Aller au contenu

ancien

Membre
  • Contenus

    41
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de ancien

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 12/04/1946

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    FLEAC
  • Intérêts
    Trains, secourisme, bus, chant chorale

Contact

  • Skype
    patrick543

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. ancien

    Gendnotes

    "GendNotes" , ça vous parle ??. Cette nouvelle application, "GendNotes", permet aux gendarmes de recueillir des informations sur votre orientation sexuelle, vos opinions politiques ou encore votre origine raciale.L'appli fait polémique.C'est le moins que l'on puisse dire, Démocratie ou Dictature ? Nous adorons toujours la recherche des noms, Gazpar, Gentnotes, etc..ils nous prennent vraiment pour des idiots, et au fait GentNotes il y aura les ministres pédophiles dedans ??Les gendarmes disposent depuis quelques jours d’une application mobile, plutôt bien renseignée. Son nom : GendNotes. Un logiciel sur lequel vos opinions politiques, votre religion ou votre orientation sexuelle pourront être indiquées. Des éléments que pourront consulter aussi le maire… ou le préfet. Alors simple bloc-notes 2.0… ou fichage politique ?GendNotes, c’est une application sur tablette ou smartphone. Les gendarmes pourront y prendre des notes lors des contrôles, y compris des informations, par exemple sur l’engagement politique ou la sexualité. Elles seront conservées de 3 mois à un an. Alors quel est l'intérêt de relever ces données sensibles ?Maddy Scheurer, porte-parole de la Gendarmerie Nationale, prend l'exemple "d'une personne qui serait syndicaliste, qui appellerait la patrouille de gendarmerie parce qu'elle pense, à son domicile, avoir fait l'objet de dégradations, de tags, en raison de son appartenance syndicale.Dans ce cas, le gendarme pourra le reporter dans les notes. C'est un élément de l'enquête".Des informations que les gendarmes recueillaient jusqu’alors sur leur calepin. Le problème, c’est qu’à partir du moment où elles figurent dans un fichier informatique, les règles sont plus strictes.La loi de 1978 sur l’informatique et les libertés, précise que ce type de données personnelles ne peuvent être obtenues qu’en cas de nécessité absolue. C’est le gendarme qui sur le terrain prendra cette décision au cas par cas. Ce qui inquiète Me Thierry Vallat, avocat au Barreau de Paris.A la lecture du décret, les termes d’orientation sexuelle, origine raciale, ou religion l’ont fait bondir : "C'est vraiment un décret que je qualifierais de liberticide, et potentiellement une bombe à retardement par rapport à la conservation et à l'utilisation de données personnelles aussi sensibles que celles-là."QUI AURA ACCÈS AUX DONNÉES ?Autre problème : une fois dans l’application, les données seront visibles par toute la brigade de gendarmerie, le maire de la commune, et le préfet. Avec des risques de dérapages selon Arthur Messaud, juriste à l'association La Quadrature du Net.Selon lui, "avec l'application mobile, les gendarmes vont être encore plus poussés à écrire des choses, à laisser des détails, parfois dans le feu de l'action avec aucun recul, donc ça augmente le risque d'erreur ou d'interprétation farfelue."La CNIL (complice) , dont l’avis n’est que consultatif, s’est dite favorable, mais avec des réserves. Elle regrette qu’il ne soit pas fait mention des fichiers interconnectés avec l’application, et s’inquiète aussi de l’absence de protection des données par un chiffrement. Des remarques qui n’ont pas été prises en compte par le gouvernement.La Ligue des Droits de l’Homme envisage déjà de déposer un recours contre GendNotes. Le ministère, lui, reste droit dans ses bottes.Circulez, y a rien à voir.
  2. Tu n'as pas compris que c'est financé pas ce décérébré monarchiste de de villier , qui fait des rond de jambe à macron ?
  3. Bon recentrons le sujet, Dieux est il biodégradable ?
  4. Supprimer les elections , non je ne le pense pas, mais les rendrent plus claires , prendre en compte les bulletins blancs, supprimer les contraintes pour se présenter, et qu'une personne douteuse ou condamnée ne puisse se présenter . Et pouvoir révoquer à tout instants un président ou ministre qui ne va pas dans le bon sens .
  5. Je n'essayerais pas de composter des bouteilles en plastique .
  6. Tout a fait ok avec toi .
  7. En faisant simple, je pense, que le Macron a voulu faire plaisir à son grand copain De Villier , monarchiste dans l'âme et grand copain de feu Pascoua .
  8. Tout, mais surtout son hypocrisie. Précher blanc et faire noir! Obliger les gens à penser des inepties! Sans compter l'affirmation de mensonges évidents! Je suis contre l'esclavage y compris l'esclavage des consciences du style du stalinisme ou du monothéisme. A part celà il y a des bases intéressante comme la nécessité de lutter contre l'oppresseur, par exemple l'attitude de Jésus Christ vis à vis de l'oppresseur romain, qui lui as valu d'être pendu au bois. Certains éxégètes ont vu en lui un "communiste" révolutionnaire, je dirais plutot un activiste un peu anarchiste! J'ai retenu de ma vie passée dans cette religion un besoin de sociabilité et d'entraide collective, en particulier dans le scoutisme ou j'ai gardé encore maintenant de nombreux liens. Voilà Lumic, j'espère avoir répondu à ta question! quel mouvement ? que je me fasse une idée ?
  9. c'est des traites , car même si on ne vote pas pour eux , ça veut dire qu'il se cache derrière une étiquette pour nous tromper.
  10. c'est marrant comme les discours changent , il fut une époque où regarder sous les jupes des filles , comme dit le chanteur , êtait us et coutumes , les hommes s'en vantaient, je me souviens dans mon boulot , combien de fois , j'ais vu une équipe descendre en égout à Paris en criant , "on va à la mate " Alors on s'éduque ou ou es faux cul? ? Attention je ne dis pas qu'il faut faire ce genre de chose; je ne fait qu alimenter le débat .
×