors qu'il ne l'est pas, j'ai trouvé ça étrange quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
lol. joli copier coller, j'ai lu ce texte il y a fort longtemps mais cela résume assez bien les motivations du végétarien .

je le suis depuis 1997 , suite à une ablation du sigmoïde cause diverticule infecté dans le colon .j'avais 41 ans , j'en ai aujourd'hui 51 (mamamia) et je suis en pleine forme .Je nage une heure par jour sauf le mercredi et week end cause entrainement des gamins au rugby .Je n'ai pas un pet de gras , et je mange la vie à pleine dents ....tant que j'en ai :snif:

c'était pour t'occuper et t'ouvrir l'appétit,

les problèmes d'intestins j'en ai que faire j'ai assez des miens et comme tu manges la vie à pleine dents tu devrais justement en profiter pour manger une bonne viande rouge bien baveuse

et n'avoir pas un pet de gras n'est pas une référenc.

Pour ma part j'aime la bonne chair :snif: , le tout accompagné d'un tas de choses qu'on trouve dans certaines caves et pour rien au monde j'abandonnerais cet état de fait ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
serge34 Membre 398 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)
lol. joli copier coller, j'ai lu ce texte il y a fort longtemps mais cela résume assez bien les motivations du végétarien .

je le suis depuis 1997 , suite à une ablation du sigmoïde cause diverticule infecté dans le colon .j'avais 41 ans , j'en ai aujourd'hui 51 (mamamia) et je suis en pleine forme .Je nage une heure par jour sauf le mercredi et week end cause entrainement des gamins au rugby .Je n'ai pas un pet de gras , et je mange la vie à pleine dents ....tant que j'en ai ;)

c'était pour t'occuper et t'ouvrir l'appétit,

les problèmes d'intestins j'en ai que faire j'ai assez des miens et comme tu manges la vie à pleine dents tu devrais justement en profiter pour manger une bonne viande rouge bien baveuse

et n'avoir pas un pet de gras n'est pas une référenc.

Pour ma part j'aime la bonne chair :snif: , le tout accompagné d'un tas de choses qu'on trouve dans certaines caves et pour rien au monde j'abandonnerais cet état de fait :o

C'est très bien .Profite !! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ligeia Membre 30 messages
Forumeur balbutiant‚ 38ans
Posté(e)
les problèmes d'intestins j'en ai que faire j'ai assez des miens et comme tu manges la vie à pleine dents tu devrais justement en profiter pour manger une bonne viande rouge bien baveuse

Voilà tout à fait l'exemple de reflexions qui ponctuent notre quotidien... faut pas s'étonner qu'au bout d'un moment on est ait plein le dos... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Oui clair je vois pas l'intérêt de leur péter les couilles parce qu'ils sont végétariens, tant qu'ils font pas de propagande.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
les problèmes d'intestins j'en ai que faire j'ai assez des miens et comme tu manges la vie à pleine dents tu devrais justement en profiter pour manger une bonne viande rouge bien baveuse

Voilà tout à fait l'exemple de reflexions qui ponctuent notre quotidien... faut pas s'étonner qu'au bout d'un moment on est ait plein le dos... :snif:

si tu as suivi le fil du topic tu y verrais autre chose dans ma réponse

de plus décortique bien mon post ça t'aideras

mais bon je t'en veux pas, tu a réagis comme étant une victime d'un certain sarcasme venant d'autrui :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stéph_ou Membre 2 593 messages
Agitateur de bonne humeur‚ 27ans
Posté(e)

Ben moi j'en pense que les végétariens ils passent a coté de quelque chose, en ne mangeant que des legume...

un bon stak bien saignant.... miam !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Surtout qu'on nait végétarien. Ils ne connaissent donc pas le gout de la viande...

En plus la viande saignante c'est dégueulasse et c'est parfait pour choper un bon taenia.

Autrement dit un ver solitaire.

Bon appétit je retourne manger ma semelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

mais là où il est ça peut faire du bien :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Pour maigrir c'est parfait, faut juste l'enlever avant de mourir quoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bouffer par lui ou les vers je m'en fou je serais carboniser

mais en attendant je ne dis pas non pour l'avoir, faut que je perde quelques Kgs :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant