Voyage dans le temps...

Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)
Prof, par pitié arrête ces théorie nullement fondée ... C'est de la science fiction, on sait tous que le temps c'est une sorte de plan en 2 dimension, que tu pose dessus une masse qui est la terre, ce qui crée une sorte de creux et par conséquent le temps s'écoule différemment, il doit contourner la terre pour rejoindre l'autre bout, et c'est par continuité, car le temps est continu, on ne peux pas passer d'aujourd'hui au lendemain sans passer par demain. Tu vois, là je viens de te donner une image qui explique vulgairement le truc, mais elle n'est pas vraiment juste, des gens peuvent donc spéculer et à partir de laquelle déblatérer des conneries, mais cette image à le mérite d'expliquer cette notions à des gens qui ne sont pas matheux ou physiciens ...

C'est en effet un stéréotype. Einstein définit la gravitation comme étant une déformation de l'espace-temps, et bien sûr l'image qui peut nous venir à l'esprit, et qui n'est pas fausse du tout, c'est bien celle-ci :

deformation.gif

Oui c'est de la vulgarisation, et nous en avons besoin. Avant d'étudier la physique à un niveau assez élevé, tous les physiciens passent par de la vulgarisation.

L'image d'Einstein plaît aux gens et par conséquent tout ce qui est bizarre, on l'attribue à Einstein et on dit que sa théorie le prouve alors que c'est FAUX. Comme son nom l'indique, il s'agit de relativité, en gros c'est une question de référentiel, Schématiquement et très caricaturallement, les choses ne sont pas pareils vu d'un point A et d'un autre point B. Exemple simple, tu es dans un train qui roule, tu laisse une bille tomber, pour toi qui est dans le train, cette bille là a dessiné juste un trait VERTICAL, donc du haut en bas, alors que si quelqu'un était débout dehors du train ( donc lui ne bouge pas ou même il bouge mais pas avec la même vitesse) la trajectoire de cette bille là, n'est plus un trait vertical, mais mais une courbe, c'est comme la partie gauche d'une parabole, ( donc y=x^2, x>0 ) ou ( y=x^2, x>0) ça dépend de la direction du train.

Sur le point des trous de ver, on n'attribue pas à Einstein, comme ça parce qu'on en a envie le fait que la relativité les prédit. Le physicien Karl Schwarzschild, après avoir étudié les équations d'Einstein (donc tout est bien sûr mathématique), montrait que si la masse d'une étoile se trouve concentrée dans une région sphérique de l'espace, suffisamment petite pour que le rapport de cette masse avec son rayon dépasse une certaine valeur critique, alors la courbure résultante de l'espace-temps serait si draconienne que tout corps, y compris la lumière, qui s'en approcherait de trop près ne pourrait jamais échapper à son emprise gravitationnelle.

En fait, qu'appelle-t-on un trou de ver ? eh bien un trou noir relié à une fontaine blanche. Et cela n'est pas impossible, bien que ça soit théorique. Souvent certains s'acharnent à dire : "puisque nous n'en avons jamais observé, cela n'existe pas" en prenant l'expérimentation comme base de la vérité. Et pourtant les mathématiques décrivent très bien la réalité. En mécanique quantique, avant d'avoir observé certaines particules découvertes via les accélérateurs de particules, les mathématiques avaient souvent prédit leur existence.

Je n'ai rien à dire sur l'histoire de référentiel. En effet le temps et l'espace sont différent d'un observateur à un autre. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on dit que "le mouvement provoque un ralentissement du temps" : puisque le mouvement dépend du référentiel (sauf pour la lumière dans le cas de la vitesse) alors bien évidemment la manière dont le temps s'écoule et la dilatation d'un corps et sa masse dépendra du point d'observation. Mais cela ne remet nullement en cause les équations d'Einstein prédisant l'existence de trou noir. Un événement est perçu différemment selon que l'on soit à un point A ou B de l'espace, mais il n'empêche que cet événement se produit quand même.

Certains modèles sont plus spéculatifs que d'autres, et alors ? Comment peut-on être sûr que l'espace-temps se comporte de manière chaotique en mécanique quantique, l'a-t-on observé ? Non, tout est mathématique.

Modifié par Prof-PhY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Eowann Membre 149 messages
Forumeur inspiré‚ 28ans
Posté(e)
Non, tout est mathématique.

Autrement dit, je ne peux absolument rien comprendre !! :smile2:

Un pote en prépa de quelque chose de maths bien barbant pour moi m'a dit qu'on pourrait peut-être aller dans le futur. D'après une de ses lectures, il faudrait tourner autour de la terre aussi vite que la vitesse de la lumière (mais je crois qu'il m'a dit que c'est celui qui tournerais autour de la Terre qui vieillirait beaucoup moins vite que la Terre elle-même).

Mais personnellement, aller dans le futur, peu m'importe. Je préfèrerais largement aller dans le passé, et je pense que ça pourrait être possible (mais bon, je n'y connais rien...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

Oui c'est parce que le mouvement provoque un ralentissement du temps.

Plus un corps se déplace vite et plus il verra le temps s'écouler lentement. Pour lui, rien ne changera car il est immobile par rapport à lui-même. Mais lorsqu'il reviendra sur terre un an plus tard (pour lui) il se sera écoulé beaucoup plus de temps en réalité (les jumeaux de langevin).

Autrement dit, je ne peux absolument rien comprendre !!

Bien sûr que si :smile2: La théorie est toujours là.

Modifié par Prof-PhY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ceux qui peuvent remonter le temps aurait la peur de le faire rien qu'en changeant le court du temps à ne plus en avoir la possibilité. C'est pourquoi il existe le souvenir pour cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

On ne remonte pas dans son temps, mais on voyage dans un univers parallèle au nôtre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Alors cela ne s'appelle pas remonter dans le temps (mais être un Sliders lol).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

Exactement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

En effet si tu regardes de plus près le paradoxe du grand-père (je retourne dans le passé, j'écrase ma grand-mère par mégarde, donc je m'empêche de naître) tu verras qu'il est beaucoup plus cohérent de voyager dans un univers parallèle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Cela s'appelerait plus un monde parallèle au notre, un temps parallèle c'est du domaine de l'omniprésence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

Mwwouai pourquoi pas.

Enfin chacun peut le voir comme il le veut après.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Theoric Membre 38 messages
Forumeur balbutiant‚ 27ans
Posté(e)

Il est possible de voyager dans le temps...mais seulement dans le futur. En effet, quand un objet se rapproche de la vitesse de la mumière (disons 99% pour ici) les passagers voient le monde différament

Ex : voyager a 99% de la vitesse de la lumière nous permettrait de se rendre a la galaxie d'andromède en 3 jours, mais les gens normaux (nous) ne verraient le vaisseaux avancer que très lentement (3 jours dans le vaisseau serait égale a 2 millions d'années sur terre en gros) voila, a+ !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

D'ailleurs une expérience simple a été réalisée après l'invention de l'horloge atomique. Ce sont des horloges très précises.

Une est restée au sol, et l'autre a été transportée dans un avion afin d'effectuer un vol de quelques heures.

A son retour, l'horloge ayant effectuée le vol était décalée par rapport à celle restée au sol avec quelque temps en moins.

Je ne rentre habituellement pas dans les mathématiques pour expliquer ceci sur des forums, mais après tout, pourquoi pas :

Nous connaissons le théorème de Pythagore. Munis de cet outil intéressons-nous à la durée du parcours d'un éclair lumineux envoyé sur un miroir et revenant à son point de départ. Nous admettrons, comme principe de base, que la lumière de déplace dans l'espace (nous le supposons vide) avec une vitesse certes très élevée mais finie - 300 000 km/s -, et que cett vitesse ne dépend ni du mouvement des corps qui l'ont émise ni du mouvement de celui qui la mesure. Cette constance est un fait expérimental qui a longtemps semblé en contradiction avec les fondements de la physique, jusqu'à ce qu'Albert Einstein rétablisse la cohérence grâce à la théorie de la "relativité". Cette vitesse, notée c, est une des constantes de notre univers.

Quelle sera la durée de l'aller-retour ?

Si le miroir et l'observateur sont immobiles l'un par rapport à l'autre, les deux événements : émission de l'éclair, retour de l'éclair, ont lieu au même endroit, et sont donc notés par une même horloge. La durée (t) du temps écoulé entre ces deux événements est :

t = 2D/c

où D est la distance entre l'observateur et le miroir.

Si en revanche l'observateur se déplace avec une vitesse V par rapport à l'espace dans lequel le miroir et les horloges indiquant le temps sont immobiles, le trajet suivi par la lumière tiendra compte de ce déplacement ; notons 2D' sa longueur.

La durée du parcours sera donc différente, notons-la t'=2D'/c.

la distance entre les deux horloges situées l'une au point d'emission de l'éclair, l'autre au point de réception, est égale à vt'.

Le théorème de Pythagore nous permet d'écrire :

D'² = D² + (vt'/2)² = D² + v²t'²/4

d'où t'² = 4D'²/c² = 4D²/c² + v²t'²/c²

et t' = t (1-v²/c²)^(-1/2)

Cette formule est célèbre, mais l'important est d'en comprendre la signification. Un même événement a une durée différente selon que celui qui la mesure est au repos où en mouvement par rapport à lui. Dans le premier cas, la durée correspond à ce que l'on appelle le temps propre, dans le second un temps impropre ; le second, comme le montre la dernière équation, est toujours plus grand que le premier.

Je vais de Lille à Marseille en avion, combien dure mon voyage ?

Je peux répondre soit en regardant ma montre au départ et à l'arrivée, soit en regardant les horloges des aéroports. Même en admettant que toutes ces horloges sont rigoureusement synchrones, qu'il n'y a pas la moindre erreur de lecture, ces deux méthodes ne donnent pas le même résultat.

Ma montre est au repos par rapport à l'événement mesuré, mon voyage ; elle donne un temps propre ; les horloges des aéroports sont en mouvement par rapport à l'événement (ou l'événement par rapport à elles, ce qui est équivalent), elles donnent un temps impropre, plus long.

La différence est cependant bien faible.

Même avec un Concorde volant en moyenne à 2000 km/h sur les 1000 km de parcours, on obtient t=30 minutes et t'=30,0000000006 minutes.

On comprend qu'aucune différence n'apparaisse dans la vie courante entre temps propre et temps impropre. Mais il n'en est plus de même lorsqu'on observe des objets qui se déplacent à des vitesses proches de celle de la lumière, c ; dans ce cas, seule la conception du temps proposée par Einstein permet de rendre compte de la réalité.

Nous avions pris l'habitude de considérer l'écoulement du temps comme celui d'un fleuve insensible aux objets qu'il charrie. Cette vision est fausse, le temps s'écoule moins rapidement pour une horloge qui se déplace que pour celle qui reste immobile. Ce résultat est si contraire à notre intuition qu'il a été utilisé comme argument contre la théorie de la relativité en développant le "paradoxe des jumeaux" : par définition ils ont le même âge, mais si l'un des deux va faire un long voyage, à son retour ils plus jeune que le sédentaire, son horloge intérieure a tourné moins vite. Bien sûr, ce n'est pas vraiment là un moyen de retarder le vieillissemement, mais cette "expérience de pensée" est un bon moyen de lutter contre nos idées reçues sur ce qu'est cette mystérieuse "chose", le temps.

Notons qu'Einstein n'a pas borné là son oeuvre de remise en cause du temps ; il a montré que les horloges retardent auprès des objets ayant une masse importante : si vous approchez du Soleil, votre montre retardera.

(Albert Jacquard)

Modifié par Prof-PhY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Alors lorsque la terre se met à révulotionner plus rapidement même nos horloges suivraient ?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

Tout dépend à quelle altitude puisque près d'une masse importante l'horloge ralentie aussi :smile2:

Au mont Everest le temps s'écoule plus lentement qu'au niveau de la mer, et à la tête plus lentement qu'aux pieds. Etrange certes, même si la différence est infime.

Oui, si la Terre tournait plus vite nos horloges en subiraient les conséquences. Mais tout est question de référentiel bien sûr car nous ne remarquerons aucune différence.

Modifié par Prof-PhY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miss_shine Membre 4 959 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

mais c'est impossible on pourra jamais voyager dans le temps :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

Nous voyageons dans le temps sans arrêt, de notre naissance à notre mort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miss_shine Membre 4 959 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

ah bon et comment ? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

par l'écoulement du temps

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miss_shine Membre 4 959 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

mais on peut pas revenir en arriére donc on voyage pas dans le temps

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)
mais on peut pas revenir en arriére donc on voyage pas dans le temps

Voyager dans le temps ne signifie pas forcément revenir dans le passé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant