Aller au contenu
  • billets
    13
  • commentaire
    0
  • vues
    1233

Covid - Le variant BFM TV

Oncle_Julien

131 vues

Chères amies lectrices contaminées - 

Chers amis lecteurs contaminés - 

Vous qui êtes contaminés par les incessants mensonges distillés à longueur de journées par les médias, retrouvez le réconfort avec les bons conseils du docteur Julien. Il ne vous aura pas échappé qu'aucun SDF n'a jamais été contaminé par le Covid. La raison en est simple. Un SDF n'a pas accès aux médias. Ni à la télé, ni aux journaux, ni aux stations radios. 

Chacun sait que le Covid s'attrape d'abord par la télévision. Son aggravation se fait par les stations radios. La contamination devient critique par les journaux. Faites donc les expériences qui vont suivre. Les expériences selon les préceptes du docteur Julien s'avèrent particulièrement efficaces en cas de paranoïa, de peur ou encore de crédulité. 

Le docteur Julien vous recommande tout d'abord d'éteindre vos téléviseurs. N'ayez aucune crainte, éteindre la télévision ne provoquera pas votre mort. Comme toutes addictions aux drogues dangereuses, ce sont les trois premières journées qui sont les plus difficiles. Sachez qu'il n'y a pas de sevrage sans difficultés. Vous devez prendre votre courage. 

Le premier soir, vous vous surprendrez à marcher en rond dans votre salon en tournant autour de vos téléviseurs. N'ayez aucune crainte, les héroïnomanes, les cocaïnomanes ou encore les opiomanes connaissent bien ce phénomène de manque. Eux aussi ont besoin de trouver au fond d'eux même cette force, ce courage et cette détermination. 

Ensuite, au bout du quatrième jour, éteignez vos postes de radio. Il faut éviter les stations les plus dangereuses comme RTL, France Inter, Europe1, BFM, ou encore France Info. Ces stations s'insinuent insidieusement dans vos esprits pour y distiller leurs poisons. Là aussi, vous serez en proie au manque. Il vous manquera vos doses. Cette drogue est dure. 

La première semaine passée, vous constaterez les premiers signes d'une véritable rémission. Vous êtes sur la voie de la guérison. Vous êtes entrain de vous désintoxiquer. Vous vous surprendrez à esquisser quelques pas de danses devant le miroir de votre salle de bain. Vous vous ferez des clins d'œil. Vous vous surprendrez même à chantonner. 

C'est le moment idéal pour supprimer les journaux. Surtout les journaux d'opinion. Ces drogues agissent sur votre inconscient. Ces drogues peuvent vous déprimer comme elles peuvent vous mettre dans des colères noires. Ce sont de véritables vecteurs de haines. Pire encore qu'un match de football, vous pourriez avoir des pulsions meurtrières. 

Deux semaines de sevrage, d'efforts et de courage. Vous voilà retapés. Et, ô miracle, vous êtes toujours en vie. Il ne vous sera rien arrivé. Vous vous sentirez fort. Vous aurez alors la surprise étonnante qui va vous émerveiller. En effet, vous serez capable de penser par vous même. Vous vous surprendrez même à avoir des idées. Créatrices parfois. 

Le plus dur sera derrière vous. C'est le moment de parler de votre stupéfiante expérience autour de vous. A vos proches. A vos voisins. Vous vous surprendrez même à inviter des amis ayant vécu le même sevrage. Vous passerez de bonnes soirées à échanger, à échafauder des stratégies pour l'avenir. Vous vous surprendrez avec un moral d'acier. 

Vous vous souviendrez de tous ces dealers, ces vendeurs de tristesse, ces marchands de peur, ces vendeurs de craintes, ces marchands de morts qui apparaissaient tous les soirs dans vos salons pour vous soumettre à des paranoïas irrationnelles et morbides. Ultime satisfaction, tout comme les SDF, vous ne risquez plus d'attraper le Covid. 

Docteur Julien

Le variant médias.jpg



Annonces
Maintenant
×