Aller au contenu

Vallaud

Membre
  • Contenus

    51
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Vallaud

  • Rang
    Forumeur en herbe
  • Date de naissance 19/03/1997

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

311 visualisations du profil
  1. Vallaud

    Cyclisme VTT

    Alors voila je suis en plateau 3 et vitesse 7 quasiment tout le temps, je dirais que je pilote a 15/16 km/h en moyenne et en descente mon records est de 40 km/h (c'est peu) enfaîte j'ai un VTT en gros ce que je voulais savoir c'est est-ce normal dés que je l'ai pris je l'ai laissé en 7 et plateau 3 H24 sauf en monté je descend a 4 voir 1 si elle est assez hard. Bref, en gros en 7 plateau 3 je force tout le temps sur mes jambes mais j'arrive a tenir, j'ai déjà fais 9 km mais demain je compte faire 119 km donc je voulais savoir si je m’achètes un vélo de course irais-je plus vite en moyenne ? Et surtout en descente ? Car mon frère a un vélo et il fait du 60 km/h soit disant en descente. Il a un meilleur vélo que moi c'est sur mais bon ça me parait bizarre quand même donc je voulais savoir qu'est-ce qui fait qu'il peut atteindre une vitesse tel que 60 km/h ?
  2. J'ai du mal a comprendre en gros tu es allongé et tu te dis: j'ai plus de corps ? Ou tu pense a rien du tout ? Moi quand je pense a rien rien ne se passe.....
  3. Une autre fois alors, lis juste ce que j'ai écrit au VDD et donne moi ton avis. Merci a toi. Je t'envoie un message pour qu'on se reparle via PV quand ton pc sera a bloc.
  4. J'ai eu une fois, je t'explique rapidement. En clair, je sentais mon énergie partir du corps tout entier petit a petit, ensuite arrivé au dernier point ma tête j'ai bloqué mais je sentais que j'y étais presque a ufinal j'ai du attendre 5-10 minutes sur ce point et ensuite j'ai voulu bouger mais la ça m'a fait comme un électrochoc, mon corps entier a ''sursauté" de quelques mini-métres la premier fois que cela m'arrivé, je l'ai fait avec le troisième œil et ça avait plutôt bien fonctionnait malgré que ma sortie astral ne sois un échec du coup. Pourrais-tu m’expliquais étapes par étapes ce que tu fais ?
  5. Je refais du sport depuis cette année j'ai bossé 1 mois environ en 2018, je suis encore chez mes parents mais j'ai du mal avec ma famille aussi, je me sens mis de côté par exemple mon frère pour de l'aide ou autre va demander a ses potes ou autres membres de la famille comme un coussin etc... Bref voila en gros je suis clairement le bouche trou, si il a personne et bien il viendra me demandé quoi que désfois enfin souvent il demande même a ma mère avant moi 😢 On se parle quasiment jamais m'enfin par moment ça va aller enfin rarement mais j'ai essayé de moi lui parlais plus etc... mais rien n'y fait ça reste pareil je reste la dernière roue de secours ou bouche trou, en gros que ce soit pour de l'aide ou des activités il prendra toujours quelqu'un d'autre. Avec mon autre frère c'est la geurre on se parle jamais, je l'avoue je le porte vraiment plus dans mon coeur m'enfin je ne l'ai jamais aimé. Enfaite j'ai essayé de faire des efforts avec lui aussi mais peu de temps, ça m'a gavé et du coup je l'ai refoulé/ignoré lui car c'est encore pire qu'avec l'autre. Et ce qui est de ma soeur bha avant (2011) voir un peu après j'étais très proche d'elle mais maintenant je le suis beaucoup moins, on va dire que quand y a mes autres frère elle m'oublie, y a que quand je suis seul que ça va et encore.... Bref et ce qui est de ma mère bha ça va mais bon voila quoi et mon père ça va je fais quelque trucs avec lui c'est cool. J'ai essayé enfin d'ailleurs je l'avoue ma dépression ma rendu plus con/plus méchant mais bon j'essaye de redevenir le gentil de 2011 mais au final rien ne bouge, donc que je sois con ou pas ça n'y fait rien du tout. Bref j'ai tellement de choses a dire sur ma famille aussi que voila. En gros j'ai plus rien même si je suis attaché a mes parents et bien c'est car ce sont mes parents mais sinon je pense que ce serait comme le reste, j'ai voulu me suicidé, me barré de ma ville seul et refaire ma vie ailleurs mais bon j'ai eu aucun courage a le faire et de toute façon j'ai trop peu d'argent pour le faire. Ensuite les pensées suicidaires sont encore présentes, j'en ai refais y a peu de temps. Quand je travaille je vais bien car ça m'occupe l'esprit même quand je fais du sport ou des sorties mais quand je suis ne famille je souffre, je suis seul souvent. Bref, j'ai essayé de me faire des amis mais ça n'a rien donné. Je vous l'avoue ma vie est génial comparé a certains j'en suis conscient mais moi je me sens mal avec cette vie car j'aimerais être heureux dans ma vie. Ma vision de la vie est tellement différente de ce que je vis. Pour moi la famille c'est sacré, normalement tout le monde devrait se parler, tout le monde devrait se confié enfin bref voila quoi. Et aussi dans ma vie perso ou pro, avoir un boulot, des enfants , une femme, une maison etc... bref. J'ai l'impression que ceux qui se plaigne le plus de la vie on une meilleur vie. Par exemple j'adorerais retrouvé un taff mais j'y échoue alors que ceux qui ont un taff le dénigre et son mécontent.... En gros j'ai l'impression que pour avoir une putain de vie faut être méchant/ de mauvaise humeur et toujours avoir soif.... Même en personnelle. Par exemple un gars que je connais dans mon sport (il est jeune environ 11 ans) d"s qu'il perd il rage de ouf et j'ai l'impression qu'il progresse énormément vite par apport aux autres qui sont moins nerveux, vous voyez ce que je veux dire par la ? J'en ai marre de cette vie, j'ai aucun charisme et peu de personnes me respecte, c'est la vérité, alors peut-être certains vont dire que je me dénigre mais c'est faux. En tout cas être trop gentil, trop bon = se faire bouffer et souffrir ou du moins galéré énormément. Avant ausssi en 2011 j'étais plus ou moins gentil mais je crois je vais devenir extrêment cons hein... J'ai essayé de pensé positivement et dire, c'est rien je ferais mieux la prochaine fois ou même en perdant un taff rester positif, en disant c'est surement un autre taff qu'il me faut etc... Mais ceci n'abouti a rien d'être positive, je crois qu'il faut être le contraire. On pourrait parler en PV ? Et lis ce que j'ai écris au-dessus a l'autre forumeur.
  6. D'accord mais avez-vous une technnique pour y arriver ? moi j'ai du mal.
  7. Tu es d'ou ? je suis dans le même cas et de la compagnie nous ferait du bien !
  8. J'ai essayé de m 'en sortir mais j'en reviens toujours a des pensées suicidaires et j'ai fais des tentatives plusieurs fois durant toutes ses années. J'en ai vraiment marre de replonger dedans a chaque fois, connaîtriez-vous un moyen pour en sortir ? un médicament ou autre peut-importe je veux juste en sortir ! J'avais fait un topic mais faut que je le retrouve pour vous C/C toute mon histoire sans les ''derniers'' mois. Voila pour ceux et celles qui ont le courage de lire mais sinon en haut c'est un genre de résumé ! et cette rumeur dont je parle m'a détruit ainsi que le changement de collège. Alors, voila, j'étais au collège, je vivais très bien, j'avais des amis etc... Ensuite en 5 eme, fin de 5 eme j'apprends que je change de collège, car oui je faisais que des bêtises, mes notes était catastrophiques, j'avais déjà redoublé donc je suis parti dans un collège plus adapté mais de la commence ma dépression donc je perds tout mes amis, je m'engueule même avec car je leurs reprochais de me rejeter a cause du changement de collège enfin en gros qu'il me lâché. Surtout que le collège en question avait mauvaise réputation bref, je vais en 4 eme au final je me fais quelques amis et j'ai quelques connaissances donc ça va, ça se passe plutôt bien, je déprime quand même car je regrette ce tournant de ma vie, je suis malheureux a l'intérieure de moi, si j'avais pu évité et en prendre conscience avant, j'aurais arrêté mes conneries et obtenir de bonne note. Bref, ensuite je pars en CAP et la le calvaire commence. Dans ce lycée je me fais qu'un copain et une connaissance (oui car je l'ai jamais considéré comme un pote l'autre personne car on se parlait de temps en temps, vraiment très peu) donc le seul pote est de ma ville, on s'entends très bien, on passe notre temps ensemble donc la 1 ere année se passe bien de souvenir même si parfois je suis seul. Bref, la 2 eme année il commence a y avoir une rumeur d'odeur corporelle sur moi, la tout le monde enfin je sais pas de qui pars cette rumeur exactement même si je doute sur une personne, bref la tout le monde (surtout les filles) me font des remarques désobligeantes mais toujours sans me visé directement, du genre ah ça pue la ! ou genre une fille sens les pieds de sa copine ou ses pieds pour voir si l'odeur viens d'elle. Bref, j'essaye d'esquivé au maximum les gens de ma classe sauf mon pote (oui il est toujours avec moi) je lui en parle un jour quand on prenait le bus. Il me dit que lui n'a rien remarqué mais bon je reste ''sceptique" donc je continue ma vie, un jour un mec s’assoit sur mon siège et prend plus en plus de place, en gros il force et me dit de lui faire de la place alors que clairement c'était une chaise quoi, et c'était une connaissance, il parler plus a mon pote qu'a moi, pour moi c'était une connaissance, bref la je m'énerve, il s'en va car je lui qu'il me saoul etc... mais je sais pas pourquoi ou je me souviens plus mais un truc me fait vriller, je me lève et je go lui tartiné une claque dans la gueule, je pense c'est un tout, déjà mon mal être dur a vivre... Et lui qui me casse les couilles. Bref ensuite il me colle au mur et on s’envoie des coups, bref au final on s'est fait séparé, j'avais quelques marques. J'entre en cour et je craque je pleure, du coup je voulais pas aller a l'infirmerie mais vue que je pleurais et que j'avais ''honte" bien j'ai fais genre d'y aller. Bref personne n'a réellement réagis a mes pleurs etc.... Y a juste un prof qui a vu ce qu'il s'est passé qui m'a parlé plus tard pour demandé le scénario. Bref au final le mec lui s'est luxé le poignet, enfin il avait une attelle, il n'est pas venu pendant 4-5 jours ensuite il est revenu et j'ai vu son attelle c'était bien drôle en tout cas. Bref a part cette épisode ma vie continue. Ensuite je go BAC Pro en ayant était pris de justesse grâce a une élève qui s'est désistait, bref, je connais personne sauf une ancienne fille de ma classe de CAP, elle était plutôt gentille selon moi. Mais je ne sais pas comment les rumeurs ont continué, la j'étais seul au monde, je mangeais SEUL parfois j'évités d'aller au self car j'en avait marre de manger seul et le regard des autres était dur m'enfin voila quoi. J'y allé quand même car je voulais pas que ma mère paye pour rien (j'ai les larmes aux yeux en y repensant) bref, j'y vais quand même, ma vie continue, ensuite un jour de sport la prof remarque que je suis seul et je l'a remercie de s'en être soucié, elle me demande pourquoi je suis tout le temps seul. Je lui réponds que j'aime bien la solitude et que je suis seul de toute façon, elle insiste pas plus mais en vrai au fond de moi j'étais attristé par ma solitude. Bref puis devant tout le monde je peux pas craquer et dire la vérité, trop honte. Oui c'était pendant qu'on allait au sport a pied. Bref un autre jour de sport, un mec dans les vestiaires sens ses baskets et dit a sa pue ou encore faire sentir a son pote ''pour rire'' , autre épisode, un mec un autre, était dans la rangé de derrière moi et sors: Ah sa pue, c'est quoi se parfum, c'est qui qui a mis se parfum... Bref je dis rien, la prof non plus dis rien bref il fait son petit numéro, pourtant avant il avait jamais rien dis. Et aussi j'ai eu les fameuses personnes qui voulait pas être a côté de moi notamment une fille mais bref ça je m'en fous. Bref, sinon j'avais cours d'espagnol en plus de mes autres cours, des cours annexes dans le lycée même on va dire. Bref j'étais seul mais osef, en tout cas en cours d'espagnol (pas annexes mais officiel) un jour je ne sais plus pourquoi j'étais avec un groupe dont des personnes que je connaissais pas et des filles m'ont accostés pour me demandé si j'avais besoin d'aide etc... très aimable avec moi en tout cas, ça m'avait fais plaisir. Bref c'est juste pour dire que peut-être que la rumeur l'était vraiment. Du coup malgré tout je finis par me desco pendant décembre, j'avais beaucoup d'absences en cours en CAP et BAC Pro de toute façon mais la j'avais séché on va dire 2-3 jours avant les vacs de noel la semaine qui précédé les vacs, j'ai même séché la semaine je crois, je sais plus j'avais déjà eu 5-7 heures en tout de colle sur mes années CA/BAC, mon CPE était gentil hein mais j'ai jamais osé lui parler, j'aurais du quand j'y repense aujourd'hui. Franchement j'ai aucun regret de m'être déscolarisé car c'était vraiment dur mais j'aurais pu peut-être en parle au CPE avant qui était gentil avec moi. J'avoue que j'ai du mal a digéré ma déscolarisation aujourd'hui car je voulais visé le BTS mais j'ai aucun regret comme je l'ai dis. Aujourd'hui je ferais pas la même chose j'essayerais d'en parler au CPE bien sur mais j'étais assez jeune donc voila. Bref en gros je me desco, surtout que pour l'odeur dans le bus j'ai déjà entendu dire que ça puait etc... donc ça me conforté dans le sens ou je pue vraiment, pourtant des gens m'ont déjà charrier/parler dans le bus sympathiquement mais bref même dans le magasin j'ai déjà entendu dire une fois que ça puais d'une cliente mais bon ça peut arrivé on va dire, donc je le prends pas pour moi, bref, aussi pendant mon stage en CAP on m'a offert un parfum donc la aussi je faisais le lien, je sais que s'est con mais bon, j'en souffrais vraiment. Bref pendant le printemps, je décide d'aller au médecin en mentant a mes parents, j'ai dis que j 'y allais pour un mal de dos (j'ai une scoliose) alors qu'en vrai j'y allais pour l'odeur, bref la docteur me dit que non elle sentait rien etc... oui des-fois je sentais moi aussi une odeur bizarre derrière moi et quand j'y avais été j'ai senti cette odeur, et je lui en ai parlais mais non elle m'a dit ne rien sentir. Bref, entre temps j'ai fais 1 mois de collective pour revoir les bases de trouver un taff et voir ce qu'on veut faire, ça se passe bien avec tout le monde malgré que je sois renfermé/timide. bref, ensuite on doit faire plusieurs test sur la santé, en gros une révision général. Bref, j'arrive chez la généraliste, en gros elle allait me passer le bilan puis la je me dis tiens je vais lui en parler de l'odeur pour voir. Pareil que ma docteur généraliste (l'officiel), elle me dit ne rien remarqué ne rien ressentir, l'autre c'était celle dans l'établissement ou l'on a fait la révision (je l'a voyais juste une fois pour ça c'était en rapport avec le truc du travail que j'ai fais 1 mois de groupe) bref donc voila sachant que pour ma docteur officiel (celle que je vois dés que je suis malade ou autre) je m'étais mis en chaussettes. Bref j'ai aussi redemandé un quelqu'un que j'avais vu, un autre docteur homme, pareil j'étais en chaussettes dans son examen mais il a rien remarqué. Bon en gros avec tout cela j'ai fais 4 tentatives ''réel'' de suicide, une en vacs mais la corde a céder (craqué), des petites tentatives chez moi genre noyade, étouffement enfin genre se coincer la respi avec une cravate serrer avec mais mains ou encore avec un sac plastique mais bon c'était rien de sérieux car dans ses moments la je voulais en finir certes mais peu de chances d'aboutissement, une autre en voulant sauté d'une falaise, je m'y suis rendu 2-3 fois mais rien de sérieux, d'ailleurs quand j'ai fais les plus sérieuses c'était dans un moment d'énervement genre celle des vacances je m'étais engueuler juste avant avec mes frères et une a la falaise qui était sérieuse pareil je m'étais battu avec mon frère. Bref ensuite mon frère m'a retrouvé et m'a ramené chez lui en pleurs, j'étais au fond du trou. Au final je leur ai dis la vérité toute la vérité ils m'ont dis que tout le monde avait des coups de mou/coup dur dans la vie et qu'il fallait faire avec et mon frère m'a dit imagine telle ou telle en désignant des personnes de la famille sans toi, en gros qu'ils seraient tristes. Bref ma mère m'a proposé de voir un psy mais j'ai refusé car il m'avait reboosté on va dire. D'ailleurs, avant tout cela pendant que j'étais encore en cours, je l'ai avoué a ma mère mon mal être et la rumeur sur mon odeur mais elle m'a dit: tu sais si tu avais un soucis d'odeur ton frère ou ta sœur en aurait parlé et l'aurais remarqué. Bref voila. J'écris ça car malgré tout cela, je déprime encore par moment, j'ai vraiment des gros coups de mou. Aujourd'hui je vais mieux, largement mais j'ai toujours des coups de mou donc si vous avez des solutions pour se remotivé ou évité les coups de mou merci de m'en faire pars. Donc voila merci a vous.
  9. Merci de vos réponses mais je vous montre cette vidéo qui va vous ouvrir les yeux.
  10. Comment guérir ma myopie naturellement ? J'ai lu que le laser sur certaines personnes au bout de 5 ans la myopie est revenu... Bref sinon comment demander/faire pour avoir des lunettes en dessous du bilan de l'ophtalmologiste ?
  11. D'accord super, bonne continuation.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité