Iggy and The Stooges


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
3__IggyPop1.jpg

Iggy and The Stooges


Dimanche 03 Février - 00:37

C'est bruyant, brutal, crade, con et vicieux, ce sont les Stooges...



Marc Lenglet, du site belge « Pop-Rock » averti l'auditeur par ces mots : « oubliez la rêverie, le glamour, l'élégance et les espérances. Ici, c'est bruyant, brutal, crade, con et vicieux. Ce sont les Stooges, groupe de rock séminal et enragé, l'un des premiers à emmener le rock'n roll bien au delà des règles de la bienséance et de la moralité, bien avant que les punks londoniens ne transforment la provocation et le mauvais goût vulgaire en valeurs acceptables dans le microcosme rock ».

Stooges1600Matheu32773IggyJ.jpg

De fait, si on ne sait toujours pas qui de MC5, des Stooges ou des Ramones ont réellement lancé le punk il est clair que les Stooges sont à la musique ce qu'est Orange Mécanique au cinéma ou Marcel Duchamp à l'art : iconoclaste, violent, ironique, barré, anarchiste et tous les adjectifs qui ne vont pas dans le sens du poil. Nous sommes à la fin des années 60, années charnière où les beatniks littéraires se transforment en hippies écolos et où le rock'n roll se lance vers le psychédélisme tout azimut. Iggy Pop et sa bande de freaks (les frères Asheton, Dave Alexander, Steve MacKay) décident d'emprunter un chemin de traverse qui ne va ni vers les Greateful Dead, ni vers les Pink Floyd et de mettre le maximum de bordel possible dans le petit état du Michigan, d'où ils sont originaires. C'est Iggy qui a cette « lumineuse » idée, à la sortie d'un concert des Doors d'où il ressort déçu : « s'ils peuvent remplir une salle, on peut le faire aussi » ! s'exclame-t-il. Garage rock, oui. Rock psychédélique, sûrement pas (même si à leur début il se faisaient appeler The Psychedelic Stooges).

iggy%20and%20the%20stooges.jpg

Le groupe au complet, cherchez Iggy...

En 1967, le groupe donne un concert à l'Université du Michigan et commence à se faire connaître, ou plus exactement remarqué. Complètement raides de chez raides, on les voit sur scène crier, s'enduire le corps de beurre de cacahuète, casser des bouteilles, se couper, slamer, cracher, jouer de l'aspirateur en guise de guitare, une vrai machine à tout « trasher », avec cette rage bien particulière qui tient des Who et de Nirvana, de la « destruction de matériel » très punk, à « l'automutilation romantique » très grunge. Pour reprendre le titre de leur 3e album c'est, véritablement du Raw Power (« puissance crue ») ! La paternité du slam (se jeter sur les spectateurs du haut de la scène) est d'ailleurs attribuée à ce cher Iggy. A force de faire du boxon en prenant toutes les drogues possibles et imaginables, le label Elektra Records (qui a déjà à son actif les Doors et Love) les invite à enregistrer leur premier album en 69. Ce sera The Stooges. Du titre « 1969 » à « No Fun » en passant par « I Wanna Be Your Dog » ou « Real Cool Time », c'est 15mn de violence arrogante qui fait exploser tous les tabous ! C'est vraiment très très bon et on sent qu'Iggy (pour paraphraser le critique Lester Bangs) est en train de « gérer l'Apocalypse » ! Ni remords, ni regrets ! Juste du rock'n roll poussé à l'extrême de sa température et de sa bestialité !

IggyPop2.jpg

En 1970, c'est l'album Fun House, celui dont « la face B s'ouvre sur un championnat du monde de l'ultraviolence » est « l'un des secrets les mieux gardés de l'histoire du rock » (dixit P.Man¿uvre). Jack White (des White Stripes) dit de lui « c'est le meilleur album de tous les temps » ! C'est en toute logique que le guitariste de Detroit sera invité en 2005 à participer à la réédition du « The Complete Fun House Sessions ». Henry Rollins encore (du groupe hardcore Black Flag) en a fait son disque de chevet au même titre que tous ceux et celles qui ont écouté le titre « 1970 » ou encore « Down On The Street ». Si un jour, tu es obligé de t'exiler sur une île, c'est ce disque que tu dois emporter avec toi. C'est non seulement impératif mais surtout vital.

iggy4.jpg

Après cet album, les Stooges sont en lambeaux. L'usage répété d'héroïne et d'alcool a eu raison de leur colère enfin¿presque. En 1971, David Bowie a.k.a Ziggy Stardust est au fait de sa pop glam céleste. Il rencontre Iggy Pop et deviennent amis. Avec entêtement, Bowie arrive à convaincre Iggy de signer chez Columbia un nouvel album. Raw Power sera enregistré à Londres. Les titres des chansons en disent long : « Penetration », « Your Pretty Face is Going To Hell », « Search and Destroy », etc.

IggyPop.jpeg

C'est toujours aussi bon. Le groupe se sépare encore, Iggy Pop étant vraiment dans l'héroïne jusqu'au cou. Néanmoins, ils ont le temps de réaliser encore un album mythique live : Metallic Ko (chez Skydog) qui sortira en 76, soit trois ans après leur séparation. Dans cet album, tu peux carrément entendre les bouteilles de bières valser dans les airs et s'écraser sur les guitares ainsi qu'une reprise du célèbre « Louie, Louie » version provoc (il faut dire que le père Iggy était devant un public de bikers avinés et hostiles). Il faudra attendre 2003 et Skull Ring (Virgin) pour voir de nouveau les Stooges réunis le temps d'un album ou encore le temps d'un concert au 6e bol d'Or des 24h du Mans, à Magny-Cours (septembre 2003).

db_iggy7.jpg

No fun to hang around
Feeling that same old way
No fun to hang around
Freaked out for another day¿

iggy-sfr.jpeg



Vidéos :

Chanson énormissime et en version courte avec un Iggy déchaîné, I Wanna Be Your Dog (live 1979) :snif:



I wanna be your dog (live 2004), une version plus longue, Iggy est toujours déchaîné... :snif:;):o



The Passenger



Sixteen



Candy




Suite de l'article...
Source: Ados.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

magya Membre 10 951 messages
Forumeur alchimiste‚ 42ans
Posté(e)

J'ai un petit faible pour Gimme Danger

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Qui veut être mon chien ?? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lazy Membre 13 445 messages
ne sait pas sur quel pied danser‚
Posté(e)

Amour79.gif

un groupe culte pour des albums d'anthologie ... et puis y'a pas à dire l'iguane a quand même une put*** de voix ... sans parler de sa présence scénique :snif:

j'ai vu iggy en concert en 93 ou 94 pour la sortie de son album american caesar, ce mec dégage un telle énergie ... il a du tomber dans la marmite d'lsd étant petit :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)

merde, je voulais faire ce sujet !!!

mon 3 eme groupe préféré.

J'adore ce groupe, et Iggy pop, est vraiment un gars à part.

Merci Yavin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jamrock Membre+ 5 387 messages
Have a Jam session‚ 28ans
Posté(e)
En 1970, c'est l'album Fun House [...] Jack White (des White Stripes) dit de lui « c'est le meilleur album de tous les temps » ! [...] Si un jour, tu es obligé de t'exiler sur une île, c'est ce disque que tu dois emporter avec toi. C'est non seulement impératif mais surtout vital.

P'tain, c'est pas complètement faux ... Le son est parfait, ça envoie la purée, une vraie débauche.

6e bol d'Or des 24h du Mans, à Magny-Cours (septembre 2003).

:snif::snif:

Puisque tu inclues The Passenger dans les extraits Yavin, le fameux Lust for Life d'Iggy est géant également, peut-être moins rageur que les débuts avec les Stooges, mais que de trouvailles dans les mélodies. ;)

Beau topic ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant