L'évaluation des salariés sous contrôle du CHSCT


doug Membre+ 6 902 messages
Statut : de la liberté‚
Posté(e)

Source: Les echos.fr

Lorsque l'entreprise met en place un nouveau système d'évaluation des salariés, elle doit non seulement consulter le CE, mais aussi le CHSCT et, le cas échéant, le déclarer à la CNIL.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Echec devant la cour d'appel : à propos de la consultation du CHSCT, celle-ci estime qu'une formule d'évaluation, quelle qu'elle soit, entraîne forcément une nervosité chez les salariés et peut donc affecter leur santé physique ou mentale. Quant à la CNIL, même si, dans l'immédiat, les données recueillies n'étaient pas traitées de manière automatisée, elles avaient vocation à l'être et, par conséquent, il fallait soumettre la procédure à cet organisme. La Cour de cassation contredit la cour d'appel en ce qui concerne la CNIL : il faut raisonner dans le présent et il n'y a pas lieu d'alerter cet organisme tant que l'informatique n'est pas en jeu. En revanche, elle lui emboîte le pas quant au CHSCT (...).

(...)

Le mot « surveillance », d'ailleurs, est inadapté. Il serait plus juste de parler d'accompagnement, tant il est vrai que ce qu'on cherche avant tout, c'est de prévenir ces états de souffrance dont l'actualité montre qu'ils peuvent pousser à des extrémités.

Suite de l'article

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHSCT :Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

J'avoue que le CE m'a toujours un peu gonflé. Son coté fête des mères ce n'était pas vraiment ma tasse de café.

Par contre il est souvent fait une mauvaise utilisation du CHS-CT. A mon sens il devrait être compris comme le bureau d'études servant à outiller le volet conditions de travail de la NAO.

Pour ce qui touche l'entretien d'évaluation, il en est de ce passage obligé comme de bien d'autres: il se prépare.

Cela commence par la production de doc pour "l'évalué" et pour l"'évalueur" avec souvent une formation à la conduite d'entretien qui devrait être de mise dans le cadre de la décentralisation des RH.

En ce qui me concerne je me plaisais à dire que puisque je ne savais pas faire d'entretien annuel d'évaluation, j'en faisais deux par an.

C'est à dire que je faisais un entretien blanc qui permettait de tout se dire. L'avantage c'est que cela décrispe l'entretien débouchant sur l'aspect notation d'une part, ensuite pourquoi attendre un an s'il est nécessaire d'introduire des correctifs d'autre part.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

C'est dingue comme c'est formalise en France. En Angleterre, j'en ai passe pas mal de ces entretiens (dont la moitiee a ma requette: negociation des augmentations salariales oblige..), et ca toujours ete plutot cool. Ca me rappelle la devise des shadock: pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Oui mais vois-tu on parle toujours des choses qui ne vont pas. L'éternelle histoire des trains qui arrivent à l'heure.

Il y a aussi pas mal de boites où cela se passe bien. Tout ça c'est avant tout une question de climat au quotidien.

C 'est très lié en fait à la perception du lien huérarchique, de sa fonctionnalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axel25 Membre 3 264 messages
coccinelle qui survit dans ce monde‚ 49ans
Posté(e)

L'entretien annuel est un tissus de connerie parce qu'il ne faut pas y mettre ce qui ne va pas car il faut maintenir un climat social acceptable et que bon nombre de salariés n'acceptent pas la critique. Un exercice qui fait que lorsqu'on veut se débarrasser de quelqu'un, on lui donne une promotion ou un poste équivalent ailleurs.

J'en ai eu d'ailleurs confirmation il y a quelques temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Axel

Je ne veux pas contredire ton expérience personnelle; mais accordes-moi qu'il y a bes boites où cela peut bien se passer.

C'est avant tout une question d'éthique de la part de celle ou de celui qui a la responsabilité de mettre en place ce systéme.

Il faut aussi que cette personne sache "vendre" à sa direction générale un certain nombre de choses.

Autrement effectivement, si on se cantonne à l'application de ratios, on arrive aux situations que tu décris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant