• billets
    109
  • commentaires
    741
  • vues
    435 878

D'erreurs et de roc

Jedino

36 vues

Il était un nain qui, habitant sur les lunes,

Y verdissait gaiement courgettes, pommes et prunes.

Voyageur de l'univers, il était chez lui

Partout. Serait-ce donc son lointain monde qu'il a fui ?

Nul ne le sait. Mais, quand il a ici fini

De donner la vie, il retourne à l'infini

Retrouver un ailleurs qui l'attend en dormant.

Car, si en partant la paix y règne en chantant,

Ce n'est bien là que le temps de le voir allé.

Rapidement, le chaos s'y est installé :

Les fleurs luxuriantes donnent de larges ronces

Et les plaines se recouvrent des pierres ponces.

A son grand retour, l'ordre alors réapparaît.

Elle est, pour sa visite, ce qu'elle paraît,

Cette lune où tout ne fait jamais que sembler.

Tout le long, elle ne cessera pas de trembler

Que son terrible secret ne soit découvert.

Triste vérité ! Que celle cachée en vert.

Une journée et le voilà déjà reparti,

Ce nain qui a aimé vivre et s'est dégarni

Pour offrir aux autres une simple heure éphémère,

Heure sur laquelle il veille telle une mère.

Il est, cependant, joué par ses protégés

Qui, en son absence, se sont désagrégés.

D'abord une, elle chemine vite vers des plusieurs

Où les tensions précèdent toutes les terreurs.


  • Like 1
   Alerter


0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant