Aller au contenu

Lionel59

Membre
  • Compteur de contenus

    1 983
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    4,164 [ Donate ]

À propos de Lionel59

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 28/02/1962

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

1 971 visualisations du profil
  1. Votre hypothèse serait plausible si le virus était totalement anéanti. "On peut raisonnablement estimer qu'avoir moins de virus c'est être moins infectieux, ce qui est encourageant sur une potentielle moindre contagiosité des personnes vaccinées. Mais à l’heure actuelle, personne ne connaît la quantité de virus minimale nécessaire à la transmission de la maladie, d’autant que cette quantité peut évoluer en fonction d'autres variants du virus…." https://lejournal.cnrs.fr/billets/covid-19-vaccine-peut-sinfecter-et-transmettre-le-virus
  2. Ce ne sont pas seulement les symptômes que vous mentionnez qui propagent le virus puisqu' on est contagieux avant l'apparition des symptômes, le simple fait de parler ou d'expirer fortement diffuse le virus. Entièrement d'accord sur le fait que ce n'est pas le vaccin qui détruit le virus, cependant, le CDC US nous dit que la charge virale est importante chez les vaccinés.
  3. La "vaccination" n'empêche pas la contamination du "vacciné", elle limite les formes graves. Pour qu'un "vacciné" ne contamine pas, il faudrait qu'il élimine le virus, ce n'est pas le cas. Si la charge virale est importante chez les "vaccinés" c'est que les "vaccins" Covid ne suivent pas cette logique, non?
  4. On est quand même à 15% de «vaccinés» dans les hospitalisations. On a déjà eu des descentes dans les courbes puisqu'on en est à la quatrième vague, les gestes préventifs jouent aussi leur rôle. Même avec une population entièrement «vaccinée» il y aurait encore des cas et probablement de nouveaux variants, le «vaccin» n ’éliminant pas le virus. Non, "Dans une note interne des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains, des scientifiques s'alarment de la transmissibilité élevée du variant Delta et de la charge virale importante présentée par des individus con
  5. Lionel59

    pass sanitaire étendu !

    @Solatges Je mets le lien https://blogs.mediapart.fr/avocats-sante-et-liberte/blog/220721/des-avocats-pour-le-respect-du-droit-et-des-libertes
  6. Qu'est ce qui fait qu'il y aurait moins de "vaccinés" contaminés, le "vaccin" n'évitant que les formes graves et pas à 100%? Le nombre de contaminations peut effectivement jouer dans l'apparition de variants, mais ce n'est pas le seul paramètre, la charge virale a aussi son importance et la vaccination n'a apparemment pas d'influence sur celle-ci. https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/variant-delta/variant-delta-du-covid-19-la-guerre-a-change-craignent-les-autorites-sanitaires-americaines_4722809.html
  7. Les "vaccinés" peuvent aussi véhiculer des variants... https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vaccin-anti-covid-taux-vaccination-eleve-peut-paradoxalement-favoriser-emergence-variants-resistants-92812/
  8. Je commence à le croire puisque votre "extrapolation" est absurde. Il n'y a pas de vaccin mais les labos se font plus de $ qu'avec... Combien coûte une chose qui n'existe pas?
  9. Mais le produit en question ne fonctionne pas, https://www.industriepharma.fr/covid-19-l-utilisation-du-remdesivir-de-gilead-remise-en-cause-par-l-oms,114669 et, encore une fois, pour être traité il faut être malade, ce médicament n'est pas en vente libre et la France n'a pas passé de commande avec l'Europe. https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/11/27/covid-19-comment-gilead-a-vendu-son-remdesivir-a-l-europe_6061300_3244.html#:~:text=La France est le seul,ne pas avoir passé commande.&text=La France fait figure d,d'un vaste contrat européen.
  10. Ca ne change rien à mon propos. Il y a toujours un prix optimum à déterminer, un produit trop cher ne maximise pas les profits.
  11. Lionel59

    pass sanitaire étendu !

    C'est l'application d'un principe Shadok : "En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche." http://www.ac-grenoble.fr/college/verney.sallanches/drupal/?q=system/files/Les devises Shadok.pdf
  12. Dans votre hypothèse il n'y a pas de vaccin et le "truc" ne fonctionne pas bien, votre comparaison a donc peu de sens. Les bénéfices des labos ne sont pas seulement déterminés par les marges qu'ils réalisent sur leurs produits, il faut aussi prendre en compte les quantités. Il y a donc bien un prix optimum à trouver, il faut aussi que le client puisse le payer.
  13. Vous avez écrit : C'est bien le Remdesivir dont il est question dans votre lien et ce médicament ne présente pas d'avantages, le labo a retiré sa demande de remboursement... https://www.has-sante.fr/jcms/p_3201940/fr/evaluation-des-traitements-de-la-covid-19-la-has-publie-son-evaluation-du-remdesivir On peut bien sur aussi regardé le problème du médicament mais pour vendre il faut des clients. C'est le client qui paye, en l'occurrence ce sont des Etats et pour ces Etats il est beaucoup moins onéreux de prévenir que de guérir.
  14. Non, puisque pour être vacciné il y a peu de conditions préalables. La population vaccinable se compte en milliards et on est à environ 200 millions de cas au total dans le monde en ce moment. L 'efficacité du Remdesivir n'a pas été démontrée. https://www.lci.fr/sante/covid-19-l-etude-europeenne-discovery-arrete-les-tests-du-remdesivir-2176757.html
  15. On ne traite que les malades, tandis que le vaccin est nettement plus général.
×