Le Narval


bibi07 Membre+ 5 261 messages
Chercheur de saveur et rimeur de gout‚ 34ans
Posté(e)

Le narval (Monodon monoceros), surnommé la licorne des mers, est un cétacé. Les mâles possèdent une unique corne torsadée, issue de l'incisive supérieure gauche, qui peut mesurer jusqu'à trois mètres de long.

L'animal lui-même a une longueur de 4 à 5mètre s et vit en groupes dans l'océan Arctique.

La légende de la licorne date de la Grèce antique. La corne des rhinocéros était vendue comme étant une corne de licorne, jusqu'à ce que l'on découvre celle des narvals: longue et torsadée. La dent du narval a beaucoup contribué à forger l'image que l'on se donnait de la licorne au moyen-âge. Les navigateurs revendaient cette corde pour plusieurs fois son poids en or. Au 16ième siècle, Elizabeth reine d'Angleterre aurait payé plus de 10,000 livres pour une seule corne, soit le prix d'un château en entier. Les gens attribuaient des vertues à ces cornes telle la capacité de repérer les poisons et se faisaient donc faire des gobelets dans cet ivoire.

On a longtemps présenté la corne du narval comme une arme de chasse pour harponner les poissons, ou d'un outil pour briser la glace afin de permettre au narval de respirer à l'air libre, mais les femelles qui n'ont pas cet appendice ont la même alimentation et doivent aussi respirer de l'oxygène à l'air libre à intervalle régulier (aux 7 à 20 minutes).

D'autres hypothèses sous-tendent que cette dent servirait plutôt à courtiser les femelles telle la queue d'un paon ou encore quelle servirait aux combats entre mâles en rut. Mais aucune étude ne venait étayer ces hypothèses, malgré le fait que l'on ait souvent trouvé des mâles qui se frottaient mutuellement la corne (phénomène appelé "tusking" en anglais) ou qui avaient des cicatrices sur la peau. On pense maintenant que ces mâles qui se frottaient les cornes cherchaient plutôt à en éliminer les parasites.

On sait à présent (selon une étude menée par des chercheurs en médecine dentaire d'Harvard) que cette dent serait en fait un organe sensoriel extrêmement sensible. En effet, elle renferme près de dix millions de terminaisons nerveuses qui permettent au narval de détecter les différentes pressions, les changements de températures et les niveaux de la salinité de l'eau ainsi que des particules particulières aux espèces animales constituant sont alimentation.

Source wikipedia

http://i25.servimg.com/u/f25/11/63/24/78/narval10.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Le Grunt
Invité Le Grunt Invités 0 message
Posté(e)

Je me coucherai moins bête ce soir dis-donc!! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibi07 Membre+ 5 261 messages
Chercheur de saveur et rimeur de gout‚ 34ans
Posté(e)

C'est un animal exeptionnel :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant