Repenser la liberté

vlaurent Membre 13 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

J'ai téléchargé le livre depuis 2 semaines déjà et sans problème. Ceux parmi mes amis qui ont fait autant n'ont rien signalé à propos de l'email...Simple formalité pour les statistiques, je pense !

Ce qui est par contre important à discuter c'est le contenu du livre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
c'est plus rassurant de savoir qu'on est pris en main.

Pour vous peut-être, pour moi non. Et ce pour plusieurs raisons :

1. Je n'accorde pas ma confiance à l'aveuglette.

2. J'aime faire les choses par moi-même.

3. J'aime à garder ma propre responsabilité sur mes actes.

Etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vlaurent Membre 13 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

<h5 style="text-align: center;" align="center">AVANT-PROPOS</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Le monde va mal. Très mal même. C'est un constat qui fait l'unanimité dans un monde déchiré par la discorde. L'individu, où qu'il soit, est submergé chaque jour de nouvelles aussi tristes les unes que les autres : guerres, conflits, insécurité, misère, sous-développement, etc. Les symptômes de l'échec retentissent aux quatre coins du monde, réduisant les envolées lyriques sur l'intelligence et le progrès de l'homme à l'expression d'une schizophrénie qui ne dit pas son nom.</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Dans ce déluge d'événements et faits au goût amer, entrevoir une lueur d'espoir devient chimérique.</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Le monde est le théâtre d'une scène morbide où on se partage les rôles. Il y a les malchanceux qui se débattent au fond du brasier ; il y a les spectateurs qui observent, pantois et indifférents, le feu chez le voisin ; et enfin une bande de pyromanes embusqués. </h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Le désordre dans le monde produit un désordre dans l'esprit. Nos facultés rationnelles se heurtent à deux défis majeurs : comprendre l'origine du problème et définir la manière d'y remédier.</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Parvenir à comprendre la réalité du monde est déjà un pas considérable, pour rétablir la confiance en soi et pour entrevoir l'issue.</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">La tentative de comprendre est un parcours parsemé d'embûches. Deux éléments rendent la tâche particulièrement difficile :</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="margin-left: 14.2pt; text-align: justify;">- en fonction du « background » culturel des uns et des autres, les lectures de la réalité varient et se multiplient à l'infini. La divergence des lectures entraîne des conflits sur le terrain. Résultat : la situation empire !</h5>

- la fragmentation du traitement : la tendance générale consiste à analyser à plus petite échelle. Au cas par cas. Ainsi, par exemple, la famine en Ethiopie, la guerre civile au Soudan, la crise économique en Argentine, le chômage en Allemagne sont considérés comme des thèmes indépendants. Chacune de ces questions est traitée dans un contexte local restreint. Comme cette démarche n'émane pas d'une vision globale, elle induit l'incohérence.

<h5 style="text-align: justify;">En dépit des apparences, les situations dans les quatre pays cités en exemple ne sont pas aussi étrangères l'une par rapport à l'autre. Pour s'en rendre compte, il convient de troquer la vue statique de l'instant contre le regard dynamique de l'Histoire.</h5>

En remontant dans le temps, on apprend, entre autres, que l'Allemagne a, elle aussi, connu la famine en 1309, la guerre civile au XVIème et XIXème siècles et une crise économique grave dans les années trente du XXème siècle.

Tous les peuples rencontrent les mêmes mésaventures. Et ce serait incongru de penser que cela arrive par le jeu du hasard !

Au-delà des spécificités de chaque nation, il doit y avoir des règles ou des « lois naturelles » qui expliqueraient les hauts et les bas des sociétés humaines. La démarche est à mettre en parallèle avec l'évolution d'une science : l'astronomie.

Jadis, les mouvements des planètes étaient considérés comme des événements aléatoires et mystérieux, lorsqu'ils ne font pas l'objet d'interprétations farfelues. Ensuite, et pour longtemps, l'astronomie se réduisait à pratiquer l'observation des astres dans le ciel. Toutes les représentations de l'univers ainsi construites avaient en commun de se limiter à la description des apparences, sans parvenir à dévoiler derrière cette complexité apparente la loi sous-jacente. Il fallait attendre la loi de gravitation universelle de Newton au XVIIème siècle pour élaborer une explication rationnelle du mouvement des planètes.

Le mérite de mettre à jour une loi naturelle est double : elle permet de démystifier un phénomène et de le comprendre, d'une part, et d'éclairer une voie de progrès de l'autre. C'est ainsi que la loi de gravitation universelle est utilisée pour la mise en orbite des satellites, ces engins tant utiles de nos jours, et dans l'exploration de l'espace en général.

La question essentielle est de savoir comment faire face à la multiplication des lectures et à la fragmentation du

problème. Afin de réussir le diagnostic de la réalité, l'approche privilégiée consiste à :

- produire une « lecture de base » de la réalité du monde, une sorte de dénominateur commun qui peut prendre place au croisement de tous les courants de pensée. Cela aidera à prévenir le dialogue des sourds entre les différentes obédiences, religions, idéologies¿ ;

- exclure la fragmentation, en privilégiant une approche globale qui s'affranchit des détails insidieux et favorise la cohérence de l'analyse.

Afin de développer une démarche plus pragmatique, on peut substituer aux deux idées sus-mentionnées (lecture de base et vision globale) la thèse qu'il s'agit, inspirés de l'exemple de l'astronomie, de la recherche des « lois naturelles » qui régissent l'existence humaine.

L'objectif consiste alors à dégager, à partir de l'observation des réalités actuelle et ancienne, une loi qui se veut « universelle ».

Dans la première partie de ce livre, il sera démontré que le dénominateur commun, le concept de base auquel on peut rapporter tous les aspects positifs et négatifs de l'existence humaine, le témoin des succès et des échecs de l'homme, n'est autre que la liberté !

Cependant, au lieu d'un concept flou, élastique et souvent galvaudé, la nouveauté est de définir la liberté par un modèle rationnel qui permet de :

- comprendre la réalité du monde, malgré la complexité de ses apparences ;

- appréhender les mécanismes de l'Histoire ;

- éclairer la voie du changement dans la variété de contextes qui se présentent ;

- définir un repère pour se situer. Autant la puissance démesurée procure un faux sentiment d'immunité par rapport aux revers de l'Histoire, autant la faiblesse sème le désespoir et détourne de la voie salutaire. Dans ces deux cas extrêmes, comme dans les cas intermédiaires, le modèle procure un moyen pour mesurer la conformité d'une situation par rapport à une « norme » et pour apprécier ses perspectives de réussite ou d'échec.

Comprendre est une étape cruciale. Elle permet de s'extraire à la confusion et de remettre de l'ordre dans l'esprit. Le chemin est ainsi balisé pour passer à l'étape suivante : agir.

Une loi naturelle n'est jamais une recette prête à l'emploi. Sa mise en ¿uvre nécessite un effort supplémentaire d'innovation et d'adaptation à chaque contexte.

En partant d'un principe général, en l'occurrence le modèle de la liberté établi au premier chapitre, il sera question, dans la deuxième partie, de développer un instrument de changement opérationnel adapté à la réalité du monde actuelle. En particulier, nous verrons, qu'un renouvellement du concept de citoyenneté est capable de nous procurer de précieux outils de changement.

Une fois n'est pas coutume, ce livre n'est pas diffusé par la méthode classique. Nous avons en effet pris la décision de le diffuser gratuitement sous format électronique par le biais du réseau Internet. Tout un chacun ayant accès à ce réseau informatique peut télécharger sa copie sur le site web http://www.repenserlaliberte.net/ .

Aussi est-il prévu, avec l'aide de militants passionnés, de faire traduire ce livre dans plusieurs langues.

Ce choix, qui s'inscrit dans l'esprit même de ce livre, vise à élargir le débat à grande échelle et à susciter une prise de conscience des enjeux qui se dissimulent derrière une réalité du monde complexe et désastreuse. Enfin, ce travail tente d'éclairer la voie censée mener vers un monde meilleur, libéré des angoisses du présent et du passé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vlaurent Membre 13 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

<h5 style="text-align: justify;">AVANT-PROPOS</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Le monde va mal. Très mal même. C'est un constat qui fait l'unanimité dans un monde déchiré par la discorde. L'individu, où qu'il soit, est submergé chaque jour de nouvelles aussi tristes les unes que les autres : guerres, conflits, insécurité, misère, sous-développement, etc. Les symptômes de l'échec retentissent aux quatre coins du monde, réduisant les envolées lyriques sur l'intelligence et le progrès de l'homme à l'expression d'une schizophrénie qui ne dit pas son nom.</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Dans ce déluge d'événements et faits au goût amer, entrevoir une lueur d'espoir devient chimérique.</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Le monde est le théâtre d'une scène morbide où on se partage les rôles. Il y a les malchanceux qui se débattent au fond du brasier ; il y a les spectateurs qui observent, pantois et indifférents, le feu chez le voisin ; et enfin une bande de pyromanes embusqués. </h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Le désordre dans le monde produit un désordre dans l'esprit. Nos facultés rationnelles se heurtent à deux défis majeurs : comprendre l'origine du problème et définir la manière d'y remédier.</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">Parvenir à comprendre la réalité du monde est déjà un pas considérable, pour rétablir la confiance en soi et pour entrevoir l'issue.</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="text-align: justify;">La tentative de comprendre est un parcours parsemé d'embûches. Deux éléments rendent la tâche particulièrement difficile :</h5> <h5 style="text-align: justify;"> </h5> <h5 style="margin-left: 14.2pt; text-align: justify; text-indent: 0cm;">- en fonction du « background » culturel des uns et des autres, les lectures de la réalité varient et se multiplient à l'infini. La divergence des lectures entraîne des conflits sur le terrain. Résultat : la situation empire !</h5>

- la fragmentation du traitement : la tendance générale consiste à analyser à plus petite échelle. Au cas par cas. Ainsi, par exemple, la famine en Ethiopie, la guerre civile au Soudan, la crise économique en Argentine, le chômage en Allemagne sont considérés comme des thèmes indépendants. Chacune de ces questions est traitée dans un contexte local restreint. Comme cette démarche n'émane pas d'une vision globale, elle induit l'incohérence.

<h5 style="text-align: justify;">En dépit des apparences, les situations dans les quatre pays cités en exemple ne sont pas aussi étrangères l'une par rapport à l'autre. Pour s'en rendre compte, il convient de troquer la vue statique de l'instant contre le regard dynamique de l'Histoire.</h5>

En remontant dans le temps, on apprend, entre autres, que l'Allemagne a, elle aussi, connu la famine en 1309, la guerre civile au XVIème et XIXème siècles et une crise économique grave dans les années trente du XXème siècle.

Tous les peuples rencontrent les mêmes mésaventures. Et ce serait incongru de penser que cela arrive par le jeu du hasard !

Au-delà des spécificités de chaque nation, il doit y avoir des règles ou des « lois naturelles » qui expliqueraient les hauts et les bas des sociétés humaines. La démarche est à mettre en parallèle avec l'évolution d'une science : l'astronomie.

Jadis, les mouvements des planètes étaient considérés comme des événements aléatoires et mystérieux, lorsqu'ils ne font pas l'objet d'interprétations farfelues. Ensuite, et pour longtemps, l'astronomie se réduisait à pratiquer l'observation des astres dans le ciel. Toutes les représentations de l'univers ainsi construites avaient en commun de se limiter à la description des apparences, sans parvenir à dévoiler derrière cette complexité apparente la loi sous-jacente. Il fallait attendre la loi de gravitation universelle de Newton au XVIIème siècle pour élaborer une explication rationnelle du mouvement des planètes.

Le mérite de mettre à jour une loi naturelle est double : elle permet de démystifier un phénomène et de le comprendre, d'une part, et d'éclairer une voie de progrès, de l'autre. C'est ainsi que la loi de gravitation universelle est utilisée pour la mise en orbite des satellites, ces engins tant utiles de nos jours, et dans l'exploration de l'espace en général.

La question essentielle est de savoir comment faire face à la multiplication des lectures et à la fragmentation du problème. Afin de réussir le diagnostic de la réalité, l'approche privilégiée consiste à :

- produire une « lecture de base » de la réalité du monde, une sorte de dénominateur commun qui peut prendre place au croisement de tous les courants de pensée. Cela aidera à prévenir le dialogue des sourds entre les différentes obédiences, religions et idéologies ;

- exclure la fragmentation, en privilégiant une approche globale qui s'affranchit des détails insidieux et favorise la cohérence de l'analyse.

Afin de développer une démarche plus pragmatique, on peut substituer aux deux idées sus-mentionnées (lecture de base et vision globale) la thèse qu'il s'agit, inspirés de l'exemple de l'astronomie, de la recherche des « lois naturelles » qui régissent l'existence humaine.

L'objectif consiste alors à dégager, à partir de l'observation des réalités actuelle et ancienne, une loi qui se veut « universelle ».

Dans la première partie de ce livre, il sera démontré que le dénominateur commun, le concept de base auquel on peut rapporter tous les aspects positifs et négatifs de l'existence humaine, le témoin des succès et des échecs de l'homme, n'est autre que la liberté !

Cependant, au lieu d'un concept flou, élastique et souvent galvaudé, la nouveauté est de définir la liberté par un modèle rationnel qui permet de :

- comprendre la réalité du monde, malgré la complexité de ses apparences ;

- appréhender les mécanismes de l'Histoire ;

- éclairer la voie du changement dans la variété de contextes qui se présentent ;

- définir un repère pour se situer. Autant la puissance démesurée procure un faux sentiment d'immunité par rapport aux revers de l'Histoire, autant la faiblesse sème le désespoir et détourne de la voie salutaire. Dans ces deux cas extrêmes, comme dans les cas intermédiaires, le modèle procure un moyen pour mesurer la conformité d'une situation par rapport à une « norme » et pour apprécier ses perspectives de réussite ou d'échec.

Comprendre est une étape cruciale. Elle permet de s'extraire à la confusion et de remettre de l'ordre dans l'esprit. Le chemin est ainsi balisé pour passer à l'étape suivante : agir.

