Anarchie

Maki Membre+ 10 092 messages
Maki Sard... Tsar... euh Star ! ‚ 25ans
Posté(e)

Euh simplicius, c'était des pirates, et il formait plutôt une république, c'est noté dans l'article... :snif:

Baudelaire, bien sur, mais bon, c'était à titre d'exemple, et cela peut etre à titre purement scientifique et philosophique (et donc appuyer par un pays), des hommes peuvent-ils vivre en communauté sans états, sans rois ni empereurs pour les guiders ? :snif:

Après, on pourrait aussi partir sur le thème : qu'est-ce qu'un pays ? N'est-ce pas juste une délimitation de territoire, décidé par, et pour les gens qui y vivents ? Mais là, ça serait remettre en cause la définition de la possession... ;)

Modifié par thetatsumaki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Une république fondée sur les vieilles lunes de l'anarchisme, globalement !

Et leur qualité de pirates ne change rien à l'affaire ! D'ailleurs que sont d'autres les porteurs de drapeaux noirs et autres nihilistes à qui on doit nombre de sanglants attentats au XIXe et au début du XXe ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Les humains ne sont pas mes frères, Simplicius.

Ensuite, pour répondre à davoust, je crois, je ne vois pas en quoi se rebeller contre un système de merde est une marque de jeunesse et de refus systématique de je sais pas quoi.

Simplicius encore, tu parles des attentats nihilistes, mais ces derniers avaient un but, et n'étaient donc pas nihilistes. Un attentat nihiliste, ça serait celui du mec qui a tué 8 personnes avant de se suicider dans un supermarché. C'est une violence totalement absurde, vide de sens et épurée de toute considération idéologique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Le nihilisme du XIXe siècle prônait la fin de toute contrainte de la Société sur l'individu. Pour ce faire, il visait à la destruction des structures étatiques et morales. D'où la vague d'attentats contre tout ce qui pouvait représenter les pouvoirs en place ou corps constitués. Il fut particulièrement actif en Russie mais fut loin d'épargner la France !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

C'est génial mais ça n'avait de nihiliste que le nom.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Génial ? Détruire est à la portée du premier assassin venu. Pas besoin d'une intelligence exceptionnelle pour cela. Bâtir est une autre paire de manches.

Les nihilistes visaient à la destruction de notre civilisation sans proposer autre chose que quelques délires libertaires maximalistes provenant de "songe-creux" ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Un vrai nihiliste ne proposera rien, parce qu'il n'y a rien à proposer. La civilisation est une illusion, un mensonge, une blague, la seule réalité étant le néant. Les nihilistes, les vrais, ne commettent de toute façon pas d'attentats, puisque de toute façon il ne sert à rien de lutter contre un système tellement profondément enraciné qu'il est indestructible. C'est du moins mon opinion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

En ce cas, q'ils sont tant persuadés que rien n'a de sens et que la vie n'est qu'illusion, que ne mettent-ils fin à leurs jours dans leur coin plutôt que de profiter de cette Société qu'ils conspuent ou, dans le pire des cas, d'entrainer ceux qui n'ont rien demandé à ces illuminés dans le néant de la mort ?

Entre crimes abjects ou compromissions matinées de discours à l'emporte pièce qu'ils se gardent bien de s'appliquer, je ne sais lesquels des deux genres sont les plus méprisables !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Vous mélangez les deux sens d'un même mot qui signifie d'un côté une tendance révolutionnaire russe des années 60 et de l'autre une doctrine niant l'existence d'un quelconque absolu.

En ce cas, q'ils sont tant persuadés que rien n'a de sens et que la vie n'est qu'illusion, que ne mettent-ils fin à leurs jours dans leur coin plutôt que de profiter de cette Société qu'ils conspuent ou, dans le pire des cas, d'entrainer ceux qui n'ont rien demandé à ces illuminés dans le néant de la mort ?

Entre crimes abjects ou compromissions matinées de discours à l'emporte pièce qu'ils se gardent bien de s'appliquer, je ne sais lesquels des deux genres sont les plus méprisables !

Celui qui méprise les deux. Faisant preuve, par la même, d'un nihilisme poussé envers l'un et l'autre.

Modifié par SN3 The last.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Les années 60 ? :snif:

Ah mais oui, les nihilistes brejnéviens, une nouvelle race ! ;)

Et je ne me cacherai certes pas de mépriser ces malades mentaux qui étaient un peu les "terroristes islamistes" du XIXe siècle et du début XXe ! Pas plus que je n'estime ceux qui inscrivent "no future" tout en mangeant leur pain au chocolat ! :o Ces comportement d'enfants gatés décadents n'ont rien d'acceptable.

Il est d'ailleurs à noter que les nihilistes russes du XIXe siècle se recrutaient principalement... chez les fils de famille ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Un vrai nihiliste ne tue personne, puisque tuer quelqu'un n'a pas de sens.

Ensuite, comme je te l'ai dit, je n'ai aucun moyen de fuir le système, et je n'ai pas envie de mourir. Mais j'ai ma conscience avec moi et ça me suffit. J'ajoute que tes insultes ne me touchent pas.

Enfin, SN3 parle des années 1860.

Modifié par seth rotten

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Une conscience de quoi ? Que tout est néant ? En ce cas, pourquoi vouloir conserver l'intégrité du néant qui te constituerait toi même ? J'y vois une contradiction particulièrement évidente !

Tu as ta "conscience" avec toi ? J'y vois plutôt une posture qui, elle, est en effet vide de sens !

Par ler des "années 60" pour se référer au XIXe siècle signifierait qu'on y vit encore ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Non, je vois pas pourquoi on pourrait pas parler des années 60 en causant du XIXeme.

Ensuite je n'ai pas envie de me lancer dans un dialogue de sourds sur le nihilisme, puisque de toute façon, personne ne fait l'effort d'essayer de le comprendre. Donc, soit ça t'intéresse vraiment, tu mets de coté tes a-priori et tes sarcasmes, et j'ouvre un topic sur le sujet (je doute que ça aie été sérieusemnet abordé ici), soit on met finà la discussion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Les années 60 ? :snif:

Ah mais oui, les nihilistes brejnéviens, une nouvelle race ! ;)

Et je ne me cacherai certes pas de mépriser ces malades mentaux qui étaient un peu les "terroristes islamistes" du XIXe siècle et du début XXe ! Pas plus que je n'estime ceux qui inscrivent "no future" tout en mangeant leur pain au chocolat ! :o Ces comportement d'enfants gatés décadents n'ont rien d'acceptable.

Il est d'ailleurs à noter que les nihilistes russes du XIXe siècle se recrutaient principalement... chez les fils de famille ! :snif:

Il est impressionnant de voir à quel point tout vos arguments peuvent se retourner contre vous avec une facilité écrasante. A partir de là, l'idée juvénile du "c'est celui qui dit qui est !" s'octroie parfaitement à vos propos dont vous seul donnez une importance capitale :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Non, je vois pas pourquoi on pourrait pas parler des années 60 en causant du XIXeme.

Ensuite je n'ai pas envie de me lancer dans un dialogue de sourds sur le nihilisme, puisque de toute façon, personne ne fait l'effort d'essayer de le comprendre. Donc, soit ça t'intéresse vraiment, tu mets de coté tes a-priori et tes sarcasmes, et j'ouvre un topic sur le sujet (je doute que ça aie été sérieusemnet abordé ici), soit on met finà la discussion.

Parce qu'à part vouloir rendre son propos inintelligible, on ne parle de décennies en omettant de préciser le siècle que pour les dernières que l'humanité ait vécues. Personne ne dit : "Philippe Auguste remporta la bataille de Bouvines dans les années 10".

Sinon, en effet, comme je ne vois aucun argument chez toi ou chez SN3 (on dirait un pseudo de droïde :snif: ), je ne vois guère l'intérêt de poursuivre le topic, en effet !

Vous avez raison : "Rien n'a de sens ! Anarchie ! Drapeau noir !" :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Si, on le dit, en cours d'histoire, parce que la période est définie, ce qui est le cas pour les attentats nihilistes.

Bon, j'adore le mec qui n'a rien lu du topic, sinon il saurait que le drapeau noir c'est du folklore et que ni moi ni les cocos libertaires du topic ne le brandissent à tire larigot. Je propose même qu'on locke ce topic, puisque visiblement toutes les réflexions intelligentes ont été dites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Non, je vois pas pourquoi on pourrait pas parler des années 60 en causant du XIXeme.

Parce qu'à part vouloir rendre son propos inintelligible, on ne parle de décennies en omettant de préciser le siècle que pour les dernières que l'humanité ait vécues. Personne ne dit : "Philippe Auguste remporta la bataille de Bouvines dans les années 10".

Bichette :snif:, faut tout bien préciser sinon y comprend rien. Y'a pas de connection à l'intérieur, pas de jugeote. C'est pas intéressant. Mais va t-il assumer ses dires et ne pas poursuivre le sujet ? A vous les studios :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Parler des "années 60" pour désigner 1860 est d'une cuistrerie sans nom ! J'attends aussi qu'il vienne nous dire Georges pour désigner Clemenceau ! :snif:

Sinon, ce topic n'a aucun sens. Un copier/coller initial (à la rigueur il pouvait s'arrêter là) puis quelqu'un qui commence les querelles de chapelle (spécialité des groupuscules, plus ils sont insignifiants, plus ils se divisent) pour bien distinguer communisme libertaire bon à ostracier et anarchisme pur.

Puis quelques délires sur le nihilisme qui postulent, en substance, "rien de valeur, rien ne sert de s'occuper de la collectivité etc...". Où vois-tu un raisonnement construit quelque part ? :snif:

N'importe quoi, bonjour les raccourcis et les caricatures grossières.

D'abord si je suis anarchiste, c'est par état de fait et non comme ça. Je suis anarchiste puisque contre l'Etat, je ne souscrit pas à une des grandes tendances idéologiques qui composent l'anarchisme.

Ensuite je suis effectivement très, mais alors très très nihiliste.

Ensuite pour m'autociter :

C'est ton droit, personellement je suis incapable de me montrer solidaire d'un peuple. Mais d'une personne isolée, oui.

Je me fous completement de ce qui peut advenir d'un peuple, mais si un ami se fait frapper, je vais au baston pour lui filer un coup de main, en gros. Je pense pas qu'à ma gueule, je rentre juste pas dans une logique collectiviste.

C'est en effet le summum d'un propos tout en profondeur ! ;)

Modifié par Simplicius

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
C'est affolant, un topic lancé en bon et du forme, tout en finesse... il n'y avait qu'un seul mot et c'est celui que j'ai lancé directement : merci. Encore une fois. Une définition nette, propre et sans bavure. Sans conteste, merci PierreLebel.

Toi non plus apparemment ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant