La violence existe-t-elle sur les forums ?

tiftif Membre 978 messages
Forumeur accro‚ 40ans
Posté(e)

Il me semble que souvent, il ne s'agit pas vraiment de violence mais plutôt d'agressivité, ce qui n'est pas du tout pareil. Comme le disait valtesse, on peut se créer toute une vie derrière son écran, une vie qui n'a rien à voir avec la réalité, parce que la réalité est trop pesante à supporter. Il me semble que dans ce cas, oui, il s'agit de violence, mais pas une violence sur le forum, une violence dans le quotidien des gens.

L'agressivité quant à elle, est "canalisée" de différentes manières par les forumeurs, parce qu' en premier lieu, chacun a sa personnalité. Tout le monde ne vit pas les choses de la même façon, et le virtuel n'arrangeant pas l'affaire (les "codes" de communication ne sont pas les mêmes), on peut percevoir de l'agressivité là où il n'y en a pas, ou au contraire complètement passer à côté parce que par exemple, on aura pas suivi le topic en question.

L'intension qu'il y a d'agresser l'autre, ou la réception de l'agressivité n'est donc pas mesurable à ce qu'on vit dans le réel.

ça ne veut pas dire que ça n'existe pas, ou que ça existe dans une moindre mesure, mais la gestion du conflit est propre au virtuel.

Quant à la gestion des émotions, là aussi elle est purement individuelle, et peut-être bien qu'elle est déterminée uniquement par le but que chacun pense avoir en venant sur un forum. Parasite, altruiste, vindicatif, je-raconte-ma-vie... La question c'est de savoir ce qu'on fait là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)
Le but premier, en ce qui me concerne, de venir sur ce forum, est de pouvoir y débattre.

Si tu viens chercher ici, le débat, est-ce parce que tu ne trouves pas de débateurs dans la réalité ?

Le problème vient de certains personnages qui sont incapables de garder leur calme dès lors qu'ils ne partagent pas l'avis des autres.

Comment déterminer qui a raison et qui a tort ?

Le consensus est-il la preuve que l'on est arrivé à trouvé une vérité universelle ?

D'où l'émergence d'agressivité, de colère, de vulgarité, de mauvaise foi...

Ne serais-tu pas parfois de mauvaise foi ? (c'est pour rire)

Dans ce cas, mieux vaut rester indifférent et se dire que nous n'avons face à nous qu'un écran et que la violence ne transparaît qu'à travers des mots (ce qui n'est déjà pas si mal, je vous l'accorde).

Inutile, donc, de s'en formaliser.

Donc tu prends uniquement ce qui t'intéresse et tu laisses le reste ?

*** Accorde-tu de l'importance à ce que tu écris ?

Si tu réponds "oui"(***), comment ressens-tu le désintérêt des autres à ce que tu écris ?

Ce désintérêt, je ne parle même pas de moquerie justifiée ou imbécile, te fait-il du mal ?

Tu es vraiment capable de te bâtir une armure contre l'indifférence ?

Si tu réponds "non" (***), pourquoi écrire ?

Quant au plaisir virtuel, il ne remplacera jamais, à mes yeux, le plaisir réel allié à des amis de chair et de sang.

Il n'y a pas que le sexe ou le cannibalisme dans la vie (je blague).

Mais la récompense, dans tout cela, vient du fait que certains amis virtuels peuvent devenir amis réels. :o

Pourrais-je devenir ton ami dans la "vie réelle" ?

Comment établis-tu cette montée en puissance des "atomes crochus" ?

Si certains forumers sont des malades qui s'ignorent ?

Ma foi, il en existe, à n'en pas douter.Freud ne disait-il pas que nous l'étions tous?

Peut-être pensait-il que la normalité n'est qu'une valeur statistique moyenne parmi l'ensemble de nos états extrêmes ?

Comparer l'esprit humain (notamment celui des artistes) au monde virtuel, non.

Le cerveau n'est pas un "forum interne", je n'aime pas cette comparaison.

Peux-tu sortir de ta pensée, des projections que tu fais de toi-même sur ce que tu appelles le non-virtuel ?

Si tu étais née sans aucun sens, le monde extérieur existerait-il pour toi ?

Peux-tu pénétrer dans l'esprit de l'artiste pour accèder au "moment créateur" ?

Ce que tu perçois d'une œuvre d'art, est-ce ta perception de cette œuvre ou celle de l'artiste ?

Peux-tu percevoir ce que je pense au moment où j'écris ces questions ?

Je n'ai pas la prétention d'être un écrivain de talent, mais tu devrais percevoir si mon intention est généreuse ou arrogante ? Quand tu auras répondu à cette question, en seras-tu vraiment certaine ?

L'humain réfléchit de par lui-même.L'ordinateur n'est qu'un tas de ferraille qui n'existe qu'à travers le bon vouloir de l'Homme.

Dirais-tu que l'outil est méprisable ?

Sans ses tubes de couleurs, sans ses pinceaux, le peintre peut-il exprimer son art ?

Un peintre qui refuserait l'outil serait-il un peintre ?

Je vais certainement m'enrichir de bien meilleure façon en allant visiter un musée qu'en passant mon temps derrière un ordi.

Le musée n'est-il pas, lui aussi, un outil ?

Pourras-tu visiter tous les musées du monde ? Pourras tu avoir ne fusse qu'un simple regard sur toutes les œuvres d'art du monde sans ton ordinateur ?

Le net, c'est un méli-mélo de bonnes et de mauvaises choses.

Devrais-je te supplier de dire également de "très bonnes choses" ? ;)

Devrais-je également te supplier de dire que dans la réalité, on trouve également de très mauvaises choses ?

Il existe, sur les forums, de vrais amis, comme il existe des clans.Chacun y trouve son compte.

Quant à savoir pourquoi le parasite choisit de rejoindre un forum, il serait judicieux qu'il puisse lui-même répondre à cette question...à condition qu'il se reconnaisse!

Qui serait capable de se reconnaître comme un parasite ?

La violence forumaire peut-elle se résumer dans un "il y a ceux qui donnent et qui recoivent. Il y ceux qui ne donnent rien et qui prennent" ?

C'est malheureusement plus compliqué que cela.

D'ailleurs, certains ne donnent pas mais ne prennent pas non plus.

Je pourrais reformuler mon énigmatique expression en : "ceux qui ont le sens de la communauté et qui participent généreusement, puis ceux qui sont des anti-sociaux, et que leur mépris de l'autre conduit toujours à agir de manière opportuniste" ?

Il existe aussi une grande détresse humaine dans ce "virtual world" : des gens qui passent leurs journées devant leur écran, à s'inventer un monde, LEUR monde, une façade, parfois un âge différend du leur, un sexe opposé, une autre vie...il est si facile de tricher sur la toile!

Triches-tu ? Est-ce que les avatars trichent ? Ton pseudo triche-t-il ? N'y a-t-il pas beaucoup de tricheurs dans la vie réelle ?

Quand bien même, s'inventeraient-ils un monde bien à eux, sur quelle base pourrait-on le leur reprocher ?

Qui possède les références du "bien-vivre" ?

Les religieux croient en Dieu, les athées croient en tout sauf en Dieu, les écolos dans l'harmonie avec la nature, les socialistes dans le vertus de la société, les libéraux dans la liberté individuelle, etc, etc ... Et ceux qui aiment les forums tâchent d'y trouver ce que les autres cherchent ailleurs.

Je préfère de loin un forumeur qu'un spectateur de télé. Il a au moins un rôle actif avec ce qu'il regarde.

Combien de gens seuls ne vivent qu'à travers cet écran au lieu de sortir avec des amis, privilégier une vie sociale ?

N'as-tu pas dis toi-même que l'on pouvait trouver des amis dans les forums ?

Un forum n'est-ce pas aussi une sortie entre amis ?

N'est-ce pas aussi privilégier une vie sociale, et, suprême avantage, une mixité sociale ?

Ton post m'a permis de reposer une foule de questions, je t'en remercie. Je t'ai un peu asticoté (ne le prends pas mal), mais c'était pour la bonne cause, même si on c'est un peu (beaucoup) éloigné du sujet.

Modifié par Alan Shore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)
Comment décrirais-tu la différence entre le rire qui fait du bien et le rire qui fait mal ?

Est-ce que notre capacité à l'auto-dérision suffit à désarmer le rire qui fait mal ?

La différence entre le rire qui fait du bien, et le rire qui fait du mal ? ça dépend de beaucoup de choses je pense.

Il y'a des moments ou l'on est capable de supporter beaucoup plus qu'à un autre. Selon l'humeur, la personne avec laquelle on converse, selon notre état d'esprit, selon notre propre personnalité. La façon dont c'est dit, la façon dont on le prend.

L'exemple de la moquerie n'était pas anodin, car on en avait déjà discuté tout les deux souviens toi :o

Je m'en souvenais très bien. C'est pour ça que tu l'as abordé et que je t'ai poussé à dévelloper ;)

C'est pas systématiquement méchant, c'est juste que derrière un ordinateur, c'est beaucoup plus difficile de comprendre le sens d'un message correctement et d'en faire la part des choses.

Si ce n'est pas systématiquent méchant, cela l'est donc parfois. Quand la méchanceté n'est pas due une mauvaise perception, qu'est-ce qui la motive ?

Si la recherche de l'absolu a toujours été le moteur de la pensée humaine, notre impossibilité à l'atteindre n'est-elle pas le moteur de nos compromissions et de nos lâchetés ?

Je ne sais pas si la recherche de l'absolu est le moteur de tous. j'en suis pas sur du moins :o

Dans un univers qui se veut déterministe (les choses sont ou ne sont pas), en tout cas au niveau macroscopique, le formatage déterministe de la pensée est une donne inéluctable, au mieux une tendance forte. Ainsi toutes les idéologies se veulent atteindre un objectif absolu.

Par exemple, celui qui décide de lutter contre la violence faite aux femmes, entend bien faire profiter toutes les femmes de son combat. Et c'est bien souvent cette recherche d'un objectif absolu qui pousse les idéologies à la radicalité. Alors l'homme, principal bourreau de la femme, devient, dans la globalité de ses représentants, le suspect, voire le coupable potentiel à abattre.

Les gens font rarement dans la demi-mesure, et lorsqu'ils le font, c'est surtout par paresse ou par manque de conviction. é ce moment-là commence une autre recherche d'absolu : trouver la bonne excuse. J'ai bien entendu pousser le raisonnement jusqu'à l'absurde, ce qui est également une façon de chercher l'absolu dans le propos :o

Comprends-tu ce que je veux dire ? Ce qu'il manque à l'individu, c'est surtout la capacité à avoir un regard extérieur neutre, objectif, et relativiste sur ses propres actes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 727 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) mouais , mais bon , il y a deux maniere d'aborder le forum ( comme la vie d'ailleur ) ou bien on veux toujour avoir raison ( meme contre toutes evidence ) ou bien on relativise et on se dit que la vie est trop courte pour la gacher a ce prendre la tête ( c'est ma vision de la chose ) et on laisse les empereurs de bac a sable jouer avec leur pelles :o

:o c'est la raison pour laquelle je ne traine pas sur Debat ou Actualité , ça ne m'amuse plus de rabacher les meme phrases et les meme arguments , j'y vais seulement quant j'ai envie de m'amuser en agitant le drapeau rouge ( au sens propre ) sous le nez de certains :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)
:snif: mouais , mais bon , il y a deux manières d'aborder le forum ( comme la vie d'ailleurs ) ou bien on veut toujours avoir raison ( même contre toutes évidences )...

Jusqu'à ce que dans le remplissage de notre grille de sudoku personnelle, on se rend compte qu'on est dans l'impasse, et là, on est bien obligé de faire marche arrière la queue entre les jambes ... si on veut terminer le jeu en beauté, non ?

... ou bien on relativise et on se dit que la vie est trop courte pour la gâcher à se prendre la tête ( c'est ma vision de la chose ) et on laisse les empereurs de bac à sable jouer avec leur pelle :o

Les gosses se voient déjà sur le trône, mais ils n'ont pas la barbe indispensable qui va avec.

On ne peut pas offrir son expérience à ceux qui n'en veulent pas. N'est-ce pas pour ça que les mêmes erreurs se répètent génération après génération ?

;) c'est la raison pour laquelle je ne traine pas sur Débat ou Actualité, ça ne m'amuse plus de rabâcher les même phrases et les même arguments, j'y vais seulement quant j'ai envie de m'amuser en agitant le drapeau rouge ( au sens propre ) sous le nez de certains :o

Aurais-tu abandonné l'idée de terminer ta grille ? Pourtant, de ton propre aveu, tu l'avais commencé, non ?

Est-ce que la dérision n'est pas aussi le reflet de la violence que l'on se fait à soi-même de nos propres incapacités, mais dont on fait porter la responsabilité aux autres ?

Aurais-tu décidé de prendre une retraite philosophique anticipée ?

Si l'argument ne plait pas, ne porte pas, est-ce la preuve de son invalidité ou d'une mise en forme qui n'interpelle pas ?

On est des petits vieux, pas vrai ? On ne va tout de même pas se laisser moucher par des morveux ? :snif:

Y a-t-il une violence inter-générationelle ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)
Il me semble que souvent, il ne s'agit pas vraiment de violence mais plutôt d'agressivité, ce qui n'est pas du tout pareil.

Comment définirais-tu l'agressivité ?

Est-ce que l'agressivité est un préalable à la violence portée ?

Ou est-ce que la violence contenue explose en agressivité ?

Comme le disait valtesse, on peut se créer toute une vie derrière son écran, une vie qui n'a rien à voir avec la réalité, parce que la réalité est trop pesante à supporter. Il me semble que dans ce cas, oui, il s'agit de violence, mais pas une violence sur le forum, une violence dans le quotidien des gens.

Une violence intérieure traumatisante qui pousserait l'individu à la travestir, sur les forum, en jolis horipeaux, mais que le moindre souffle de vent forumaire souleverait pour en afficher, par accident, la laideur intrinsèque enfouie dans l'ombre. C'est ce que tu veux dire ?

L'agressivité quant à elle, est "canalisée" de différentes manières par les forumeurs, parce qu' en premier lieu, chacun a sa personnalité. Tout le monde ne vit pas les choses de la même façon, et le virtuel n'arrangeant pas l'affaire (les "codes" de communication ne sont pas les mêmes), on peut percevoir de l'agressivité là où il n'y en a pas, ou au contraire complètement passer à côté parce que par exemple, on aura pas suivi le topic en question.

Mais c'est pareil dans la vie. Le décor qui se déroule et s'offre à nous, alors que l'on roule en voiture, est-il victime de notre indifférence ou de notre attention portée ailleurs ?

L'intension qu'il y a d'agresser l'autre, ou la réception de l'agressivité n'est donc pas mesurable à ce qu'on vit dans le réel. ça ne veut pas dire que ça n'existe pas, ou que ça existe dans une moindre mesure, mais la gestion du conflit est propre au virtuel.

Je ne le crois pas. Pour que l'agressivité naisse, ne faut-il pas une violence originelle qui la cause ?

Face à la violence, l'agressivité n'est-elle pas un réflexe de défense ?

Le bonheur de l'autre n'est-il pas souvent une insulte à notre propre souffrance ?

Quant à la gestion des émotions, là aussi elle est purement individuelle, et peut-être bien qu'elle est déterminée uniquement par le but que chacun pense avoir en venant sur un forum. Parasite, altruiste, vindicatif, je-raconte-ma-vie... La question c'est de savoir ce qu'on fait là.

Si l'on savait ce que l'on fait là, y resterait-on ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 727 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

:snif: a propos d'argumenter comme dit la sagesse populaire : on ne fait pas boire un ane qui n'a pas soif ou comme aime a le repeter les curés : il n'est de pire aveugle que celui qui ne veux point voir :o

:snif: pour faire court un gus qui crois detenir la verité ne peut en aucun cas changer d'avis , or les possesseurs de la science infuse sont legions et discuter avec eux c'est , comme on dit , causer au mur :o

;) ne faisant pas sacerdoce de convaincre les brebis egarées :o et plutot que de me cailler les sangs a argumenter avec des docteur de la Foi sourds aux paroles qui ne vont pas dans le sens de leurs croyances , je prefere batifoler et me repandre en pecadilles et coquecigrues :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)
:snif: a propos d'argumenter comme dit la sagesse populaire : on ne fait pas boire un ane qui n'a pas soif ou comme aime a le repeter les curés : il n'est de pire aveugle que celui qui ne veux point voir :o

Ou de pire à beugler qui ne peut point boire ? :o

:snif: pour faire court un gus qui crois detenir la verité ne peut en aucun cas changer d'avis , or les possesseurs de la science infuse sont legions et discuter avec eux c'est , comme on dit , causer au mur :o

Quand la science infuse, n'attend-on pas qu'elle soit mure, avant qu'elle cause ses effets ? :o

;) ne faisant pas sacerdoce de convaincre les brebis egarées :o et plutot que de me cailler les sangs a argumenter avec des docteur de la Foi sourds aux paroles qui ne vont pas dans le sens de leurs croyances , je prefere batifoler et me repandre en pecadilles et coquecigrues :o

Les docteurs ont de ces crises de foie que même leurs malades, bien portant, eux, ignorent. Quand aux brebis égarés, c'est bien connu, elles n'ont de vertus que par les égarements de leur berger. Je reprendrais bien une cuisse de coquecigrue, les pécadilles m'ont laissé sur ma faim :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dem'ange
Invité dem'ange Invités 0 message
Posté(e)

Plutot d'accord avec Usagi.

Il y a une violence dès que, n'acceptant pas un avis contraire, ou simplement divergeant, ces convaincus de détenir la vérité seule et unique, ne font que tenter de nous convaincre que nous avons tord, non sans sous-entendus de bêtise concernant nos points de vue.

Dès lors, ce n'est plus un échange d'idée, mais l'intauration d'un rapport de force sans issue.

Fuir, si j'ai eu le malheur d'émettre un avis et dont la réponse ne le concerne pas, mais juge la médiocrité de ma personne... oui fuir.. repérer la personne se comportant ainsi, et l'éviter..

certains recherchent cette situation, et c'est alors des duels pouvant être un spectacle très drôle vu de l'extérieur... le pitoyable ridicule peu faire rire... pour ne pas pleurer.. mais rions !! nous sommes dans un virutel cruel !! ;)

Oui nous sommes dans le virtuel, nous prenons nos responsabilités en disant certaines choses, et si une réflexion bien empreinte de dérision vient nous cueillir... ne nous fâchons pas. Ca ce n'est pas violent, c'est un sport forumique... :snif:

Pas clair ?? :snif: je sais peut être mieux l'appliquer que l'expliquer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Ce qui est étrange, c'est que tout le monde semble d'accord et bien au courant des mécanismes de la violence mais qu'on tombe toujours dans ce même travers...

C'est qu'il y a une tolérance de cette violence. C'est une chose presque inévitable mais dans le cadre d'un débat, elle est vite un gros lest qui ramène la dynamique du sujet au ras des pâquerettes.

J'en déduis que beaucoup cherchent ce rapport de force (inconsciemment ?), si la plupart des débats arrivent tôt ou tard à l'enlisement. Où alors, c'est une étape difficlie et périodique qu'il faut outrepasser pour faire avancer la réflexion ?

A défaut de savoir exactement si elle naît de divergences d'opinion, on peut constater qu'elle est remarquable parce qu'entretenue et souvent monte en puissance (jusqu'à ce que les modérateurs agissent) et on pourrait l'imaginer aller plus loin.

Des divergences entre deux interlocuteurs, il y en a tous les deux trois posts et tous ne provoquent pas de conflits.

Ces moteurs entraînent bien vite hors de l'échange productif d'idées.

Il est souvent assez aisé de remarquer les ponts de départ de ces inflammations à posteriori. Mais sur le feu, pas toujours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)
Plutot d'accord avec Usagi.

J'ai bien aimé ce qu'il a écris et l'humour avec lequel il le fait. Je lui reprocherai juste de se laisser vivre. Ceci dit, mon épouse pense comme lui, et apprécie les forums pour l'instant de détente qu'ils procurent. Moi, j'aime bien les débats, parce qu'ils me donnent du grain de réflexion à moudre. Donc chacun son truc. d'ailleurs mon épouse et moi on fait forum à part, afin d'éviter que nos débats virtuels ne viennent se prolonger jusque dans nos ébats naturels :snif:

Il y a une violence dès que, n'acceptant pas un avis contraire, ou simplement divergeant, ces convaincus de détenir la vérité seule et unique, ne font que tenter de nous convaincre que nous avons tord, non sans sous-entendus de bêtise concernant nos points de vue.

- T'es-t-il déjà arrivé de penser que c'est toi qui avais raison et qui était le détenteur de "la vérité seule et unique" ?

- La vérité est-elle réellement unique ?

- Peut-on comparer des pommes et des poires ?

- Qu'est-ce qu'un point de vue ?

- Celui qui observe la poitrine d'une jolie femme, peut-il en même temps apprécier la courbe de sa croupe ?

- Est-ce la poitrine ou croupe qui est la plus belle ?

Dès lors, ce n'est plus un échange d'idée, mais l'intauration d'un rapport de force sans issue.

- Est-ce qu'un forum a plus besoin de modérateurs que d'animateurs ?

- Est-ce que les modérateurs n'attendent pas le dernier moment pour agir (quand il est trop tard) ?

- Qu'est-ce qui fait qu'un sujet a du succès ?

- La violence qui s'y exerce, ou, au contraire, l'absence de violence ?

Fuir, si j'ai eu le malheur d'émettre un avis et dont la réponse ne le concerne pas, mais juge la médiocrité de ma personne... oui fuir.. repérer la personne se comportant ainsi, et l'éviter..

- La frustration ou la souffrance que tu en ressens, ne te porte-t-elle pas à des envies de violence ?

certains recherchent cette situation, et c'est alors des duels pouvant être un spectacle très drôle vu de l'extérieur... le pitoyable ridicule peu faire rire... pour ne pas pleurer.. mais rions !! nous sommes dans un virtuel cruel !! :o

- Accepter la violence du plus fort sur le plus faible, n'est-ce pas justifier encore et redemander ce type de spectacle ?

- As-tu remarqué le bouton "Alerter" qui se trouve en bas à gauche de chaque post ?

- Est-ce que tu l'as déjà utilisé ?

- Le virtuel est-il vraiment cruel, ou est-ce notre lâcheté naturelle qui lui permet de devenir cruel ?

- La solidarité des braves gens face aux loups du virtuel existe-t-elle ?

Oui nous sommes dans le virtuel, nous prenons nos responsabilités en disant certaines choses, et si une réflexion bien empreinte de dérision vient nous cueillir... ne nous fâchons pas. Ca ce n'est pas violent, c'est un sport forumique... ;)

- Est-ce de la dérision ou l'acceptation des choses qui te fait dire cela ?

- De quel forum idéal, rêves-tu ?

Pas clair ?? :snif: je sais peut être mieux l'appliquer que l'expliquer.

Je trouve que c'était très clair, et une des meilleures contributions de ce sujet. Mon rôle d'animateur de ce sujet, que j'ai endossé pour votre plaisir, est de poser des questions qui te permettrons de t'exprimer jusqu'au bout. Et si un joli troll passait par là pour t'empêcher de t'exprimer, soit je lui rentrerai dedans, soit j'appuierai sans remord sur le bouton "Alerter".

On a pas besoin d'être brillant pour s'exprimer, on doit juste s'exprimer. Ce qu'en pense les autres fait partie de la rencontre, mais l'avis des uns et des autres sur ce que tu exprimes ne devrait pas ni te faire du mal ... ni du bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

J'aurai envie de dire que les gens profitent de l'anonymat pour se conduire comme des tordus et essayer d'assouvir leurs fantasmes quand ils le peuvent; ce qui est la marque des lâches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Si tu viens chercher ici, le débat, est-ce parce que tu ne trouves pas de débateurs dans la réalité ?

J'en trouve des tas, ne t'inquiète pas pour moi! :snif:

Je viens aussi pour trouver une énième source de divertissement, comme le dit fort justement Axel (ma coccinelle à moi... :o )

Comment déterminer qui a raison et qui a tort ?

on ne peut pas toujours le savoir, tout point de vue mérite le respect.Mais, si le sujet porte sur quelquechose de démontré scientifiquement, par exemple, et que votre interlocuteur s'acharne à démontrer l'inverse, il commence à y avoir un problème! :snif:

Ne serais-tu pas parfois de mauvaise foi ? (c'est pour rire)

J'espère éviter de l'être! ;)

Donc tu prends uniquement ce qui t'intéresse et tu laisses le reste ?

Oui, Doc', tu as tout compris!

Je sélectionne les sujets, les interlocuteurs, les disputes et les amitiés! :p

Accorde-tu de l'importance à ce que tu écris ?

Si tu réponds "oui"(***), comment ressens-tu le désintérêt des autres à ce que tu écris ?

Oui, j'accorde un minimum d'intérêt à mes écrits et la sincérité de ces derniers est essentielle.

Ce désintérêt, je ne parle même pas de moquerie justifiée ou imbécile, te fait-il du mal ?

Tu es vraiment capable de te bâtir une armure contre l'indifférence ?

Les autres ne sont pas obligés de s'intéresser à mes posts, heureusement pour eux!

Je n'écris pas dans le but qu'on prenne plaisir à me lire.

Je "balance" mon avis :Qu'il plaise ou non, quelle importance?

Non, les moqueries ne m'atteignent pas si elles viennent de personnes qui me sont indifférentes.

Elles pourraient EVENTUELLEMENT me blesser si elles venaient d'amis.

L'indifférence est un réflexe normal : on ne peut s'intéresser à tout ce que l'on lit, nous devons forcément opérer une sélection.

L'armure, oui, je l'ai! Alléluia! :p

Il n'y a pas que le sexe ou le cannibalisme dans la vie (je blague).

Quoique... ;)

Pourrais-je devenir ton ami dans la "vie réelle" ?

Est-ce une demande officielle? :p

Comment établis-tu cette montée en puissance des "atomes crochus" ?

La magie des MP et de MSN! :o

(pour commencer...)

Peux-tu sortir de ta pensée, des projections que tu fais de toi-même sur ce que tu appelles le non-virtuel ?

C'est le but de tout à chacun, non?

Si tu étais née sans aucun sens, le monde extérieur existerait-il pour toi ?

Dois-je répondre? :p

Diantre, tel "Johnny s'en va en guerre"? :o

Peux-tu pénétrer dans l'esprit de l'artiste pour accèder au "moment créateur" ?

J'essaie, selon les artistes...et toi?

Ce que tu perçois d'une ¿uvre d'art, est-ce ta perception de cette ¿uvre ou celle de l'artiste ?

Les deux!

Au pire, je fais appel aux forces démoniaques de la métamatière! :o

Peux-tu percevoir ce que je pense au moment où j'écris ces questions ?

Non (j'invoque les forces de la métamatière! :p ).

Je n'ai pas la prétention d'être un écrivain de talent, mais tu devrais percevoir si mon intention est généreuse ou arrogante ? Quand tu auras répondu à cette question, en seras-tu vraiment certaine ?

Aucune idée.Les mots ne révèlent pas tout (sans vouloir offenser tes qualités d'écrivain).

Dirais-tu que l'outil est méprisable ?

Sans ses tubes de couleurs, sans ses pinceaux, le peintre peut-il exprimer son art ?

Un peintre qui refuserait l'outil serait-il un peintre ?

Comparer les talents d'un peintre à cette vilaine boîte, c'est de l'hérésie!

Le musée n'est-il pas, lui aussi, un outil ?

Pourras-tu visiter tous les musées du monde ? Pourras tu avoir ne fusse qu'un simple regard sur toutes les ¿uvres d'art du monde sans ton ordinateur ?

Le musée est le pays des merveilles.

Pour avoir ce regard sur toutes les oeuvres du monde, j'ai un outil mille fois plus précieux : le livre.

Devrais-je te supplier de dire également de "très bonnes choses" ? :D

Devrais-je également te supplier de dire que dans la réalité, on trouve également de très mauvaises choses ?

Me supplier n'y changera rien. :o

Dans la réalité, on trouve, effectivement de très mauvaises choses...ce qui fait que l'on n'a pas forcément besoin de s'en aller en chercher des virtuelles!

Je veux bien me laisser tenter par les délices "sadiens", mais avec quelques limites! :p

Triches-tu ? Est-ce que les avatars trichent ? Ton pseudo triche-t-il ? N'y a-t-il pas beaucoup de tricheurs dans la vie réelle ?

Non, non, non, si.

Quand bien même, s'inventeraient-ils un monde bien à eux, sur quelle base pourrait-on le leur reprocher ?

Grand bien leur en fasse tant que cela ne nuit pas à autrui.

Qui possède les références du "bien-vivre" ?

Claude Bartoli!!! :o

Je préfère de loin un forumeur qu'un spectateur de télé. Il a au moins un rôle actif avec ce qu'il regarde.

Vraiment?

N'as-tu pas dis toi-même que l'on pouvait trouver des amis dans les forums ?

En plus de ses amis dans la vie réelle, oui.

Un forum n'est-ce pas aussi une sortie entre amis ?

Non.

N'est-ce pas aussi privilégier une vie sociale, et, suprême avantage, une mixité sociale ?

Selon mon humble avis, non.

Ton post m'a permis de reposer une foule de questions, je t'en remercie. Je t'ai un peu asticoté (ne le prends pas mal), mais c'était pour la bonne cause, même si on c'est un peu (beaucoup) éloigné du sujet.

Mais je vous en prie, jeune homme, le plaisir était pour moi!

Je ne fus pas importunée par tes taquineries, rassure-toi!

Merci pour cette charmante scéance de "psychanalyse"! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)

Merci, yop!, pour ce post qui pourrait servir de conclusion, mais un sujet ne s'arrêtant que faute de contributeurs, je me vois obligé de te poser de nouvelles (?) questions :snif:

Il ne faut pas désespérer, il est certain qu'il s'arrêtera un jour :snif:

Ce qui est étrange, c'est que tout le monde semble d'accord et bien au courant des mécanismes de la violence mais qu'on tombe toujours dans ce même travers...

- Peut-être parce que nous acceptons plus facilement (par lâcheté ?) la violence qui est faite aux autres, que celle qui nous est faite ?

- Crois-tu qu'il y ait une solidarité des forumeurs face à la violence ?

C'est qu'il y a une tolérance de cette violence. C'est une chose presque inévitable mais dans le cadre d'un débat, elle est vite un gros lest qui ramène la dynamique du sujet au ras des pâquerettes.

Ce que tu dis est déjà une réponse à ma première question. Mais complétons :

- Pourquoi cette tolérance ?

- Pourquoi est-ce inévitable ?

- Les modérateurs ne réagissent-ils pas assez vite ou les membres n'utilisent pas assez vite le bouton "Alerter" ?

J'en déduis que beaucoup cherchent ce rapport de force (inconsciemment ?), si la plupart des débats arrivent tôt ou tard à l'enlisement.

- Parlerais-tu d'habitués de la polémique gratuite, adeptes des sophismes ?

Où alors, c'est une étape difficile et périodique qu'il faut outrepasser pour faire avancer la réflexion ?

- Intéressant. Dirais-tu que la violence peut naitre de nos ignorances mutuelles et que cette violence peut-être le chaudron qui permet à la discussion de passer à un niveau supérieur ?

A défaut de savoir exactement si elle naît de divergences d'opinion, on peut constater qu'elle est remarquable parce qu'entretenue et souvent monte en puissance (jusqu'à ce que les modérateurs agissent) et on pourrait l'imaginer aller plus loin.

- Jusqu'à quel point ?

Des divergences entre deux interlocuteurs, il y en a tous les deux trois posts et tous ne provoquent pas de conflits. Ces moteurs entraînent bien vite hors de l'échange productif d'idées.

- Rentre-t-on dans un sujet parce qu'on le connait ou parce qu'on s'y intéresse ?

- Est-ce que les conflits qui naissent ne pourraient venir de l'incompétence des gens qui parlent et qui se retrouvent assez rapidement face à leur niveau d'incompétence, sans oser se l'avouer ?

- Est-ce "l'échange productif d'idées" est le but visé par la plupart de ceux qui contribuent à un sujet ?

Il est souvent assez aisé de remarquer les ponts de départ de ces inflammations à postériori. Mais sur le feu, pas toujours.

- Cette analyse à postériori est-elle seulement faite ?

- Les modérateurs devraient-ils mieux être formés ?

- Est-il possible de pousser les gens à s'autoréguler ?

- Combien de membres ont-ils lu le règlement intérieur ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Merci, yop!, pour ce post qui pourrait servir de conclusion, mais un sujet ne s'arrêtant que faute de contributeurs, je me vois obligé de te poser de nouvelles (?) questions :snif:

Tu rigoles ?? Je n'ai répondu qu'au petit a) de la question 1) du préambule...

Ce qui est étrange, c'est que tout le monde semble d'accord et bien au courant des mécanismes de la violence mais qu'on tombe toujours dans ce même travers...

- Peut-être parce que nous acceptons plus facilement (par lâcheté ?) la violence qui est faite aux autres, que celle qui nous est faite ?

On détourne plus facilement le regard au sein d'un forum que dans la vie réelle. malheureusement, je trouve que le "virtuel" ou plutôt cette plate-forme d'échanges indirects peut se réveler une sorte de catalyseurs de nos bas instincts. De nos bons aussi heureusement.

Toutes les réactions que je voient ici, elles arrivent dans la vie courante maispar par les mêmes chemins, ni dans les mêmes temps.

C'est un formidable catalyseur, parfois à double-tranchant.

- Crois-tu qu'il y ait une solidarité des forumeurs face à la violence ?

Certains, d'autres non. La violence est à l'intérieur, concerne surtout des duels qui se répercutent un peu dans la "vie forumique" mais il y a rarement de combats de groupe. En tout cas, à ce que j'en ai vu ici. Je vois parfois de la solidarité face à des agressions injustes mais ça a tendance à dériver... avant que les modos n'interviennent.

Il y a le facteur modos qui intervient et qui est très intéressant par rapport à la vie réelle. A qui peut-on se plaindre de comportements injurieux dans la vie réelle ?

Autrement, la plupart des gens veulent s'épargner ce spectacle.

- Pourquoi cette tolérance ?

- Pourquoi est-ce inévitable ?

- Les modérateurs ne réagissent-ils pas assez vite ou les membres n'utilisent pas assez vite le bouton "Alerter" ?

- De la passivité ou de l'évitement ? "On les laisse se démerder, ça va passer et on reprend ensuite ?"

-C'est la nature humaine. Ce qui est évitable, c'est que cette violence dérive sur des guéguerres. Mais étant donné la masse de réponses sur un forum comme celui-ci, la proximité engendrera ces choses là...

-Curiosité malsaine ?? Il y a une notion de spectacle parfois.

- Parlerais-tu d'habitués de la polémique gratuite, adeptes des sophismes ?

;)

Où alors, c'est une étape difficile et périodique qu'il faut outrepasser pour faire avancer la réflexion ?

- Intéressant. Dirais-tu que la violence peut naitre de nos ignorances mutuelles et que cette violence peut-être le chaudron qui permet à la discussion de passer à un niveau supérieur ?

Je ne sais pas... Que se passe t'il une fois le conflit éteint et que les deux interlocuteurs ont la volonté de continuer le débat ??

- Rentre-t-on dans un sujet parce qu'on le connait ou parce qu'on s'y intéresse ?

- Est-ce que les conflits qui naissent ne pourraient venir de l'incompétence des gens qui parlent et qui se retrouvent assez rapidement face à leur niveau d'incompétence, sans oser se l'avouer ?

- Est-ce "l'échange productif d'idées" est le but visé par la plupart de ceux qui contribuent à un sujet ?

Tes questions sont des réponses ! :snif:

Tous les cas de figures semblent présents. Ensuite au niveau de la productivité, s'investir pour "tenir" un débat est un effort assez important qui peut vite être gâché de différentes manières ( conflit, dérive du sujet, réponses inutiles (pour ne rien dire mais le dire quand même,...) et bien sûr le syndrôme de la mauvaise foi ou du "dernier mot" (qui pousse à des extrêmes. Certains aussi s'entètent dans leur voie erronée, ne monologuant que pour rallier des gens à leur cause mais sans volonté de créer un débat.

Il est souvent assez aisé de remarquer les points de départ de ces inflammations à postériori. Mais sur le feu, pas toujours.

- Cette analyse à postériori est-elle seulement faite ?

- Les modérateurs devraient-ils mieux être formés ?

- Est-il possible de pousser les gens à s'autoréguler ?

- Combien de membres ont-ils lu le règlement intérieur ?

- De l'extérieur. Par d'autres que les belligérants.

- C'est du bénévolat...et c'est une tâche souvent ingrate. Comment les former ? Quelle attitude est juste ??

- C'est la limite à trouver entre laisser toutes les cartes en main et compter sur l'intelligence des gens ou alors établir des lois strictes qui devanceront les problèmes mais les (nous) infantiliseront.

Et puis, il y a les personnes et les personnes au sein de la masse. Je suis toujours atterré de voir comment certaines personnes que je juge intelligente peuvent sortir des âneries entre elles lors d'un débat chaud, rien que pour se titiller !!

Et toi Alan Shore ? Que répondrais-tu à tes propres questions ci-dessus ?? :o

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiftif Membre 978 messages
Forumeur accro‚ 40ans
Posté(e)
Comment définirais-tu l'agressivité ?

Est-ce que l'agressivité est un préalable à la violence portée ?

Ou est-ce que la violence contenue explose en agressivité ?

L'agressivité est une réaction à une émotion : peur, frustration... Il me semble qu'il s'agit souvent de cela dans les forums, d'ailleurs nous avons tous à l'esprit le problème du débat qui tourne au règlement de compte, avec insultes, dénigrement, intolérence du propos de l'autre.

La violence comme son nom l'indique relève plus d'un "viol" de l'intégrité de l'autre.

Il s'agit donc bien toujours de la même question posée à savoir jusqu'où est-on atteint par la réaction démesurée de l'autre?

On peut parler de violence quand il y a délibérément l'envie de "détruire" la pensée de l'autre. Peut-être en arrive-t-on là dans certains débats, mais il me semble que c'est assez rare. Une minorité est passée maître dans cet art de la déstruction. Mais la réaction massive des forumeurs qui "partent en couille" relève, selon moi, de l'agressivité, liée à la frustration.

Une violence intérieure traumatisante qui pousserait l'individu à la travestir, sur les forum, en jolis horipeaux, mais que le moindre souffle de vent forumaire souleverait pour en afficher, par accident, la laideur intrinsèque enfouie dans l'ombre. C'est ce que tu veux dire ?

Oui. En substance. ;)

Mais c'est pareil dans la vie. Le décor qui se déroule et s'offre à nous, alors que l'on roule en voiture, est-il victime de notre indifférence ou de notre attention portée ailleurs ?

Tu ne peux pas faire disparaître la réalité en appuyant sur un simple bouton. Et c'est justement parce que c'est possible dans le viruel qu'il y a tant d'engouement pour les jeux vidéo, dans lesquels tu ne tue pas vraiment. Dans les jeux en réseau aussi tu as quelqu'un derrière son écran qui fait la même chose que toi. Ce qui est à la portée du virtuel n'est pas à celle du réel.

On détourne plus facilement le regard au sein d'un forum que dans la vie réelle. malheureusement, je trouve que le "virtuel" ou plutôt cette plate-forme d'échanges indirects peut se réveler une sorte de catalyseurs de nos bas instincts. De nos bons aussi heureusement.

Toutes les réactions que je voient ici, elles arrivent dans la vie courante maispar par les mêmes chemins, ni dans les mêmes temps.

C'est un formidable catalyseur, parfois à double-tranchant.

Merci yop, rien à ajouter.

Pour que l'agressivité naisse, ne faut-il pas une violence originelle qui la cause ?

Face à la violence, l'agressivité n'est-elle pas un réflexe de défense ?

Le bonheur de l'autre n'est-il pas souvent une insulte à notre propre souffrance ?

Pour faire naître l'agressivité, il peut y avoir eu violence, de la part de l'autre. Et là ça rejoint le début de mon post. L'agressivité devient donc effectivement un système de défense. Mais ça n'est pas toujours le cas. Une petite frustration ou un propos déplacé ou mal interprété (cas beaucoup plus fréquent sur un forum que dans la réalité, j'en suis convaincu) suffit à faire monter l'agressivité du plus sensible. La mesure se fait donc bien d'un individu à l'autre.

Quant au bonheur, tu le croises souvent sur les forums, toi??? Moi je vois beaucoup plus de gens qui parlent de leurs problèmes que de gens qui s'extasient sur leur bonheur. Quant à faire naître de l'agressivité alors là... :snif:

Si l'on savait ce que l'on fait là, y resterait-on ?

S'il fallait fuir devant chaque prise de conscience, vaudrait-il le coup d'être encore en vie? Enfin!! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Tiftif au pouvoir! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axel25 Membre 3 264 messages
coccinelle qui survit dans ce monde‚ 49ans
Posté(e)

Valtesse 1ere ministre! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Ma coccinelle ministre du flood! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axel25 Membre 3 264 messages
coccinelle qui survit dans ce monde‚ 49ans
Posté(e)

Je pense que j'excellerai dans ce domaine. J'ai plein d'idées de réformes en tête. :snif:

Un enseignement dès le plus jeune age à intégrer dans les manuels scolaires.

Une prime au flood....

..........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant