FFr Mag' 2.0

  • billets
    19
  • commentaires
    143
  • vues
    14 867

Contributeurs à ce blog

Cinéma... Ed Wood (suite et fin), par Nathaniel

Tequila Moor

154 vues

Après le cuisant échec de Plan 9 from outer space, Ed Wood se retrouve ruiné, au bout du rouleau aussi bien physiquement que moralement.

Souffrant d'une réputation bien peu flatteuse, il déprime totalement depuis la mort de son ami Bela Lugosi.

Cependant, grâce à quelques-uns de ses amis les plus fidèles, il parvient à mettre en chantier « Night of the ghouls », obscur film d'épouvante.

Nightoftheghouls.jpg

Night of the ghouls raconte l'histoire d'un médium, le Dr. Acula (notez le jeu de mots fort habile) communiquant avec les défunts. Le métrage est une espèce de suite de Bride of the monster, toujours avec Tor Johnson dans le rôle du monstre Lobo.

Comme toujours avec Ed Wood, le scénario est s'il existe on ne peut plus alambiqué. Le Dr. Acula organise des séances de spiritisme pour le compte de riches clients désireux de communiquer avec leurs défunts. S'en suit une séance de spiritisme assez... Bizarre dirons-nous, où une trompette, mue par une force invisible (ou plutôt des fils bien mal dissimulés) retentit. Puis un fantôme surgit du néant, avant d'enchaîner sur un homme noir parlant à l'envers un dialecte étrange. Ah, et il y a aussi une espèce d'ombre fantomatique qui assassine les gens, sans aucune raison…

L'étendue du désastre en VO :

Night of the ghouls est tourné dans des conditions bien particulières. Wood n'a plus un dollar en poche, de sorte que ses amis doivent lui en donner pour qu'il puisse se payer de la pellicule, qui fera cependant défaut. De plus, ces mêmes amis doivent jouer dans ce film gratuitement, ce qui se ressent dans le jeu d'acteurs, pitoyable. Sans oublier qu'il faut en permanence surveiller Wood pour qu'il ne picole pas trop durant les tournages, car il ne maîtrise plus sa consommation de whisky.

Wood est tellement aux abois qu'il ne pourra jamais faire développer son film, qui ne sera redécouvert que bien après sa mort. Night of the ghouls sera donc le dernier film officiel de Wood, qui en est réduit à jouer les assistants sur divers nanars érotico-macabres.

Désormais, Wood ne vit plus que de charité, ses amis lui donnant régulièrement de l'argent afin qu'il ne sombre pas totalement dans la misère. Argent qui malheureusement lui sert à payer ses verres d'alcool. Il meurt en décembre 1978 à l'âge de 54 ans, juste après s'être fait expulser de son appartement, dont il ne payait plus le loyer, entouré de ses amis restés fidèles.

Bien que rares soient les réalisateurs aussi peu doués, Wood était un vrai passionné, qui a consacré sa vie et sa réputation au cinéma, dont il avait une vision toute personnelle. Il faisait du cinéma par amour de l'art, non pour la gloire et la fortune : en cela Ed Wood mérite un peu plus de considération.


 

Pour aller plus loin…

Ed Wood aimait tout particulièrement s'entourer de personnes toutes aussi atypiques que lui. Petit trombinoscope de cette galerie de personnages hauts en couleurs.

Bela Lugosi

Lugosi.jpg

Né en 1840 en Transylvanie, Lugosi incarna le célèbre Dracula dans un grand nombre de films, ce qui le condamna à jouer dans des films d’épouvante plus ou moins bons. Quand il rencontre Ed Wood pour la première fois, Lugosi est alcoolique et morphino-dépendant, ses addictions lui coûtant ses économies. Il pense alors que Wood lui permettra de redevenir une star.

Il n'a jamais réellement maîtrisé l'anglais et a conservé toute sa vie un fort accent. Il meurt juste avant le tournage de Plan 9.

 

 

 

Tor Johnson

Tor.jpg

Né en 1903, il devient à l'age adulte catcheur professionnel. Doté d'un physique hors du commun, ce colosse d'1 mètre 91 a pesé jusqu’à 180 kilos. Bien qu'il ait souvent joué les méchants monstres dans divers films souvent même sans être crédité il était en réalité aimable et doux comme un agneau.

 

 

 

 

 

Vampira

Vampira.jpgVampira, ou Maila Nurmi, est surtout connue pour son personnage gothique et sexy. Le mystère entourant sa naissance divise ses biographes, ne sachant si elle est née en Finlande ou à Los Angeles.

Elle est d’abord présentatrice, chargée du lancement de films de séries B, et aura par la suite ses propres rôles au cinéma.

Mise à mal à cause de ses opinions politiques jugées trop communistes, durant le plus fort du maccarthysme, elle a de plus en plus de mal à exercer. Elle accepte bon gré mal gré de tourner pour Ed Wood.

Elle fut un temps fiancée à l'acteur James Dean, qui la quitte sur les conseils de ses proches, craignant que la réputation sulfureuse de Vampira ne soit un frein pour sa carrière. Selon la rumeur, elle lui jeta une malédiction (car, disait-on, elle pratiquait des rites sataniques). Dean mourut peu après leur rupture au volant de sa voiture.

De plus, Vampira intenta un procès contre Cassandra Peterson, jugeant que son personnage d'Elvira était un plagiat.

 


1 personne aime ça


2 Commentaires


Je dois dire que tout ça me paraît lointain cinématographiquement parlant. Mais avoir des amis qui jouent gratuitement dans son film, aussi raté soit-il, cela est étonnant !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Bonjour, j'adore Ed Wood c'est quand même une bonne tranche de rire^^

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant