Aller au contenu
  • billets
    46
  • commentaires
    28
  • vues
    35057

La densité du vent

yacinelevrailefou

433 vues

Tout vent contraire dépend de la nécessité à lui opposer une force. Au cimetière Saint konogan le vent y est breton. Mon père y est enterré. Je lui parle quelques fois du haut de ma vie, debout à ses côtés, près du massif fleuri qui fait sa tombe. Je lui indique parfois la date, le jour et ma situation, puis je prie pour son âme, sorte de demande intermédiaire de miséricorde au Tout-Puissant. Le vent y est chagrin mais à la fatalité rime la réalité qu il nous faut accepter tous, nous, mortels. Arrive le moment de la salutation après avoir lu la sourate YaSin pour tourner le dos a mon père vers les habitants du royaume de la vie. Ceux-là habitent partout autours des cimetières. Ils y trouve le désir , celui de vivre. Vivre pour mourir, s effacer alors que l on ne cesse de porter les traces et empreintes que nous même nous faisont



Annonces
Maintenant

1 Commentaire


Commentaires recommandés

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×