Une loi naturelle n'est jamais une recette prête à l'emploi. Sa mise en ¿uvre nécessite un effort supplémentaire d'innovation et d'adaptation à chaque contexte.

En partant d'un principe général, en l'occurrence le modèle de la liberté établi dans la première partie, il sera question, dans la deuxième partie, de développer un instrument de changement opérationnel adapté à la réalité du monde actuelle. En particulier, nous verrons qu'un renouvellement du concept de citoyenneté est capable de nous procurer de précieux outils de changement.

Une fois n'est pas coutume, ce livre n'est pas diffusé par la méthode classique. Nous avons en effet pris la décision de le diffuser gratuitement sous format électronique par le biais du réseau Internet. Tout un chacun ayant accès à ce réseau informatique peut télécharger sa copie sur le site web « www.net-book.net ».

Aussi est-il prévu, avec l'aide de militants passionnés, de faire traduire ce livre dans plusieurs langues.

Ce choix, qui s'inscrit dans l'esprit même de ce livre, vise à élargir le débat à grande échelle et à susciter une prise de conscience des enjeux qui se dissimulent derrière une réalité du monde complexe et désastreuse. Enfin, ce travail tente d'éclairer la voie censée mener vers un monde meilleur, libéré des angoisses du présent et du passé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 583 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Dans l'avant propos tu ne parles aucunement du principe de liberté et en plus tu répètes 3 fois le même post

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vlaurent Membre 13 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

L'auteur pose le problème de la liberté dans l'avant-propos, et c'est dans le texte du livre qu'il expose son approche. Une approche très intéressante...car elle donne une autre vision du monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ZARKO Membre 48 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Je n'ai pas lu ce livre mais vu le descriptif je suis plus que sceptique...Trouver une "loi universelle" ça fait vachement sectes ou doctrines imposées...La seule véritable "loi universelle" ne pourra être assimilée que si l'on comprend l'Absolu (le cosmos ou Dieu si vous voulez ) et à ce moment l'homme ne sera plus homme...

C'est le discours de Descartes en quelque sorte...de faits particuliers on en fait une théorie plus générale...Faire l'inverse en tout domaine me parait bien risqué...L'histoire du monde suffit à le comprendre. :snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bobby-boy Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

La liberté est une fiction !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ZARKO Membre 48 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

La liberté , c'est déjà avoir un peu d'esprit critique...le libre arbitre si tu préfères. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité moricio
Invité moricio Invités 0 message
Posté(e)

il y a une phrase que j'aime bien c'est!!!! vous pouvez m'emprisonner me détruire physiquement et moralement mais il y a une chose que vous n'arriverait jamais à changer c'est la libérter de mon âme :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Ce qui te fais une belle jambe quand tu es face au peloton d'exécution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

C'est mal de mourir libre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité moricio
Invité moricio Invités 0 message
Posté(e)

c'est grâce a des gens qui se sont battu pour la liberté qu'on reste a peut libre dans certain pays.........Espagne,portugal,la france,et bien d'autre :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
C'est mal de mourir libre ?

C'est con de se faire buter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ZARKO Membre 48 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

C'est mal de mourir libre ?

C'est con de se faire buter.

Là, ça devient intéressant comme débat ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Voilà : mourir libre ou survivre ?

Personnellement je préfère survivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité moricio
Invité moricio Invités 0 message
Posté(e)

survivre moi aussi!!!!! mais s'il faut se battre et mourir pour les gens puisse vivre libre je dit oui!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Pas moi. D'abord parce que les gens je les aime pas, ensuite parce que j'estime ma survie plus importante que votre liberté :snif:

Des gens pour qui je me sacrifierait, y'en a pas des masses, et je peux vous dire que c'est pas n'importe qui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bestMuse Membre 3 056 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

la liberté pour moi c'est faire ce qu'on veut sans gèner autrui..mais je pense que je me sens libre quand je pars en voyage,je vois que les limites sont repoussés,et que je peux vivre autrement que par la routine..pour moi la routine est une sorte d'alliénation,et donc dangereuse,il faut casser celle ci..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fumseck Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 49ans
Posté(e)
Voilà : mourir libre ou survivre ?

Personnellement je préfère survivre.

Nous survivons tous. La liberté est une fable. Nos corps physiques, nos instincts, nos époques et lieux de naissance, notre niveau d'intelligence sont des choses que nous ne choisissons pas (remarque ça se discute... :snif: ) et qui sont autant d'entraves à vivre la liberté absolue. Si la liberté est limitée à "l'absence d'opression" où à "la liberté de penser" sans déborder de certains codes moraux liés à notre civilisation je pense que l'on reste dans le domaine de la liberté relative, et dans ce cas elle comporte autant de definition que d'êtres.

Modifié par Fumseck

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant