Pouvoir d'achat : les propositions des élus UMP

carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Augmenter les salaires... mais n'importe quoi !!! Tu as pensé au PME...

Si on augmente les salaires dans toutes les PME, toutes augmentent leur prix, aucune ne ferme, et les grosses boîtes dont elles sont sous-traitantes feront donc doublement moins de profit.

Les moindre profits des PME sous-traitantes ne sont qu'une illusion comptable.

La réalité est que les profits, à l'échelle nationale, en proportion du PIB, n'ont jamais été aussi élevés, et les salaires jamais aussi faibles. A ce titre, il est plus que jamais légitime d'augmenter les salaires.

cette solution sera la cause de licenciement et de fuite des entreprise à l'etranger... pour cela aussi il n'y a pas besoin de boule de cristal...

En suivant ce raisonnement, on alignerait les salaires sur ceux du pays où la misère des travailleurs est la plus grande.

Ce raisonnement est inacceptable.

De plus, il fait (encore une fois ce mot) priorité au pouvoir d'achat des fonctionnaires...

En parole, peut-être.

Dans les faits, les salariés du secteur public voit leur pouvoir d'achat régresser encore plus vite que les salariés du privé.

L'indice de rémunération des fonctionnaires a perdu, en 10 ans, 7% par rapport à la hausse des prix mesurée par l'INSEE .

Les fonctionnaires peuvent ne pas payer de loyer, non ? Ils ont acces aux logements de fonction,

On compte par millions les fonctionnaires gagnant moins que le revenu médian et payant un loyer comme tout le monde. Les logements de fonction sont plus que rares.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

je suis d'accord que la solution est d'augmenter les salaires. Sarko a répondu qu'il ne pouvait obliger les employeurs à le faire, réponse facile mais logique. A ceux qui travaillent il impose de payer plus, il devrait inciter les employeurs à moins donner aux actionnaires, néni il donne 15 milliards aux plus riches. Débloquer la participation c'est dépenser de l'argent épargné et non de l'argent gagné en plus, pour qui nous prend-on ? Alors encore du baratin, et en face, l'opposition ne fait que critiquer mais ne propose pas mieux. Ce que je ne comprends pas c'est que les riches jouent de plus en plus sérré avec ceux qui paient de plus en plus et qu'ils prennent le risque de perdre beaucoup car les grèves risquent à nouveau de frapper le pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
je suis d'accord que la solution est d'augmenter les salaires. Sarko a répondu qu'il ne pouvait obliger les employeurs à le faire, réponse facile mais logique.

Il peut obliger les employeurs à le faire.

Il est parfaitement maître du smic.

Il peut de la même manière décréter d'augmenter tous les salaires.

Il pourrait aussi réindexer les salaires sur l'inflation.

La vérité est qu'il ne souhaite pas augmenter les salaires.

Il l'a prouvé en refusant d'augmenter le smic au delà du minimum légal en juillet dernier.

A ceux qui travaillent il impose de payer plus, il devrait inciter les employeurs à moins donner aux actionnaires, néni il donne 15 milliards aux plus riches. Débloquer la participation c'est dépenser de l'argent épargné et non de l'argent gagné en plus, pour qui nous prend-on ?

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
La vérité est qu'il ne souhaite pas augmenter les salaires.

Il l'a prouvé en refusant d'augmenter le smic au delà du minimum légal en juillet dernier.

Tu te contredis en deux secondes: "Il refuse d'augmenter les salaires mais...il l'a fait en juillet dernier sur le SMIC". De plus, en quoi une augmentation du SMIC fait elle foi sur l'augmentation des autres salaires et inversement?? Je serai bien curieux de voir ta justification là-dessus. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
La vérité est qu'il ne souhaite pas augmenter les salaires.

Il l'a prouvé en refusant d'augmenter le smic au delà du minimum légal en juillet dernier.

Tu te contredis en deux secondes: "Il refuse d'augmenter les salaires mais...il l'a fait en juillet dernier sur le SMIC".

Il n'y a pas de contradiction pour qui différencie une hausse nominale d'une hausse réelle.

Quand je parle de hausse des salaires, je parle de hausse de leur valeur réelle, de hausse du pouvoir d'achat.

Si tu retires la hausse des prix des produits consommés par les smicards (genre loyers et produits de première nécessité) de l'augmentation légale du SMIC de juillet, tu obtiens une baisse en termes réels du SMIC.

Le raisonnement vaut aussi pour les fonctionnaires, et la grande majorité des salariés du secteur privé.

De plus, en quoi une augmentation du SMIC fait elle foi sur l'augmentation des autres salaires et inversement?? Je serai bien curieux de voir ta justification là-dessus. ;)

A moins d'être un partisan de l'accroissement de la hiérarchie des salaires - et je n'ai pas souvenir d'un propos de Sarkozy en ce sens - , le refus d'une augmentation du SMIC implique bien un refus de l'augmentation des salaires en général.

D'ailleurs, quand les salaires s'échelonne de 1 à 987 fois le SMIC, peu de personne prône l'accroissement de la hiérarchie des salaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
La vérité est qu'il ne souhaite pas augmenter les salaires.

Il l'a prouvé en refusant d'augmenter le smic au delà du minimum légal en juillet dernier.

Tu te contredis en deux secondes: "Il refuse d'augmenter les salaires mais...il l'a fait en juillet dernier sur le SMIC".

Il n'y a pas de contradiction pour qui différencie une hausse nominale d'une hausse réelle.

Quand je parle de hausse des salaires, je parle de hausse de leur valeur réelle, de hausse du pouvoir d'achat.

Si tu retires la hausse des prix des produits consommés par les smicards (genre loyers et produits de première nécessité) de l'augmentation légale du SMIC de juillet, tu obtiens une baisse en termes réels du SMIC.

Le raisonnement vaut aussi pour les fonctionnaires, et la grande majorité des salariés du secteur privé.

Et si tu enlèves la barre verticale du signe + ça donne un signe -

Ton argumentaire se base sur ça, j'me trompe? ça vole haut, comme dab. Tu te rattrappes aux branches en voulant nous faire croire que quand tu parles de hausse de salaire tu parles...d'autre chose. C'est pas évident de te suivre...

De plus, en quoi une augmentation du SMIC fait elle foi sur l'augmentation des autres salaires et inversement?? Je serai bien curieux de voir ta justification là-dessus. :o

A moins d'être un partisan de l'accroissement de la hiérarchie des salaires - et je n'ai pas souvenir d'un propos de Sarkozy en ce sens - , le refus d'une augmentation du SMIC implique bien un refus de l'augmentation des salaires en général.

D'ailleurs, quand les salaires s'échelonne de 1 à 987 fois le SMIC, peu de personne prône l'accroissement de la hiérarchie des salaires.

Sauf qu'il n'y a pas de refus d'augmentation du SMIC, tu l'admets toi-même :o Bref, ton argumentaire est d'une pauvreté navrante ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Et si tu enlèves la barre verticale du signe + ça donne un signe -

Ton argumentaire se base sur ça, j'me trompe? ça vole haut, comme dab. Tu te rattrappes aux branches en voulant nous faire croire que quand tu parles de hausse de salaire tu parles...d'autre chose. C'est pas évident de te suivre...

Quand un salaire "augmente" de 2% (par exmple le SMIC), et que le prix moyen des produits consommés grâce à ce salaire augmente de 3%, il y a baisse de 1% du salaire réel en question.

Sauf qu'il n'y a pas de refus d'augmentation du SMIC, tu l'admets toi-même :o Bref, ton argumentaire est d'une pauvreté navrante ;)

Il y a eu refus de l'augmenter au delà de l'augmentation minimum légale. Et en l'occurence, cette augmentation nominale minimale, pour une année, ne constitue pas une augmentation en termes réels.

Modifié par carnifex

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Quand un salaire "augmente" de 2% (par exmple le SMIC), et que le prix moyen des produits consommés grâce à ce salaire augmente de 3%, il y a baisse de 1% du salaire réel en question.

Euh non ;) Mathématiquement erroné d'une part et surtout une augmentation de prix n'influe pas sur un salaire mais sur le pouvoir d'achat. Il y a tout un intérêt à utiliser les termes adéquats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 219 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
Ton argumentaire se base sur ça, j'me trompe? ça vole haut, comme dab. Tu te rattrappes aux branches en voulant nous faire croire que quand tu parles de hausse de salaire tu parles...d'autre chose. C'est pas évident de te suivre...

Tu seras gentil de ne pas compromettre et rallier tout le monde à ta cause avec ton "nous" (faire croire) ... pour asseoir tes propos ,merci :o

Sauf qu'il n'y a pas de refus d'augmentation du SMIC, tu l'admets toi-même :o Bref, ton argumentaire est d'une pauvreté navrante :o

Et bien non, pour moi c'est une argumentation des plus riche puisqu'elle prend en compte les salaires et l'augmentation du coût de la vie ce qui donne bien sur le pouvoir d'achat ou si tu préfères le pouvoir d'acheter qui est lié automatiquement à ces deux paramètres par contre ton argumentation n'est pas folichonne puisque tu n'admets pas que le salaire n'augmente pas en fonction et en proportion avec la hausse des prix ;)

Modifié par pascalin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

En meme temps lui ne c est pas augmenté de 2% comme pour le SMIC il y a deux poids deux mesures.

Fait ce que je dis pas ce que je fais. :o

Il parle du pouvoir d acaht mais 2% d augmentation du Smic contre +de 3% d augmentation du cout de la vie meme pas doué en math celà m interpelle il est lui meme l artisant du faible pouvoir d achat.

Sur ma fiche de paie 18.22 euros au titre des heures sup et non payées juste déductibles et ben mon pouvoir d acaht il est heureux. ;)

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Ton argumentaire se base sur ça, j'me trompe? ça vole haut, comme dab. Tu te rattrappes aux branches en voulant nous faire croire que quand tu parles de hausse de salaire tu parles...d'autre chose. C'est pas évident de te suivre...

Tu seras gentil de ne pas compromettre et rallier tout le monde à ta cause avec ton "nous" (faire croire) ... pour asseoir tes propos ,merci :snif:

Jusqu'à preuve du contraire, Carnifex s'adresse aussi à toi avec son argumentaire, donc tu fais bien parti du nous, que tu crois à son argumentaire ou pas :snif: . C'est bien d'essayer d'avoir de la réparti, mais c'est mieux d'en avoir en n'étant pas ridicule :snif:

Sauf qu'il n'y a pas de refus d'augmentation du SMIC, tu l'admets toi-même :snif: Bref, ton argumentaire est d'une pauvreté navrante :o

Et bien non, pour moi c'est une argumentation des plus riche puisqu'elle prend en compte les salaires et l'augmentation du coût de la vie ce qui donne bien sur le pouvoir d'achat ou si tu préfères le pouvoir d'acheter qui est lié automatiquement à ces deux paramètres par contre ton argumentation n'est pas folichonne puisque tu n'admets pas que le salaire n'augmente pas en fonction et en proportion avec la hausse des prix ;)

Ah, Pascalin :snif: Toujours vexé de la dernière fois à ce que je vois. La rancune a la vie dure avec toi. Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, je n'apporte aucun argumentaire vu que je répond directement aux propos bourrés d'erreurs de Carnifex. Après, l'augmentation du SMIC que Carnifex qualifie de "nominale" est, si je n'me trompe, indexée sur l'inflation ou sur un autre reprère du coût de la vie. Ce que propose Carnifex, c'est de faire fi de ces indicateurs et d'augmenter le SMIC sur les bases d'un indicateur fantôme: A la louche en somme :snif:

Après, il n'y a pas de mesure pour réévaluer les autres salaires (dans le privé notamment) chaque année. De là, Carnifex décrète que si le gouvernement n'a pas décrété une "sur"augmentation du SMIC cela veut dire forcément qu'il n'a pas l'intention d'augmenter les salaires. Or, jusqu'à preuve du contraire, l'état ne décide pas du salaire des employés du privé. Dis-moi en toute honnêteté où est le rapport cause à effet dans tout cela. Mon intervention n'a rien de politique (comme les 3/4 du temps), mais juste sur de la logique, dès lors le seul argumentaire à apporter est celui que je viens de te donner.

Il parle du pouvoir d acaht mais 2% d augmentation du Smic contre +de 3% d augmentation du cout de la vie meme pas doué en math celà m interpelle il est lui meme l artisant du faible pouvoir d achat.

En cours, ton professeur de maths t'a jamais appris à te méfier des pourcentages? :o Y a rien de plus casse-gueule: ça revient souvent à comparer A/B et C/D. En gros tu compares des pourcentages de "choux" avec des pourcentages de "carottes"...Bonne soupe :snif:

En meme temps lui ne c est aps augmenté de 2% comme pour le SMIC il y a deux poids deux mesures.

Fait ce que je dis pas ce que je fais. :o

Troll repéré :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
je n'apporte aucun argumentaire vu que je répond directement aux propos bourrés d'erreurs de Carnifex.

Une appréciation gratuite que je nie en bloc.

Après, l'augmentation du SMIC que Carnifex qualifie de "nominale"

Je ne qualifie pas l'augmentation du SMIC de nominale.

Je me réfère aux notions de salaire nominal et de salaire réel, que j'essaye vainement de t'expliquer depuis 3 posts.

Le salaire net réel mesure le pouvoir d'achat effectif du salaire net nominal (celui indiqué sur la fiche de salaire).

On le mesure en divisant le salaire nominal par le niveau des prix : salaire~reel = \frac{salaire~nominal}{indice~des~prix}

L'évolution du salaire net réel dépend donc de l'augmentation du salaire nominal et de la hausse des prix

* Si la hausse des prix est identique à l'augmentation du salaire nominal, le pouvoir d'achat stagne,

* si la hausse du salaire nominal est supérieure à celle des prix, le salaire réel augmente.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Salaire

Ce que propose Carnifex, c'est de faire fi de ces indicateurs et d'augmenter le SMIC sur les bases d'un indicateur fantôme: A la louche en somme smile.gif

Tes accusations frisent le ridicule.

Les indicateurs, je ne cesse de les utiliser.

Quant à la façon dont le SMIC devrait augmenter, je n'ai fait aucune proposition sur le sujet.

Mais puisque tu me lances sur le sujet, je pense que les salaires horaires nominaux (smic compris), de même que le point d'indice de rémunération des fonctionnaires, devraient être accrus chaque année d'un pourcentage de l'ordre de la somme de l'évolution de l'indice des prix et de celle de la productivité horaire, soit à l'heure actuelle 4% par an, au lieu de 2,1% pour le smic et 0,8% pour le point d'indice.

Bien entendu, cette augmentation annuelle visant à maintenir la part des salaires à l'avenir ne remet pas en question la possibilité et la justesse d'une importante augmentation immédiate des salaires horaires au titre "de rattrapage" du recul de la part des salaires depuis 1983.

De là, Carnifex décrète que si le gouvernement n'a pas décrété une "sur"augmentation du SMIC cela veut dire forcément qu'il n'a pas l'intention d'augmenter les salaires. Or, jusqu'à preuve du contraire, l'état ne décide pas du salaire des employés du privé.

L'Etat détient le pouvoir de modifier à sa guise la répartition du produit du travail entre les exploiteurs et les salariés.

Il peut même décréter directement une augmentation de tous les salaires. La preuve :

Le 7 juin 1936, à l'hôtel Matignon sont signés sous la Présidence du Conseil de Léon Blum (Front populaire), entre la Confédération générale de la production française (CGPF), la Confédération générale du travail (CGT) et l'état les accords de Matignon.

[...]

* les salaires sont augmentés de 7 à 15%

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Matignon_%281936%29

Mon intervention n'a rien de politique (comme les 3/4 du temps), mais juste sur de la logique

Chacun jugera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
je n'apporte aucun argumentaire vu que je répond directement aux propos bourrés d'erreurs de Carnifex.

Une appréciation gratuite que je nie en bloc.

Rien de gratuit. De simples mathématiques sur les pourcentages ;)

Après, l'augmentation du SMIC que Carnifex qualifie de "nominale"

Je ne qualifie pas l'augmentation du SMIC de nominale.

Je me réfère aux notions de salaire nominal et de salaire réel, que j'essaye vainement de t'expliquer depuis 3 posts.

Le salaire net réel mesure le pouvoir d'achat effectif du salaire net nominal (celui indiqué sur la fiche de salaire).

On le mesure en divisant le salaire nominal par le niveau des prix : salaire~reel = \frac{salaire~nominal}{indice~des~prix}

L'évolution du salaire net réel dépend donc de l'augmentation du salaire nominal et de la hausse des prix

* Si la hausse des prix est identique à l'augmentation du salaire nominal, le pouvoir d'achat stagne,

* si la hausse du salaire nominal est supérieure à celle des prix, le salaire réel augmente.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Salaire

* Si l'indice des prix diminue, le salaire réel augmente.

En effet, tu ne qualifies pas l'augmentation du SMIC de "nominale". Tu dis que l'augmentation "normale" du SMIC ne suffit pas et qu'il faudrait une "sur"augmentation du SMIC (sans toutefois préciser de combien...facile). Je ne connaissais pas cette notion de salaire réel (je ne pense pas être le seul), et ne pense qu'en salaire net nominal. Je ne dis pas que cette notion est inutile (au contraire), mais je ne m'en servais pas.

Pour revenir sur cette notion que tu me "martèles" depuis 3 posts. Tu t'en sers pour alimenter une pseudo-justification de la "sur"augmentation du SMIC. C'est comme si je crevais un pneu de ma voiture pour justifier le remplacement de celui-ci. J'ignore comment s'appelle cette méthode, mais elle ressemble comme deux gouttes d'eau à celle des publicitaires qui créent un besoin pour justifier l'achat d'un produit.

Ce que propose Carnifex, c'est de faire fi de ces indicateurs et d'augmenter le SMIC sur les bases d'un indicateur fantôme: A la louche en somme smile.gif

Tes accusations frisent le ridicule.

Cool, si tu le peux, tu me preteras ton fer à friser...En espérant qu'il marche encore, vu l'utilisation que tu en fais :o

Les indicateurs, je ne cesse de les utiliser.

Quant à la façon dont le SMIC devrait augmenter, je n'ai fait aucune proposition sur le sujet.

Et je vois ce que tu en fais de ces indicateurs: Rien. Il faut sur-augmenter le SMIC, mais tu ne dis pas de quelle valeur.

Mais puisque tu me lances sur le sujet, je pense que les salaires horaires nominaux (smic compris), de même que le point d'indice de rémunération des fonctionnaires, devraient être accrus chaque année d'un pourcentage de l'ordre de la somme de l'évolution de l'indice des prix et de celle de la productivité horaire, soit à l'heure actuelle 4% par an, au lieu de 2,1% pour le smic et 0,8% pour le point d'indice.

Sur le papier ta proposition me plait, une augmentation "spontanée" du salaire de chacun, qui peut refuser ou se dire contre? Maintenant, comment le financer?

Bien entendu, cette augmentation annuelle visant à maintenir la part des salaires à l'avenir ne remet pas en question la possibilité et la justesse d'une importante augmentation immédiate des salaires horaires au titre "de rattrapage" du recul de la part des salaires depuis 1983.

Comment le financer?

De là, Carnifex décrète que si le gouvernement n'a pas décrété une "sur"augmentation du SMIC cela veut dire forcément qu'il n'a pas l'intention d'augmenter les salaires. Or, jusqu'à preuve du contraire, l'état ne décide pas du salaire des employés du privé.

L'Etat détient le pouvoir de modifier à sa guise la répartition du produit du travail entre les exploiteurs et les salariés.

Il peut même décréter directement une augmentation de tous les salaires. La preuve :

Le 7 juin 1936, à l'hôtel Matignon sont signés sous la Présidence du Conseil de Léon Blum (Front populaire), entre la Confédération générale de la production française (CGPF), la Confédération générale du travail (CGT) et l'état les accords de Matignon.

[...]

* les salaires sont augmentés de 7 à 15%

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Matignon_%281936%29

Tu as pris volontairement l'époque du Front Populaire parceque:

-1 C'était la belle époque de la gauche

-2 Tu n'as pas trouvé de décret plus récent

?

Question à part. Tu compares 1936 avec 2007. Entre temps, il y a eu une guerre Mondiale, d'autres guerres, des chocs pétroliers, les Spice girls...bref, le monde a un peu (euphémisme) changé.

Mon intervention n'a rien de politique (comme les 3/4 du temps), mais juste sur de la logique

Chacun jugera.

Je n'ai que faire des jugements de personnes qui ne me connaissent pas. J'ajouterai que je sais que mon intervention n'avait rien de politique et ça me suffit :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 219 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
Ton argumentaire se base sur ça, j'me trompe? ça vole haut, comme dab. Tu te rattrappes aux branches en voulant nous faire croire que quand tu parles de hausse de salaire tu parles...d'autre chose. C'est pas évident de te suivre...

Tu seras gentil de ne pas compromettre et rallier tout le monde à ta cause avec ton "nous" (faire croire) ... pour asseoir tes propos ,merci :o

Jusqu'à preuve du contraire, Carnifex s'adresse aussi à toi avec son argumentaire, donc tu fais bien parti du nous, que tu crois à son argumentaire ou pas :snif: . C'est bien d'essayer d'avoir de la réparti, mais c'est mieux d'en avoir en n'étant pas ridicule :snif:

sauf que le "nous" que tu emplois n'est pas pour m'inclure dans la masse des personnes auquels s'adresse Carniflex mais bel et bien dans le seul but d'avoir des soi-disant détracteurs de la pensée de Carniflex et je le repète dans le but d'asseoir ainsi tes propos (imagine qua chaque sujet et à chaque posts ,on écrive ce "nous" ,bonjour l'ambiance :o )

Ah, Pascalin :snif: Toujours vexé de la dernière fois à ce que je vois. La rancune a la vie dure avec toi. Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, je n'apporte aucun argumentaire vu que je répond directement aux propos bourrés d'erreurs de Carnifex. Après, l'augmentation du SMIC que Carnifex qualifie de "nominale" est, si je n'me trompe, indexée sur l'inflation ou sur un autre reprère du coût de la vie. Ce que propose Carnifex, c'est de faire fi de ces indicateurs et d'augmenter le SMIC sur les bases d'un indicateur fantôme: A la louche en somme :snif:

Héhé Chameaulo c'est bien t'es le plus fort et le plus intelligent et moi je suis ridicule et bête et rancunié ,cool :snif:

et si à chaque post que je met pour dire que je suis d'accord avec quelqu'un et pas d'accord avec toi ,

(en argumentant ,chose que j'ai fait ,j'ai expliqué pourquoi mais cet argument bien sur t'as échappé une fois de plus, :o ),tu me rebelances que je suis vexé et rancunié de la dernière fois ,celà risque de devenir lourd à la fin ;)

Modifié par Chameaulo
arrangement des balises quote pour une meilleure compréhension

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
sauf que le "nous" que tu emplois n'est pas pour m'inclure dans la masse des personnes auquels s'adresse Carniflex mais bel et bien dans le seul but d'avoir des soi-disant détracteurs de la pensée de Carniflex et je le repète dans le but d'asseoir ainsi tes propos (imagine qua chaque sujet et à chaque posts ,on écrive ce "nous" ,bonjour l'ambiance :snif: )

Si tu préfères ne plus voir l'utilisation du "nous", grand bien te fasse. En plus ça plaira à la génération SMS :o Blague à part, comment faire pour écrire sans utiliser le "nous" quand je souhaite employer le "nous" pour décrire l'auditoire de Carnifex (Sans L sinon son pseudo perd tout son sens). Sinon, félicitations pour voir dans mes écrits mon envie d'asseoir mes propos :o Non sérieux, si c'était vrai, je trouverai ça super balaise :o

Héhé Chameaulo c'est bien t'es le plus fort et le plus intelligent et moi je suis ridicule et bête et rancunié ,cool :o

et si à chaque post que je met pour dire que je suis d'accord avec quelqu'un et pas d'accord avec toi ,

(en argumentant ,chose que j'ai fait ,j'ai expliqué pourquoi mais cet argument bien sur t'as échappé une fois de plus, ;) ),tu me rebelances que je suis vexé et rancunié de la dernière fois ,celà risque de devenir lourd à la fin :snif:

Bête? Non, je me permettrai pas. Ridicule et rancunier par contre, oui tu l'es :o Je vais pas rentrer dans ton petit jeu du "T'as pas vu mes arguments" (on dirait un dialogue de film pour adultes) dans la mesure où cette phrase s'applique en premier lieu à toi :o

Je respecte ton opinion, mais ici, nous (désolé) ne parlons pas de ton opinion sur le sujet, mais de ta première tirade où tu t'en prends à moi pour une bête (redésolé) histoire de "nous".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Troll en vus :snif: . :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 219 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
sauf que le "nous" que tu emplois n'est pas pour m'inclure dans la masse des personnes auquels s'adresse Carniflex mais bel et bien dans le seul but d'avoir des soi-disant détracteurs de la pensée de Carniflex et je le repète dans le but d'asseoir ainsi tes propos (imagine qua chaque sujet et à chaque posts ,on écrive ce "nous" ,bonjour l'ambiance ;) )

Si tu préfères ne plus voir l'utilisation du "nous", grand bien te fasse. En plus ça plaira à la génération SMS :o Blague à part, comment faire pour écrire sans utiliser le "nous" quand je souhaite employer le "nous" pour décrire l'auditoire de Carnifex (Sans L sinon son pseudo perd tout son sens). Sinon, félicitations pour voir dans mes écrits mon envie d'asseoir mes propos :o Non sérieux, si c'était vrai, je trouverai ça super balaise :o

Héhé Chameaulo c'est bien t'es le plus fort et le plus intelligent et moi je suis ridicule et bête et rancunié ,cool :D

et si à chaque post que je met pour dire que je suis d'accord avec quelqu'un et pas d'accord avec toi ,

(en argumentant ,chose que j'ai fait ,j'ai expliqué pourquoi mais cet argument bien sur t'as échappé une fois de plus, :o ),tu me rebelances que je suis vexé et rancunié de la dernière fois ,celà risque de devenir lourd à la fin :snif:

Bête? Non, je me permettrai pas. Ridicule et rancunier par contre, oui tu l'es :o Je vais pas rentrer dans ton petit jeu du "T'as pas vu mes arguments" (on dirait un dialogue de film pour adultes) dans la mesure où cette phrase s'applique en premier lieu à toi :o

Je respecte ton opinion, mais ici, nous (désolé) ne parlons pas de ton opinion sur le sujet, mais de ta première tirade où tu t'en prends à moi pour une bête (redésolé) histoire de "nous".

au vu de tes dires , je ne suis pas bête ni rancunié ,désolé pour toi si tu n'arrive pas à le voir :snif: ... mais mon opinion sur le sujet est pourtant des plus interessant et le plus just-a-propos mais avec toi ce serait juste un film pour sourd et muet que tu interprètes sans le language adéquate : la langue des signes :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)

Comme tu le veux. Pour ma part, je n'ai pas la prétention de dire de mon message qu'ils est "le plus à propos". Quant à ma lecture des messages, elle me paraît juste et ne nécessite pas d'être un expert en langage (le u de language c'est pour l'anglais) pour saisir ce que dit Carnifex. La preuve étant que nous avons échangé sur de long message jusqu'à ton intervention :snif:

@Transporteur: Toi aussi tu l'as vu?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
je n'apporte aucun argumentaire vu que je répond directement aux propos bourrés d'erreurs de Carnifex.

Une appréciation gratuite que je nie en bloc.

Rien de gratuit. De simples mathématiques sur les pourcentages smile.gif

Une hausse de salaire nominal de 2% conjuguée à une hausse de prix nominal de 3% donne bien une baisse du salaire réel.

Le fait que cette baisse ne soit qu'approximativement de 1% et non exactement de 1% ne change rien à cette réalité.

En effet, tu ne qualifies pas l'augmentation du SMIC de "nominale". Tu dis que l'augmentation "normale" du SMIC ne suffit pas et qu'il faudrait une "sur"augmentation du SMIC (sans toutefois préciser de combien...facile).

Si. J'ai précisé de combien dans mon dernier post : d'au minimum l'inflation + l'accroissement de la productivité, soit à l'heure actuelle 4% par an.

Il faut sur-augmenter le SMIC, mais tu ne dis pas de quelle valeur.

Idem.

Mais puisque tu me lances sur le sujet, je pense que les salaires horaires nominaux (smic compris), de même que le point d'indice de rémunération des fonctionnaires, devraient être accrus chaque année d'un pourcentage de l'ordre de la somme de l'évolution de l'indice des prix et de celle de la productivité horaire, soit à l'heure actuelle 4% par an, au lieu de 2,1% pour le smic et 0,8% pour le point d'indice.

Sur le papier ta proposition me plait, une augmentation "spontanée" du salaire de chacun, qui peut refuser ou se dire contre? Maintenant, comment le financer?

Ta question est étrange. Le mode de calcul de l'augmentation consiste à établir précisément ce qui peut être financé.

Si du fait de l'inflation et de l'accroissement de la productivité, une heure de travail produit 4% d'euros courants de plus, on peut mécaniquement augmenter le salaire horaire nominal de 4%.

Si on ne le fait pas, la différence va aux dividendes qui s'accroissent alors en euros courants non pas de 4%/an, mais de plus de 4%/an.

Bien entendu, cette augmentation annuelle visant à maintenir la part des salaires à l'avenir ne remet pas en question la possibilité et la justesse d'une importante augmentation immédiate des salaires horaires au titre "de rattrapage" du recul de la part des salaires depuis 1983.

Comment le financer?

Généralement, on augmente la part des salaires en réduisant la part des revenus du capital. Dans l'hypothèse vérifiée d'un gâteau ne comprenant que deux parts, il n'y a guère d'autre solution.

De là, Carnifex décrète que si le gouvernement n'a pas décrété une "sur"augmentation du SMIC cela veut dire forcément qu'il n'a pas l'intention d'augmenter les salaires. Or, jusqu'à preuve du contraire, l'état ne décide pas du salaire des employés du privé.

L'Etat détient le pouvoir de modifier à sa guise la répartition du produit du travail entre les exploiteurs et les salariés.

Il peut même décréter directement une augmentation de tous les salaires. La preuve :

Le 7 juin 1936, à l'hôtel Matignon sont signés sous la Présidence du Conseil de Léon Blum (Front populaire), entre la Confédération générale de la production française (CGPF), la Confédération générale du travail (CGT) et l'état les accords de Matignon.

[...]

* les salaires sont augmentés de 7 à 15%

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Matignon_%281936%29

Tu as pris volontairement l'époque du Front Populaire parceque:

-1 C'était la belle époque de la gauche

-2 Tu n'as pas trouvé de décret plus récent

?

Ta capacité à ne pas reconnaître ton erreur et à changer de sujet est étonnante.

La réponse à ta question est : je savais pouvoir trouver facilement un exemple et une source que tu ne contesterais pas.

Question à part. Tu compares 1936 avec 2007. Entre temps, il y a eu une guerre Mondiale, d'autres guerres, des chocs pétroliers, les Spice girls...bref, le monde a un peu (euphémisme) changé.

éa ne me dit pas en quoi ce qui était techniquement possible en 1936 ne le serait plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Une hausse de salaire nominal de 2% conjuguée à une hausse de prix nominal de 3% donne bien une baisse du salaire réel.

Le fait que cette baisse ne soit qu'approximativement de 1% et non exactement de 1% ne change rien à cette réalité.

Encore une fois, non ;) Tu prends une hausse de prix générale et une hausse de salaire générale. Chaque salarié a en revanche un cas unique: chacun consomme ce qu'il veut avec le salaire qu'il a. De là, les postes de dépense de chacun sont différents. Les augmentations de prix n'étant pas uniforme et d'ailleurs il y a aussi des prix de produits qui baissent malgré l'augmentation généralisée, je te garantis que tu trouvera des cas où malgré ton augmentation de 3% du prix nominal, le salaire réel a soit très peu baissé, soit même légèrement augmenté.

Après, nous pouvons parlé de tendance à la baisse du salaire réel, mais pour cela, il faut des chiffres réels et non partir des chiffres de ton hypothèses (qui reste ce qu'elle est, une hypothèse). En conclusion, tu fais une généralisation à partir d'une hypothèse: ridicule, non?

Si. J'ai précisé de combien dans mon dernier post : d'au minimum l'inflation + l'accroissement de la productivité, soit à l'heure actuelle 4% par an.

Dans ton dernier post en effet. Si je ne t'avais pas poussé à le dire, tu nous aurais laissé ton premier message, vague, et dont l'interprétation de chacun est orientée par ta propre interprétation. Juste pour ma culture personnelle, l'indice d'accroissement de la productivité, tu le trouves où?

Idem.

Bis

Sur le papier ta proposition me plait, une augmentation "spontanée" du salaire de chacun, qui peut refuser ou se dire contre? Maintenant, comment le financer?

Ta question est étrange. Le mode de calcul de l'augmentation consiste à établir précisément ce qui peut être financé.

Si du fait de l'inflation et de l'accroissement de la productivité, une heure de travail produit 4% d'euros courants de plus, on peut mécaniquement augmenter le salaire horaire nominal de 4%.

Le "mécaniquement" me gêne assez. Tu pars du principe que le travail d'un salarié (ou plutôt ce que rapporte le travail du salarié à l'entreprise) revient en entier à l'entreprise qui l'emploit. Cependant, le travail d'un salarié, peut servir au travail d'un autre salarié de l'entreprise (plus ou moins productif) dont le travail servira à un autre employé...etc.etc. Au final, l'heure de travail à +4% en euros sera modulée (en plus ou en moins) par les autres salariés dépendant du premier salarié. A cela s'ajoutent les cotisations patronales et salariales qui font que la "mécanique" de redistribution de l'heure produite ne peut pas être reversée à taux identique au salaire horaire nominal.

Comment le financer?

Généralement, on augmente la part des salaires en réduisant la part des revenus du capital. Dans l'hypothèse vérifiée d'un gâteau ne comprenant que deux parts, il n'y a guère d'autre solution.

Un gateau à deux parts? :snif: On doit pas avoir le même patissier, même si tu prétends que le tien est vérifié... :snif:

Ta capacité à ne pas reconnaître ton erreur et à changer de sujet est étonnante.

La réponse à ta question est : je savais pouvoir trouver facilement un exemple et une source que tu ne contesterais pas.

Sache que je sais reconnaître mes erreurs quand j'en commets. Je ne ressens pas de honte à avouer quand je me trompe. J'ai dit qu'il me semblait que l'état ne fixait pas le salaire du privé. Toi tu me prouves qu'il en a la possibilité de par la loi et tu me donnes un exemple de 1936. Maintenant, je te réponds qu'en 2007, l'Etat ne fixe pas le salaire du privé (même s'il en a la possiblité, ok).

Au passage, tu as aussi une belle capacité à changer de sujet, tu ne me donnes toujours pas d'exemple récent où l'état a fixé le salaire d'une entreprise privé :o

Question à part. Tu compares 1936 avec 2007. Entre temps, il y a eu une guerre Mondiale, d'autres guerres, des chocs pétroliers, les Spice girls...bref, le monde a un peu (euphémisme) changé.

éa ne me dit pas en quoi ce qui était techniquement possible en 1936 ne le serait plus.

Au hasard, la mondialisation, les délocalisations, les privatisations, le fait que le monde ne soit pas communiste également...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant