Les immigrés illégaux de Lille


Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

file_273621_43525.jpg

Roland Diagne, porte-parole du comité de soutien aux sans-papiers, le 1er août à Lille. AFP

Désormais «grève de la faim égale reconduite à la frontière», selon les mots du préfet. Sur les 42 personnes arrêtées hier, 35 sont en centre de rétention et 9 sont sur le point d'être expulsées. Des associations alertent sur leur état de faiblesse.

Par Stéphanie Maurice

LIBERATION.FR : mercredi 22 août 2007

Neuf des 42 sans-papiers en grève de la faim interpellés hier à Lille sont sur le point d'être expulsés. Ils ont été transférés aujourd'hui au centre de rétention du Mesnil-Amelot, à proximité de Roissy. Ce centre n'est utilisé que pour les reconduites à la frontière imminentes. «Cela veut dire qu'ils ont soit un passeport en cours de validité soit un laisser passer délivré par leur consulat », explique la Cimade, association d'aire aux sans-papiers. Ils ont un délai de 48 heures devant eux, le temps d'un recours au tribunal administratif, ce que préparent d'ores et déjà les avocats.

Le préfet du Nord-Pas-de-Calais, Daniel Canepa, a annoncé que 35 personnes, « toutes expulsables », ont été placées en rétention. « A Lille, il y a une gestion assez originale du problème de l'immigration. Depuis 1996, nous sommes à la 13e grève de la faim, avec toujours à peu près le même scénario, a-t-il ironisé. On lance un mot d'ordre de grève de la faim, on incite les gens en leur disant qu'il y aura in fine régularisation. Je le dis clairement, l'équation a changé, c'est la rupture. Grève de la faim n'égale plus régularisation, grève de la faim égale reconduite à la frontière.»

Il s'est aussi interrogé sur le nombre massif de Guinéens dans le mouvement, laissant entendre l'existence d'un réseau, sans en apporter aucune preuve. Saïd Bouamama, l'un des porte-parole du CSP59, s'en indigne : « Il y a une règle sociologique simple en matière d'immigration. Les nouveaux venus vont là où ils connaissent quelqu'un, là où ils peuvent être hébergés. Vous mettez 50 Papous à Lille, le 51e n'ira pas à Paris. » Il estime que derrière ce qui se passe à Lille, il y a « une volonté de faire un exemple et de donner un gage à une partie de l'électorat récupéré auprès du Front national. »

Le préfet, lui, estime avoir tendu la main aux grévistes. Il leur promettait un réexamen de leurs dossiers s'ils arrêtaient le jeûn. Certaines associations étaient favorables à cette sortie de crise. Dans le Nord, depuis les accords Delarue (1), une rencontre mensuelle organisée entre le collectif des sans-papiers et la préfecture permettait de régulariser les dossiers sur des critères plus souples, dans une discussion au cas par cas. Ces associations craignaient de voir disparaître cet espace de discussion. Or, les grévistes ne voulaient pas d'une promesse de réexamen, mais la régularisation immédiate. D'où la rupture.

Enfin les promesses commencent à être tenues !

Que vont faire tous ces immigrés illégaux dans une région aussi sinistrée que le nord , où près de 20% de la population citoyenne est au chômage ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Plutôt que de s'insurger contre les reconduites à la frontière, car ces illégaux ont des familles qui les attendent dans leur pays d'origine, incitons-les à collaborer avec les services de l'état pour identifier les réseaux de clandestins ! Ils font ni plus ni moins que de la traite humaine ! Horreur !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

C'est vrai, je me demandais bien se que foutait Hortefeux depuis le 6 mai...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Hortefeux doit organiser un ministère qui n'existait pas, et dont les services étaient rattachés aux prefectures des régions et des départements, dont les bureaux et les missions étaient dissociés entre état et associations ! dont certaines d'entres-elles sont justement financées par l'état et qui oeuvrent pourtant contre les lois de l'état...Que d'hypocrisie depuis ces dernières decennies ! Que dire de l'interventionisme du politique local auprès des services des étrangers pour des demandes d'acquisition de la nationalité française, d'obtention de titre de séjour..... !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant