Aller au contenu

obelix39

Membre
  • Compteur de contenus

    584
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    848 [ Donate ]

À propos de obelix39

  • Rang
    Forumeur forcené
  • Date de naissance 19/04/1966

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Franche comté

Visiteurs récents du profil

1 305 visualisations du profil
  1. Et il arrive à quelle vitesse au sol, ce muon ?
  2. Pour toi l'effet Doppler n'entre pas dans le cadre de la relativité ?
  3. Je me suis fendu d'un petit schéma ... Il représente un rayon lumineux d'une certaine fréquence avec une source fixe et un observateur qui se déplace dans sa direction. La sinusoïde ne se contracte pas c'est l'observateur qui va à la rencontre des ondes et qui réduit le temps écoulé depuis l'émission jusqu'à la réception en même temps qu'il réduit la distance entre le point d'émission et celui de réception: C'est pour cette raison que la vitesse de la lumière reste inchangée.
  4. La fréquence de l'horloge varie en fonction de son énergie propre. Son énergie varie lorsqu'elle est accélérée ou change de position dans un champ de gravité par exemple ...
  5. Pour les Rollex, le temps ne change rien à l'affaire, quand on est ... on est ... Quant à ces expériences, elles montrent toutes que les horloges voient leur propre fréquence varier en fonction de leur propre énergie ...
  6. Pour reprendre l'expérience de pensée du train se déplaçant à vitesse quasi-luminique constante, et sur le sol duquel est disposé un émetteur pointé vers une cible placée sur le plafond à la verticale et en admettant qu'il émette en même temps à intervalle régulier des photons uniques et des balles en plomb. Voici, il me semble ce que montrerait un instantané au bout de dix émissions; Est-ce que je me trompe ? Dans ce cas là, les photons n'atteindraient jamais la cible et chaque photon aurait parcouru une distance conforme à la vitesse de la lumière en un temps donné:
  7. Très bonne vidéo! Je suis entièrement d'accord avec ce passage: << En relativité restreinte, on aime bien les fusées! Mais on aime bien les trains aussi! Comment est-ce qu'un observateur verrait passer un train allant à 60% de la vitesse de la lumière ? On sait déjà qu'il irait très vite et qu'il serait bleu en s'approchant! Mais quel serait sa longueur ? Du fait de la contraction des longueurs, sa longueur est de 80% de sa longueur au repos! La question porte sur sa longueur apparente, celle que perçoit un observateur! La longueur apparente du train est la différence en
  8. C'est ce que je voulais t'entendre dire ...
  9. Je voulais juste poser le départ d'un raisonnement, parce qu'une de mes réponse était passée inaperçue ... Je reposte donc cette réponse: " A la place du vaisseau, on met une longueur d'onde de 10 m et une boite de 10 m aussi. Si la boite est dans le même référentiel (si elle ne se déplace pas par rapport à la source lumineuse), la longueur d'onde est identique à la longueur de la boite. Maintenant, si on déplace la boite en direction de la source et qu'on y place un observateur au centre, il verra la longueur d'onde diminuer en direction de la source et augmenter dans la direction i
  10. J'ai encore dû mal m'exprimer ... Je ne veux pas modifier la vitesse de la lumière, mais au contraire la conserver ainsi que les durées et les longueurs. Donc juste pour la pensée, voici ce que je propose: Dans l'expérience du train qui se déplace à vitesse constante et dans lequel un photon est émis verticalement en direction du haut, l'observateur placé sur le quai voit la trajectoire du photon en diagonale. Cette diagonale est en fait la résultante du mouvement du train vers la droite et du mouvement du photon vers le haut, rien de très compliqué, il suffit de résoudre le triangle rect
  11. Juste une petite idée que me traverse la tête ... Si la vitesse de la lumière ne peut pas varier, on peut toujours lui ajouter la vitesse de déplacement relatif de l'émetteur (par rapport à un observateur situé dans un autre référentiel). On conserve ainsi les valeurs propres (vitesse de la lumière, longueurs et durée) dans les deux référentiels et on ne calcule que la relation qui dépend des caractéristiques du mouvement (relatif des deux référentiels) ... Le tout dans le cadre de la relativité restreinte!
  12. Je suis tout à fait de cet avis! On pourrait se contenter du témoignage de l'observateur envoyé dans l'autre référentiel qui dit que pour lui rien n'a changé. Mais, chaque observateur voit les longueurs varier dans l'autre référentiel, tandis qu'il les voit invariantes dans son propre référentiel. Par conséquent la logique veut que ce soit uniquement la perception que chacun a de l'autre référentiel qui soit faussée. D'où la nécessité d'opérer une traduction des données: la relativité. Pour moi donc, les dimensions de la boite et du vaisseau restent les mêmes et le vaisseau n'entrera pas dans
  13. Ça fait pourtant encore partie du langage des employés municipaux ...
  14. C'était juste un petit pic d'humour! A vous lire on pourrait penser que vous avez des origines juives, c'est exact ?
×