Revaloriser le salaire des enseignants !

acidule Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚ 84ans
Posté(e)
juste pour ajouter que le CAPES c'est un des exam' les plus dur... dans n'importe quelle matiere...

et que quelqu'un qui a bac+5, gagne souvent plus qu'un prof... qui a aussi bac +5 (pour une bonne partie...)

mais bon, comme on se plaint toujours je dis pu rien ;)

Arrétons de colporter cette idée fausse qui consiste à dire "A bagage scolaire ou universitaire égal, rénumération identique". C'est une aberration, il existe pour le travail la même loi que pour les autres marchés, celle de l'offre et de la demande.

Par exemple, prenons le cas des profs d'EPS. Il en faut quelques centaines (grand max) par an et des milliers de jeunes choisissent cette filière en sachant le risque. Ce risque ne relève pas du choix de l'Etat et ne doit donc pas être "compensé" par ce même Etat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

souky54 Membre 741 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

PAS D'ACCORD avec ces références.

Les salaires, et les avantages sociaux, attirent des individus pour de mauvaises raisons...

or,

dans la fonction publique... on ne liscencie jamais... (une fois qu'ils y sont...bons ou mauvais... ils y restent...)

En sachant qu'il existe autant de chômeurs chez les diplômés capables d'enseigner...

(parmi lesquelles de belles personnes)

je commencerais par recruter ceux qui ont la foi dans leur métier...

et qui ont déjà vécu d'autres expériences professionnelles dans du privé...

(les motivations n'y seraient plus les mêmes)

Depuis trop longtemps on recrute dans l'enseignement des individus... qui n'ont rien à y faire...

- mal formés

- pas assez d'expérience de vie

- pas la foi

- pas assez disponibles (on part vite après les cours... et on ne donne surtout aucun devoir à corriger...)

- pas assez d'heures consacrées aux enfants.

NB : QUAND ILS N'UTILISENT PAS LEUR PRESENCE à L'ECOLE POUR FAIRE DE LA PROPAGANDE POLITIQUE... du militantisme...

l'école d'aujourd'hui est un véritables scandale publique par rapport à celle d'hier

- des parents y font la loi

- des enfants y font la loi

- des enseignants y militent...

ET LE TRAVAIL DANS TOUT CA...

ET LE RESPECT...

ET L'EDUCATION du MIEUX VIVRE ENSEMBLE...

quand on recrute des individus à vie... (une fois à la retraite... ça devient des impôts directs...)

on pourrait au moins mettre en place un service de qualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sequine Membre 856 messages
Forumeur accro‚ 48ans
Posté(e)

9143953.gif

Depuis 2007 , ça a dû être fait :rtfm:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEDINE Membre 104 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Pour reprendre le sujet de base, même s'il date de 2007, je ne vois aucune raison d'augmenter le salaire des enseignants, sachant qu'ils perçoivent déjà un salaire à temps plein, pour un travail à mi temps.

Par contre, je reconnais que ce n'est pas un métier facile et je suis convaincu qu'ils ont besoin de toutes ces périodes de vacances, pour se ressourcer nerveusement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
souky54 Membre 741 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
9143953.gif

Depuis 2007 , ça a dû être fait :rtfm:

Je ne vois pas comment ?

Dès qu'on veut réformer la fonction publique... ELLE NOUS PREND EN éTAGE...

ET tout le monde finit par baisser les bras...

Peut-être qu'avec la montée de colère des français...

ces intouchables vont enfin commencer à se poser des questions

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
souky54 Membre 741 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Pour reprendre le sujet de base, même s'il date de 2007, je ne vois aucune raison d'augmenter le salaire des enseignants, sachant qu'ils perçoivent déjà un salaire à temps plein, pour un travail à mi temps.

Par contre, je reconnais que ce n'est pas un métier facile et je suis convaincu qu'ils ont besoin de toutes ces périodes de vacances, pour se ressourcer nerveusement.

je fais partie des parent INSATISFAITS du service publique... (et encore aujourd'hui)

et je trouve comme vous que nos enseignants en font de moins en moins...

Mais aussi

- qu'il faut réformer le système... AFIN qu'il n'y ait plus d'indiscipline en classe.

Il faut savoir si l'école est un centre aéré... ou un centre d'apprentissage...

- ETque, si des enfants ont de la peine à obéir...

il faut peut-être leur donner d'autres moyens et lieux d'apprentissages... en dehors du système classique

avec plus de surveillance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)
sachant qu'ils perçoivent déjà un salaire à temps plein, pour un travail à mi temps.

On va reprendre les bases ^^ Un professeur certifié enseigne 18 heures par semaine (statut des P.L.P.). Ceci n'inclut pas :

- la préparation des cours : maîtrise des nouveautés du programme, élaboration, documentation, évaluations...

- la correction des évaluations : exercices, contrôles etc.

- la vie scolaire : accueil des élèves en dehors des heures de cours (renforcement, demandes diverses des élèves, colle ^^, présence demandée par le chef d'établissement), charges de professeur principal, conseils de classe (6 à 12h par an en moyenne) et leur préparation, rencontres avec les parents...

Là dessus, oui tu peux mettre la fatigue nerveuse mais qui est relativiser avec le caractère de chacun et des situations de chaque classe. Néanmoins, blablater pendant 2h en maintenant une attention à 25 élèves, pas évident quand on teste =)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)
je fais partie des parent INSATISFAITS du service publique... (et encore aujourd'hui)

Tiens donc ! Mais quelle surprise !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
souky54 Membre 741 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Là dessus, oui tu peux mettre la fatigue nerveuse mais qui est relativiser avec le caractère de chacun et des situations de chaque classe. Néanmoins, blablater pendant 2h en maintenant une attention à 25 élèves, pas évident quand on teste =)

Ce que personne ne dit jamais :

- c'est que les enseignants ne sont pas contrôlés chaque années...

et que quand ils le sont... ils sont prévenus...

- c'est que les enseignants sont solidaires... et se passent les cours d'une année sur l'autre...

(ou gardent la même classe d'une année sur l'autre)

- c'est que (à par pour les rédactions...)... les corrigés sont souvent les mêmes

CE QUE NOUS VOYONS en tant que parent ET contribuables :

- la perte de vitesse des devoirs maisons...

- ET LE NOMBRE DE MOIS DE CONGES sur une année scolaire

quant à la montée de violence...

elle n'arrive pas par hasard... du jour au lendemain...

Ne trouvez-vous pas anormal que des enfants de maternelle... deviennent violents à partir du collège ?...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEDINE Membre 104 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
On va reprendre les bases ^^ Un professeur certifié enseigne 18 heures par semaine (statut des P.L.P.). Ceci n'inclut pas :

- la préparation des cours : maîtrise des nouveautés du programme, élaboration, documentation, évaluations...

- la correction des évaluations : exercices, contrôles etc.

- la vie scolaire : accueil des élèves en dehors des heures de cours (renforcement, demandes diverses des élèves, colle ^^, présence demandée par le chef d'établissement), charges de professeur principal, conseils de classe (6 à 12h par an en moyenne) et leur préparation, rencontres avec les parents...

Là dessus, oui tu peux mettre la fatigue nerveuse mais qui est relativiser avec le caractère de chacun et des situations de chaque classe. Néanmoins, blablater pendant 2h en maintenant une attention à 25 élèves, pas évident quand on teste =)

Je connais bien le monde enseignant puisque j'y travaille :o° . Je te garantis que les programmes ne changent pas tous les ans et que les nouveautés apportées sont sur la forme, mais pas sur le fond.

Effectivement, il y a les corrections des devoirs, mais la encore, ça ne prend pas toutes les soirées de la semaine.

Pour ce qui est de la vie scolaire, comme tu l'écris, ça prend environ 6 à 12 heures par an.

J'estime donc qu'ils sont bien assez payé pour le nombre d'heures de travail effectué.

Maintenant, c'est vrai que c'est un métier stressant. Mais bon, aucun enseignant ne l'est pas obligation. :rtfm:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEDINE Membre 104 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
lCE QUE NOUS VOYONS en tant que parent ET contribuables :

- la perte de vitesse des devoirs maisons...

- ET LE NOMBRE DE MOIS DE CONGES sur une année scolaire

Ce que je vois de l'intérieur, c'est que ce sont toujours les mêmes parents qui interviennent et se plaignent. Or, ce ne sont jamais les parents des bons élèves :rtfm:

Cadrer les élève serait bien plus facile s'il n'y avait pas cet éternel petit groupe de parents, toujours en contestation, toujours à prendre la défense de leur petit monstre.

Le fait que tu mélanges "qualité de l'enseignement" et "mois de vacances", prouve le manque de cohérence de tes revendications.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Pour ma part, j'ai enseigné comme auxiliaire. Les 6 à 12 heures, c'étaient pour l'ensemble des 3 conseils de classe uniquement. La vie scolaire se quantifie en hebdo. Il est admis qu'en moyenne, il faut 1h30 pour la préparation d'1h de cours. En effet, les programmes changent tous les 4 ans. D'ailleurs, à la rentrée prochaine les programmes de ma matière changent avec des nouveautés assez flipantes. Et ce ne sont pas que des changements de forme : des thèmes entiers ont fait leur entrée depuis une dizaine d'année. Prenons l'exemple de la géographie en seconde : l'espace urbain sera dorénavant envisagé sous l'angle du développement durable.

@souky54 : Des imperfections du système éducatif français, tu es d'un à propos épatant. :rtfm:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
souky54 Membre 741 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Ce que je vois de l'intérieur, c'est que ce sont toujours les mêmes parents qui interviennent et se plaignent. Or, ce ne sont jamais les parents des bons élèves :rtfm:

Cadrer les élève serait bien plus facile s'il n'y avait pas cet éternel petit groupe de parents, toujours en contestation, toujours à prendre la défense de leur petit monstre.

Le fait que tu mélanges "qualité de l'enseignement" et "mois de vacances", prouve le manque de cohérence de tes revendications.

Je ne mélange rien du tout... je me contente

1- de répondre à l'argument : "les pauvres enseignants"... qui travaillent trop... qui...

2- ET DE RAPPELER :

- que leur travail hors temps de présence scolaire EST de plus en plus inextistant... INCONTROLE...

- que leurs problèmes avec l'autorité des enfants n' EST que le REFLET de l'exemple qu'ils donnent : de revendicateurs chroniques... de manifestants délurés... etc...

Alors effectivement,

certains élèves parviennent à être bons dans ces contextes...

mais quelles places occupent les familles... à la maison... ?... ET les aides extérieures ?...

Y A t-il une vraie égalité des chances ? comme on veut nous le faire croire....

NB :

- en CE2 j'ai découvert que des parents soutenaient les apprentissages de leurs enfants depuis la maternelle... ET personne n'en parle...

- Rama Yade a remercié à la télévision le directeur de l'établissement scolaire qui l'a soutenue scolairement de son arrivée en France... jusqu'à la fin du lycée...

MAIS on a refusé 3 AVS à ma fille précoce POUR LUI PERMETTRE DE RESTER PARMI LES PRECOCES "où elle a toute sa place"...

de 1997 à 2006... je suis tombée sur des équipes pédagogiques INEXISTANTES... INCOMPETENTES... ET de mauvaise FOI...

à qui il m'a fallu remettre des bilans, tests, DE PLUSIEURS CABINETS SPECIALISES... avant qu'ils daignent accepter que j'avais raison...

NB : J'ai fait à mes frais tout le boulot pour lequel

- ils ont été payé...

- ils ont reçu des promotions de fin de carrière...

- et ils percevront des retraites optimisées...

PAYEES par les impôts de tous... jusqu'à la fin de leurs jours...

EN PLLUS,

depuis que je ne paye plus...

PLUS PERSONNE ne prend le relais...

(et combien sommes nous à être pris en ôtages ?...)

LES ENSEIGNANTS NE "FABRIQUENT"-ILS PAS aussi LA QUALITE et LA PERFORMANCE de leurs élèves ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)
- que leur travail hors temps de présence scolaire EST de plus en plus inextistant... INCONTROLE...

Foutaises. Si tu n'étayes pas cette phrase par une étude, ce n'est que pure calomnie sans fondement. Quelques uns de mes potes de fac sont titulaires et je n'échangerai pas ma place pour la leur ! Tandis que c'est la passion qui les fait tenir : mon meilleur ami, prof' d'H.G. attend que sa femme installe son cabinet de médecin et il rendra son cartable : marre de ne vivre que pour son métier et justement d'être pris pour une feignasse. Il compte passer à tout autre chose, dans le privé. Tant pi pour les gosses ! Et c'est là que je ne le suis pas, car pour avoir bossé avec lui c'est un enseignant exemplaire et reconnu, mais son égo est touché : il manque de cuir.

Et c'est certainement aussi à cause cette lassitude de voir cette minorité bruyante des parents ingrats, méconnaissant totalement le métier, empourprés par leurs frustrations et propres échecs que l'on en vient à ces décisions de jeter l'éponge.

- que leurs problèmes avec l'autorité des enfants n' EST que le REFLET de l'exemple qu'ils donnent : de revendicateurs chroniques... de manifestants délurés... etc...

Excuse-les de demander des moyens pour les gosses et de défendre leurs propres revenus ! Quand on a pu porter atteinte à tes conditions de travail, t'as applaudi des deux mains peut-être ?

Alors effectivement,

certains élèves parviennent à être bons dans ces contextes...

mais quelles places occupent les familles... à la maison... ?... ET les aides extérieures ?...

Tu ne le chiffres pas car tu n'en sais rien.

Y A t-il une vraie égalité des chances ? comme on veut nous le faire croire....

Non, il n'y en a pas. C'est un mythe. C'est de la com' des gouvernements, et les prof' ne tiennent pas ce discours.

Le reste, c'est ton vécu que tu ériges en loi. C'est un raisonnement qui manque d'objectivité (je voudrais une ovation pour cette maîtrise et mesure dans l'euphémisme :rtfm: ).

Vois-tu j'enseigne encore quelques heures rémunérées et bénévoles en préceptorat. Et j'ose espérer que tu es minoritaire sinon unique dans tes représentations. Car ce fiel diffamant, c'est à vous dégoûter de poursuivre dans cette vocation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEDINE Membre 104 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Souky54, tu attaques beaucoup sur des points que tu ne connais pas.

Magus, a été très clair, je n'ajouterais donc rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philippe5891 Membre 9 messages
Baby Forumeur‚ 57ans
Posté(e)

Comme d'habitude, du lourd, et souvent par les mêmes.

Oui il faut des réformes dans l'enseignement. Oui ce n'est pas facile de réformer cette administration

Mais encore une fois, vous faîtes le jeu du gouvernement qui se fout complètement de l'éducation nationale, qui se fout complètement des élèves et des enseignants.

Son seul objectif est de casser la fonction publique quelle qu'est soit.

Vous comprendrez, le jour où l'école de la république ne sera qu'un souvenir, le jour où l'hôpital public ne sera que l'hôpital des pauvres.

La majorité des instituteurs et des professeurs que je connais ne se battent pas pour les salaires mais pour une amélioration des conditions de travail au profit des enfants.

La France est en tête des pays européens en nombre d'élèves par classe.

Les enseignants récupèrent les maux de la société et ses dérivent.

- Combien de parents considèrent l'école comme une garderie ?

- Combien de parents s'investissent dans l'enseignement de leur gamin ?

- Combien de parents regrettent l'indiscipline et la violence des enfants mais hurlent comme des fous dès que leur gamin est réprimandé ou punis par l'école ?

Oui les enseignants ont peut-être beaucoup de vacances.

Je propose donc qu'ils n'aient plus que le mois d'aout en été et comme ça, pendant vos vacances de juillet vous resterez chez vous à attendre la sortie des classes.

En ce qui concerne le salaire des enseignants, sans être ridicule, il est dans la moyenne basse des cadres du privé.

Souky54 dit « qu'il faut réformer le système... AFIN qu'il n'y ait plus d'indiscipline en classe »

Pour cela, c'est la société des parents qu'il faut réformer, l'école n'est qu'en bout de chaine

Une grosse partie des parents sont incapables de se faire respecter mais souhaiterait que l'école corrige cette incapacité

Hiram_fr dit « Un cadre du privé n'a pas d'horaires de travail (pour les cadres dirigeants), beaucoup bossent 70h par semaine voire plus et pas de week end, ni paiements des heures supplémentaires »

Comme de nombreux Français acceptent tout et n'importe quoi, tout le monde devrait en faire autant. Sais-tu qu'il y un code du travail, des lois et des tribunaux pour ça. Peut-être es-tu adepte du travailler plus pour gagner moins.

Je précise que je ne suis pas enseignant mais que globalement je fais confiance aux instituteurs et aux professeurs.

Bien évidement qu'il en existe des mauvais et des fainéants, comme partout et dans toutes les professions. A tous les flinguer par je ne sais quelle frustration, vous allez décourager les bons.

Chez les politiques, il existe bien plus de pourris et pourtant vous continuez à aller voter.

Encore une fois, ne faisons pas le jeu de ceux qui nous gouvernent, mais soyons plus citoyen en proposant des idées constructives de réformes afin d'assurer une meilleure éducation à nos enfants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité merle
Invité merle Invités 0 message
Posté(e)

citation:

MAIS on a refusé 3 AVS à ma fille précoce POUR LUI PERMETTRE DE RESTER PARMI LES PRECOCES "où elle a toute sa place"...

Les AVS sont accordés par le conseil général sur avis d'une commission et financés du moins dans ma région avec l'argent de la "journée nationale de solidarité"

L'enseignant n'est pour rien dans l'attribution d'une AVS....et cette attribution n'est pas non plus du ressort de l'équipe pédagogique...

nb: personnellement comme enseignant je travaille dans un établissement spécialisé avec internat qui accueille des adolescents (12 à18 ans, parfois plus) en difficulté scolaire et en situation de rupture sociale. La majorité de ceux-ci arrivent par décision de justice....

je n'ai pas l'impression de voler l'argent que je gagne....

Modifié par merle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
souky54 Membre 741 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Vois-tu j'enseigne encore quelques heures rémunérées et bénévoles en préceptorat. Et j'ose espérer que tu es minoritaire sinon unique dans tes représentations. Car ce fiel diffamant, c'est à vous dégoûter de poursuivre dans cette vocation.

Comme vous le savez, ma mobilisation soudaine sur ces forums, vient de tous les abus de pouvoir dont j'ai été victime depuis que je suis handicapée, mais pas seulement.

Nous ne sommes pas, vous et moi, motivés par les mêmes versions du problème.

je n'ai jamais douté que parmi les enseignants se trouvaient de belles personnes MOTIVEES... (et heureusement pour nos enfants)

J'atteste malheureusement de ce qui s'est passé (et se passe encore) dans l'école maternelle et primaire publique de ma fille

quasiment tous les parents finissaient par soutenir scolairement leurs enfants... après leur travail... ou pendant leurs vacances...

pour obtenir un résultat EQUIVALENT à celui de leurs souvenirs au même niveau...

NB : j'ai conservé TOUS les cahiers de ma fille depuis son entrée en maternelle...

ET il est certain qu'avec aussi peu de travail écrit (on y bouchait des trous avec des mots... jusqu'en CM1...) il est clair qu'il était impossible de détecter la moindre anomalie de précocité OU de dysfonctionnements...

JE L'AI FAIT CONSTATE à L'INSPECTEUR du MOMENT, lequel s'est déplacé, et N'A REDIGE AUCUN RAPPORT...

Je lui ai montré la trace de mes nombreux allers-retours depuis 1997... des cahiers quasiment vides... des attestations médicales de ses souffrances dans nos écoles... (confirmées par le médecin scolaire PRESENT...)

il a classé l'affaire...

(il est vrai que la psychologue de réseau... avait bâclé un Q.I... "normal"... dès qu'elle a su que l'inspecteur se déplacerait)

NB : dès que j'ai obtenu les preuves médicales des dysfonctionnement ET les 2 conclusions de Q.I+++ de 2 sources différentes... je l'ai retrouvé à son nouveau poste... je les lui ai téléphoné... et c'est là qu'il m'a appris qu'il n'y avait jamais eu de rapport...

Il est vrai que ce jour là, TRES EN COLERE,

- j'ai pris soin de mettre en avant les 3 mois de grèves enseignantes... au cour desquelles nous avions été contraints de garder nos enfants à la maison...

- de rappeler leur accusation GRATUITE de maltraitance... pour justifier des souffrances de ma fille dans nos écoles... ; ... que j'ai affronté sans crainte jusqu'au jugement... POUR pouvoir LES REMETTRE à LEUR PLACE.

(mais aussi parce-que sans cette remise en place... c'est ma fille qui aurait continuer à subir...)

ET DE COMPARER CE "BEAU TRAVAIL" DE PROFESSIONNELS avec MES TESTS... BILANS... REEDUCATIONS... SCOLARITES ADAPTEES... etc...

Il est grave que des équipes pédagogiques se soutiennent jusqu'à un tel niveau d'abus de pouvoir...

quand on sait que ce sont eux à qui on nous oblige de confier nos enfants...

Pour en revenir aux apprentissages,

l'année de CE2, j'étais un des rares parents à ne jamais avoir soutenir mon enfant dans le domaine scolaire... OR avec les soucis générés par un soudain handicap... je n'étais pas "disponible" pour voir ce qui se passait réellement... et je leur faisais confiance...

NB : ayant conservé d'excellents liens avec les instituteurs et professeurs qui enseignaient à ma génération... nous en avons souvent parlé ensemble...

Ils ne reconnaissent plus leur profession...

PIRE : la dernière génération d'enseignants leur fait honte... au point que l'un d'entre eux, après avoir milité toute sa vie pour les écoles publiques..., se félicite d'avoir ses petits enfants dans un collège bilingue PRIVE de Grenoble...

N'est-ce pas effrayant pour les autres familles qui n'ont pas cette opportunité ?...

Rajoutez à cela que de nombreux parents mécontents (souvent des carriéristes) retirent leurs enfants des écoles pour les instruire eux-mêmes... (réalité en constante augmentation...)

ALORS OUI... un bon enseignant a toute sa place auprès de nos enfants.

j'ai bien vu ce qui s'est passé pour ma fille mineure... déscolarisée pendant un an... mais dont le procureur a classé "l'affaire sans suite"... probablement sur un simple coup de fil...

(sur quelle enquête...? sur quelle convocation ?... avec quelle propostion de recours ?...)

Quant aux cours qui se passent d'un enseignant à l'autre... les corrections "groupées" etc...

JE LE SAIS DE SOURCE SURE...

un couple d'enseignants de ma famille nous l'ayant dit en pleine réunion de famille. (et ce n'est pas récent)

Leur fils, professeur d'université,

QUI a travaillé au Canada... avant de partir en Amérique du sud, dans la famille de sa femme...

(DONT tous les enfants sont au minimum trilingues)

PEUT EN TEMOIGNER.

MA FILLE, (la seule qui soit restée en France), est le canard boîteux de toute la famille...

NON PAS PARCE-QU'ELLE NE PEUT PAS APPRENDRE...

- MAIS parce-qu'on continue à l'enfoncer années après années... PREUVES à L'APPUI...

- et que je n'ai plus les moyens de poursuivre cet assistanat (lequel, je vous le rappelle, m'a coûté mon capital retraite... et un endettement en prêts personnels... alors que l'école est gratuite ; est-ce normal ?...)

Nous vivons dans un système qui revendique le mélange des niveaux... mais qui ne passe du temps qu'auprès des enfants en apprentissage de français, ou aurpès des handicapés physiques QUI SE VOIENT...

Les précoces les dérangent...

mais il ne faut pas non plus les mettre dans des écoles de précoces...

SANS AUCUNE STATISTIQUE...

- SEULEMENT en me rapprochant des parents qui vivent les mêmes discriminations scolaires...

- et en écoutant ce qui se passe

je peux affirmer que s'ils ne changent pas d'attitude... les enseignants ont du souci à se faire.

MON CONSEIL (sincère)

AU LIEU DE VIVRE entre eux... (repliés sur leur profession)

ils devraient davantage se mêler à la vie des autres...

et comparer leur sort à ceux des autres...

ça les rendrait plus humbles...

ET plus près de la réalité économique...

(certains ont des bac + 7..., ont des passés professionnels très riches d'expériences..., sont motivés..., et sont sans travail...)

L'enseignement est l'un des plus beaux métiers du monde...

mais c'est aussi celui qui décide de l'avenir de nos enfants entre ses mains...

ET ON NE PEUT PAS LAISSER FAIRE N'IMPORTE QUOI

PS : ma fille n'a trouvé qu'un professeur de mathématiques pour lui donner des cours... à 24 euros de l'heure... non déclarés... (et ça nous a pris 8 MOIS...)

c'était ça... ou rien...

AVEC DES TELS BESOINS... n'y a-t-il pas des ouvertures professionnelles dans ce domaine ?...

(y compris en cours collectifs de soutien)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animateur 26 667 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)

Ce que c'est gonflant de lire des posts à rallonge avec du gras, des majuscules, des minuscules, des tirets sortis n'importe comment et de nulle part :rtfm:

C'est si compliqué de respecter un peu ceux qui essaye de lire ??? même si on ne perd rien à ne pas te lire....

Modifié par titenath

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
souky54 Membre 741 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Encore une fois, ne faisons pas le jeu de ceux qui nous gouvernent, mais soyons plus citoyen en proposant des idées constructives de réformes afin d'assurer une meilleure éducation à nos enfants.

Tout ce que vous dénoncez, les français l'ont bien compris.

D'après moi, Il y a eu une grosse erreur de faite

lorsqu'on a décidé de mélanger des enfants en GRANDES souffrances... (sans se poser de question SUR LES CONSEQUENCES que ça aurait...)... avec les autres.

D'après moi, il faut d'abord régler ces problèmes... avant de leur permettre de se mêler à une classe normale.

NB : un internat "pour enfants dépressif" existe sur Lyon... (et probablement que d'autres initiatives de ce genre existent ailleurs...)

MAIS tous les enfants ne sont pas dépressifs.

IL faut travailler sur les réels besoins de notre société :

- plus de classes pour précoces avec des A.V.S collectives systématiques de qualité (pour encadrer les enfants "dys" après les cours)

- des classes de "transitions" renforcés en effectifs... pour faire avancer les enfants qui ont besoin de plus de temps : barrière de la langue, handicap, etc...

AU MOINS DANS CERTAINS APPRENTISSAGES...

- (voir pour le reste)

DE VRAIS SOUTIENS PSYCHOLOGIQUES au réseau scolaire (enfants fraîchement divocés, etc...)

tant qu'il y aura des souffrances PSYCHOLOGIQUES dans une classe...

l'enseignant n'y sera pas à sa vraie place

les enfants non plus

CE quelque soit le nombre d'enseignants

DE PLUS,

il me semble capital de rappeler à chacun

que l'école n'est pas là pour éponger les états d'âme...

ET que le rôle d'élève (quelque soit la classe où il transitera ; ou son encadrement "amélioré") est de travailler POUR AVANCER.

Comme je le répète souvent à ma fille précoce...

elle a le devoir d'apprendre POUR CEUX QUI NE LE POURRONT PAS...

(mais suis-je la seule à dire... ET à penser cela ?...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant