Jacques Chirac?

Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Je reconnais que ce n'est pas faire justice à nos rois que de les comparer à ceux qui se sont succédés à l'Elysée depuis le départ de Mac Mahon, à une ou deux exceptions près. La disproportion de prestige, de sens de l'Etat, de conscience de la continuité historique est telle que cela peut paraitre, en effet, incongru.

Néanmoins, puisque plus aucun successeur de Philippe Auguste ne règne, il faut bien accepter que la France s'incarne dans ces copies imparfaites des monarques qui ont fait la France.

Or, un chef d'Etat ne sera JAMAIS un "citoyen comme les autres" car il bénéficie de pouvoirs qu'aucun autre homme ne peut avoir, en même temps, sur le territoire. Il est, selon la Constitution même, le garant de l'indépendance nationale et de l'intégrité du territoire. Il promulgue la loi et signe ordonnances et décrets pris en conseil des ministres. Il dispose d'un pouvoir de dissolution de l'Assemblée, accrédite les ambassadeurs, est chef des armées et peut prendre les pleins pouvoirs lorsque le pays est gravement menacé. Il se voit même conférer le droit de faire grâce.

Il réunit donc entre ses mains la plupart des attributs de la Souveraineté. Il EST la France aux yeux de l'étranger.

Par conséquent, même sorti de fonction, il ne saurait être traité comme le vulgum pecus puisqu'il représente, à lui tout seul, une période de l'Histoire nationale. Il continue de d'incarner un symbole (d'où sa qualité de membre de droit du Conseil constitutionnel). Il demeure, jusqu'à sa mort, un peu le Père de la Nation.

Eh bien on ne traine pas son vieux père devant les tribunaux, sauf à avoir l'âme noire d'un ingrat complet ! Les fautes passées, particulièrement celles antérieures à l'élection, doivent être oubliées. L'accession au pouvoir suprême les a rendues dérisoires et même caduques. En lui confiant la représentation de la Souveraineté, on l'a, tacitement, amnistié. Seule son action politique sera jugée par l'Histoire.

A l'égalitarisme forcené s'oppose la notion de grandeur de l'Etat !

Les anciens chefs d'Etat doivent continuer d'être honorés par l'Etat français et la Nation et non trainés dans la boue. C'est une question de fierté nationale !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)
Je reconnais que ce n'est pas faire justice à nos rois que de les comparer à ceux qui se sont succédés à l'Elysée depuis le départ de Mac Mahon, à une ou deux exceptions près. La disproportion de prestige, de sens de l'Etat, de conscience de la continuité historique est telle que cela peut paraitre, en effet, incongru.

Néanmoins, puisque plus aucun successeur de Philippe Auguste ne règne, il faut bien accepter que la France s'incarne dans ces copies imparfaites des monarques qui ont fait la France.

Or, un chef d'Etat ne sera JAMAIS un "citoyen comme les autres" car il bénéficie de pouvoirs qu'aucun autre homme ne peut avoir, en même temps, sur le territoire. Il est, selon la Constitution même, le garant de l'indépendance nationale et de l'intégrité du territoire. Il promulgue la loi et signe ordonnances et décrets pris en conseil des ministres. Il dispose d'un pouvoir de dissolution de l'Assemblée, accrédite les ambassadeurs, est chef des armées et peut prendre les pleins pouvoirs lorsque le pays est gravement menacé. Il se voit même conférer le droit de faire grâce.

Il réunit donc entre ses mains la plupart des attributs de la Souveraineté. Il EST la France aux yeux de l'étranger.

Par conséquent, même sorti de fonction, il ne saurait être traité comme le vulgum pecus puisqu'il représente, à lui tout seul, une période de l'Histoire nationale. Il continue de d'incarner un symbole (d'où sa qualité de membre de droit du Conseil constitutionnel). Il demeure, jusqu'à sa mort, un peu le Père de la Nation.

Eh bien on ne traine pas son vieux père devant les tribunaux, sauf à avoir l'âme noire d'un ingrat complet ! Les fautes passées, particulièrement celles antérieures à l'élection, doivent être oubliées. L'accession au pouvoir suprême les a rendues dérisoires et même caduques. En lui confiant la représentation de la Souveraineté, on l'a, tacitement, amnistié. Seule son action politique sera jugée par l'Histoire.

A l'égalitarisme forcené s'oppose la notion de grandeur de l'Etat !

Les anciens chefs d'Etat doivent continuer d'être honorés par l'Etat français et la Nation et non trainés dans la boue. C'est une question de fierté nationale !

Tu as beaux le défendre, c'est la loi, et d'un côté, il t'a volé aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Rien n'empêche le Parlement de voter une loi d'amnistie et surtout rien n'empêche la réunion d'un Congrès des deux chambres, à Versailles, pour inscrire noir sur blanc dans le texte constitutionnel que les présidents en exercice et en retraite ne sont pas justiciables de la justice pénale, bénéficient d'une immunité à vie et doivent être regardés (pour la seconde catégorie) comme des pères de la Nation membres de droit du Conseil Constitutionnel !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)

rien n'empeche, mais ce serait une injustice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 555 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

la tu t'acharnes à défendre quelque chose qui est contre le principe républicain francais . La monarchie et l'idée de nation est fini

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)

non, moi je trouve ça bien qu'il soit mis en examen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 555 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

j'avais pas vu ton message car on a posté quasi en meme temps ;)

je parlais à simplicius

La justice ce doit d'etre exemplaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

En total désaccord avec Simplicius.

Quelle image de la nation?

celle d'une république bananière, où celui qui arrive au sommet de l'Etat peut faire ce qu'il veut en toute immunité?

Il y a trop de dérives possibles pour risquer de mettre sur un piédestal un chef d'Etat sortant. Qu'il ne soit pas inquiété durant son mandat, admettons.

Mais la fonction appartient ensuite à un autre, qui prend en quelque sorte le fardeau et devient l'incarnation de l'Etat. Le sortant, lui, est un citoyen.

La République, c'est Liberté, Egalité, Fraternité. La notion d'égalité serait trop baffouée si l'on commence à accorder des passe-droits. Il y en a déjà bien assez comme ça, et la confiance brisée des citoyens envers leurs élus n'en a pas besoin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

La confiance brisée résulte justement de cet acharnement judiciaro-médiatique contre certaines personnalités ! En pratiquant la chasse à l'homme, de façon de plus en plus systématique de surcroit, on salit (intentionnellement ou de manière irresponsable) l'ensemble des représentants de la Nation, à quelque échelle que ce soit ! Et cela est particulièrement vrai au niveau ministériel et présidentiel.

Qu'on se souvienne des carrières brisées ou longuement retardées d'un DSK, d'un Fabius qui furent relaxés des poursuites ou d'un Giscard avec cette accusation répétée de diamants.

La tentation est trop forte, également, de régler par tribunaux interposés des comptes politiques lorsque justement l'ancien chef d'Etat n'est plus couvert par l'immunité. En abatant l'homme, ne nous leurrons pas, c'est toute sa politique qu'on veut discréditer. Mais cela sans avoir le courage de dire les choses. On préfère distiller le fiel d'une saga judiciaire.

Un chef d'Etat, à cause des responsabilités écrasantes qui pèsent sur lui et en vertu des décisions qu'il a dû prendre pour le bien de l'Etat, a multiplié, durant son mandat, les ennemis (même si ces derniers flagornaient autour de lui). Quel cadeau que de leur jeter en pature celui qu'ils peuvent désormais humilier en toute impunité !

La justice n'a pas à se mêler de la raison d'Etat ! Elle n'a pas compétence pour entrer en guerre avec l'Exécutif. Partant, celui qui a exercé la magistrature suprême doit être protégé des réglements de compte. Sinon les RISQUES D'INTIMIDATION DURANT SON MANDAT sont trop grands. En gros, ce sera le "si tu ne fais pas ceci ou cela, à ta sortie on te loupe pas". L'Exécutif doit se donner les moyens d'être souverain.

Pour toutes ces raisons, je suis pour l'immunité à vie de nos présidents de la République !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Par contre les règlements de compte envers les 1ers ministres, ministres, députés, maires... on pourrait? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)
La confiance brisée résulte justement de cet acharnement judiciaro-médiatique contre certaines personnalités ! En pratiquant la chasse à l'homme, de façon de plus en plus systématique de surcroit, on salit (intentionnellement ou de manière irresponsable) l'ensemble des représentants de la Nation, à quelque échelle que ce soit ! Et cela est particulièrement vrai au niveau ministériel et présidentiel.

Qu'on se souvienne des carrières brisées ou longuement retardées d'un DSK, d'un Fabius qui furent relaxés des poursuites ou d'un Giscard avec cette accusation répétée de diamants.

La tentation est trop forte, également, de régler par tribunaux interposés des comptes politiques lorsque justement l'ancien chef d'Etat n'est plus couvert par l'immunité. En abatant l'homme, ne nous leurrons pas, c'est toute sa politique qu'on veut discréditer. Mais cela sans avoir le courage de dire les choses. On préfère distiller le fiel d'une saga judiciaire.

Un chef d'Etat, à cause des responsabilités écrasantes qui pèsent sur lui et en vertu des décisions qu'il a dû prendre pour le bien de l'Etat, a multiplié, durant son mandat, les ennemis (même si ces derniers flagornaient autour de lui). Quel cadeau que de leur jeter en pature celui qu'ils peuvent désormais humilier en toute impunité !

La justice n'a pas à se mêler de la raison d'Etat ! Elle n'a pas compétence pour entrer en guerre avec l'Exécutif. Partant, celui qui a exercé la magistrature suprême doit être protégé des réglements de compte. Sinon les RISQUES D'INTIMIDATION DURANT SON MANDAT sont trop grands. En gros, ce sera le "si tu ne fais pas ceci ou cela, à ta sortie on te loupe pas". L'Exécutif doit se donner les moyens d'être souverain.

Pour toutes ces raisons, je suis pour l'immunité à vie de nos présidents de la République !

si tu ne trouves pas cela normal, lis le premier article de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Rien que la première phrase

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

De deux choses l'une :

-Ils disposent déjà d'une immunité parlementaire et de juridictions spécialisées selon les cas. Je parle des parlementaires et des ministres.

- Ils ont en commun avec les maires d'avoir des responsabilités beaucoup moins écrasantes qu'un chef d'Etat. Un chef d'Etat, étant chef des armées, signant des traités et donc décidant de la politique internationale a des ennemis ô combien plus redoutables que le maire de Bagnère de Bigorre.

Tu la reliras aussi ! Ils NAISSENT ! Ils ne demeurent pas. En 1789, on n'organise pas une Société communiste (heureusement !), on récuse juste l'hérédité pour privilégier le mérite !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)
De deux choses l'une :

-Ils disposent déjà d'une immunité parlementaire et de juridictions spécialisées selon les cas. Je parle des parlementaires et des ministres.

- Ils ont en commun avec les maires d'avoir des responsabilités beaucoup moins écrasantes qu'un chef d'Etat. Un chef d'Etat, étant chef des armées, signant des traités et donc décidant de la politique internationale a des ennemis ô combien plus redoutables que le maire de Bagnère de Bigorre.

Tu la reliras aussi ! Ils NAISSENT ! Ils ne demeurent pas. En 1789, on n'organise pas une Société communiste (heureusement !), on récuse juste l'hérédité pour privilégier le mérite !

relis bien, on parle de droits

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

En ce cas, toute différenciation juridique est pour toi une aberration !

Si tu appliques la Déclaration de 1789 à la lettre sans en regarder l'esprit, l'immunité parlementaire aussi doit être supprimée et le Président de la République aurait obligation de se présenter chez le juge chaque matin si un juge d'instruction en décide ainsi !

Eviter de conférer un pouvoir exorbitant à l'autorité judiciaire en ne lui laissant pas la possibilité de détenir l'arme du chantage sur le chef de l'Exécutif est une nécessité pour l'équilibre des pouvoirs !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)
En ce cas, toute différenciation juridique est pour toi une aberration !

Si tu appliques la Déclaration de 1789 à la lettre sans en regarder l'esprit, l'immunité parlementaire aussi doit être supprimée et le Président de la République aurait obligation de se présenter chez le juge chaque matin si un juge d'instruction en décide ainsi !

Eviter de conférer un pouvoir exorbitant à l'autorité judiciaire en ne lui laissant pas la possibilité de détenir l'arme du chantage sur le chef de l'Exécutif est une nécessité pour l'équilibre des pouvoirs !

la fonction publique ne peut pas passer au dessus de la justice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Je ne parle pas des fonctionnaires mais du chef suprême de l'Exécutif !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)

le président ok, est un haut executif (fonction publique quand meme), mais il est élu par mandat.

Aprés son mandat, il est normal qu'il soit passible de jugement si tel est le cas, en prenant en compte que ses fautes ne justifient en rien son ex gouvernance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Un élu n'est pas soumis au statut de la fonction publique. Il n'a pas de devoir de réserve par exemple. Ce sont 2 régimes à part !

Sinon, sur le fond, nos opinions demeureront irréconciliables ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)
Un élu n'est pas soumis au statut de la fonction publique. Il n'a pas de devoir de réserve par exemple. Ce sont 2 régimes à part !

Sinon, sur le fond, nos opinions demeureront irréconciliables ! ;)

bon, ça c'est un autyre probleme, c'est juste mon point de vue personnel, mais bref, il n'est plus président ? et bin il est jugable et condamnable

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 555 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

surtout qu'il ne réprésente plus l'Etat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant