Que pensez vous du suicide?

aimaire Membre 911 messages
Forumeur accro‚ 37ans
Posté(e)
En finlande tous les 2 jours une personne âgé se tue.

L'armée finlandaise organise une parade chaque jour de l'independence (le 6 decembre). Les vétérans sont bien sûr invités. L'année derniere un de ces vétérans s'est suicidé en se lanceant devant un char de combat (?). Tout ca a été filmé par la télé. C'était affreux, mais ca montre bien la solitude, la dépression ou vivent beaucoup de vieux. Je connais pas les statistiques en france, mais j'imagine que la situation n'est pas parfaite là non plus. Il faudrait pas laisser les gens seul.

Pour info le nombre de mort par suicide en france depasse celui des mort sur la route!!

Mais le radar adépression n'as pas été encore inventer. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
En finlande tous les 2 jours une personne âgé se tue.

L'armée finlandaise organise une parade chaque jour de l'independence (le 6 decembre). Les vétérans sont bien sûr invités. L'année derniere un de ces vétérans s'est suicidé en se lanceant devant un char de combat (?). Tout ca a été filmé par la télé. C'était affreux, mais ca montre bien la solitude, la dépression ou vivent beaucoup de vieux. Je connais pas les statistiques en france, mais j'imagine que la situation n'est pas parfaite là non plus. Il faudrait pas laisser les gens seul.

Tu as raison, ne laissons pas les gens seuls mais le rythme de nos sociétés est ainsi fait qu'on ne regarde ni derrrière ni à côté de soi, d'où une personne peut se faire agressée au beau milieu de la foule sans que personne intervienne...

Alors une personne en souffrance trouvera difficilement une oreille attentive.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maaria Membre 564 messages
Forumeur forcené‚ 38ans
Posté(e)
Le suicide est pour moi une forme d'égoisme.

J'entend par la que toute souffrance doit etre relativsée surtout au vue des inégalités mondials!

je me répete mais bon:

Ne vivons pas pour être heureux

Soyons heureux de vivre

:o

La dépression grave est une maladie qui ne se guerit pas en disant à la malade qu'il faut relativiser ses souffrances. Parfois la personne n'a même pas de raison pour la souffrance, ca peut être juste une question physique de cerveau.

Avec une dépression grave on n'a plus la force pour reflechir si suicide est egoïste ou pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
En finlande tous les 2 jours une personne âgé se tue.

L'armée finlandaise organise une parade chaque jour de l'independence (le 6 decembre). Les vétérans sont bien sûr invités. L'année derniere un de ces vétérans s'est suicidé en se lanceant devant un char de combat (?). Tout ca a été filmé par la télé. C'était affreux, mais ca montre bien la solitude, la dépression ou vivent beaucoup de vieux. Je connais pas les statistiques en france, mais j'imagine que la situation n'est pas parfaite là non plus. Il faudrait pas laisser les gens seul.

Pour info le nombre de mort par suicide en france depasse celui des mort sur la route!!

Mais le radar adépression n'as pas été encore inventer. :o

Tous ses sujets graves qu'on passe sous silence comme une plaie honteuse.

Le suicide est pour moi une forme d'égoisme.

J'entend par la que toute souffrance doit etre relativsée surtout au vue des inégalités mondials!

je me répete mais bon:

Ne vivons pas pour être heureux

Soyons heureux de vivre

:o

La dépression grave est une maladie qui ne se guerit pas en disant à la malade qu'il faut relativiser ses souffrances. Parfois la personne n'a même pas de raison pour la souffrance, ca peut être juste une question physique de cerveau.

Avec une dépression grave on n'a plus la force pour reflechir si suicide est egoïste ou pas.

là tu veux dire que le suicide est le résultat d'une maladie psychologique?

Non vraiment pour moi la finalité : Mettre un terme a sa vie n'est pas le principal.

C'est juste avancer quelque chose qui viendra forcément !

Faut pas se laisser aller ( sans aller jusque a y penser tous les jours ! ) mais on finiras tous pareil, bouffé par les asticots ou carbonisés ...

On va virer dans la philosophie à 15 centimes d'euro, mais la mort c'est pas important, c'est une fatalité !

L'important c'est ce qu'on fait entre le moment où l'on arrive en brayant et le moment on on devient un bout de barbaque froide !

Je pense pas qu'il y ait de philosophie à 15 centimes. Faut quand même s'arrêter de temps en temps et se demander ce qu'on fout sur terre et ce qu'on voudrait changer dans sa vie.

Pour éviter la misère morale justement, qui mène peut être au suicide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)
Il me semble que ce sujet existe déjà sur le forum. Mais comme la recherche est hors service, j'ai pas pu le retrouver...

P.S: Phobos, reviens de vacances viiiiiiiiiiiiiiiite!

:o

Bon plus serieusement !!

Je pense que quand t'as un raz le bol general et que tu trouves plus d'autres moyens de t'en sortir, que tu n'as pas forcement quelqu'un vers qui te tourner, que tu n'as plus la force de te battre, ou plus de but pour le faire ben c'est leur "sortie de secour".

C'est ptetre pas la meilleur solution mais ca on ne peut pas le dire, on ne vit pas leur vie.

Maintenant, c'est sure que c'est difficile pour les gens qu'ils laissent derriere eux mais prendre cette decision ne doit pas etre evidente non plus.

Pour certains, le suicide est synonyme d'egoïsme envers ceux qu'il laisse mais vouloir a tout prix que quelqu'un reste alors qu'il n'en peut plus c'est aussi de l'egoïsme parce qu'on pense qu'a nous et pas a sa souffrance.

On est pas dans leur tete, on ne vie pas a leur place donc on n'a pas juger...

Mais par contre, on peut essayer de les aider a s'en sortir avant qu'ils n'en arrivent la s'ils montrent des signes de desespoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maaria Membre 564 messages
Forumeur forcené‚ 38ans
Posté(e)
Le suicide est pour moi une forme d'égoisme.

J'entend par la que toute souffrance doit etre relativsée surtout au vue des inégalités mondials!

je me répete mais bon:

Ne vivons pas pour être heureux

Soyons heureux de vivre

:o

La dépression grave est une maladie qui ne se guerit pas en disant à la malade qu'il faut relativiser ses souffrances. Parfois la personne n'a même pas de raison pour la souffrance, ca peut être juste une question physique de cerveau.

Avec une dépression grave on n'a plus la force pour reflechir si suicide est egoïste ou pas.

là tu veux dire que le suicide est le résultat d'une maladie psychologique?

Pas toujours, mais il peut l'être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
Il me semble que ce sujet existe déjà sur le forum. Mais comme la recherche est hors service, j'ai pas pu le retrouver...

P.S: Phobos, reviens de vacances viiiiiiiiiiiiiiiite!

:o

Bon plus serieusement !!

Je pense que quand t'as un raz le bol general et que tu trouves plus d'autres moyens de t'en sortir, que tu n'as pas forcement quelqu'un vers qui te tourner, que tu n'as plus la force de te battre, ou plus de but pour le faire ben c'est leur "sortie de secour".

C'est ptetre pas la meilleur solution mais ca on ne peut pas le dire, on ne vit pas leur vie.

Maintenant, c'est sure que c'est difficile pour les gens qu'ils laissent derriere eux mais prendre cette decision ne doit pas etre evidente non plus.

Pour certains, le suicide est synonyme d'egoïsme envers ceux qu'il laisse mais vouloir a tout prix que quelqu'un reste alors qu'il n'en peut plus c'est aussi de l'egoïsme parce qu'on pense qu'a nous et pas a sa souffrance.

On est pas dans leur tete, on ne vie pas a leur place donc on n'a pas juger...

Mais par contre, on peut essayer de les aider a s'en sortir avant qu'ils n'en arrivent la s'ils montrent des signes de desespoir.

La question sous une autre forme: trouvez vous que le suicide est une solution pour sortir de ses difficultés extrêmes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)

Ca peut l'etre pour certains...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lastel
Invité lastel Invités 0 message
Posté(e)

*

Modifié par lastel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

acte de courage sans aucun doute.et puis si ça peut faire chier ceux qui restent en vie (n'est ce pas?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

ralph?

Se suicider pour que ca puisse faire chier les autres et qu'en hypothèse?

Acte de courage, d'accord mais en quoi? argumentes svp!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doctor House Membre 1 624 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

Vouloir mourrir est en général le résultat d'un constat sur la vie, pessimiste, fataliste et finalement nihiliste. Donc ça peut être perçu comme une faiblesse.

Cependant, la volonté qu'il faut avoir pour passer proprement à l'acte necessite un courage fou. D'une part, ceux qui se suicident savent qu'ils vont mourrir, et en général, ils le font pas joyeusement, ils ont attendu, premedité leurs actes.

Mais c'est différent pour les Tentatives de suicide, qui sont pour l'immense majorité seulement une façon de communiquer au moyen d'une pulsion de mort. Ici le courage est présent, car, même si le sujet ne désire pas la mort au fond de lui, il sait que son acte va chambouler à jamais l'aprés-TS. Donc oui, c'est du courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité myeline
Invité myeline Invités 0 message
Posté(e)

Le suicide est un sujet très grave, si je peux apporter quelques notions:

Cela passe bien entendu par plusieurs étapes: les idées suicidaires, conduites suicidaires et tentatives... puis suicide tout court malheureusement.

Plusieurs signaux peuvent alerter:

- Les antécédents de tentative de suicide personnel ou familial

- Les scénarios déjà établis par la personne

- Les dépressions

- L'impulsivité, la personnalité.

- Secondairement vient le niveau psycho-social.

Ne jamais le prendre à la légère car cela représente toujours un appel à l'aide, ce qu'il faut pourtant savoir c'est que le fait de l'exprimer est un signe clair du besoin de s'en sortir.

J'ai été en contact avec des patients tenté de se suicider, pour la plupart, des femmes (sans jeter la pierre). L'on ne peut pas juger les gens qui passent à l'acte, le plus important c'est de savoir les raisons de tout ça. et surtout que le risque de récidive est très élevé dans les premiers mois suivant la tentative.

Ce qui me rebute le plus c'est tous les jeunot qui en parlent comme dire "j'ai faim"... la crise d'ado, on ne peut pas les blamer d'autant plus que certains sont vraiment mal dans leur peau. Je trouve que ce sujet est vraiment banalisé de nos jours alors que c'est une véritable tragédie!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lastel
Invité lastel Invités 0 message
Posté(e)

*

Modifié par lastel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maât Membre 533 messages
Forumeur forcené‚ 36ans
Posté(e)

Justement il est peut-être banalisé dans les statistiques et pris comme un fait divers, mais il reste totalement tabou! Car même avoir eu cette idée est conspué en société, comme si on était automatiquement fou...

Comme beaucoup de posts l'on dit avant moi, chaque cas est différent et a donc des causes qui lui sont propres.

Il peut y avoir de l'égoïsme, un désespoir immense, etc., comme il peut y avoir exactement l'opposé.

Donc être réducteur et classifier serait plutôt péremptoire de ma part.

La question en elle-même telle qu'elle fut posée, ne peut trouver de réponse valable.

Modifié par Maât

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
Le suicide est un sujet très grave, si je peux apporter quelques notions:

Cela passe bien entendu par plusieurs étapes: les idées suicidaires, conduites suicidaires et tentatives... puis suicide tout court malheureusement.

Plusieurs signaux peuvent alerter:

- Les antécédents de tentative de suicide personnel ou familial

- Les scénarios déjà établis par la personne

- Les dépressions

- L'impulsivité, la personnalité.

- Secondairement vient le niveau psycho-social.

Ne jamais le prendre à la légère car cela représente toujours un appel à l'aide, ce qu'il faut pourtant savoir c'est que le fait de l'exprimer est un signe clair du besoin de s'en sortir.

J'ai été en contact avec des patients tenté de se suicider, pour la plupart, des femmes (sans jeter la pierre). L'on ne peut pas juger les gens qui passent à l'acte, le plus important c'est de savoir les raisons de tout ça. et surtout que le risque de récidive est très élevé dans les premiers mois suivant la tentative.

Ce qui me rebute le plus c'est tous les jeunot qui en parlent comme dire "j'ai faim"... la crise d'ado, on ne peut pas les blamer d'autant plus que certains sont vraiment mal dans leur peau. Je trouve que ce sujet est vraiment banalisé de nos jours alors que c'est une véritable tragédie!

Sujet banalisé alors qu'aimaire resort des statistiques qui prouvent que les suicides font plus de morts que les accidents de la route.

Comme tu le montres beaucoup de paramètres entre en ligne de compte pour se finaliser par un suicide.

Justement il est peut-être banalisé dans les statistiques et pris comme un fait divers, mais il reste totalement tabou! Car même avoir eu cette idée est conspué en société, comme si on était automatiquement fou...

Comme beaucoup de posts l'on dit avant moi, chaque cas est différent et a donc des causes qui lui sont propres.

Il peut y avoir de l'égoïsme, un désespoir immense, etc., comme il peut y avoir exactement l'opposé.

Donc être réducteur et classifier serait plutôt péremptoire de ma part.

La question en elle-même telle qu'elle fut posée, ne peut trouver de réponse valable.

Penses tu néanmoins qu'on pourrait remedier à cette situation de facon préventive?

Ce qui me rebute le plus c'est tous les jeunot qui en parlent comme dire "j'ai faim"... la crise d'ado, on ne peut pas les blamer d'autant plus que certains sont vraiment mal dans leur peau. Je trouve que ce sujet est vraiment banalisé de nos jours alors que c'est une véritable tragédie!

Que dire de plus sinon que je suis autant choquée que toi...

Sauf que moi j'en suis une...ado...

Et même en tant qu'ado j'ai vraiment du mal à comprendre ce comportement...

*

A ton âge tu devrais surement faire attention à toute cette culture ado qui prône le suicide comme forme d'expression.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maât Membre 533 messages
Forumeur forcené‚ 36ans
Posté(e)
Penses tu néanmoins qu'on pourrait remedier à cette situation de facon préventive?

J'ai faillis mettre la question, mais je n'ai pas osé car j'ai eu un peu peur que ce topic dérive vers l'actualité politique... :o

Pour moi en effet on peut y remédier pour certains cas et seulement certains cas...

éa n'est pas forcément ceux résultant d'une détresse ou d'une souffrance, mais ce sont tous les cas d'une idée passagère et donc où la concrétisation si elle était retardé ne viendrait pas.

Pour ces cas là, un accompagnement "psychologique" se fait sentir, cette accompagnement n'est pas forcément "professionnel" car il suffirait de s'écouter les uns les autres...

Mais il est évident que la société telle qu'elle est aujourd'hui a laisser de côté le bien-être de l'esprit au profit du bien-être matériel de tout type.

Car lorsque cette idée se concrétise c'est qu'elle est la solution à bonnes ou mauvaises raisons à un problème à court terme. Nous nous sentons certainement trop souvent seul face à un événement ou nous voulons le résoudre seul car conditionner de la sorte, que finalement cette idée s'impose comme la seule solution que nous pouvons mettre en oeuvre.

Comment repéré un tel choix et un passage à l'acte probable me parait véritablement illusoire si on ne traite pas les causes.

Or ces causes sont principalement notre manière de vivre et de s'ignorer les uns les autres.

Malheureusement je peux vous certifier que même si je sais où se situe le problème et dans quels comportements il se révèle, je suis bien loin d'essayer au quotidien de les résoudre et suis l'un des principaux protagonistes de cet état de fait.

Il est tellement plus facile de ne pas s'intéresser à autrui, de lui dire que "ça passera!", plutôt que de prendre le temps d'une bonne conversation de fond avec lui alors que nous même avons l'impression de ne pas avoir ce temps pour nous.

Plutôt que de banalisation du suicide, je parlerai d'une banalisation face aux problèmes et aux soucis d'autrui...

Il faudrait donc une prise de conscience collective. Mais même un appel comme pour la sécurité routière n'a finalement qu'un résultat à court terme... Les mauvaises habitudes revenant très vite.

Il est certainement plus valables que cette valeur du bien-être de l'esprit soit inculqué par l'éducation et dans l'enseignement afin qu'elle s'ancre durablement dans notre société.

Modifié par Maât

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Pour ma part c est tres lache et egoiste j ai beaucoup de mal a comprendre ça.

Mais bon ................... .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
Penses tu néanmoins qu'on pourrait remedier à cette situation de facon préventive?

J'ai faillis mettre la question, mais je n'ai pas osé car j'ai eu un peu peur que ce topic dérive vers l'actualité politique... :o

Pour moi en effet on peut y remédier pour certains cas et seulement certains cas...

éa n'est pas forcément ceux résultant d'une détresse ou d'une souffrance, mais ce sont tous les cas d'une idée passagère et donc où la concrétisation si elle était retardé ne viendrait pas.

Pour ces cas là, un accompagnement "psychologique" se fait sentir, cette accompagnement n'est pas forcément "professionnel" car il suffirait de s'écouter les uns les autres...

Mais il est évident que la société telle qu'elle est aujourd'hui a laisser de côté le bien-être de l'esprit au profit du bien-être matériel de tout type.

Car lorsque cette idée se concrétise c'est qu'elle est la solution à bonnes ou mauvaises raisons à un problème à court terme. Nous nous sentons certainement trop souvent seul face à un événement ou nous voulons le résoudre seul car conditionner de la sorte, que finalement cette idée s'impose comme la seule solution que nous pouvons mettre en oeuvre.

Comment repéré un tel choix et un passage à l'acte probable me parait véritablement illusoire si on ne traite pas les causes.

Or ces causes sont principalement notre manière de vivre et de s'ignorer les uns les autres.

Malheureusement je peux vous certifier que même si je sais où se situe le problème et dans quels comportements il se révèle, je suis bien loin d'essayer au quotidien de les résoudre et suis l'un des principaux protagonistes de cet état de fait.

Il est tellement plus facile de ne pas s'intéresser à autrui, de lui dire que "ça passera!", plutôt que de prendre le temps d'une bonne conversation de fond avec lui alors que nous même avons l'impression de ne pas avoir ce temps pour nous.

Plutôt que de banalisation du suicide, je parlerai d'une banalisation face aux problèmes et aux soucis d'autrui...

Il faudrait donc une prise de conscience collective. Mais même un appel comme pour la sécurité routière n'a finalement qu'un résultat à court terme... Les mauvaises habitudes revenant très vite.

Il est certainement plus valables que cette valeur du bien-être de l'esprit soit inculqué par l'éducation et dans l'enseignement afin qu'elle s'ancre durablement dans notre société.

Pour faire simple, il faudrait changer notre mode de vie et notre facon de voir l'autre.(de ne pas le voir plutot).

T"as surement raison et ca vaut pour toutes les personnes en détresse: celles que l'on voit et celles plus discrètes, renfermées ou isolées (handicapés seuls, personnes agées, sans revenus ou seules sur le plan affectif).

Ca c'est le cadre social, il reste le cas des cas de pathologies professionnelles?Des moyens de détection au sein de l'entreprise?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maât Membre 533 messages
Forumeur forcené‚ 36ans
Posté(e)

Les relations sociales ne se limitent pas aux privés... L'entreprise est, une fois adulte, le principal endroit où les relations sociales s'expriment. Si entre collègues on ne fait pas attention à l'autre, le problème ne vient pas du patron mais bien des employés et dans nos comportements quotidiens. On est en fait dans des comportements globaux qui s'expriment partout!

Enfin pour certaines professions où les taux sont forts, c'est lié aux rentabilités horaires qui en France sont très élevées ou au stress quotidiennement accumulé, une bonne paie n'arrangeant pas tout.

Le cas des policiers relèvent des problèmes de tout le personnel en prise avec le public qui de ce fait ne sait jamais à quoi s'attendre et surtout s'attend souvent au pire... Avec un bonus pour la police c'est qu'ils ont une très mauvaise image, une image de répression partiale.

évidemment peu de policiers se reconnaissent dans cette vision que la société a d'eux. Et je comprends un certain désarroi.

Modifié par Maât

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant