Tchad


Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

ALeqM5jCqQV5ORcVgyBG8tcRZs307C67Ow?size=s " />Des soldats français de la force Epervier sécurisent l'hôtel Novotel à N'Djamena, le 2 février 2008

<H4 class=g-section id=rn-header> </H4>

Tchad: Paris se prépare à une évacuation

en se gardant d'intervenir.

PARIS (AFP) ¿ La France a décidé samedi de déployer des moyens supplémentaires au Tchad pour procéder à une évacuation de ressortissants étrangers, mais en se gardant d'intervenir pour venir en aide à son allié Idriss Deby, assiégé par la rébellion.

Source:http://afp.google.com/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

korloff Membre 774 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

Ce sont les FS qui procédent aux évacuations ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dem'ange
Invité dem'ange Invités 0 message
Posté(e)

je suis très égoïste sur ce coup, mais cela permettra de passer outre certaines demandes faites au Tchad, pour certaines personnes qui ne devraient pas être où elles sont...

et si un jour ce pays pouvait s'en sortir, ça ne serait que mieux... comment ne pas se révolter dans la misère...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Espérons qu'un certain Kafafi ne soit pas derrière les rebelles. Ce ne serait pas la première fois, bien que cela ne lui ai pas vtaiment réussi par le passé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Il y a bien un sac de noeud derrière ce qui se passe au Tchad. Le gouvernement soudanais bien qu'il s'en défende ne voit pas d'un mauvais oeil ce qui se passe. Cela permet au moins de retarder la force qui doit être mise en place dans le cadre de la situation du Darfour.

Et comme par hasard Kadafi ne veut pas voir de force européenne s'interposer. Hors ce même Kadafi a été nommé médiateur par l'OUA pour l'actuel conflit tchadien.

J'espére que tout le monde suit..........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

.a5feec58-d3af-11dc-8916-86db1b7b4a54.jpg

Tandis que de nombreux civils fuient N'Djamena, des véhicules blindés de l'armée française patrouillent dans la capitale. Crédits photo : AP

Les rebelles ont été mis en fuite, mais l'aéroport de N'Djamena, protégé par des militaires français, reste une cible.

Le transall de l'armée française vient de se poser sur le tarmac de l'aéroport de N'Djamena. é l'autre bout de la piste, un hélicoptère tchadien MI 24 atterrit à son tour. Au nombre de quatre, les appareils de combat d'Idriss Déby (deux MI 24 et deux MI 17) se relayent pour mieux traquer les colonnes de rebelles en maraude à l'est de la capitale.

Source: http://www.lefigaro.fr/international/2008/...se-au-tchad.php

-------------------------

Qu'est-ce qu'on attend pour leur botter le cul à ces connards?

Il est vrai que pour ça il faudrait commencer par avoir autre choses ques des ploucs à l'Elysée et rue St Dominique.

On préfére aller se faire encu :snif: par Baroso à Bruxelles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
v54823775Tchad-.gif

N'Djamena : dans sa fuite éperdue, la population a abandonné la ville aux pillards


Mardi 05 Février - 13:45

Les canons n'ont pas eu le temps de refroidir. Déjà les messages circulaient à la vitesse du feu. Fuir, et vite, avant que ne reprennent les affrontements dans la capitale tchadienne. Alors, sans même attendre l'aube, N'Djamena a commencé à se vider, et sa population à gagner le Cameroun voisin, à la faveur de l'interruption des combats entre rebelles et forces gouvernementales tchadiennes. Fuir pour échapper à la mort.



Lundi 4 février, des quartiers entiers du sud de la ville se sont précipités vers les ponts qui mènent à la frontière. Leurs habitants ont marché des heures en interminables files pour échapper aux affrontements qui menaçaient de reprendre rapidement entre les troupes du président tchadien, Idriss Déby, et la coalition rebelle, retirée, le temps de reconstituer ses forces, à la périphérie de la ville.


Suite de l'article...
Source: LE MONDE | 05.02.08

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aya Membre 2 715 messages
Parle à ma main !‚ 29ans
Posté(e)

Ca permet de faire oublier encore davantage les massacres au Darfour qui se produisent en même temps que ces attaques/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 800 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
:snif: bof les president Tchadiens sont tous d'anciens rebelles , bon a qui le tour :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Ce qui se passe au Tchad a entre autre pour but de "refroidir" les européens de se sentir concernés par le Darfour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

4/2/2008

unlogo_blue_sml_fr.jpgConseil de sécuritéCS/9238 Département de l'information ¿ Service des informations et des accréditations ¿ New York

Conseil de sécurité

5830
e
séance ¿ matin

LE CONSEIL CONDAMNE AVEC FERMETé LES ATTAQUES PERPéTRéES PAR DES GROUPES ARMéS CONTRE LE GOUVERNEMENT DU TCHAD ET DEMANDE AUX éTATS MEMBRES D'APPORTER LEUR APPUI é CE DERNIER

Il se félicite que l'Union africaine ait décidé de confier aux dirigeants de la Libye et du Congo la direction des efforts visant à parvenir à une solution négociée à la crise

é l'issue de consultations officieuses, le Président du Conseil pour le mois de février, M. Ricardo Alberto Arias, du Panama, a fait, ce matin, au nom des membres du Conseil, la déclaration suivante:

Le Conseil de sécurité exprime sa profonde préoccupation devant la situation au Tchad.

Le Conseil approuve la décision datée du 2 février 2008 par laquelle l'Union africaine a condamné avec fermeté les attaques perpétrées par des groupes armés contre le Gouvernement tchadien, exigé la cessation immédiate de la violence et appelé tous les pays de la région à respecter l'unité et l'intégrité territoriale des états membres de l'Union africaine.

Le Conseil se félicite en particulier de la décision qu'a prise l'Union africaine de charger le Guide libyen, le colonel Muammar Kadhafi, et le Président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, de prendre la direction des efforts destinés à inciter les parties à mettre un terme à la confrontation et parvenir à une solution négociée à la crise.

Le Conseil condamne fermement ces attaques et toutes les tentatives de déstabilisation par la force et rappelle son attachement à la souveraineté, à l'unité, à l'intégrité territoriale et à l'indépendance politique du Tchad.

Le Conseil exhorte tous les états de la région à respecter pleinement les engagements qu'ils ont pris en ce qui concerne le respect et la sécurité de leurs frontières communes, en particulier dans l'Accord de Tripoli du 8 février 2006, l'Accord de Riyad du 3 mai 2007 et l'Accord de Syrte du 25 octobre 2007.

Le Conseil demande aux états de la région de renforcer leur coopération en vue de mettre fin aux activités des groupes armés et à la tentative de leur part de saisir le pouvoir par la force.

Le Conseil demande aux états Membres, conformément à la Charte des Nations Unies, d'apporter leur appui comme le demande le Gouvernement tchadien.

Le Conseil exprime sa préoccupation devant la menace directe que les combats représentent pour la sécurité de la population civile, notamment pour les personnes déplacées et les réfugiés.

Le Conseil réaffirme son plein appui à la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) et à la force de l'Union européenne (EUFOR TCHAD/RCA), dont il a autorisé le déploiement dans l'est du Tchad et dans le nord-est de la République centrafricaine par sa résolution 1778 (2007), en vue de contribuer à la protection des populations civiles vulnérables et de faciliter la fourniture de l'assistance humanitaire.

Le Conseil exprime son inquiétude pour la sûreté et la sécurité du personnel humanitaire, du personnel des Nations Unies et du personnel et du matériel de l'Union européenne déployés au Tchad. Il souligne que toutes les parties ont la responsabilité d'assurer la protection de tous ces personnels et du personnel diplomatique présent au Tchad.

source:http://www.un.org/french/docs/cs/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Libye et Congo? :snif:

ça promet :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)
Libye et Congo? :snif:

ça promet :snif:

Dans le mille!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
tchad_flag.gif

Tchad : "La Croix" évoque une participation militaire directe de l'armée française


Vendredi 08 Février - 11:02

Selon le quotidien La Croix daté de vendredi 8 février, les troupes spéciales françaises ont pris part aux combats la semaine dernière à N'Djamena contre les rebelles.



Le journal catholique affirme qu'un détachement d'assistance militaire et d'intervention a été envoyé quelques semaines avant le début des affrontements au Tchad et a "coordonné l'attaque menée le 1er février par l'armée tchadienne" contre une colonne rebelle à Massaguet, au nord-est de N'Djamena, une attaque qui s'est conclue par l'échec de l'armée tchadienne et l'avancée des rebelles vers la capitale. Le lendemain, poursuit les journalistes de La Croix, "des éléments du commandement des opérations spéciales français se [sont] impliqués dans les combats de N'Djamena, avec une stratégie qui se révélera payante : épuiser les rebelles, bientôt à court de munitions".

Le quotidien pointe le rôle essentiel joué par l'armée française en protégeant l'aéroport international de N'Djamena des attaques rebelles : l'aéroport aurait joué un rôle "stratégique" non seulement pour l'évacuation des 1 200 ressortissants étrangers, mais également pour l'armée tchadienne, servant de base à ses hélicoptères d'attaque.


Suite de l'article...
Source: LEMONDE.FR | 08.02.08

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant