• billets
    59
  • commentaire
    0
  • vues
    36 323

Soirée saucisse chez Clémentine

-GILBERT-

145 vues

:cool:

Chères amies lectrices

Chers amis lecteurs

Pour savourer intensément ce nouvel opus, il est préférable de déguster les onzes épisodes précédents.

Onze épisodes intitulés, avec le bon goût de la saucisse au fromage : < Elle aime la saucisse >

Tout simplement en cliquant sur le lien ci-dessous. Un double click à gauche, avec le doigt de son choix.

http://www.forumfr.c...station-11.html

:cool:

blogentry-173856-0-86187000-1471522612_thumb.jpg - Je clique sur cette fantastique image -

Ma prestation "Chippendale" chez Clémentine

Clémentine avait beaucoup insisté toute la journée pour que je vienne assurer l'animation à sa soirée anniversaire.

En effet, pour ses 19 ans, avec ses copines de la Fuck de Droits, elle voulait marquer le coup. Faire une belle fête.

Cette soirée aurait lieu samedi soir chez Clémentine. Elle pouvait même disposer de la grande maison jusqu'à minuit.

Clémentine m'avait demandé de bien garder le secret. Ce, afin de ménager l'effet de surprise souhaité. Nous amuser.

Je serais le seul garçon dans cette soirée "Filles". Aussi il me faudra faire preuve de talent, d'imagination et de tact.

J'aime toutefois relever ces défis. Faire l'animateur c'est un peu être le responsable de la soirée. J'excelle dans cet art.

J'arrive à l'heure fixée et par une porte de derrière. Avec Clémentine nous avons tout mis au point. Réglé les détails.

Je suis déguisé en Terminator, très réaliste, avec le futal en cuir, le blouson en cuir, les bottes et les lunettes noires.

Pour rire, Clémentine m'a donné le surnom de "Mobyletor". J'arrive donc sur ma mobylette bleue et pétaradante. Super !

La dizaine de filles présente est sous le coup de l'étonnement. L'effet visuel est parfaitement réussi. Une stupeur.

A la main droite, comme sur la photographie du film, je tiens un flingue, un gros révolver. C'est un pistolet à eau.

Sur la musique du générique, je commence à arroser toutes les filles qui s'affolent en riant. C'est la débandade ! Rires.

< C'est le Monsieur des saucisses ! > fait Clémentine dans le micro pour me présenter à l'assistance. Cris et bravos.

C'est un tonnerre d'applaudissements. < La saucisse ! La saucisse ! > se mettent à crier les filles. C'est déjà la fête.

Je sors lentement, doucement, une belle et magnifique saucisse de Lyon d'une des sacoches arrière de ma mobylette.

< Tu aurais pu en choisir une qui sent moins fort ! Parce que ça schlingue ! > vient me chuchoter Clémentine à l'oreille.

Il y a quelques filles qui se pincent le nez. D'autres mettent leur main devant leurs yeux. Certaines se détournent.

< Dégueu ! Quelle puanteur ! > font deux filles entrain de danser sur un tube en métal. Gode du groupe Iron Maiden.

Il est temps de me préparer pour ma prestation Chippendale. Je me rends à la salle de bain avec une des sacoches.

Clémentine et une copine blonde, viennent pour m'aider. Clémentine plie soigneusement mes vêtements que j'enlève.

Sa copine m'aide à mettre mon string. Il y a deux petites boules, juste devant qui pendent en clignotant. C'est mignon.

Je reviens dans le salon. Je monte sur la table. Clémentine fait le Disc-Jockey. J'esquisse un beau moon-walk endiablé.

J'attaque avec "Le Gorille" de Georges Brassens. Les filles reprennent toutes le refrain avec moi : < Gare au gorille ! >

J'enchaîne avec "Maladie d'amour" de la Compagnie Créole. Dans l'assistance, c'est du délire. Les filles sautent et rient.

Il est temps de retourner me changer pour le numéro Chippendale suivant. Je file aux WC avec Clémentine et sa copine.

Clémentine m'aide à enfiler mon collant mauve. Sa copine me fixe la grande plume rose derrière, en serrant bien fort.

Je mets ma perruque rousse et bouclée. Je reviens. Je monte sur la table. J'attaque la seconde partie. Le vrai délire.

C'est en chantant "Libertine" de Mylène Farmer, que je connais un véritable triomphe. Les filles crient. Elles trépignent.

L'ambiance est déchaînée. Des filles me glissent des billets de 20 euros dans le collant qui va craquer. C'est énorme.

Ce maudit collant fini par craquer. < La saucisse ! La saucisse ! > crient les filles en grimpant sur la table. "Glandiose".

La situation est critique. Mon collant est déchiré jusqu'aux genoux, ma grande plume rose me chatouille et se détache.

Dans ma tentative de fuite, je perds ma perruque rousse. J'arrive à me réfugier au cabinet. Nous nous enfermons.

Clémentine et sa copine me rassurent. Les choses vont se calmer. On va pouvoir faire les photographies souvenirs.

Au bout de dix minutes, nous revenons. Je porte juste mon string à l'envers, avec la ficelle devant ! C'est magnifique.

Mes bottes à talons hauts me font perdre l'équilibre. Les filles m'entourent, souriantes et amusées. Je suis la "Star".

Clémentine prend une vingtaine de clichés. Les filles collées contre moi me font transpirer, il fait chaud. C'est la folie.

< On va goûter à la saucisse ! > fait Clémentine. J'agite ma saucisse à l'ail et de Lyon. Un nouveau et vrai succès.

< C'est quoi, au bout, on dirait des petits bouts d'omelette collés ? > me demande une des filles en scrutant bien.

Les filles se passent ma saucisse de Lyon. Chacune veut en humer les effluves parfumées. Triomphe. Malgré l'odeur.

< Dans le cochon, tout est bon ! > fait une fille. < Surtout la queue ! > répond une autre. Ambiance. C'est la joie.

Les filles se mettent à goûter à ma saucisse de Lyon. Clémentine prépare les serviettes en papier au cas où. Le jus...

La saucisse de Lyon est à la fois grasse et juteuse, aussi, ça dégouline très rapidement un peu partout. Et ça coule !

< Tu es un véritable "Cordon-Bleu" > fait une fille. < Un vrai "Maître-Queue" ! > répond une autre, ravie et enchantée.

< Un Maître fromager, aussi ! > fait encore une autre en s'essuyant le coin des lèvres avec une serviette en papier.

Après la dégustation de ma surprise, ramenée d'un récent déplacement à Lyon, Clémentine prépare le beau gâteau.

La soirée bat son plein. Aux environs de minuit, il faut penser à terminer. C'est terminé pour Terminator et Mobyletor !

Les filles m'embrassent, me remercient et s'en vont. Je reste seul avec Clémentine qui est enchantée de la soirée.

< Tu as été parfait ! A refaire !> me fait-elle en s'essuyant un peu du jus de la saucisse sur le haut de son pull-over.

< Tu reviens pour l'anniversaire de Clémence ? Samedi prochain ? > me demande Clémentine, blottie fort contre moi.

Je confirme ma présence. < Tu es un amour ! > me fait-elle en m'entraînant dans la chambre à coucher. M'embrassant.

Perdant, dans sa hâte, un de ses escarpins noirs, fermés et à talons hauts. Je remarque les gouttes de jus sur sa jupe.

Tous droits réservés - © - 2016 - Depuis mon Blog -

:cool:

blogentry-173856-0-30784100-1471522579_thumb.jpeg blogentry-173856-0-61059100-1471522552_thumb.jpeg

En cliquant sur les merveilleuses images, la magie continue. En effet, on découvre ce qui est écrit.

:cool:

AVERTISSEMENTS

L'utilisation, toute ou partie, d'un texte, (ou photographie), par copié/collé par exemple, sans le consentement de l'auteur, constitue une violation de la propriété intellectuelle. Délit sanctionné par l'Article. L.335-2. du Code pénal.

La divulgation d'informations relatives à la vie privée, ou à l'identité, constitue un délit sanctionné par les articles 706-102-1 (Informatique) et 88-227 du code pénal.

:cool: