conscience ou entropisme ?

Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

et moi :o HIPS ! le cerveau en Mon Chéri

parce que l'entropisme se consomme sans inviter mode et ration

(à propose de Mon Chéri, il parait que je suis comme les cerises : je pourrirais par la queue :o )

Modifié par lobotomie_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
J'essaie mais j'arrive pas j'ai le cerveau en dessous de la ceinture...

Voilà ma coccinelle qui a toujours le mot pour rire! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axel25 Membre 3 264 messages
coccinelle qui survit dans ce monde‚ 49ans
Posté(e)

j'ai tendu la perche.

Et puis il y en a qui doivent le penser dans la gent féminine. Non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

:o hum ! hum !

revenons à nos moutons

mêêêêêêê !

:D y a pas de mais !

:o hum ! hum !

si la cohérence des tests effectués sur le lobe frontal des lombric est confirmée, il sera scientifiquement prouvé que le siège de la pensée induite se trouve bien au-delà de ce que pensait Kanterbrau ! oho ! oho ! c'est la bière qu'on préfère ! oho ! oho !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

La coccinelle est partie, finie la rigolade, écoutons le prof, chut! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

heu jsais pas, :o

jpréfère tes bonnes blagues, :o

ca te va pas les sujets sérieux :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Entropisme : ordre ou désordre ? Il y aurait donc une fatalité en ce monde ! :o

Pour répondre à la question : La connaissance n'est jamais aboutie ; l'homme lui court après. Il developpe des idées pour parvenir à elle.

Suis-je sur la piste ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

:o c'est une analyse intéressante... mais réfutable sur plusieurs points !

sauf si on considère l'entropisme dans sa globalité conceptuelle, je crois qu'affirmer la prédominance d'une conscience a-sensorielle sur les structures basales innées n'est que, excusez-moi l'expression :o , de la masturbation socio-philosophique.

:D cela n'engageant que moi, comme de bien entendu

- c'est un Troll, ça, papa ?

- plutôt un boulet, fiston... plutôt un boulet...

Modifié par lobotomie_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)
:o c'est une analyse intéressante... mais réfutable sur plusieurs points !

sauf si on considère l'entropisme dans sa globalité conceptuelle, je crois qu'affirmer la prédominance d'une conscience a-sensorielle sur les structures basales innées n'est que, excusez-moi l'expression :o , de la masturbation socio-philosophique.

:D cela n'engageant que moi, comme de bien entendu

Pourrais-tu donner ta définition de l'entropisme ? ;)

- c'est un Troll, ça, papa ?

- plutôt un boulet, fiston... plutôt un boulet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

c'est déjà fait page deux :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Désolé, il va falloir être plus clair ! Les mots que tu emploies ne font pas partie de mon vocabulaire ! :o

Je n'ai pas le sentiment d'être ignorant, ou du moins j'en avais pas le sentiment jusqu'à présent. Peut-être es-tu en train de me faire changer la vision des choses ? Entropisme, je n'adhère pas. J'ai évoqué le concept de l'ordre et du désordre, de la fatalité. Ou veux-tu en venir dans "conscience ou entropisme ?"

Si tu ne nous montres pas le chemin, je crains que ce topic ne devienne moribond ! Donnes-nous ta théorie, dévoiles-toi ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

entropisme : art de voir les mots cachés derrière les mots

le chemin est une ligne droite de la conscience à la science

:o c'est parfois difficile d'effleurer seulement un con cept aussi novateur et empirique que l'entropisme...

:o je pourrai dire...

que le Troll se fout du monde

que l'élévation de l'âme permet, dans certains cas, d'entrevoir un espoir là où il n'y en a plus.

ou bien que...

le Troll rigole bien en jouant de mauvais tours

la connaissance, le savoir, sont la base de toute entreprise crypto-phisophique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Troll n'a qu'à rester Troll. La langue Troll ; merci pas pour moi. Je suis homme, et cet homme se lasse de tant de sottises.... :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)
:o tu veux une gélule ?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Ai-je l'espoir de connaître l'élévation de mon âme ? :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

:o à défaut d'élever autre chose ?

:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
shugendo Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚ 36ans
Posté(e)
dans quelle mesure la science cognitive permet-elle à l'homme de se réaliser en tant qu'entité pensante ?

oh ! le vilain troll !

Je pense que tout est vibrations, l'entropie par rapport à une conscience supérieur? peut-être... la conscience du soi? à un certain degré... Ta question releve d'un raisonnement qu'un humain moyen dans sa base de fréquence habituel aura bien du mal à déchiffrer. Et si c'était juste pour étaler ta science ça aura eu au moins le temps de me divertir quelques instant. tcho ma coui ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Deux problématiques :

Paradoxe de Condorcet

Si A est plus vrai que B, et que B est plus vrai que C, et que C est plus vrai que A, alors lesquels des 3 (A,B,ou C) est donc le plus vrai ?

Je me permets d'ajouter l'axiome d'Einstein : "tout est relatif".

C'est-à-dire que pour un ensemble d'éléments A, B, C... etc, à Z,

de quantité finie ou infinie, il y aura toujours un dernier

élément qui sera relié causalement au 1er l'élément qui reliait l'ensemble moins ces 2 éléments.

Ainsi il n'existe tout simplement aucune vérité absolue. Rien n'est plus vrai qu'autre chose. Adieu les dogmes...

Ne serait-il pas plus juste d'affirmer que les choses ne sont vraies

que par rapport à elle-mêmes ? Tout observation est vaine, car deux

éléments interviennent : l'observateur et l'objet observé. Donc

tout ce que la conscience peut percevoir n'est ni vrai ni faux, c'est indécidable.

Paradoxe de Leibniz : "pourquoi y a t-il quelque chose plutôt que rien ?"

Si le non-être existe, il est, donc ce n'est pas le non-être, mais s'il n'est pas le non-être, il n'existe donc pas et est la négation de lui-même, donc

il est l'être. C'est être ET ne pas être.

Le paradoxe de la perfection

Un raisonnement simple permet de comprendre pourquoi la perfection est impossible :

* Soit A la perfection, alors ¬A est l'imperfection (la négation) ;

* A et ¬A deux ensembles disjoints

* Le principe du tiers exclu énonçant que si A est vraie alors sa négation est fausse est réciproquement si ¬A est vraie alors A est fausse, on peut écrire la chose suivante:

* Si un objet est parfait, alors il n'inclut pas l'imperfection (principe du tiers exclu), mais n'incluant pas cette dernière il est donc imparfait, au sens qu'il ne possède pas la propriété d'imperfection.

* Ceci implique que la perfection n'existe pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
shugendo Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚ 36ans
Posté(e)

c'est du nihilisme ... on se croirez en pleine ère Victorienne, dans un concept usé. bien sur la relativité, et ta conclusion serait: si tout est relatif alor il y a un absolu... je pensai mal: pourquoi l'existance/conscience? la question est: pourquoi la non_existance? ,si on accepte le fait que l'absolu est là... à méditer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Le paradoxe de la perfection n'est pas de moi. Je ne l'ai pas inventé.

Cependant, réfléchissons un peu sur le concept de perfection.

Si la perfection réunit tout ce qui est vrai, beau, éternel, et toutes

les qualités positives, on suppose qu'elle n'admet aucune erreur, ni

la mort, ni rien de négatif.

Si les erreurs n'existaient pas pour permettre la perfection,

qu'obtiendrions-nous ? Dans la théorie de l'évolution de Darwin,

les espèces vivantes procèdent par essais : si ça marche, elles

survivent, si ça ne marche pas elles disparaissent.

Les erreurs peuvent parfois stimuler l'évolution, grâce notamment

à la mort qui permet de recycler la matière organique, ainsi que

les risques pris par des animaux qui peuvent permettre une meilleure

adaptation aux milieux.

Sur le plan de la psychologie humaine, les erreurs permettent

de forger la personnalité individuelle grâce à l'expérience de la vie.

Les erreurs sont une forme d'apprentissage. Les erreurs sont une

source de sagesse.

Maintenant, revenons au concept de perfection : ni mort, ni erreurs,

cette absence de qualités négatives serait-elle bonne pour la vie et

la survie ? Il semble que non.

Sans les erreurs, il n'y aurait pas d'évolution, et les espèces stagneraient

et s'éteindraient sans pouvoir s'adapter. Sans erreurs, chaque être

humain n'apprendrait rien de la vie, et resterait immature.

Si la perfection existait, la vie ne serait pas possible.

Or la vie existe, donc la perfection n'existe pas.

Réfléchissons, si la perfection existait, il n'y aurait que du beau, du vrai,

du sain. Mais si les qualités négatives étaient exclues et inexistantes,

comme la laideur, la maladie et la souffrance, la perfection serait-elle capable d'empathie, de compassion, de respect et d'altruisme ?

La perfection entraîne un problème éthique : nous respectons les hommes

parce qu'ils peuvent souffrir (physiquement de maladies, ou moralement

à cause de leurs différences) ou mourir. Si personne n'était sujet à

la souffrance ni à la mort, le respect et l'empathie seraient-ils des

concepts connus ?

Exemple :

Je frappe mon voisin, il a mal. Il souffre. L'adage dit de ne pas

faire à autrui ce qu'on ne voudrait pas qu'on nous fasse. Simplement

parce que l'irrespect entraîne la souffrance. L'empathie permet

de respecter autrui parce que nous, en tant qu'humains, pouvons

souffrir comme nos semblables.

Ensuite, supposons que je frappe un être qui ne connaît pas la souffrance

ni le moindre mal (un ange, un extraterrestre, un fantôme... Laughing).

Il reste indifférent et ne considère pas la violence comme une aggression. Donc le concept de respect lui est inconnu s'il n'a jamais

eu l'expérience de la douleur.

Nous le voyons, chaque qualité positive a besoin de son contraire

pour exister. Si nous tentions de ne réunir que les qualités positives

en excluant les négatives pour avoir la perfection, nous obtiendrions

des contradictions. En effet, la perfection c'est toutes les qualités :

le respect, l'empathie, le bonheur, etc. Mais il suffit d'y ajouter

l'éternité, la santé, pour entrer en contradiction avec l'empathie et le

respect.

Si la perfection pure existait, elle ne pourrait donc pas réunir la

totalité des qualités positives.

Pour conclure, l'intelligence est-elle une qualité positive ?

Les biologistes savent que l'intelligence est propre à tous les animaux

prédateurs, comme l'homme, les araignées, les chiens, les chats...

L'intelligence permet d'élaborer des stratégies pour capturer des proies

difficiles.

Est-il moralement mal de tuer, même pour se nourrir ?

Si c'est mal de tuer, alors c'est mal d'être intelligent.

Si c'est bien d'être intelligent, c'est bien de tuer.

On le voit, la perfection absolue entraîne nécessairement des contradictions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant