les siences a l'ecole

formiste Membre 23 368 messages
Forumeur Méphistophélique‚ 30ans
Posté(e)
Mais j'ai apris a lire en maternelle et le Francais je l'ai apris toute seul sa se voi

En effet, ça se voit :snif:

Modifié par Con-formiste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Neutrino Membre 24 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
Hum... ca s'apelle pas CP en angleterre...

Etat-Unis...

Mais bon, recherche google et on trouve l'équivalent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

Miriam-Gabrielle: tu es en quel classe ?

Modifié par KrafT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)

c'est la soeur de korloff, le futur toubib qui pense que l'hmosexualité est dans l'ADN ^^

:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

En fait je pense que cette personne est très très jeune et si c'est le cas, la façon dont elle s'exprime et les sujets qu'elle abordent vont tout à son honneur, :snif: . au delà de ça, la science et l'éducation des sciences en général pour ta réponse et intéressante, utile, car personne ne sait vraiment ce qu'il fera plus tard dans la vie!

chaque matière et chaque discipline est importante, car dans chaque chose, même la plus insignifiante à nos yeux, il y à un peu de tout! J'explique :

Une personne qui va travailler dans un domaine quand il aura une profession, un travail, aura d'autant plus de chance de faire bien et d'avancer, de réussir dans sa branche, si elle à en plus de son propre domaine, un savoir sur des choses qui ne seront pas directement lié à son travail!

Par exemple moi, je suis comptable mais je n'ai pas fais que ça dans ma vie, et grace aux autres travaux que j'ai fais, j'ai des petits plus dans mon boulot, par exemple quand j'ai un client au téléphone, parce que j'ai fais aussi du boulot pour une boîte de téléphonie à une période, j'arrive plus facilement à avoir des rapports avec les gens extérieurs, à suivre une conversation téléphonique et à prendre des informations qui ne paraissent pas importantes sur le moment, j'ai fais aussi de la dactylographie et maintenant j'arrive à taper au clavier très rapidement et avec mes deux mains, tous mes doigts, je gagne tu temps!

Vois tu, en gros, toute information et expérience dans la vie est enrichissante, il suffit de prendre en compte le fait que tout sert un jour ou l'autre et qu'aucun savoir est inutile! L'intelligence et l'aprentissage n'à contrairement à beaucoup de choses dans la vie aucun mauvais côté! C'est presque la seule exception dans la vie.

bien cordialement, en espérant avoir répondu à ta question. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 727 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
Mais j'ai apris a lire en maternelle et le Francais je l'ai apris toute seul sa se voi

:snif: mouais , beaucoup meme :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

mademoiselle je pête plus haut que j'ai le cul, je suis la plus populaire et j'ai sauté une classe, pour moi, avoir une telle attitude s'appelle n'avoir rien dans la tête.

sur ce je boycotte

surtout que les sciences c'est génial! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)
mademoiselle je pête plus haut que j'ai le cul, je suis la plus populaire et j'ai sauté une classe, pour moi, avoir une telle attitude s'appelle n'avoir rien dans la tête.

sur ce je boycotte

surtout que les sciences c'est génial! :snif:

t'emmerdes pas, c'est un fake

:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel&Yo Membre+ 21 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
mademoiselle je pête plus haut que j'ai le cul, je suis la plus populaire et j'ai sauté une classe, pour moi, avoir une telle attitude s'appelle n'avoir rien dans la tête.

sur ce je boycotte

surtout que les sciences c'est génial! ;)

t'emmerdes pas, c'est un fake

:snif:

Sors pas ta science, sors mes plans :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)
mademoiselle je pête plus haut que j'ai le cul, je suis la plus populaire et j'ai sauté une classe, pour moi, avoir une telle attitude s'appelle n'avoir rien dans la tête.

sur ce je boycotte

surtout que les sciences c'est génial! ;)

t'emmerdes pas, c'est un fake

:snif:

Sors pas ta science, sors mes plans :snif:

tes plans sont sortis collègue, tu n'as plus qu'à en chier à les plier

:o :o

Modifié par ympuls !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
didineschmid Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

les sciences sa a aussi 2 utiliter :

- sa te remplis la cervelle ( apparament tu en a besoin ) et c'est génial

- sa peut t'aider a augmenter ta moyenne car c'est facile a apprendre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 550 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

quand on fait autant de fautes en 3 lignes on évite la 1ere remarque

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aroya Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Mise à part les quelques querelles entretenues avec Miriam-Gabrielle, je trouve le sujet de ce topic intéressant, et vais tenter de l'alimenter de manière constructive...

les sciences sa a aussi 2 utiliter :

- sa te remplis la cervelle ( apparament tu en a besoin ) et c'est génial

- sa peut t'aider a augmenter ta moyenne car c'est facile a apprendre

Au delà d'un niveau d'instruction préliminaire (maternelle et école primaire notamment), ce n'est pas forcément facile à apprendre, non. Beaucoup de phénomènes, de concepts, de théories, ou de propriétés et lois physiques ou mathématiques ne sont pas toujours évidentes et simples à retenir. De nombreux exemples d'objets d'études physiques, de programme post-bac, sont accéssibles en simulation numérique sur ce site, que je trouve personnellement remarquable. Et je peux dire que les démonstrations mathématiques qui s'y cachent ne sont pas forcément "faciles à apprendre", ni même "facile à comprendre". Il faut une bonne logique, une parfaite maitrise des mathématiques, de l'expérience, de même qu'une certaine intuition.

Et il faut parfois plusieurs décénnies pour acquérir le savoir nécéssaire à la compréhension d'un phénomène, si ce n'est plus. Notre univers est un parfait exemple de colosse de complexité, à tel point que nos plus grands savants planchent depuis des millénaires sur sa compréhension, allant des premières mesures astronomiques en 4600 avant JC en Europe, jusqu'au développement des faramineuses théories du tout, passant par les diverses avancées :

  • en Egypte, 4000 ans av JC (détermination de la durée d'une année par l'étude du mouvement du Soleil)
  • en Mésopotamie, 3500 ans av JC (premiers relevés concernant l'observation des éclipses de Lune, des comètes ainsi que les premières prédictions des conjonctions des planètes entre elles)
  • à Babylone, 2000 ans avant JC (observations du ciel menant à penser que le soleil, la lune et les cinq planètes visibles à l'¿il nu (à savoir Mercure, Mars, Venus, Jupiter et Saturne) se déplaçaient dans une zone appelée zodiaque)
  • en Chine, 1500 ans av JC (première théorie de description de l'univers, basée sur la constation harmonique de celui-ci, par l'imagination de concepts tel que le Tao (énergie fondamentale de l'univers présente en toute chose) ou par les forces contraires et complémentaires du Yin et du Yang, régissant l'univers)
  • en Grêce, 700 ans av JC (contributions philosophiques, scientifiques et mathématiques importantes apportées par Thalès de Milet)
  • 600 ans av JC (développement de la notion d'infini par Anaximandre ; apport mathématiques et philosophiques important par Pythagore, dont l'idée d'une Terre sphérique)
  • 500 ans av JC (apparition de l'idée d'atome, élément infiniment petit et indivisible constitutif de la matière, par Démocrite, en adéquation à d'importants travaux philosophiques (52 traités des 13 tétralogies))
  • 400 ans av JC (preuve de la sphéricité de la Terre (ombre circulaire projettée sur la Lune lors des éclipses et apparition caractéristique du mât des navires à l'horizon des océans lors de leur approche des côtes) et postulat de l'existance de 4 forces fondamentales (l'eau, la terre, l'air et le feu) par Aristote)
  • 300 ans av JC (proposition d'un univers héliocentrique et infiniement grand par Aristarque de Samos, rejetée par la population contemporaine en vue du manque de preuve et du contrario que cela cause à l'église)
  • 100 ans av JC (proposition d'un système géocentrique par Ptolémée, idée conservée par l'église pendant plus d'un millénaire par le fait que cette théorie place la Terre au centre de l'univers, et lui donne donc un aspect autement divinatoire)
  • 1500 ans ap JC (démonstration par Copernic de la centricité du soleil dans notre système, travaux astronomiques conséquents)
  • 1600 ans ap JC (découverte de la première Nova par Tycho Brahé, étoile si brillante qu'elle fut visible en plein jour, démontrant que les étoiles n'étaient pas immuables et éternelles contrairement à ce que l'on pensait ; premier appareil d'observation astronomique, conçu et exploité par Galiléo, permettant d'accroitre notre connaissance du système solaire et de l'univers par l'observation ; lois de Keppler sur le mouvement et la gravitation élliptique des planètes du système solaires)
  • 1700 ans ap JC (élaboration du principe fondamentale de la gravitation universelle par Isaac Newton, permettant l'explication préliminaire de l'orbite des corps célèstes, de la formation des planètes, étoiles et galaxies, du phénomène des marées et du principe physique d'action-réaction ; détermination du cycle des comètes par Edmond Halley)
  • 1800 ans ap JC (proposition de théories astronomiques par Laplace, sur l'existance de trous-noirs et de nébuleuses primitives)
  • 1900-2000 ans ap JC (élaboration de la théorie de la relativité restreinte, puis de la relativité générale par Albert Einstein ; postulat de l'expansion de l'univers suite aux observations de Edwin Hubble ; proposition de la théorie du Big-Bang par le physicien George Gamow ; découverte des quasars, des pulsars et du rayonnement de fond cosmologique ; premier pas sur la Lune ; détection du premier trou noir ; élaboration de la théorie de la mécanique quantique par le physicien mathématicien Stephen Hawking ; théorie de l'inflation de l'univers par Alan Guth et Henry Tye ... etc...)

Voyez par cette liste non exhaustive l'évolution du savoir de l'humanité concernant notre connaissance scientifique de l'univers. Faudrait-il alors oublier ces acquis, et ne plus les enseigner à l'école ?

La réponse est toute faite : NON !

Et encore, il ne s'agit là que de notre connaissance en astronomie. Mais voyont le reste, la medecine, les mathématiques, la chimie, l'éléctronique, l'informatique, la mécanique etc. Comment envisager notre monde sans ces sciences ? Tout simplement en imaginant une société plongée dans celle que nous connaissions à la préhistoire, avec tout juste la connaissance du feu...

Le simple fait de pouvoir communiquer à travers ce forum est le résultat d'un incroyable travail collectif et scientifique, car dépend :

  • de la production d'énergie (sans centrales nucléaires, fossiles, ou renouvelables, pas d'éléctricité)
  • de sa transmission (sans réseau de distribution et centres de gestion de la répartition du réseau éléctrique, pas de courant)
  • du transfert de l'information (sans serveurs de stockage de l'information, bornes internet regroupant et distribuant des impulsions binaires dans un réseau par cablage téléphonique, fibre optique ou wi-fi, gestion des connexions par des FAI, protocoles de distributions de l'information, procédés cryptographiques de protection des données, internet n'existerait pas)
  • des interfaces de gestion de l'information par l'opérateur (clavier, souris, modem, moniteur)
  • des concepteurs et fabriquants de composants éléctroniques (sans résistors, processeurs, cartes périphériques, cartes mères, barettes de ram, disques durs, lecteurs cd, bus de données, écrans.... pas d'ordinateur)
  • des logiciels et systèmes d'exploitations permettant la gestion et la protection informatique de ces composants (antivirus, antispywares, OS, pilotes de cartes etc...)
  • des languages et normes de programation permettant la création et le maintient de sites internet et forums de discussions (serveurs ftp, languages php, javascript, xhtlm, css etc...)
  • des personnes spécialisées dans chacun des domaines de compétances pré-cités
  • des scientifiques ayant élaborées, imaginés, et conçu les systèmes pré-cités

Saches donc, Miriam-Gabrielle, que si les technologies ne sont plus enseignées à l'école, les futurs générations ne seraient plus aptes à entretenir, concevoir et faire évoluer cette liste d'aspect, et toi, ne pourrais plus accéder à internet.

Mais ce n'est pas tout, les mathématiques également, sont souvent sujettes à interrogation d'intêret : "à quoi ça sert les maths franchement ?"

Je répondrais que les mathématiques sont le language des sciences, tout comme les langues vivantes sont le language de notre littérature. Sans mathématiques, aucune démonstration, aucune théorie, aucune propriété ; donc, aucune lois, aucun fondement scientifique. C'est ainsi que le monde architecturale dans lequelle nous vivons n'existerait pas, il n'y aurait aucune infrastructure, aucune grande ville moderne, aucun gratte ciel, aucune tours, pas de ponts, ni de tunnels, pas de maisons, mais de simples huttes ou tas de tôles ; le domaine de l'exploration spatiale retomberais à l'état zéro, aucun pas humain sur la Lune, aucun satéllite artifiel en orbite autour de notre planète, aucune connaissance ou prédiction possible en météorologie, aucune carte géographique détaillée, aucune connaissance précise en climatographie, océanographie ou géophysique, aucune évaluation d'un potentiel réchauffement climatique ou d'un trou d'ozone, aucun appareil aéronautique capable de ne pas toucher le sol, bref, retour aux moyens et aux croyances initiales de l'humanité en vue d'un manque de compréhension des phénomènes naturels (cf conflit des religions) ; l'ensemble des technologies existantes n'auraient jamais vues le jour, aucun véhicules, pas de téléphones fixes ni portables, pas de télévisions, aucune console de jeux, pas d'ordinateur, pas de four à micro-onde, pas de poste radio... bref, c'est l'intégralité de la modernité de notre société qui disparaitrait (tout ce qui est inscrit dans les portails thématiques des sciences et technologies de wikipédia par exemple, n'aurait jamais été rédigé)

A une échelle plus directe, pour un collégien, les mathématiques (le language des sciences donc) peut déjà être utilisé dans la vie courante. Problème simple : Mon voisin veut couper un arbre de taille importante qui se situe à proximité de ma maison. Or, il n'est pas sûr de pouvoir le faire dans la direction souhaité, et le risque qu'il tombe sur le toit n'est pas à exclure. Impossible pourtant de grimper sur l'arbre et mesurer sa hauteur, et ainsi de savoir si oui ou non, il pourrait atteindre ma maison en tombant. Mais je ne veux prendre aucun risque, et refuse toute décision tant qu'aucune solution n'est trouvée.

Comment faire alors ? J'utilise un gnomon (bâton de longueur déterminée) que je plante verticalement dans le sol, à proximité de l'arbre. Je mesure la distance séparant son ancrage au sol à la base de l'arbre, puis je me place au niveau du sol, aligné avec l'arbre et le gnomon, de façon à voir le sommet du bâton confondu avec le sommet de l'arbre. Je mesure alors la distance séparant cette position à la base du gnomon. Ainsi, j'ai constitué un triangle dans lequel un segment (le gnomon) joint 2 côtés (le sol et la ligne de vision joignant le sommet de l'arbre au gnomon) parallèlement au 3ème (l'arbre lui même), et possède 3 mesures (hauteur du gnomon, distance gnomon/arbre, ligne de vision au sol/gnomon). J'applique alors le théorème de Thalès (programme de 3ème), et détermine la longueur du 3ème côté, soit, la hauteur de l'arbre. Je peux ainsi savoir si, dans le cas où l'arbre tombe en direction de ma maison, il puisse ou non l'atteindre.

Et ce genre de problème de la vie courante, impliquant des mathématiques d'un niveau d'enseignement obligatoire (3ème donc), peuvent être résolus par l'utilisation du théorème de Pythagore ou de Thalès, et par l'appui de notions tel que les sinus, cosinus, ou tangentes. Une autre partie du programme sur les fonctions, les systèmes d'équations ou les pourcentages peuvent également trouver une horde d'applications dans la vie de tous les jours (faire ses courses en supermarché, payer ses impôts, comparer des tarifs d'abonnements etc). La compréhension de la fluctuation des actions boursières fait par exemple appel à des connaissances de hautes volées, assimilées dans l'enseignement supérieur, dont seul un mathématicien sera en mesure de prédire l'évolution théorique des valeurs, et s'en servir dans des choix judicieux de placement d'actions.

Bref, les mathématiques sont partout, à tous les niveaux, en économie, en mécanique, en physique, en chimie, en science de la vie, de la terre, et plus générallement, dans la nature. Ainsi plus le niveau d'instruction d'un individus sera élevé, plus sa compréhension de cette nature, des évènements, du quotidien, du monde et de l'univers dans lequel il vit seront élevées. Il s'agit d'ailleurs de l'objetif propre à l'humanisme, période de pensée relative à la renaissance, au 15ème siècle. L'objectif était d'y acquérir l'intégralité du savoir humain, pour peut-être, atteindre l'utopie d'un monde idéal, dans lequel l'harmonie, l'égalité, le respect, la solidarité, la connaissance et l'ensemble des valeurs de l'humanité cohabiteraient dans une structure sociétaire parfaite...

pourquoi on doit aprendre les siences a l'ecoe sa soule et ses ennuyeux et puis sa aide pas dans la vie apres non?

Je pense avoir répondu intégralement à ton interrogation. Les sciences sont le pilier de l'intelligence humaine et régissent notre société de par nos rapports au monde. Tu trouves ça ennuyeux ? Alors essaye de développer ta curiosité, ta soif de connaissance, ta culture, et tu ne pourras que mieux t'en porter. Je te certifies que tu regretterais, avec recul, de ne pas t'y être intéréssé lors de ta jeunesse. Donc sérieusement, remet toi en question, et tente réellement de t'y plonger... tu seras surprises...

(Désolé d'avoir été un peu long :snif: )

@+, Aroya.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant