Aller au contenu

Tête Chercheuse

Membre
  • Contenus

    135
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Tête Chercheuse

  • Rang
    Forumeur inspiré

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Ile-de-France
  1. ;) Bonsoir au passage j'adore ton pseudo il attire l'attention sur ton profil ya pas de doute lol bisous de la Douce
      aa
  2. Il semble que la mondialisation ne concerne que les produits de consommation, alors qu'elle était à la base censé rapprocher les peuples. Avec la libre circulation des individus en Europe pour commencer, on peut difficilement éviter que d'autres langues soient parlées sur un même territoire. On avait par le passé même des langues de région, qui ont été supplantées par le français. Je ne pense pas qu'il y ait un danger quelconque à ce que d'autres langues soient parlées en France, je pense qu'au contraire le danger vient du fait que l'on se dirige vers une gouvernance mondiale et de ce fait, une même langue commune à tous les pays. Il n'en résulterait qu'une déperdition des langues et du vocabulaire au profit d'une langue fourre tout, probablement l'anglais, dont le vocabulaire est bien moins riche que la langue française par exemple.
  3. Cela va probablement augmenter les ventes d'arme pour un petit moment, profitant de l'effet d'annonce. Je pense que cela est plus encore qu'un simple sujet de société, on est censé avoir affaire à de l'autodéfense, mais quand on voit l'usage qu'il est parfois fais de ces armes, on ne peut que craindre leur prolifération. Les balles et l'arme sont censées être stockés dans des endroits différents afin d'éviter des drames tel qu'on a pu en voir, notamment celui du lycée de Columbine. Mais dans ce cas, comment utiliser l'arme si on est cambriolé ou agressé brusquement ? Je trouve ce système plus que contradictoire, et seulement profitable aux fabriquants et revendeurs d'armes.
  4. Pour la mondialisation c'est déjà en cour, on en parle pas assez, il faut fouiner pour voir les méfaits. Les catastrophes climatiques qui s'aggravent ne sont pas liées à un quelconque calendrier je pense. Eventuellement au réchauffement climatique, mais certainement pas à une fin du monde imminente...
  5. Je pense aussi que l'écriture manuscrite est une forme d'expression vivante et palpable, contrairement au numérique qui est certes lisible, mais n'apparait que sur un écran, toujours le même. L'écriture manuscrite est en régression chez la jeunesse, et je crains que cela n'empire pour les prochaines générations. S'exprimer est un plaisir et parfois un besoin, pour moi le papier se conserve, se range, se montre, se déplace. L'informatique apporte de nouvelles possibilités à l'écriture, telle que la correction, l'organisation, il permet le retour en arrière, mais je pense qu'il laisse place aussi à plus de laisser aller et moins de perfectionnisme. Avec les nouvelles technologies telles que les smartphones, on peut lire et écrire où que l'on soit, on gagne en simplicité et en utilisation, mais je pense qu'on perd de notre identité individuelle, dans le sens où chacun a une écriture qui lui est propre, et souvent reconnaissable. Je prend pour ma part plaisir à lire différentes écritures, à les comparer entres elles. Je trouve que l'écriture nous en dis long sur son auteur, par son contenu bien sur mais aussi par sa forme.
  6. Je n'y crois pas non plus, je pense que tout ceci n'est encore qu'un joli coup médiatique. Il contribue à la peur ambiante, pousse les gens à vivre dans l'empressement. On avait déjà eu le bug de l'an 2000, une fin du monde annoncée pour 2007. Je serais pas étonné qu'on nous resserve tout cela après 2012 pour une autre date. Pour ce qui est des catastrophes écologiques, l'année importe peu je le crains.
  7. Tête Chercheuse

    NWO

    C'est bien cela, un capitalisme libéral exacerbé qui prend de l'ampleur en douceur, par et pour ceux qui le contrôle. Si je n'avais fais que regarder la télé dans mon salon, cela ne me choquerais pas, tout comme ça ne me choquais pas il y a encore plusieurs années.
  8. Tête Chercheuse

    NWO

    Le nouvel ordre mondial existe ça c'est clair, c'est même un intitulé de cour de terminale, dans lequel on nous parle de la mondialisation, de projet de gouvernement mondial, en passant par les danger de l'islamisme (en nous présentant par exemple le 11 septembre comme exemple de sa barbarie). Tout ceci est présenté, comme dans les médias, comme un projet de société visant soit disant la paix, l'intêret général, le libre commerce entre les nations. Mon avis sur la question est bien différent de celui-ci. La mondialisation et ce nouvel ordre mondial ne nous est souvent présenté que sous forme de progrès à l'échelle humaine dans nos pays, sans nous montrer les hautes sphères et les enjeux internationaux, les répercussions sur le plan international. Pour commencer, on pourrait parler de la privatisation des services publics des pays du sud, conseillés par le fmi (privatisations qui vont jusqu'à l'eau potable, devenue de moins en moins accessible et de plus en plus chère). Les industries se développent dans ces pays, bien souvent au détriment de la population, les multinationales créant des monopoles qui engloutissent des sociétés étrangères entières. On nous parle peu de ces faits. On peut ajouter à cela ce qu'on pourrait appeller la pensée unique, à un problème donné une seule réponse possible, sans avis critiques et sans alternatives. Il semble que le plan pour l'avenir soit tout tracé, qu'il se déroule petit à petit, et que les débats ne provoquent que parfois des ralentissements de ces plans. Je pense que cela est avant tout dût au fait que beaucoup de gens ne savent pas ou ignorent ce qu'il se joue réellement, et ce n'est pas les médias publics auquel on a accès qui informent sur ces faits, se rangeant plutôt du côté de ces organisations. D'un autre côté on assiste à des guerres de territoire pour s'approprier des matières premières, à des attentats qui font débats (sur internet presque exclusivement). A cela si on ajoute tous les nouveaux procédés tels que la surveillance, le fichage, la liberté d'expression en crise, je pense qu'il y a de quoi s'inquiéter. Je répondrais donc 2.
  9. Un boycott de la part de la population est certe une idée, mais il ne faut pas oublier quelques détails. L'état d'Israël ne produit pas que des objets de consommation, cela va de l'équipement militaire à l'équipement civil d'aéroport, en passant par la recherche sur les nouvelles technologies. Je pense que la meilleure solution est encore de partager ses informations, de débattre autour de soi sans provoquer ni tomber dans les clichés. Ne pas importer le conflit chez nous, mais étant donné que nous sommes dans l'aire de la mondialisation à tout va, je pense que l'on est en droit de se poser des questions sur ce que l'on consomme, sur quel pays le produit, et de refuser de consommer des produits importés de pays en guerre ou va t'en guerre.
  10. Pareil pour moi, il me semble que l'on a les même goûts musicaux, je trouve peu d'oreilles attentives prêtes à écouter ce que j'ai à dire.
  11. Je pense que chacun à un rôle à jouer dans la société, mais sans griller d'étapes. J'entend par là, être bien dans sa peau, être bien avec son entourage, rendre heureux son entourage, aider son prochain, et plus éventuellement. Relever et éclairer l'autre plutôt que de l'enfoncer. C'est en tout cas le rôle qu'il me plaît à jouer quotidiennement.
  12. Je suis de l'avis de ceux qui avancent que ces mesures sont liberticides. Il semble que ce type de mesures deviennent de plus en plus courantes, sans que cela ne gêne grand monde. Le net est de plus en plus sécurisé, et encore les failles sont toujours exploités par les hackers en tout genre. A côté de cela, chacun s'inscris sur des réseaux sociaux, la plupart du temps en pensant que seul ses amis pourront lire ce qu'il écrit. A ce rythme là, à quand les cartes d'identité virtuelle modèle unique ?
  13. Je suis pour ma part actif sur Facebook que depuis cette année. Auparavant je me le refusais pour des raisons déjà évoquées de vie privé, et le fait de constater que les rapports humains devenaient de plus en plus distants et virtuels. Ce procédé me fait un peu penser à "Fichage - Do It Yourself". Le triste fait est que étant étudiant, il semble que ne pas être sur Facebook soit considéré comme un manque d'ouverture au monde. Malgrès cela je reconnais que c'est un bon moyen pour garder contact avec des amis de longue date, ou pour être informé de soirées, de sorties ou autres.
  14. Je vous présente Biscotte, un lapin nain de 4-5 ans, dont je m'occupe avec plaisir Mis à part le fait qu'elle confond parfois les gateaux et les doigts, elle est adorable.
×