Aller au contenu
  • billets
    17
  • commentaire
    0
  • vues
    1 980

Flatulence 4 - Le pet de jeune fille


164 vues

Chères amies lectrices 
Chers amis lecteurs 

Si nous revenons à la définition du pet, force est de constater qu'il est conforme aux plus saines règles d'hygiène. Si nous examinons le pet sous son aspect philosophique, nous découvrons une évidence pertinente et bien réelle. Quel que soit l'angle où nous abordons le pet, notre constat sera toujours le même. Le pet est d'essence vitale. Le quidam moyen, l'être sans passion, l'indifférent chronique ou encore le sot, n'y sentiront qu'odeurs parfois nauséeuses. 

Avec le point de vue intellectuel, le seul qui nous importe ici, le pet renferme tous les genres. Matière et esprit. Le pet n'est pas seulement "cause", il est également "conséquence". La "cause à effet" s'illustre ici parfaitement. Certains, des plus naïfs, prétendent que le vent organique mérite le rot plutôt que le pet. Une grossière erreur. Certes, le rot se modulera plus facilement. Le pet demandera de la virtuosité, de la maîtrise et de la pratique. 

Aussi, découvrons ensemble ce nouveau sujet d'étude 
 

Le pet de jeune fille - (Un peu bourgeoise) - 

Les pets de jeunes filles, surtout lorsqu'elles sont un peu bourgeoises, sont comparables aux mets les plus exquis. Rappelant les effluves parfumées de l'avocat préparé aux olives noires, les pets de jeunes filles enivrent, exhalent. Quand ils sont bien mûrs, les pets de jeunes filles peuvent même offrir cette saveur de la moutarde à l'ancienne. Cela flatte évidemment la narine du connaisseur mais enchante également le quidam plus enclin au quelconque. 

Le pet de jeune fille, lorsqu'il est lâché subrepticement, dans un couloir par exemple, se confond avec l'odeur du lilas. Par contre, lorsque ce même pet est lâché dans un corridor il rappellera rapidement les effluves du jasmin commun. La jeune fille, afin de parfaire son œuvre, se gardera toutefois de tout courant d'air. La vulgarité n'a pas lieu d'être. Lâché dans un courant d'air, le pet de jeune fille ne laissera que le gaz propulseur. Les parfums suaves en seront perdus. 

Le pet de jeune fille présente une particularité qui en fait une source d'extase très recherchée par les vieux professeurs. Ces vieux savants, chercheurs, très au courant des vertus organiques, connaissent bien l'authentique pet de jeune fille. Il n'est pas rare qu'un de ces vieux scientifique n'entraîne une jeune fille dans son cabinet pour quelques expériences. Le pet de jeune fille génère d'ailleurs des revenus non négligeables dans certaines revues scientifiques renommées. 

Nous terminerons notre exposé en soulignant que le pet de jeune fille agit souvent comme un véritable phéromone. Que ce soit lors d'un bal masqué dans quelques maisons bourgeoises ou dans une vulgaire salle polyvalente de village. Les jeunes gens, la narine soudain ouverte, tous leurs sens olfactifs aux aguets, chassent alors la péteuse de qualité. Il arrive même que pour de la belle péteuse, d'honnêtes jeunes garçons se battent en duel. Leurs épées dégoulinant souvent d'ailleurs très vite... 

Le pet de jeune fille étant par définition réalisé hors mariage, il ne nécessite aucun consentement, aucune autorisation. Il peut donc se lâcher sans contrainte. Le pet de jeune fille reste un élément libre de se répandre où bon lui semble. Il n'est pas rare que quelques jeunes filles espiègles et mutines ne lâchent de leurs pets parfumés jusque dans les parcs. Il arrive à de rares occasions que des jeunes filles dévergondées ne lâchent de leurs effluves parfumées durant l'amour...

Tous droits réservés - © - 2020 -

Cornues à pets.jpg

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Ce billet ne peut plus recevoir de commentaires supplémentaires.
×