Etre de gauche c'est quoi?

Invité peterwaradin
Invité peterwaradin Invités 0 message
Posté(e)
lol ! mais pourquoi se contenter de vendre du shit quand la coc rapporte beaucoup plus ? ;)

tout le monde n'a pas dans son carnet d'adresses des fournisseurs de cock. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

Ah! La droite, la gauche, qu'est-ce que c'est???

D'abord, on voit bien que la séparation est plus nette qu'il n'y paraît, au niveau des mentalités.

Cependant, le problème, c'est qu'il existe DES GaucheS, ainsi que DES DroiteS. Différentes familles idéologiques qui ont parfois du mal à cohabiter ensemble. De plus, il y a eu historiquement parlant beaucoup d'évolutions, des glissements de valeurs ayant régulièrement oscillées de l'un à l'autre des camps (et vice versa). Enfin, la perception de ce qui relève de la droite ou de la gauche est aussi connotée culturellement.

On peut prendre un exemple parlant:

Le libéralisme, dans la vaste majorité des pays de la planète, est considéré comme une idéologie plutôt marquée à gauche. Sauf en France, pour des raisons nationales très particulières -et qui parfois confinent à l'absurde, comme l'influence dogmatique de nombreux intellectuels marxistes-. Mais demandez à un Américain ce qu'il entend par un Liberal, et il vous donnera le portrait d'un vieux gauchiste (contre la guerre en Irak, pour la tolérance envers les minorités, pour la dépénalisation du cannabis, contre la peine de mort, pour le programme d'Assurance médicale universelle, pour de meilleurs services publics... etc...).

Il se trouve que la définition de notre ami d'outre-Atlantique sera non seulement plus consensuelle au niveau planétaire, mais surtout plus juste. En France, nous avons tendance à confondre libéralisme tout court et néo-libéralisme, alors que ce n'est pas du tout la même chose (confusion volontaire dans les milieux marxistes, encore une fois, puisqu'il s'agit dans leur cas de pure propagande).

---

De la même manière, des sentiments comme le patriotisme et même le militarisme ont été indifféremment de droite ou de gauche, selon les époques. Dans les années 30 en France, la droite était pacifiste, plutôt idéaliste et déconnectée de toute real-politik, tandis que la gauche ne cessait de réclamer des crédits supplémentaires pour l'armée, face à la montée des fascismes.

C'est assez déroutant, n'est-ce pas? :o

Et encore, nous parlons des tendances modérées (majoritaires), car dans les extrèmes, ces prises de position pouvaient parfois s'inverser.

---

Quoi qu'il en soit.

---

Simplicius nous dit:

Il y a des gauches et des droites. Il est donc difficile de déterminer de façon précise et exhaustive ce qui définit LA gauche !

Schématiquement (mais il y a de fortes nuances à amener), la droite privilégiera toujours la liberté quand la gauche est obsédée par l'égalité. :o

Et là je ne suis pas d'accord du tout. Il existe autant de courants individualistes à gauche que de courants moraux à droite. Ce n'est donc pas aussi simple, sauf à donner crédit à Carnifex pour représenter toute la gauche (alors qu'il n'incarne, à mon avis, qu'une portion caricaturale de celle-ci).

Ca ne marche pas comme cela.

---

Alors, qu'est-ce que la droite, et qu'est-ce que la gauche? ;)

La différence, pour moi, semble plutôt résider dans l'attitude que nous avons face au monde, face à la société, bien plus que les moyens ou l'idéologie dont nous nous réclamons. C'est à dire:

  • La gauche pense que l'on peut fondamentalement améliorer la société. Que l'on peut faire évoluer la nature de l'homme, le rendre meilleur qu'il n'est à présent.
  • La droite, elle, considère qu'il faut en priorité éviter à la situation présente de se dégrader, d'empirer plus que nécessaire.

L'une est optimiste, l'autre est pessimiste, mais avec des nuances.

La gauche en effet souffre d'une prétention extraordinaire, celle de changer la nature humaine, quand la droite considère plutôt que l'être humain est un animal qu'il faut civiliser par la force (un peu comme avec Hobbes), et dont il faut redouter les instincts.

En fait, par bien des côtés, on pourrait dire que ces attitudes sont complémentaires l'une de l'autre, que le mouvement de balancier allant de l'une à l'autre ne cesse de ré-équilibrer en permanence la société.

Dans leurs versions extrèmes, la gauche est Révolutionnaire (ce qui inclut les camps de rééducation), tandis que la droite, elle, devient Réactionnaire (élimination des faibles ou des importuns).

---

Un homme de gauche vous dira plutôt qu'il veut changer le monde; un homme de droite préfèrera vous dire qu'il est d'abord nécessaire d'optimiser la situation présente, de faire avec ce qu'on a.

A partir de cette différence attitude, maintenant, libre à nous de la colorer idéologiquement parlant, via des attentes, des programmes politiques précis. Mais la différence est bien-là, elle réside d'abord dans le caractère et le coeur de chacun.

A telle ou telle période, une politique de gauche ou de droite semblera plus ou moins appropriée. Et je persiste à croire qu'en réalité, certaines lignes de démarcation sont factices. La maîtrise de l'économie, par exemple, est traditionnellement associée à la droite, alors qu'en fait, en ce moment même, nous risquons d'avoir le gouvernement le plus calamiteux de ces dernières décennies en ce domaine (Cf Fillon qui a osé avoué que l'état était en faillite, tout en se permettant un surrendettement et des cadeaux fiscaux jamais vu même du temps du PS). A titre personnel, je pense que nous courrons à la catastrophe, et que M. Sarkozy (que j'ai plusieurs fois croisé lorsqu'il était président du conseil général des Hauts de Seine) est un irresponsable complet. Pas dans tous les domaines, mais sur ce point là, oui. Et c'est très grave.

Ce qui est paradoxal, c'est que je juge un gouvernement de droite avec des arguments de droite.

Sans vouloir donner dans la démagogie, je pense qu'il existe une certaine rationalité politique qui n'est ni de droite, ni de gauche. Ou sinon, les alternances ne se justifieraient pas.

---

Cela dit, comme je n'ai pas envie de tourner autour du pot non plus, je vais l'avouer, je suis de gauche -tendance sociale-démocrate-. J'ai pourtant beaucoup de choses à reprocher à son extrème (surtout marxiste, un extrème que j'ai très bien connu, croyez-moi), à un idéalisme manichéen qui souvent peut devenir dangereux, criminel. Qui aime bien châtie bien.

Oui, je pense que l'on peut espérer en l'homme, le changer, et même qu'il faut le faire, mais graduellement. Ou plutôt, que ce changement ne peut se faire en allant contre notre propre nature, qu'il faut plutôt recourir à l'incitation, plutôt que la coercition, du moins lorsque le choix nous est donné.

Enfin, je suis de gauche car je me suis reconnu dans une très belle définition postée par Transporteur:

Etre de gauche, c'est considérer que chaque homme doit pouvoir accéder au bonheur et les chances d'y parvenir doivent être les mêmes pour tous. Les qualités humaines sont les vraies richesses d'un pays et le bonheur ne peut se résumer au PIB qui n'est pas obligatoirement partagé par tous les habitants du pays.

Le bonheur de chacun passe par le bonheur de tous. On ne peut accéder au bonheur qu'ensemble.

Je suis de gauche parce que malgré toutes mes déconvenues, je conserve un certain idéalisme, ainsi qu'un émerveillement prolongé pour mes semblables qui continue de l'emporter sur les horreurs que nous ne cessons de commettre.

Je suis de gauche parce que lorsqu'un être humain réalise un acte abominable, je commence d'abord par me poser des questions sur moi-même. Mêmes dans ces circonstances atroces, lorsque je rejette la faute sur l'humanité, je m'inclus toujours dedans. Notre destin est commun.

Cela s'appelle de l'empathie. C'est instinctif, et je n'ai jamais pu détruire ce sentiment qui réside toujours au plus profond de moi.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

ça c' est du pavé!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Bravo Stein, vous méritez une ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Je savais que je ne pouvais pas toujours étre en désacord avec Stein. :o;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)
La gauche en effet souffre d'une prétention extraordinaire, celle de changer la nature humaine, quand la droite considère plutôt que l'être humain est un animal qu'il faut civiliser par la force (un peu comme avec Hobbes), et dont il faut redouter les instincts.

Tiens, je vois de la prétention aussi du côté de la droite dans cette phrase ;)

Bon les histoires de propagande que tu as évoqué, pourquoi pas, aurais-tu des sources à ce sujet? ou est ce que ça repose surtout sur ton interprétation personnelle ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doctor House Membre 1 624 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
Etre de gauche, c'est considérer que chaque homme doit pouvoir accéder au bonheur et les chances d'y parvenir doivent être les mêmes pour tous. Les qualités humaines sont les vraies richesses d'un pays et le bonheur ne peut se résumer au PIB qui n'est pas obligatoirement partagé par tous les habitants du pays.

Le bonheur de chacun passe par le bonheur de tous. On ne peut accéder au bonheur qu'ensemble.

Je suis de gauche parce que malgré toutes mes déconvenues, je conserve un certain idéalisme, ainsi qu'un émerveillement prolongé pour mes semblables qui continue de l'emporter sur les horreurs que nous ne cessons de commettre.

Je suis de gauche parce que lorsqu'un être humain réalise un acte abominable, je commence d'abord par me poser des questions sur moi-même. Mêmes dans ces circonstances atroces, lorsque je rejette la faute sur l'humanité, je m'inclus toujours dedans. Notre destin est commun.

Cela s'appelle de l'empathie. C'est instinctif, et je n'ai jamais pu détruire ce sentiment qui réside toujours au plus profond de moi.

mon dieu! ;) Je serais alors de gauche?? :o

Au moins le message de Stein m'aura fait apprendre des choses sur moi-même. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Non non je te rassure tu est bien de droite il n y a pas de doutes possibles . ;)

Peut etre avec la maturitée et l age on sais jamais ....................... .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doctor House Membre 1 624 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
Non non je te rassure tu est bien de droite il n y a pas de doutes possibles . ;)

Peut etre avec la maturitée et l age on sais jamais ....................... .

tu me connais vraiment mieux que quiconque hein? un vrai voyant!

mais ça va je te rassure, d'aprés la définition de stein, je suis bien de gauche. C'est à toi de te remettre en question là! :o

transpoteur, un monde s'écroule! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Non non je te rassure tu est bien de droite il n y a pas de doutes possibles . :o

Peut etre avec la maturitée et l age on sais jamais ....................... .

tu me connais vraiment mieux que quiconque hein? un vrai voyant!

mais ça va je te rassure, d'aprés la définition de stein, je suis bien de gauche. C'est à toi de te remettre en question là! :o

transpoteur, un monde s'écroule! :o

J avoue que celà me laisse perplexe ;) .

Mais bon j ai pas tout perdu il ma paraphrasé :D .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)

Lol, à qui revient le copyright de l'empathie? plutôt à gauche ou à droite?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Quel que soit le stade d'évolution d'une société humaine, même dans celles qui se prétendent les plus avancées , il y a encore et toujours des exploiteurs et des exploités. La lutte des classes existe, même si les formes de la lutte et les caractéristiques des classes ont changé. C'est une réalité incontournable et jamais dépassée jusqu'ici. Etre de gauche signifie garder en permanence cette réalité à l'esprit.

Je dirais donc que l empathie serait plus a gauche mais bon les gens de droite diront que ce n est pas une exclusivitée de gauche. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)

Je dirais donc que l empathie serait plus a gauche mais bon les gens de droite diront que ce n est pas une exclusivitée de gauche. :o

je sais pas, je suis de gauche, mais bon c'est comme les marketeurs qui ont essayé d'aposer un copyright sur une couleur...

Chacun veut s'approprier les vertus et rejeter les vices sur l'opposition.

Quel que soit le stade d'évolution d'une société humaine, même dans celles qui se prétendent les plus avancées , il y a encore et toujours des exploiteurs et des exploités. La lutte des classes existe, même si les formes de la lutte et les caractéristiques des classes ont changé. C'est une réalité incontournable et jamais dépassée jusqu'ici. Etre de gauche signifie garder en permanence cette réalité à l'esprit.

Putin, mon prof d'éthique est de droite ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
scapula Membre 48 messages
Forumeur balbutiant‚ 40ans
Posté(e)

Moi, je pars du malheureux principe qu'ils sont tous formés au même enfroit et de la même manière. A la base, ils n'ont aucune conviction. Combien d'entre eux ont commencé leur carrière à droite droite pour la finir à gauche et vice versa ? Ils sont compagnons et amis, puis un jour, parce qu'on leur propose une bonne place, prennent des chemins différents et deviennent les meilleurs ennemis du monde. Les hommes de convictions, les hommes de combat, ceux qui travaillent pour un idéal, eux, on peut les compter sur les doigts de la main. Eux ne cherchent pas le confort et ne connaissent pas le goût du champagne....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doctor House Membre 1 624 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

tout à fait d'accord avec scapula!

En fait le fond du problème est là: il est idiot de penser que les sortants de l'ENA se distribue en deux catégories égalitaires, les types de gauche d'un côté et les types de droite de l'autre, alors qu'ils ont eu les mêmes cours, les mêmes enseignants.

Quand ces gens là veulent entrer en politique, ils ne peuvent jamais se payer le luxe de choisir leur idéologie, ils se contentent en tout et pour tout de choisir l'entreprise qui leur donnera le meilleur poste en vue de leur qualification.

Cela dépasse beaucoup de gens mais c'est pourtant la vérité. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

én faite ce que veux dire le doc ...c'est que les politique bouffent a tout les rateliers ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doctor House Membre 1 624 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
én faite ce que veux dire le doc ...c'est que les politique bouffent a tout les rateliers ;)

cela veut plutot dire que le pouvoir est la seule motivation commune entre tous les hommes politiques au-delà de toutes morale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

:o

Oui c'est a celui qui aura le pouvoir d'etre le chef de grotte,pour pouvoir choisir a qui il donnera le meilleur morceau de mamouth :o

la difference entre la gauche et la droite c'est que personne n'est d'accord sur la façon de chasser ledit mamouth.

les uns avec brutalité pour les plus humbles, les autres avec qls tapes amicales dans le dos pour les plus faibles,(mais dans les deux camps il faut bien ce la faire la bête)

mais les chefs de n'importe quel camp ont tjrs les meilleurs et plus gros morceaux. ;)

Modifié par mistral gagnant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Moi, je pars du malheureux principe qu'ils sont tous formés au même enfroit et de la même manière. A la base, ils n'ont aucune conviction. Combien d'entre eux ont commencé leur carrière à droite droite pour la finir à gauche et vice versa ? Ils sont compagnons et amis, puis un jour, parce qu'on leur propose une bonne place, prennent des chemins différents et deviennent les meilleurs ennemis du monde. Les hommes de convictions, les hommes de combat, ceux qui travaillent pour un idéal, eux, on peut les compter sur les doigts de la main. Eux ne cherchent pas le confort et ne connaissent pas le goût du champagne....

Ca, c'est de la pure démagogie.

Apparemment, cela plait à beaucoup de s'imaginer que nos politiques sont tous ainsi. Pourquoi?

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Au risque de me répéter (je dois déjà avoir posté dans ce topic ;) ), je pense qu'il faut distinguer :

- les idéaux de gauche / de droite

- les politiques qui se réclament de ces idéaux, comme un pilote de F1 se fait engager par une écurie

Je n'irais pas jusqu'à dire que les politiques n'ont pas de convictions, mais lorsque je parle de la "gauche", j'en parle comme d'un mouvement idéologique, et non pas comme un clan sur l'échiquier politique.

Dans ce dernier cas, je serais d'accord avec vous, effectivement, certains ont tendance à pouvoir grignoter à pas mal de rateliers, et effectivement, on ne peut pas dire que l'empathie appartiennent exclusivement ou spécifiquement aux politiques qui se réclament de gauche. A vrai dire, leurs problèmes sont davantages carriéristes ou électoralistes que purement philosophique.

Mais, maintenant, d'un point de vue idéologique, l'empathie est davantage une valeur de gauche, évidemment.

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant