Aller au contenu
  • billets
    10
  • commentaire
    0
  • vues
    954

Flatulence 10 - Le pet de boulanger

Oncle_Julien

43 vues


Chères amies lectrices 
Chers amis lecteurs 

Assoiffés de connaissances, nous sommes nombreux à attendre ce nouveau chapitre. L'étude de cet intrigant phénomène qui nous passionne tant. Aujourd'hui encore, ravis de cette aubaine, nous nous précipitons en ordre dispersé dans la salle de cours virtuelle de ce forum pour nous cultiver. Bien que la définition du pet en général soit victime d'une basse vulgarisation, nous nous efforçons ici d'élever le débat. De transmettre un savoir. Il est important de re-situer le pet dans la perspective de notre environnement quotidien et de lui rendre toutes ses lettres de noblesse. Précieux. 

Le pet que les Grecs nomment Pordé, les Latins Crepitus ventris, les Saxons Furtin, les Allemands Fartzen et les Anglais Fart est un phénomène naturel historique. Le pet est toujours composé de vents qui s'échappent tantôt avec fracas, tantôt sourdement, nous le savons à présent fort bien. Le pet résonne. Rappelons aux plus érudits de nos lecteurs ce vers d'Horace : << Nam displosa sonat quantum Vesica pepedi ! >> C'est l'idée complète d'un pet. Ce que nous pouvons traduire par : << J'ai pété avec autant de tintamarre qu'en pouvait faire une vessie bien soufflée ! >>. Nous voilà prévenus. 
 

Eclesiaste.Prouteur...jpg
 

Le pet de boulanger comparé au pet de curé

Avant d'aborder ce passionnant nouveau chapitre, rappelons cette légende populaire qui prétend qu'un ecclésiaste pète comme le ferait un boulanger. Rien est plus absurde et les gens de nos campagnes ne sont pas sans l'ignorer. Nous pourrions passer à l'étude du pet de curé dans un prochain chapitre. A quoi bon ! Un Maître Boulanger de Nantes nous fait d'ailleurs savoir que le pet d'ecclésiaste est beaucoup rance que le pet de boulanger. Une odeur de poussière.  L'effort que fourni l'ouvrier boulanger, en pétrissant sa pâte peut provoquer un resserrement des viscères. Comme le ferait des exercices d'abdominaux. 

Le ventre serré contre le pétrin, l'ouvrier boulanger n'a d'autre choix que d'imprimer à son buste ce noble mouvement ancestral, harmonieux et rythmé. La position donne des pets diphtongues. Les pets de boulangers s'échappent toujours en grondements sourds. Des salves de six ou huit pets continus. Nets. Les pets de boulangers sont groupés, en série, tout comme les croissants, les pains au chocolat ou les petites brioches cuites avec l'amour du métier. Le pet de boulanger est richement parfumé des farines qui le compose. Tout comme son ami, le meunier, le boulanger est un artisan des odeurs suaves. 

Le pet de boulanger permet à notre artisan de composer les plus belles pâtes tout en se soulageant de l'effort nécessaire à l'élaboration de son art. Sans le pet de boulanger, la miche n'aurait pas cet aspect tendre, délicatement dodue et aux courbes invitant à la dégustation. Sans évoquer la baguette. Sans le pet de boulanger, la baguette resterait certainement molle. Sans cette rigidité qui la fait aimer des gourmandes et des vendeuses en boulangerie. Le pet de boulanger étonne aussi par sa sécheresse. Il est émis sans à coup. Toujours net et précis le pet de boulanger est d'une clarté incomparable. 

Le pet de l'apprenti boulanger prend rapidement une réelle importance dans la vie de la boulangerie. Le Maître boulanger se doit de former son apprenti. Le Maître doit apprendre à son apprenti de répondre du tac au tac. Si le chapelet de pets du Maître est sec, celui de l'apprenti devra l'être également. Sec. Toute dissonance, toute disharmonie pourraient avoir de fâcheuses conséquences sur la fournée matinale. Le pet du matin est donc primordiale. Important. Rater la première fournée du matin à cause d'un apprenti peu zélé ou encore à moitié somnolent, peut rapidement engendrer un désintérêt de la clientèle. 

On ne compte plus les cessations d'activité, les liquidations judiciaires et les faillites, conséquences directes d'un manque de synchronisation dans le pet. Le Maître boulanger portera donc toujours un soin particulier dans le choix de son apprenti. Il faut déceler chez ce dernier les aptitudes, les compétences ! Rapidement, après quelques mois de pratiques, l'apprenti pourra prétendre à son tour de l'excellence de son pet. Il y aura différentes phases harmoniques. Puis rapidement, ses effluves  évoqueront le croissant chaud, la brioche. En fin de carrière, le pet de boulanger peut même évoquer l'odeur du pain aux noix. 

Cette étude des flatulences prend donc fin avec ce dernier chapitre consacré au boulangers. Nous nous réservons de revenir sur le sujet selon l'intérêt porté par le lectorat avide se savoirs, de connaissances et de cultures. 

Oncle Julien


Tous droits réservés - © - 2021 -

- Cornue à pets -.jpeg



Annonces
Maintenant
×