Harmonie entre vins et fromages


claude Membre 41 messages
Forumeur balbutiant‚ 69ans
Posté(e)

Bonjour à tous les Gourmets !

Aujourd'hui, je vais vous parler de l'accord VINS et FROMAGES.

Une « idée reçue » tenace veut que l'on mette obligatoirement du rouge avec les fromages.

Ceci est totalement faux : tout dépend des types de fromages !

En général, quand j'ai du monde à « casser la croûte », je mets un plateau de 5 fromages de types différents (en nombre impair comme un bouquet de fleurs¿). La logique voudrait qu'il y ait 3 ou 4 vins. Ce qui est impossible, surtout si on est peu nombreux (je ne vais pas ouvrir 3 bouteilles pour le fromage si on est 6 à table ! ! !).

Il y a une solution qui permet de régler partiellement le problème : au cours du repas, il y a généralement plusieurs plats qui nécessitent plusieurs vins : on a tendance à vouloir vider une bouteille avant d'ouvrir la suivante, ce qui parfois peut entraîner une consommation un peu excessive (!!!). Alors, restons calme et conservons une partie de ces bouteilles pour le fromage : au moment du fromage, vous rapporterez les « fonds de-bonnes-bouteilles ». Chacun pourra ainsi déguster une gorgée avec chaque fromage !

Voici les meilleurs accords Fromages/vins (extraits de mon bouquin : Il s'agit de la synthèse des avis de professionnels (cuisiniers, journalistes, critiques, sommeliers¿, car je n'ai aucune compétence en la matière) :

Pâtes molles à croûte fleurie : (France : Camembert, Brie, Carré de l'Est, Coulommiers, Pavé d'Affinois¿), (Belgique : Bouquet des Moines), (Suisse : Tomme de Rougement, Tomme Vaudoise)

Là c'est évidemment le rouge qui est privilégié : Rouges de Loire (Anjou, Bourgueil, Saumur¿), Les Bordeaux (St Emilion, Médoc, Pomerol), les Bourgogne, les Crus du Beaujolais¿Italie : Chianti¿

Pâtes molles à croûte lavée : (France : Maroilles, Epoisses, Rouy, Munster, Gérardmer, Livarot (colonnel), Pont-l'évèque, Rigotte, Vieux Pané¿), (Belgique : Beaux Prés, Fromage de Bruxelles, Herve, Remedou), (suisse : Vacherin Mont-Dore), (Canada : Ange cornu, Laracam, Pied-de-vent, Pont couvert)

Là aussi, le rouge est majoritairement cité avec, souvent, des vins plus corsés : Cahors, Madiran, Pommard, Pauillac, Gigondas, Fitou, Côtes du Rhône, Collioure,

Mais certains pros citent aussi des vins moelleux : Côtes de Gascogne moelleux, Jurançon moelleux,

Et aussi des blancs plus secs : Muscadet, Muscat d'Alsace, Gewurztraminer, Riesling, Touraine blanc, Vin jaune (Jura), Sylvaner¿

Pâtes pressées non cuites : (France : Mimolette, Cantal, Murol, St Nectaire, Curé nantais, Morbier, Edam, Gouda, Pyrénées, Tomme de Savoie, St Paulin, Reblochon¿), (Italie : Mozzarella), (Pays-bas : Leerdammer), (Grande-Bretagne : Cheddar), (Belgique : Steirischer Bauernkäse, Abbaye de Leffe, Chimay, Orval¿), (Suisse : Victor et Berthold), (Canada : Saint Basile, Cheddar l'ancêtre).

Quelques rouges sont cités : Beaujolais, Côte-rôtie, Vin de pays d'Oc, Saint-Emilion, Médoc, Pomerol, Marcillac.

Mais le blanc arrive en force ! : Lirac blanc, Pinot blanc d'Alsace, Savoie blanc, Touraine blanc, Graves blanc, Sylvaner, Cairanne blanc, Jura blanc, Mâcon blanc, Pinot gris d'Alsace (Il est interdit, suite à un accord récent entre la Hongrie et la France, d'utiliser pour ce vin le nom de Tokay).

Pâtes pressées cuites : (France : Emmental, Beaufort, Comté), (suisse : Gruyère, Etivaz, Tête de Moine)

Priorité aux vins blancs : Château-Chalon, Côtes du Jura, Côtes du Rhône blanc, Jurançon sec, Riesling, Saumur blanc, Pinot gris d'Alsace, Vin jaune.

Mais aussi quelques rouges : Grands crus du Beaujolais, Les Bordeaux, Crozes-Hermitage

Fromages de Chèvre :

Tous les blancs secs : Bourgogne aligoté, Muscadet, Chablis, Pouilly Fumé, Pouilly Fuissé, Cassis, Châteauneuf-du-Pape blanc, Condrieu, Gewurztraminer, Jurançon sec, Reuilly blanc, Crémant d'Alsace, Lirac blanc, Riesling, Duras blanc, Ménétou-Salon, Sylvaner, Touraine blanc, Savennières, etc¿

Fromages à pâtes persillées : (France : Bleu de Bresse, d'Auvergne, de Corse, de Gex, du Quercy, des Causses, Fourme d'Ambert, de Montbrison, de Salers, Roquefort) (Italie : Gorgonzolla), (Canada : Chèvre-Noit, Bleu de la Moutonnière)

Tout le monde est à peu près d'accord : UN BLANC MOELLEUX : Coteaux du Layon, Barsac, Bonnezeaux, Cérons, Gaillac moelleux, Loupiac, Pacherenc de Vic-bilh moelleux, Quarts-de-chaume, Cadillac, Duras moelleux,

Monbazillac, Pineau des Charentes, Jurançon moelleux, Vouvray moelleux, etc¿, etc¿

Mais aussi les blancs en vendanges tardives, et les vins doux naturels (les Muscats, Banyuls, Maury¿)

Et aussi : Espagne : Manzanilla (Xérès), Hongrie : Tokaji Aszù 5 puttonyos, Suisse : Amigne

Si vos amis aiment bien les fromages persillés, faites leur un plateau avec 3 ou 5 persillés différents et ouvrez une bouteille de Tokaji : Ils vont s'en souvenir toute leur vie !!! Si vous n'en trouvez pas, mettez un autre moelleux parmi ceux cités : il vont quand même s'en souvenir ! ! ! :o:o :D :( :( :( :hu:

Bon appétit et à votre santé ! ! !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

bibi07 Membre+ 5 261 messages
Chercheur de saveur et rimeur de gout‚ 34ans
Posté(e)

de meme tout bon y a plus qu'a deguster

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kimoi? Membre 11 962 messages
Revenant (?)‚ 41ans
Posté(e)

Reste plus qu'à essayer tout ça.

Merci Claude :o !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
claude Membre 41 messages
Forumeur balbutiant‚ 69ans
Posté(e)

Merci pour vos sympathiques appréciations.

Je vois que Kimoi est d'un très grand optimisme puisqu'il dit : "il n'y a plus qu'à essayer tout ça" !

J'espère qu'il ne va pas essayer tous les vins cités le même jour !

Car ça va faire mal ! :o

On s'aperçoit, à travers ces différentes propositions de vins (qui sont la synthèse des avis de nombreux professionnels) qu'il faut rester modeste et qu'il y a toujours de nombreuses possibilités pour accorder un mets et un vin. Ceux qui disent : pour tel mets; il faut tel vin, de chez tel producteur, de tel millésime, etc... me font gentiment sourire ! ! !... :D

Je cite, à ce sujet, le dernier paragraphe de l'avant-propos de mon livre :

"Enfin, il ne faut pas prendre toutes les informations « vinicolement correctes » pour parole d'évangile. Rien n'empêche un gourmet d'innover et de créer¿ son propre style : il y a quelques années, je dînais régulièrement avec un « bec fin » qui faisait tout son repas (et moi aussi), de l'apéro au dessert, avec un vin rouge : invariablement du Pauillac (il avait bon goût le bougre !). Imaginez la tête du restaurateur, de l'aubergiste, du tavernier,du gargotier, de l'hôtelier, du cabaretier, du tenancier, du taulier, du mastroquet, du rôtisseur, et des voisins de table en nous observant déguster des huitres avec du Pauillac !!! Cela dit, si vous avez une bonne bouteille de Pauillac 1990 à liquider, n'hésitez pas à me contacter, j'apporterai les huitres !" :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant