Aller au contenu

Sandrine***

Membre
  • Contenus

    83
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Sandrine***

  • Rang
    Forumeur en herbe
  • Date de naissance 09/26/1943

Informations Personnelles

  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Un monde idéal ... pour qui ? Il faudrait déjà que tout le monde s'entende sur la définition de ce qui est ou de ce qui pourrait être idéal. Ce n'est jamais arrivé et il est difficile de croire que cela pourrait se produire.
  2. Super cette chronique. Tu as bien fait de la mettre. Les jumeaux m'ont toujours fascinée. Lorsque j'étais enfant, je déplorais de ne pas avoir un jumeau ou une jumelle. J'ai lu un jour qu'il arrive que la mère de ceux qui ressentent ce genre de frustration a pu être enceinte de jumeaux dont l'un a été "expulsé". Il arrive aussi que ce jumeau reste dans l'utérus sans se développer jusqu'au bout. Je me souviens que lorsque j'étais en primaire, j'ai eu une camarade de classe dont la mère se plaignait de maux de ventre Après de multiples examens, on avait découvert dans son utérus une tête appartenant à un jumeau n'ayant jamais vu le jour, de sa fille. Cela avait fait grand bruit. Il arrive toujours que cela se produise mais ça semble moins extraordinaire qu'à cette époque.
  3. Tu as quand même dit : "La parapsychologie c'est du charlatanisme, ni plus ni moins.". Parapsychologie = étude de phénomènes psychiques paranormaux (tels que la voyance, la prémonition, la télépathie) se situant hors du cadre de la psychologie classique. phénomènes auxquels je crois parce que je les ai expérimentés et le fais toujours.
  4. Catégorique ... c'est le mot que je cherchais. Merci Gouderien.
  5. Avoir l’esprit critique ne signifie pas nécessairement tout critiquer, être lucide ne signifie pas forcément être arrogant. Le critique a toujours le mérite imbécile de se prendre au sérieux. Il n’a d’ailleurs souvent que celui-là. Jean-Marie Poupart
  6. Mais bien sûr Riad C'est bien d'être catégorique dans ses jugements. Tu dois te créer beaucoup de sympathies.
  7. J'ai du être chat dans une vie antérieure car moi aussi je sens venir la pluie et les orages. Je ferme les volets et vais me blottir sur le canapé ou dans mon lit. Pendant longtemps j'ai été vraiment terrifiée aussi bien par les éclairs que le tonnerre. A tel point que ma fille que ma fille, quand elle était petite, m'apportait ses peluches pour me rassurer.
  8. Les avions ayant de plus en plus souvent des retards conséquents, ma tante ne pouvait pas connaître l'heure exacte de mon retour.
  9. Oui, je communique avec ma chatte âgée de 15 ans. Quand elle veut quelque chose, peu importe quoi, elle vient s'assoir à un mètre de moi et me fixe et je comprends. C'est fou les expressions qu'on peut relever dans les yeux d'un chat !
  10. Je ne pense pas que l'odorat d'un chien porte à 20 kilomètres ou plus Enfin, on ne sait jamais.
  11. Pour les personnes qui possèdent des connaissances en astrologie, ce qui, dans le thème natal, laisse à penser qu'elles possèdent des pouvoirs psychiques : - Neptune, surtout en Cancer ou en Poissons, en conjonction avec la Lune - Neptune en sextile ou en trigone avec l'ascendant Pour la médiumnité : - Neptune en bon aspect avec Uranus, la Lune ou l'ascendant - Neptune trigone Mercure ou Saturne - le 4ème degré des Poissons à l'ascendant Lorsque Neptune est dissonant, il y a un risque de médiumnité involontaire. En ce qui concerne les rêves prémonitoires - présence de la Lune en maison 9 en harmonie avec Neptune - Neptune en sextile ou trigone à la Lune, Uranus ou Jupiter Nature visionnaire : - Saturne en maison 9 en harmonie avec la Lune - Neptune en maison 3 ou 9 (clairvoyance, médiumnité) - Lune en maison 9 en harmonie avec Neptune
  12. J'ai eu une chienne que je confiais à ma tante lorsque je partais en voyage par avion. Cette chienne et moi étions fusionnelles. Ma tante me disait que, durant toute la durée de mon absence, la chienne restait prostrée et ne bougeait que pour boire, manger et aller faire ses besoins. Par contre le jour de mon retour, elle réagissait et allait attendre devant la porte d'entrée de l'appartement pile au moment ou l'avion se posait sur la piste de l'aéroport distant d'une vingtaine de kilomètres du domicile de ma tante. Nous avons vérifier l'heure.
×