Les poètes du quotidien !


yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Votre vie est une succession d'événements et d'actes banals entrecoupés de quelques instants fort. C'est comme ça ! Pas de récit épique, pas de roman-fleuve.

Une mode, celle des chansonniers qui mettent en musique et paroles des petites tranches de vie, a explosée ces dernières années. Mais on peut faire mieux que ces "poètes du quotidien".

La poésie, c'est la transcendance, l'extase !!

Je vous propose de raconter ici un événement de votre vie, le plus banal et anodin, le plus petit et le plus insignifiant, et de le rendre lyrique et magnificient à l'aide d'une écriture digne de la plus grande épopée poétique jamais écrite.

Donnez à votre vie un goût de fantastique ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Jethzen
Invité Jethzen Invités 0 message
Posté(e)

Coucou !

Roohh! j'aimerai tellement écrire un poéme, un évênement de ma vie. Ceci dit, je n'ai pas l'écriture requis, j'écris avec beaucoup de fautes d'orthographe et pour finir je n'ai pas un français parler correcte pour écrire un poéme.

Mais je lis... alors commence yop :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RIPPERDUCK Membre 2 846 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Une de mes premiére baffouille, pour la blonde qui ma brisé le coeur. J'écoutais KIO en boucle en chialant, forcément sa inspire.

UN AMOUR PERDU

Je m'étais réfugié dans l'ombre et l'indifférence,

J'étais comme la glace, insensible à la souffrance.

Au premier regard sur son visage et son sourire,

J'ai compris que pour elle, j'élèverais un empire.

Elle était belle et fragile, tendre, douce et câline,

Sous mes baisers et mes caresses, elle est devenue féline.

J'ai caressé ses cheveux blonds qui brillaient comme de l'or,

et parcouru ses yeux, son visage pour trouver son c¿ur.

Je me suis plongé dans son corps pour un long voyage,

emporté par l'ivresse des sens, jusqu'au vertige.

J'aimais la voir rire, pleurer de joie, regarder dormir,

enlacé dans mes bras, j'ai tout fait pour la retenir.

Elle ne se trouvait pas belle, je n'ai trouvé que pureté dans ses formes.

Elle m'a demandé si j'étais magicien, j'ai répondu juste un homme.

Mais mon amour était trop grand, je l'ai laissé s ¿envoler.

Trop tard, trop tôt, pour être ensemble et nous aimer.

Je l'ai vu s'éloigner, et partir sans rien dire.

Je lui est redonné sa liberté, fallait qu'elle respire.

Blessé dans mon âme, j'ai perdu une partie de mon c¿ur,

ne rêvant plus qu'a elle, qui ma donné tant de bonheur.

J'ai essayé d'oublier la douceur de sa peau, son parfum,

qui ont enchanté mes rêves, mes nuits jusqu'au matin.

Maintenant je parcours la nuit, dans l'espérance,

de la retrouver un jour, pour me libérer de ma pénitence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jethzen
Invité Jethzen Invités 0 message
Posté(e)

Oui tu écouté bien KYO ! :o ça ce vois^^

C'est trés jolie, si triste en même temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RIPPERDUCK Membre 2 846 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Merci mon frére! Depuis ça va mieux, je coquine avec de la bruneMDR71.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Bon..heu..voilà :

Un ciel grisâtre de peines engourdis, déversait sur nos têtes ses larmes de pluies.

Nous étions deux. Deux esprits pleins d'envie et d'espoir, point résolus à attendre immuablement la langueur du soir.

Nos chemins allaient sur la même route, côte à côte, à travers les ruelles de la cité estudiantine de Rennes.

Besoins grandiloquent d'art, nous stoppâmes devant ce qui aurait dû être source de délivrance à nos tourments.

Jour du Seigneur morose. Le distributeur de films nous éclaira de sa lumière rassurante et nous offrit sans état d'âme de choisir en lui. Il nous ouvrait son coeur.

Une myriade d'images colorées, de titres sybillins et intriguants, de noms et de merveilles.

Les minutes devinrent des heures, le temps cessa d'exister. Las, devant l'or scintillant qui nous avait appâté, nous decouvrir la fange et la décadence mêlées.

Dégoût outré devant la multitude de forme que la médiocrité pouvait prendre !! Deux heures.

Nos esprits éclairés furent mis à rude épreuve et nous furent même affaiblis. Après deux heures et quelques de délibération sur tant de futilité cinématographique, parce que les pépites étaient déjà louées, nous faillîment succomber à la tentation de prendre "Mr et Mrs Smith".

Dans un sursaut d'orgueil culturel, mon ami retira sa carte avant l'acte fatal. Nous furent sauf. Les mains vides, les habits trempés mais la fierté intacte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RIPPERDUCK Membre 2 846 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

J'étais parti pour un très long voyage,

Quand par hasard, j'ai reçu son message.

Une belle inconnue pour une fois,

A la recherche d'un je ne sais quoi.

Mi-ange mi-démon, donc je ne sais rien,

Peut-être un nouvel enfer ou le bien.

Peut-être une nouvelle histoire,

Peut-être la déception ou l'espoir.

Depuis, moi je suis tous ses délires,

Qui n'on provoqué en moi que désir !

Alors je cherche à briser la glace,

Pour enfin l'avoir en face.

Elle m'a emprisonnée dans sa toile,

Pour que je ne mette plus les voiles.

Je suis à elle, enchaîné,

Jusqu'à la fin de l'éternité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jethzen
Invité Jethzen Invités 0 message
Posté(e)

"Mr et Mrs Smith". :o:o

Trés jolie :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rootsa Membre 4 messages
Baby Forumeur‚ 28ans
Posté(e)

Les textes s'enchainent...

Des p'tits bouts de vies retranscris

selon l'humeur du jour...

Des sentiments mal dit, qui déferlent dans toute mon âme;

Des sensations de vie bouillonantes plus ou moins belles...

Je me laisse glisser sur la grève,

Par une belle nuit authentique,

M'évadant pour une somptueuse trève,

Porter par une mélodie mistique,

Loin de tous, loin de vous...

Ou me raprocher de toi infiniment,

Pour arreter l'horloge du temps,

Enfin nous endormir sereinement,

Loin des multiples vis poluants.

Je m'abandonne à mon spleen,

Me sentir bercer par les vagues

Le souvenir d'un écho enfantin d'une mer calme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Mes yeux avides dévorent les mots de ces gens inconnus qui se dévoilent parfois sans le vouloir, parfois sans pudeur, toujours sans le savoir.

Comme un automate, mon index presse la souris et réactulise la page blanche de l'ennui, comme elle tournerai celle d'un livre. Mais ce livre ne se referme pas. Il continue de s'écrire frénétiquement aux rythmes des milles mains qui le tape dans l'instant.

Mains joyeuses ou mains ténébreuses, chaque mot gravé atteind mes pensées. La volupté des idées, qui se croisent, s'entrecroisent, s'enlassent et se lassent, m'invite à forumer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant