Débat sur le cannabis

Etes- vous "pour" ou "contre" la légalisation du cannabis?   68 membres ont voté

  1. 1. Etes- vous "pour" ou "contre" la légalisation du cannabis?

    • POUR LA LEGALISATION
      24
    • POUR LA DEPENALISION
      15
    • CONTRE LA LEGALISATION ET LA DEPENALISATION
      20
    • SANS OPINION
      9

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

princip'actif Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

Je suis consommateur régulier de cannabis depuis le lycée (15 ans), et je suis aujourd'hui en 4ème année de droit, donc déjà je pense que ceux qui disent que la consommation de cannabis nuit sur les études pourront aller se recoucher ! :o A mon sens, c'est l'excuse que se donne la victime pour justifier son manque d'intérêt à étudier. (hmm ça va pas plaire ça ! :o )

A mon avis, tout dépend du "psychique" et de la force de volonté du consommateur. S'il n'est pas capable de se gérer lui-même, il doit avoir la présence d'esprit de ralentir ou d'arrêter ! Maintenant, c'est vrai que le phénomène de l'interdit incite les jeunes à consommer. Donc pour moi c'est aussi aux parents de faire comprendre l'intérêt et les risques de la fumette : et si le jeune capte ça, il saura faire la part des choses.

Je considère le cannabis au même titre que l'alcool : destructeur. Alors pour moi, le juste équilibre serait de donner le même traitement de consommation et ventes aux deux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Doctor House Membre 1 624 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

mais c'est seulement que tu es un peu comme tous les gens ici, vous ne connaissez pas la différence entre alcool et cannabis. :o

Tu consommes combien de buzz par jours?

Faire des études et fumer, bien sur que c'est possible. Même dans ma branche, ça nous arrive fréquemment. Mais soyons clair, pas un seul ne te dira que c'est bien pour les études. D'ailleurs, j'ai toujours constaté que ce genre de soirées se passaient plutot aprés les exams (bizarre :o ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

pourquoi, se torcher à l'alcool ils font ça avant les exams?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doctor House Membre 1 624 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

"se torcher" n'est pas le bon terme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
mais c'est seulement que tu es un peu comme tous les gens ici, vous ne connaissez pas la différence entre alcool et cannabis. :o

Tu consommes combien de buzz par jours?

Faire des études et fumer, bien sur que c'est possible. Même dans ma branche, ça nous arrive fréquemment. Mais soyons clair, pas un seul ne te dira que c'est bien pour les études. D'ailleurs, j'ai toujours constaté que ce genre de soirées se passaient plutot aprés les exams (bizarre :o ).

Non, ca n'aide pas. Et pour ceux qui ne font que consomer de maniere "controlee", j'aimerais vraiment voir ce que cela signifie. Les etudes sur le canabis, montrent que de plus en plus de jeunes deviennent dependant, voir se tournent ensuite vers d'autres drogues plus dures. Alors si pour certains, pour le moment ca va, c'est loin d'etre le cas pour la majorite des gens qui fument. En faite, ca me rappelle cette scene d'un film ou un mec qui tombe d'un immeuble se repette: "pour le moment ca va..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)
"se torcher" n'est pas le bon terme.

en fait, l'alcool (tout comme la cocaïne d'ailleurs...) est un desinhibiteur, contrairement au cannabis.c'est la seule (majeure) difference."l'ivresse cannabique" existe bien, et si on l'appelle comme ça ça n'est pas pour rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jamrock Membre+ 5 387 messages
Have a Jam session‚ 28ans
Posté(e)

C'est bizarre, l'usage de hash n'est pas du tout vécu de la même façon par tout le monde.

Pour ma part depuis l'âge de 14 ans je fume (très) régulièrement. Je crois que ça me rend plus posé dans la vie de tous les jours (sans être non plus une larve hein :o ), je me prend moins la tête pour les problèmes passagers, j'ai autant tendance à sortir et ma foi ça se passe très bien en cours. Mais plus simplement, j'aime le goût et les effets de la ganja donc je ne cherche pas plus loin. Et c'est pareil pour pas mal de connaissances.

A côté de ça, j'ai des potes que je vais même plus voir tellement ça me saoule de les entendre toute la soirée râler parce que pas moyen de trouver quelque chose, qui sont on ne peut plus chiants quand ils n'ont pas fumé pendant deux jours ; d'autres qu'on voit de moins en moins, qui s'enferment vraiment là-dedans et ont carrément arrêté les études ; cool, il peuvent passer la journée à s'arracher le crâne :D ....

Là je me dis que c'est de la connerie, et je me demande si on fume bien la même chose. Oui c'est sympa, mais ça reste un "plus", pas un centre d'intérêt ou je ne sais quoi d'autre. En même temps, le cannabis n'est sûrement pas la cause de leur enfermement, même si il y contribue. :(

Et pour finir, il y a quelque chose qui me désole, c'est de voir des gens (bah oui souvent les plus jeunes) se trimballer avec un énorme pendentif en forme de feuille, un dessin sur le sweat ou que sais-je encore... :o

Dans tous les cas, je reste pour la légalisation. Actuellement, ne soyons pas hyppocrites, qui en veut peut en trouver, aussi jeune soit-il. Mais parfois de piètre qualité voire carrément infumable et dangereux (on imagine même pas avec quoi du shit peut être coupé...), et/ou à des tarifs hallucinants. Alors qu'une diffusion règlementée et encadrée strictement permettrait de contrôler la qualité et les prix. Oui, ce serait archi-surtaxé, mais plutôt que de payer une marge énorme aux 10 dealers successifs par lesquels le matos a transité, je préfère payer des taxes qui seront potentiellement utiles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
princip'actif Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)
mais c'est seulement que tu es un peu comme tous les gens ici, vous ne connaissez pas la différence entre alcool et cannabis. :o

Tu consommes combien de buzz par jours?

Faire des études et fumer, bien sur que c'est possible. Même dans ma branche, ça nous arrive fréquemment. Mais soyons clair, pas un seul ne te dira que c'est bien pour les études. D'ailleurs, j'ai toujours constaté que ce genre de soirées se passaient plutot aprés les exams (bizarre :D ).

Moment sincérité, je fume depuis près de 6 ans au moins 5 joints par jour, et je préfère oublier les joies des consommations avec l'aide d'objets dvivers & variés :o . Ce n'est pas bien dans son ensemble, mais ça n'influe en rien sur les études du moment qu'on sait se contrôler !

Les etudes sur le canabis, montrent que de plus en plus de jeunes deviennent dependant, voir se tournent ensuite vers d'autres drogues plus dures. Alors si pour certains, pour le moment ca va, c'est loin d'etre le cas pour la majorite des gens qui fument. En faite, ca me rappelle cette scene d'un film ou un mec qui tombe d'un immeuble se repette: "pour le moment ca va..."

J'ai jamais été tenté par des drogues dures, justement parce qu'elles sont dures ! Là encore, les médias jouent un rôle, car c'est devenue un stéréotype : le jeune qui commence avec le shit et qui finie héroïnomane... Sur le nombre de petits fumeurs, combien virent extrêmement mal ? Ben ceux dont on parle dans les médias, car ça choque, alors que les autres ne présentent aucun intérêt. Moi de ma bande de connaissance, on a tous su s'imposer des limites, et puis si la tentation d'aller prendre plus fort arrive, c'est qu'il existe un mal-être bien plus puissant, ailleurs. Fumer c'est pour oublier, alors le problême pour moi à résoudre, c'est ce que l'on veut oublier !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titoutophe Membre 199 messages
Forumeur inspiré‚ 35ans
Posté(e)

Je vous avoue que se débat au final j en suis content car tous le monde donne son point de vue, est franchement depuis le temps que je fait des forum, c le premier ou sa a succiter autant de débat, et j en suis assez content alors continuons se debat pour faire changer les idées sur le cannabis.

pour une légalisation de la ganja, sous un controle strict est une vente qu au personne majeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BluS Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Pour commencer je viens d'arriver sur le site et mon speudonyme est BluS. Il y a certaines idées que je partage avec toi, tel que le fait de vendre du canabis en toute légalité afin de permettre aux jeunes de savoir ce qu'ils fument ainsi que de " remplir " les caisses de l'état. Mais comparer l'alcool avec du canabis je ne vois pas le rapport, bien sur si on prend des cas extrêmes on va retrouver des similitudes ( danger de mort ) . Ce que je veux te dire c'est pourquoi l'état a pris le risque de commercialiser l'alcool et non le canabis ? Moi je pense que l'alcool peut se gérer plus facilement que le canabis après chacun son opinion.

