Aller au contenu

Cajou

Membre
  • Contenus

    1004
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Cajou

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Cajou

    Le cas professeur Raoult

    (.. ... L'en vol du Pissenlit sème sans froisser le silence ... de la poésie )
  2. Cajou

    Le cas professeur Raoult

    Parenthèse re-tournée (... La poésie ... ce rien qui peut tout ... ... ))
  3. Cajou

    Le cas professeur Raoult

    ça fait même plusieurs jours que ça tourneboucle ^^ ..... Petite parenthèse regard sur le passé "Ce que nous enseigne l'histoire" .... (sûrement déjà posté quelque part ?..) " Pour ma génération, cette épidémie mondiale est un événement encore jamais connu, jamais vécu. Pourtant, en discutant avec mes parents, il apparaît que le monde en a déjà connu et pas seulement dans les siècles passés. Nul besoin de remonter à la peste, au choléra ou encore à la grippe espagnole de 1918. D’autres épidémies, ressemblant fortement au Coronavirus ont frappé le monde en 1957 "La grippe Asiatique" et en 1969 "La grippe de Hong Kong".... .. Ensuite, qu’en 50 ans, les progrès techniques ont profondément modifié notre société. En 1969 encore la mort de millions d’individus semblait une fatalité alors qu’aujourd’hui elle nous paraît juste inacceptable. Nous attendons de la science qu’elle puisse nous protéger de toutes ces maladies, les vaincre voire peut être un jour vaincre la mort elle-même. Je parle bien sûr pour nos sociétés occidentales car 100 000 morts nous paraissent un choc majeur et inacceptable en Europe ou en Amérique du Nord alors que personne ou presque ne semble hélas s’offusquer que le Palu puisse tuer chaque année un demi million de personnes en Afrique…... Enfin, l’Histoire nous enseigne que la sphère médiatique a beaucoup changé et influence terriblement le traitement des événements. En 1969 les médias étaient encore pour beaucoup sous le contrôle de l’Etat. Comme on ne pouvait pas arrêter la maladie on n’en parlait quasiment pas. Et la vie continuait tant bien que mal. A l’ère des chaînes d’info continue et des médias sociaux on ne parle plus que de la maladie, du traitement sanitaire, politique, économique. Tout devient très vite sujet à polémique et à scandale. Pire, on a l’impression que notre vision du monde se limite désormais à ce qui défile sur nos écrans. Et comme il n’y a plus que la maladie sur nos écrans on oublierait presque que la vie continue avec ce qu’elle a de plus merveilleux (l’amour par exemple, mais aussi la création, l’innovation…) mais aussi de pire (la haine, la violence, la criminalité, la bêtise…). Bref la saturation de l’info autour de la maladie fait qu’on a l’impression que le monde s’arrête et comme la conscience crée en partie la réalité, il semble vraiment s’arrêter.... Alors vous me direz « autres temps, autres traitements de la maladie et des événements ». Oui, vous avez raison et quelque part heureusement. Ces enseignements de l’Histoire ne nous obligent pas à traiter les choses comme dans le passé. Bien au contraire. Mais ces voix venues du passé nous disent néanmoins : – que les épidémies ont toujours existé et existeront probablement toujours car elles ne sont pas issues de complots de savants fous manipulés par des militaires dans des labos secrets, mais simplement des virus qui font partie de la Nature, au même titre que nous. – que l’on pourra déployer toute la science et posséder les meilleurs Gouvernements du Monde, il y aura toujours un événement naturel que nul n’avait prévu et que l’on ne pourra pas totalement éviter. – qu’il faut toujours garder l’esprit positif car l’Humanité s’est toujours relevé de ces épidémies. La France s’en relèvera aussi et cela d’autant plus vite que nous saurons faire preuve de résilience et de fraternité dans l’épreuve..... Article complet ici: https://www.olivierbecht.com/actualites/coronavirus-que-nous-enseigne-lhistoire/ Bonne journée à tous ! ....
  4. Cajou

    Le cas professeur Raoult

    Bonjour .. je n’ai pas envie d’en rejouter une couche.... Je passe juste pour témoigner que depuis 10 ans je suis traitée pour une maladie Auto-immune avec du Plaquénil. (2c/jour) Les risques ? concrétement je dois régulièrement surveiller ma tension, vérifier le bon fonctionnement des reins (analyses bandelettes urinaires maison), et une visite annuelle chez l’ophtalmo (qui m’a toujours affirmé n’avoir jamais rencontré durant ses 35 ans de carrière de cas-problèmes liés à la prise du plaquénil) Je suis donc également ahurie/en colère par cette polémie autour de ce médicament qui jusqu’à présent n’a jamais beaucoup intéressé la science ! (les raisons ? maladie auto-immunes pas assez intéressantes ?? ) A ce jour il est peut-être encore tôt, mais les patients guéris du COVID 19 avec ce traitement pourront témoigner bientôt et .... faire avancer les choses j’espère !!! Prenez soin de vous tous (et des autres) ....
  5. Cajou

    Music'Acoustic

    L'heure des zombres et des vols silence yeux ***
  6. encore plus fort de nuit que de rouge jour .... "Comment imaginer la passion écarlate d’un monde indicible sans la connivence du marchand de couleurs ?" (Sebasti) C’est dis-tu ce qu’on appelle le présent ce qui toujours nous suit toujours nous précède ce rien où toujours tout ne cesse de commencer alors je dis je sais que c’est une image tu me brûles parce que c’est comme du feu entre nous même si vraiment rien ne brûle si c’est plutôt parfois comme la fraîcheur avec ton rire d’un éclat d’eau (...) il y a dans chaque mot une brûlure et tu dis tu es cet air cette colline tu es la vie contre la mort tu me brûles ... (Extrait Brûlure de Jaques Ancet, peinture de Jasmine Le Nozac'h)
  7. j'ai regardé encore cette vidéo avec plaisir ... ((*.*)).. .et cette fois je laisse ici une petite trace de mon pas sage^^... Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ? Un serment fait d’un peu plus près, une promesse Plus précise, un aveu qui veut se confirmer, Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ; C’est un secret qui prend la bouche pour oreille, Un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille, Une communion ayant un goût de fleur, Une façon d’un peu se respirer le cœur, Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme ! (Edmond Rostand) au plaisir de te croiser ici, ou plus loin ...
  8. et quand tu n'es pas là je rêve que je dors je rêve que je rêve °°°
  9. Danse des Elfes °°° Ciel aperto Lune poco mezzo Danse a capriccio Nuit spiccato ( Peinture à l'encre de Chine et fusain sur papier par Ewa Hauton )
  10. merci Solo ... à toa également tout le meilleur dans tes projets ... un joli bouquet de jours à venir cueilli d’un rivage à l’autre au rythme des saisons ...
  11. Je rêve que je ne dors pas .....
  12. @Solo : j’aime beaucoup cette aquarelle ^^ ... une création perso ? Petit vent d'hivresse... ♫ ♪♫ ♪ Dans le vent d'hiver feuille de route Tombe la neige en papillons sombres pare-brise Tombe une fille petits pieds percés pare-choc Et je jure après le soleil l'essieu la lune Comme un chauffeur routier international. (Valérie Rouzeau)
×