Aller au contenu

Alhambra

Membre
  • Contenus

    15
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Alhambra

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 07/27/1979

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Lille
  • Intérêts
    Histoire, lecture, cuisine, cinéma etc. ...

Visiteurs récents du profil

350 visualisations du profil
  1. Bonjour hanss, Effectivement, je parle de ces gens qui finalement laissent penser que tous les musulmans agissent ainsi alors qu'il n'en est rien (c'est ce que j'indique dans mon 1er post sur ce sujet) J'aimerais qu'un jour on puisse entendre de belles histoires dans les médias parce qu'elles existent bel et bien : le partage, la bonne entente, l'entraide et pas qu'entre musulmans et les autres mais entre personnes, tout simplement. Et j'en vois au quotidien. De la dame âgée musulmane dont la meilleure amie est une retraitée athée et qui font plein d'activités ensemble. A mon ami musulman parrain du bébé d'un couple d'amis chers. La vie foisonne de belles choses, gâchées encore et toujours par ce qu'on veut nous faire croire, par cette minorité qui se communautarise, et tous ces prédicateurs qui me font plus peur qu'autre chose. Musulman ou pas, on se définit en tant que personne, en tant que citoyen, en tant qu'humain. Je sais bien que je suis utopiste mais si ce genre de débat pouvait s'arrêter, et si chacun vivait sa foi ou sa non foi tranquillement ça nous ferait déjà un gros problème de société en moins. J'en ai marre de voir des musulmans se sentir obligés de passer leur temps à se justifier sur leur religion ou tenter de la défendre coûte que coûte. Poser des questions, critiquer, c'est très sain mais plus quand ça vire à l'obsession. Désolée, un coup de gueule un peu désordonné, mais bon sang quoi... Paix sur vous les gens.
  2. Qu'on les ait beaucoup aidé certes, j'en ai parfaitement conscience, mais il ne faut pas regarder qu'un seul aspect des choses, sinon cela s'appelle de la victimisation et ce n'est pas correct. N'as-tu jamais été témoin de ce repli sur soi ? Moi oui, c'est pour cela que je me suis permise de noter "se ghétoiser". Rester entre soi, parler exprès sa langue natale dans des lieux qui ne s'y prêtent pas, refuser d'échanger ou même de dire bonjour à un non musulman, parler des "français" systématiquement en disant "koufars", mépriser tout ce qui ne rentre pas dans leur moeurs. J'en ai été témoin de l'intérieur alors non, je ne suis pas abusive dans mes propos.
  3. Un sujet qui fait couler bien beaucoup d'encre... Oui, moi je pense pour ma part qu'on peut critiquer l'islam, tout comme on peut critiquer n'importe quelle religion ou n'importe quel point de vue. Juste avec respect, arguments et sans paranoia. A dire vrai je suis fatiguée qu'à chaque remarque ou critique de l'islam, on dégaine systématiquement l'islamphobie. Ce n'est pas être islamophe que de faire certains constats : oui, c'est une religion dictée à l'homme, le Coran ne s'adresse qu'à l'homme, évoque les femmes certes, mais ne s'adresse pas à elle. Certains versets se contredisent (l'alcool et haram dans un verset, puis dans un autre, l'alcool coule à flot au paradis) et d'autres sont d'une violence (les femmes adultères qu'il faut frapper, et aucune mention de l'homme adultère, ben tiens...) qui fait que je n'ai pu poursuivre ma lecture. J'étais pourtant motivée à comprendre mais j'avoue avoir laissé tomber. Il fut un temps où les musulmans vivaient dans une bien plus grande liberté. Au Moyen-âge, période des grandes découvertes scientifiques, les musulmans vivaient et parlaient de sexualité d'une manière qui est aujourd'hui inadmissible et passible de la peine de mort dans beaucoup de pays musulmans. La femme a cette époque était célébrée. Plus près de notre époque, en Iran, en Egypte, la liberté était de mise, les femmes portaient des mini jupes, on ne voyait aucun ou très peu de voiles. Les temps ont changé, aujourd'hui certains se revendiquent (je ne me l'explique pas) de cette religion et vont s'accoutrer d'une manière qu'on ne voyait pas il y a 20 ans. S'isoler, se "ghettoiser", refuser le dialogue, ressentir une répulsion vis à vis de l'autre dès lors qu'il est différent. Mais la grande majorité paratique tranquillement sa religion dans la sphère privée, développe sa spiritualité et progresse dans son cheminement personnel. Moi même qui suis assez critique envers l'islam, j'ai pu avoir pas mal de discussions avec des musulmanes et musulmans pratiquants et ces échanges m'ont toujours enrichie. Le problème c'est que nous ne voyons que ces minorités, l'arbre qui cahe la forêt, mais ici la forêt peut être jolie, si tant est qu'on la regarde.
  4. Merci Aldegonde ! Je m'en vais de ce pas ajouter ce roman à ma liste de lectures ;-) Je lis actuellement l'oeuvre d'Andrea H Japp, plus particulièrement la partie historique et je me suis tout simplement régalée : J'ai commencé par La Dame sans terre (4 tomes), puis Druon de Brévaux (4 tomes) et Les enquêtes de M de Mortagne (3 tomes). J'entame tout bientôt La malédiction de Garbielle (dommage, seulement 2 tomes) J'ai adoré ces lectures car j'y ai découvert / redécouvert un vocabulaire médiéval et l'auteur, en bas de page, nous donne beaucoup d'explications sur les mots et expressions. A chaque saga, je plonge dans la société du XIVème siècle avec toujours autant de plaisir.
  5. Hey moi aussi ! Mais que la droite, je sais pas pourquoi...
  6. Bienvenue sur ForumFr Alhambra

      aa
×