Pour revenir sur ton article, à la fin tu parles des opinions de chacun, des choix que l'on doit faire ou non pour ne pas se faire avoir ou embobiner. Sache que cela tu ne pourras pas le faire comprendre à tout le monde. On est comme on est, notre réflexion avant d'agir est différente pour chacun, cela dépend de ce que l'on a vécu.

Ton article reste très convainquant mais reste dans le sujet de départ :o

Je vais simple et claire : ton cas n'est pas une généralité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

jamrock +1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doctor House Membre 1 624 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
en fait, l'alcool (tout comme la cocaïne d'ailleurs...) est un desinhibiteur, contrairement au cannabis.c'est la seule (majeure) difference."l'ivresse cannabique" existe bien, et si on l'appelle comme ça ça n'est pas pour rien.

En fait, c'est faux pour l'alcool. Car cet effet ne fonctionne que pour une certaine dose donnée. Pour être désinhibé il faut attendre un moment. :o

L'alcool consommée de façon aigue n'a en fait pas plus de risque que le cannabis finalement. Sauf que que le cannabis consommé de façon aigue a forcément un effet chronique que l'alcool n'a pas (le foie est un organe merveilleux...bien plus merveilleux que le poumon croyez-moi.) :D

Moment sincérité, je fume depuis près de 6 ans au moins 5 joints par jour, et je préfère oublier les joies des consommations avec l'aide d'objets dvivers & variés :o . Ce n'est pas bien dans son ensemble, mais ça n'influe en rien sur les études du moment qu'on sait se contrôler !

Trés joli moment. Alors d'abord moi, je bois 18 bouteilles de vodka toutes les 24 heures, et pourtant je suis bien dans mes études... :( Non mais sérieusement, il y aura toujours un vieux qui expliquera qu'il fume 3 paquets de clopes par jours et

depuis 30 ans et pourtant il arrive à être centenaire...bon c'est excessivement rare :( mais ça peut se trouver si on cherche bien.

C'est rigolo cette remarque, mais bon, on peut aussi trouver un type qui prend de l'ecsta tous les soirs et pourtant il ira toujours bien. Et qui sait, si il a la mauvaise foi de certains ici, il dira même que pour les études, il n'y a aucun problème, au contraire CA L'AIDE!!! :(

J'ai jamais été tenté par des drogues dures, justement parce qu'elles sont dures !

Encore une belle conner**.

D'abord, tu n'as jamais été tenté par les drogues dures...et alors?c'est super!

Ensuite, la distinction entre drogues dures et drogues "pas-dures-du-tout-meme-qu'elles-font-trop-du-bien", c'est justement les médias qui l'ont crée.

Les médias ont fait cette distinction totalement délirante qui fait croire à des jeunes que certaines drogues sont finalement "pas si dangereuses que ça".

Là encore, les médias jouent un rôle, car c'est devenue un stéréotype : le jeune qui commence avec le shit et qui finie héroïnomane... Sur le nombre de petits fumeurs, combien virent extrêmement mal ?

Et bien c'est trés simple, combien virent mal? La réponse est :TROP!Tu as fait un tour en hopital psy (je sais je me repete, mais on me répond jamais ;) )?? J'en doute. Et il y en a un paquet. Et il va sans dire que ces jeunes là ne seraient JAMAIS arrivé là, si tout n'avait pas commencé avec l'addiction de drogues facilement disponibles comme le cannabis.

Moi de ma bande de connaissance, on a tous su s'imposer des limites, et puis si la tentation d'aller prendre plus fort arrive, c'est qu'il existe un mal-être bien plus puissant, ailleurs. Fumer c'est pour oublier, alors le problême pour moi à résoudre, c'est ce que l'on veut oublier !

Alors on dira que c'est de la drogue pour tout le monde, sauf pour ta bande.

Le mal-être se combat aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
princip'actif Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

:o

Wow, laches tes lames, pas en vie de mourir aujourd'hui ! :D

on peut aussi trouver un type qui prend de l'ecsta tous les soirs et pourtant il ira toujours bien. Et qui sait, si il a la mauvaise foi de certains ici, il dira même que pour les études, il n'y a aucun problème, au contraire CA L'AIDE!!!

J'avais pourtant cru que je précisais que je ne voyais pas ça sous un angle salvateur. C'est un problème, et pour moi au même titre que l'addiction à l'alcool. Je ne renie pas le fait que j'ai un problème, et je ne renie pas non plus les capacités "supplémentaires" que je pourrais éventuellement avoir sans fumer. Je dis juste qu'il est facile de repousser un échec en disant : c'est la faute du cannabis.

Les médias ont fait cette distinction totalement délirante qui fait croire à des jeunes que certaines drogues sont finalement "pas si dangereuses que ça".

Dans ce cas, que penses-tu de l'usage du cannabis à des fins thérapeutiques ? Si certains pays le font, avec du cannabis, et pas avec de la coke, c'est bien qu'il doit exister des variations de puissances. Je laisse ça aux scientifiques après. Combien y a t'il de chances de mourir en fumant son premier joint, et en prenant sa première trace de poudre magique ? Là encore y a un écart...

Et bien c'est trés simple, combien virent mal? La réponse est :TROP!Tu as fait un tour en hopital psy (je sais je me repete, mais on me répond jamais :( )?? J'en doute.

J'y suis pas allé personnellement, mais la môman d'un bon pote est infirmière psy. A la base, c'est d'une dépression dont il s'agit pour la plupart, et le cannabis est aggravateur de ce problème. Plus on en consomme, moins ça fait d'effet. Et comme on veut oublier, on augmente la force. Donc pour moi, c'est l'origine de la dépression qu'il faut traiter.

Et il va sans dire que ces jeunes là ne seraient JAMAIS arrivé là, si tout n'avait pas commencé avec l'addiction de drogues facilement disponibles comme le cannabis.

Tu te discrédites en admettant toi-même qu'il existe des variations de puissances chez les drogues puisqu'on cherche à aller plus loin... :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

juste un dernier mot avant de vous laisser : on commence rarement par un joint, mais plutot par une cigarette, qui, je le rappelle, est en vente libre etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doctor House Membre 1 624 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
J'avais pourtant cru que je précisais que je ne voyais pas ça sous un angle salvateur. C'est un problème, et pour moi au même titre que l'addiction à l'alcool. Je ne renie pas le fait que j'ai un problème, et je ne renie pas non plus les capacités "supplémentaires" que je pourrais éventuellement avoir sans fumer. Je dis juste qu'il est facile de repousser un échec en disant : c'est la faute du cannabis.

Je suis tout à fait d'accord avec ça.

Dans ce cas, que penses-tu de l'usage du cannabis à des fins thérapeutiques ? Si certains pays le font, avec du cannabis, et pas avec de la coke, c'est bien qu'il doit exister des variations de puissances.

Non, c'est simplement parceque la coke n'est légale dans aucun pays. Il est facile d'utiliser le cannabis en "paramédecine" :o .

Ensuite, il s'agit de voir que le cannabis a un effet désinhibiteur, calmant, et euphorisant. Bien sur que l'on peut utiliser ce produit a des fins thérapeutiques. L'effet est recherché...mais je ne suis pas non plus, dans l'absolu, contre le fait de donner de la cocaine a un patient leucémique en phase terminale.

Est-ce une raison pour le légaliser? Bien sur que non. En fait, la prescription de cannabis, c'est une sorte de délire populaire, un peu comme si je disais, "il y a un temps on prescrivait de l'alcool"...oui, en effet, sur les champs de batailles, juste avant de cicatriser les blessures au fer. :o

Je laisse ça aux scientifiques après. Combien y a t'il de chances de mourir en fumant son premier joint, et en prenant sa première trace de poudre magique ? Là encore y a un écart...

Mourrir? Mais qui parle de mourrir?

J'y suis pas allé personnellement, mais la môman d'un bon pote est infirmière psy. A la base, c'est d'une dépression dont il s'agit pour la plupart, et le cannabis est aggravateur de ce problème. Plus on en consomme, moins ça fait d'effet. Et comme on veut oublier, on augmente la force. Donc pour moi, c'est l'origine de la dépression qu'il faut traiter.

Tu veux dire, arreter des parents qui cognent leur enfants? ou rendre amoureuse une fille qui se refuse a un jeune garçon qui va s'enfoncer de ce fait dans une dépression. Combat illusoire. On ne peut faire de la prévention qu'avec ce qu'on peut controler.

Tu te discrédites en admettant toi-même qu'il existe des variations de puissances chez les drogues puisqu'on cherche à aller plus loin... :D

Dire que le GHB, le LSE ou l'ecsta sont plus puissantes que d'autres ne veut pas dire que les autres sont pas dangereuses. Les médias ont fait croire en une scission entre deux types de drogues. Il n'existe pas deux types différents. Seulement des drogues qui restent des drogues avec des effets plus ou moins puissants. Il ne faut pas laisser croire ce genre de choses aux jeunes.

juste un dernier mot avant de vous laisser : on commence rarement par un joint, mais plutot par une cigarette, qui, je le rappelle, est en vente libre etc...

Tout à fait. Mais sa pénalisation serait politiquement incorrecte. Ce serait un tollé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titoutophe Membre 199 messages
Forumeur inspiré‚ 35ans
Posté(e)

J ai remarquer une depuis le début on a mis le cannabis en avnt sur les echec scolaire, hors on a pas mis en avant l alcool,

Je vient de découvrir une etude montre :

L alcool est la première cause de décès chez les jeunes hommes européens. Dans la tranche d âge de 15 à 29 ans, pas moins d un décès sur quatre lui est imputable. En Europe, 55 000 jeunes sont morts en 1999 suite à la consommation d alcool. En France, l alcool tue 35 000 personnes chaque année.

La France loin d être en tête

En France, sur environ 5 millions de personnes ayant des difficultés avec l alcool, 2 millions sont alcoolo-dépendantes. Chaque année, l alcool est responsable de 35 000 décès

En France, 77 % des élèves de 16 ans ont consommé de l'alcool durant les 12 derniers mois, 60 % durant les 30 derniers jours et 8 % en ont pris au moins 10 fois durant cette même période. Dans notre pays comme dans la grande majorité des pays européens, les garçons sont plus nombreux à consommer de l'alcool que les filles.

Est bizarrement on la pas entendue dans la mise en cause des echecs scolaire, on en entand meme pas parler non tous est de la faute du cannabis, il est la le probleme c tellement plus facile de mettre la faute sur une subtance interdite, sa permet de faire peur au gens.

Est il faut pas mettre sa sur le dos de l alcool c trop tabou, voulez que les producteur agriculteur nous tombe decus.

On nous vente meme les merite de l alcool a la tele c bon pour la sante.

Bientot la publicité sera aurtorise.

C un constat c tous se que je vois.

Encore une chose si vous me trouver 1 mort du a la consommation de cannabis (everdose), je vous aplodis aucun cas recenser dans le monde de mort du a une consommation de cannabis suite a une everdose.

Tenez bonne lecture information recupere sur le site de LFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies)

Toutes drogues : conséquences

Synthèse

Les dommages sanitaires liés au tabac et à l'alcool

Environ 60 000 décès par an, soit plus d'un décès sur neuf peuvent être attribués au tabagisme au début des années 2000. Les pathologies principalement liées au tabac sont les cancers des bronches et des poumons, les cancers des voies aérodigestives supérieures, les maladies cardio-vasculaires et les maladies respiratoires. Cette mortalité touche principalement les hommes (90 %), mais est en décroissance pour ces derniers depuis le milieu des années 1990 alors qu'elle progresse rapidement, sur la même période, pour les femmes, suivant en cela, avec un décalage temporel, les évolutions constatées sur les consommations.

La consommation excessive et chronique d'alcool est directement à l'origine de certaines pathologies telles que la cirrhose du foie, la psychose alcoolique ou le syndrome d'alcoolisation f¿tal. Elle est également impliquée, à des degrés divers, dans la survenue d'un grand nombre d'autres dommages : cancers des voies aéro digestives, maladies de l'appareil circulatoire (coresponsabilité du tabac pour ces deux groupes de pathologies), cancer du foie, troubles psychiques, accidents (route, domestique, travail), rixes et suicides. Parmi les patients hospitalisés, le pourcentage de personnes à risque d'alcoolisation excessive, d'une part, et à risque de dépendance, d'autre part, étaient respectivement d'environ 20 % et 7 % en 2001. Le nombre de décès annuels attribuables à l'alcool en France est évalué à 45 000, dont la moitié environ par psychose alcoolique, cirrhose et cancers des voies aéro digestives supérieures. La conduite sous influence d'alcool était responsable ces dernières années d'un peu moins de 2 300 décès par an, soit environ un tiers de l'ensemble des décès par accidents de la route.

Les dommages sanitaires liés aux drogues illicites

Le cannabis ne provoque pas de décès par intoxication aigue (surdoses) comme cela peut-être le cas pour les opiacés. Il existe néanmoins une certitude sur l'implication du cannabis dans les accidents de la circulation routière, et des présomptions en ce qui concerne les cancers pulmonaires et des voies aérodigestives supérieures, certaines pathologies vasculaires et psychiatriques. D'après les estimations d'une étude récente, la conduite sous influence du cannabis est à l'origine d'un peu plus de 200 décès par an. On ne dispose pas de données permettant de mesurer l'impact de la consommation de cannabis sur les décès par cancers et autres pathologies mentionnées.

Chez les consommateurs d'opiacés et de cocaïne (qui associent le plus souvent de nombreuses autres substances illicites, des médicaments psychotropes et de l'alcool), l'injection intraveineuse, à l'origine des principaux dommages sanitaires subis par ces personnes, était fréquemment pratiquée au cours des années 1990. Ce mode d'administration est aujourd'hui en régression. La prévalence du sida (VIH) poursuit la baisse entamée au début des années 1990 alors que l'hépatite C (VHC) se maintient à un niveau très élevé parmi les consommateurs ayant utilisé la voie intraveineuse. En 2003, 118 personnes sont décédées par sida suite à une contamination liée à l'usage de drogues par voie intraveineuse. En 1994, ce nombre de décès avait culminé à plus de 1000 cas.

Le nombre de décès par intoxication aigue a fortement décru depuis le milieu des années 1990 chez ces consommateurs d'opiacés et poly consommateurs. Ainsi, le nombre annuel de décès par surdose constatés par la police est passé de plus de 500 au milieu des années 1990 à moins de 100 en 2003. Tous les décès par surdoses de consommateurs de drogues illicites ne sont pas forcément connus et les chiffres cités sont probablement sous estimés.

Modifié par titoutophe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
pourquoi, se torcher à l'alcool ils font ça avant les exams?

Tous les WE dans certaines grandes écoles mais tant que c'est discret les directeurs ferment les yeux , ils ont montré ça à la TV , les mecs s'amusent pas , ils se torchent littéralement , les études viennent ensuite . Pour certaines de leurs fêtes ils aménent le SAMU avec eux . "Va y torche toi , l'ambulance est devant la porte" .

Officiellement c'est le stress qui les pousse à boire .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titoutophe Membre 199 messages
Forumeur inspiré‚ 35ans
Posté(e)
pourquoi, se torcher à l'alcool ils font ça avant les exams?

Tous les WE dans certaines grandes écoles mais tant que c'est discret les directeurs ferment les yeux , ils ont montré ça à la TV , les mecs s'amusent pas , ils se torchent littéralement , les études viennent ensuite . Pour certaines de leurs fêtes ils aménent le SAMU avec eux . "Va y torche toi , l'ambulance est devant la porte" .

Officiellement c'est le stress qui les pousse à boire .

Je suis assez d accord y a qu a voir le nombre de soirée etudiante sponsorise par l alcool se qui donne des soiree open bar, est reelement en fin de soiree c pas jolie a voir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
alors que si on légaliser la vente sous controle de l'etat, on eviterais d avoir du cannabis couper avec tous est n importe quoi.

Ouai on va faire comme en Hollande , là bas y'a des coffee qui arrondissent les fins de mois en vendant autre chose à côté du cannabis . Y'en a pour tout le monde .

De risquer a chaque fois au jeune de se faire agresser car des fois il doive aller dans des lieux dangereux pour se fournir.

Dis , on leur met pas le couteau sous la gorge pour y aller .Ca évite de commencer à 12 ans et personne ne dit aux jeunes " va voir le monsieur , il va te donner quelque chose" .

Au moin en légalisant on pourras faire une politique d'information est de sensibilisation sur le cannabis.

Y'a pas besoin de légaliser pour ça .

Aujourd'huit oui le cannabis est nocif mes pas autant que les medias veulent nous le faire croire.

Tu vois qu'il s'en parle , mais faudrait faire davantage .

j ai un slogen qui ma marquer 50% des jeunes fume du cannabis, est apres on avait le cannabis est un replis sur soi, echec scolaire.

T'as mal compris , y'a une majorité d'occasionnels dans le lot . Les journalistes parlaient des quotidiens .

Au lieux d'interdire le cannabis parlons en est vous verrais les 50% des jeunes qui consomme le chiffre diminuera grace a une prevention, est en interdisant la vente au mineur est la on pourras reellement poursuivre les dealeur est nettoyer nos rue.

Dans les faits c'est un peu plus compliqué que ça . Je suis OK pour la campagne de prévention .

Sans compter le coté economique qu on aurras, pour l'état.

Ou a moin que la vente dans la rue en profite pour nos polititien, est oui je me suis poser la question.

Au lieu que l'argent parte dans les poche de la mafias, quelle nous aide a renflouer les caisses de l'etat.

Ouai mais l'état veut déjà moins faire de fric sur la clope , le rapport remboursement maladie/ apport de taxes est en faveur des dépenses . Le cannabis en plus de faire des blessés sur la route est cancérigéne . Ca va pas plaire à l'état ça : le compte n'est pas bon .

Ca nous coûte combien l'alcool ?

Et puis le plus souvent l'alcool est pas loin du joint dans les réunites de djeunes .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
princip'actif Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)
Tu veux dire, arreter des parents qui cognent leur enfants? ou rendre amoureuse une fille qui se refuse a un jeune garçon qui va s'enfoncer de ce fait dans une dépression. Combat illusoire. On ne peut faire de la prévention qu'avec ce qu'on peut controler.

Allez puisque j'aime bien ton avatar (ce bon vieux John) et que j'aime bien aussi écouter ton point de vue, tu penses pas que le problème vient de la personne en elle-même dans ce que tu dis ? Un délire amoureux est certes difficile à supporter, mais tout aussi déprimé qu'on puisse être, on sait tous que drogue = dangereux à la base. Si la personne n'est pas capable de piger un truc comme ça et tombe dedans pour de mauvaises raisons, justement l'aspect préventif doit être porter sur l'éducation que les parents donnent à leurs enfants.

Ceci dit, je suis d'accord avec toi quand tu dis qu'une drogue est une drogue. Mais si on définie globalement une drogue comme quelque chose de nocif pour les noeronnes, j'ai du mal a toléré la vente libre de l'alcool. Soit on interdit tout, soit on vend de tout... C'est une politique super hypocrite à mon sens que mène l'Etat, surtout quand on voit que presque la plupart des pays entourant la France l'ont au moins dépénalisé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant