• billets
    59
  • commentaire
    0
  • vues
    36 335

Elle aime la saucisse - Dégustation 10 -

-GILBERT-

136 vues

:cool:

Pour déguster les neuf épisodes précédents, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous.

http://www.forumfr.c...ustation-9.html

:cool:

blogentry-173856-0-02943000-1467543188_thumb.jpg

Pour découvrir ce que m'avoue ma délicieuse admiratrice,

il suffit de cliquer sur sa belle image, ci-dessus...

:cool:

Elle aime la saucisse - Dégustation 10 -

La saucisse de Quimper

Je téléphone à Clémentine. J'entends bien, au son de sa voix, que la jeune fille est très émue de m'entendre.

Je lui annonce ma venue pour ce soir, aux environs de vingt heures. J'évoque la surprise que je lui réserve encore.

< Tu me ramènes une saucisse ? C'est ça, hein ? De ton séjour en Finistère ? > me demande Clémentine, ravie.

Je lui avoue qu'elle a deviné. < Moi aussi, je te réserve une sacrée soirée, mon coquin ! > me lance Clémentine.

J'arrive à l'heure. Je gare ma mobylette sous l'auvent du garage. Je suis vêtu de ma tenue de "Rocker" sixties.

Je sonne. Clémentine vient m'ouvrir. Elle découvre ma tenue. T-shirt Eddy Mitchell, pantalon en cuir et Santiags.

< Put-hein, mais c'est Carnaval ! > me fait-elle en éclatant de rire. J'aime faire rire les filles. C'est tellement bien.

J'entre avec mon petit paquet. Je le dépose sur la table de la cuisine. Clémentine ouvre ce bel emballage.

< Wouah ! Comme elle sent fort ! Comme elle est grosse ! > fait Clémentine en découvrant ma saucisse de Quimper.

Elle se penche pour la renifler longuement et me demande : < C'est du "Chaussée-aux-Moines", le fromage ? >.

Je lui révèle la nature du fromage qu'il y a au bout de ma saucisse Quimpéroise. Clémentine est enchantée.

< Viens ! Moi aussi j'ai une surprise pour toi. Mets-toi en slip et suis-moi au salon ! > me fait-elle en m'entraînant.

J'arrive au salon plongé dans une obscurité totale. Je suis en slip avec un sentiment d'insécurité plutôt excitant.

Soudain, la lumière s'allume et, dans un tonnerre d'applaudissements, une dizaine de filles me font un vrai triomphe.

Je suis très gêné. Clémentine prend la parole, au milieu de l'assemblée : < C'est le monsieur des saucisses ! >.

Dans un brouhaha assourdissant, la dizaine de filles présentes se mettent à crier : < La saucisse ! La saucisse ! >.

J'agite ma saucisse Quimpéroise sous un nouveau tonnerre d'applaudissements. Je fais un véritable triomphe.

< Tu nous fais ton numéro "Chippendale" ? > me demande Clémentine. Je monte sur la table du salon. C'est la scène.

Clémentine m'accompagne à la flûte. Je me mets à remuer du cul en rythme. Je me lance dans une de mes imitations.

Je commence par "Couleur menthe à l'eau" de Eddy Mitchell. Les filles reprennent le refrain en cœur. Un vrai succès.

Je fais à présent un "Moon Walk" façon Michael Jackson en interprétant "Thriller". Les filles hurlent et m'ovationnent.

Clémentine me met une grande plume rose dans le slip, derrière. J'interprète alors une chanson de Dave avec brio.

Clémentine arrête de m'accompagner à la flûte et lance à la cantonade : < C'est l'heure des photos ! En place ! >.

Sur un trépieds, un appareil photo est fixé en mode "automatique". Je reste debout sur la table. Les filles devant moi.

C'est un moment émouvant. Grand. Clémentine immortalise cette soirée Chippendale" avec tout son talent habituel.

Les filles sont alignées devant moi. Certaines me tiennent par les cuisses. D'autres y appuient leurs beaux visages.

Je remue ma saucisse Quimpéroise sur laquelle Clémentine a étalée de la crème fraîche. Une crème épaisse.

Puis, Clémentine m'invite à prendre place dans le grand fauteuil. Nous faisons une nouvelle série de photographies.

Des filles sont accroupies à mes côtés, d'autres à genoux et quelques unes, debout derrière moi, me tiennent.

Clémentine fait : < Attention, le petit oiseau va sortir ! > avant d'appuyer sur le déclic de l'appareil en mode manuel.

< Mais ! Il est déjà sorti le petit oiseau ! > fait une des filles en secouant ma saucisse Quimpéroise devant l'objectif.

Nous rions tous de bon cœur devant ce bon mot. Clémentine réalise une vingtaine de clichés de haute qualité.

Clémentine nous invite à passer à table. < Nous allons déguster la saucisse Quimpéroise de notre Chippendale ! >

Les filles, poussant de petits cris amusés, impatientes et ravies, sautillent autour de ma saucisse Quimpéroise.

< C'est quand qu'on goûte ? > demande l'une d'elle avant d'en humer les effluves parfumées. C'est la dégustation.

< J'en veux aussi ! > fait la grande brune qui se précipite en bousculant les deux blondes qui savourent en gloussant.

Cette magnifique soirée "Surprise" se déroule ainsi dans la joie et la bonne humeur. C'est une véritable réussite.

J'en fais part à Clémentine qui, s'essuyant le jus qui lui coule dans le cou, me fait : < Oh oui ! C'est à refaire très vite ! >.

Rapidement, il se fait tard. Repues, nourries, sustentées, les filles prennent congé. Elles promettent de revenir.

Elles me font toutes la bises, m'embrassent et me chuchotent des choses rigolotes à l'oreille. Je suis un peu la "Star".

Une fois seuls, Clémentine me fait part de ses ressentis. < Alors ? Tu as aimé ma soirée "Surprise" ? > fait-elle.

Je la rassure sur l'extrême qualité de cette soirée. Sur ma joie. Clémentine me propose alors de dormir à la maison.

< Il y a de la place sur le canapé si tu veux dormir chez moi ! >. Nous rions de cette plaisanterie devenue classique.

Clémentine m'entraîne dans la chambre à coucher, tout en perdant un de ses souliers noirs, fermés et à talon haut...

Tous droits réservés - © - 2016 - Depuis mon Blog -

:cool:

blogentry-173856-0-02030300-1467545465_thumb.jpeg blogentry-173856-0-95337600-1467545479_thumb.jpg

Pour découvrir ce qui est écrit sur les superbes belles images, il suffit de cliquer dessus. Si on veut...

:cool:

L'utilisation, toute ou partie, d'un texte, (ou photographie) sans le consentement de l'auteur, constitue une violation de la propriété intellectuelle. Délit sanctionné par l'Article. L.335-2. du Code pénal.

La divulgation d'informations relatives à la vie privée, ou à l'identité, constitue un délit sanctionné par les articles 706-102-1 (Informatique) et 88-227 du code pénal.

:cool: