• billets
    17
  • commentaires
    50
  • vues
    9 540

Aergie - Episode 7 - Ames entremêlées au 7ème ciel

zenalpha

57 vues

Avant de démarrer cet épisode, dédidace anachronique aux âmes soeur en devenir.

La légende prétend qu'il en existerait souffrant parfois d'un lumbago.

Comprenne qui peut....

------------------------------------------------------------------

Que le cosmos est grand, que l'univers est fastueux !

Je flotte dans l'éther entouré d'une myriade d'âmes soeurs partageant avec moi le chemin de l'éveil.

Notre planète Terre s'efface au fur et à mesure de l'ascension.

La vision globale des plans me permet de constater qu'elle occupe une position privilégiée dans l'univers. Sa couleur bleue-saphir tranche avec les pâles couleurs des astres avoisinants.

Je progresse en spirale comme si un vortex avait décidé de m'engloutir. Se faisant, je m'approche successivement des 6 plans qui me dévoilent leur nature profonde et leur secret.

Chaque révolution me rapproche du plan de la mort et m'éloigne des autres plans du cycle de l'éveil.

C'est donc cela notre univers ? Un cube de 6 plans empli d'astres flamboyants dont La Terre occupe le centre ?

Soudainement, le chemin se rétrécie.

Nous déchirons le voile du plan de la mort et débouchons sur ce fleuve étroit alimenté d'âmes perdues à perte de vue.

Le génocide... je me rappelle...

C'est lorsque le fleuve s'élargie que le regroupement démarre.

Instinctivement, chaque âme se rapproche d'une autre puis d'une autre encore jusqu'à former 5 Ames Entremêlées. Je comprends que nos affinités d'âmes sont le fruit d'une attirance profonde et innée, issue de nos vies antérieures.

Me voici partageant les expériences présentes et passées d'Era, d'Eleana, de Kioping et de Larsen. Je les aime comme ils m'aiment. Faute de nom et de passé, sentant ma fragilité et ma souffrance, ils m'entourent et m'enrichissent de leur vécu.

Et malgré mon manque total de karma, je sens qu'ils me demandent de prendre la main sur notre nouveau corpus astral.

Leur sérénité me calme. Je sens que notre union nous transcende et nous nous mettons à rêver d'un monde ou l'ensemble des âmes seraient unies et conglomérées. Nos individualités s'estompent, nous ne formons plus qu'un et je m'enrichie de leur histoire et de leur connaissance.

Le "nous" devient un simple "Je".

Plus loin, une scission s'opère. Le fleuve mutilé se déchire.

Je suis sur la rive gauche avec les âmes entremêlées des renascementi, la rive droite attire les âmes entremêlées des guardianiums.

Mais alors que notre groupe ne semble pas avoir le moindre mal à longer la rive gauche, nous sommes inexorablement attirés vers le large.

Je perçois le vieux rêve de Kioping s'approchant faussement vers sa promise. Il courre sans pouvoir avancer ni la rejoindre ralenti par un poids insurmontable qui le retient et qui se joue de lui.

Je suis inexorablement attirée.

Une île apparait. Ostium la déesse gardienne des lieux en occupe le centre.

Elle nous repère, sourit sournoisement et démarre une incantation.

Non, je ne vais pas disparaître ici ! pas comme ça, pas maintenant !

Ma mort dans la mort, mon anéantissement définitif et de la fin des fins va me submerger.

Il y a quelques heures, je n'étais qu'un nouveau né mais pourquoi suis je ainsi différente ?

Pourquoi n'ai je pas le droit de vivre ni de mourir ?

Une lumière verte surgit de l'horizon alors que le rayon mortel s'échappe de la main d'Ostium.

Mais ce rayon ne m'atteindra jamais.

Je suis arrachée du fleuve des âmes et d'Ostium par une nouvelle magie qui me dépasse...

Contrôlons nous nos destinées ?

Si je n'en ai aucune, je sais aujourd'hui que la réponse est non.


  • Like 1
   Alerter


4 Commentaires


Commentaires recommandés

Avant de démarrer cet épisode, dédidace anachronique aux âmes soeur en devenir.

La légende prétend qu'il en existerait souffrant parfois d'un lumbago.

Comprenne qui peut...

----------------------------------------------------

A croire que certaines emportent avec elles la douleur d'une incarnation d'où la nécessité du-dit "Repos de l'âme"... mais pour celles qui aiment le chocolat, il ne sera plus question de repos mais de repas. Héhé !

Pour ce qui est de cet épisode, je le trouve remarquablement poétique avec de bien belles images à voir, ça me donnerait presque envie de mourir... mais pas avant d'avoir lu les 6 épisodes précédents (6 plans ?), si je veux enfin comprendre l'interrogation d'Aergie :

"Pourquoi n'ai je pas le droit de vivre ni de mourir ?"

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

De retour après la lecture des commencements et je n'ai toujours pas de réponse. Force est de constater que la mort devra m'attendre encore un peu puisqu'il me faut, désormais, lire la suite non publiée de cette histoire.

Je pense avoir deviné quelques unes de tes pensées et messages puisque tes rêves me parlent...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Merci pour tes commentaires chocolatés sucrés.

wink1.gif

La suite promet quelques surprises et quelques rebondissements et il faudra en effet attendre un peu pour découvrir le passé et le destin d'Aergie, le sens de cet univers fantastique, le sens de nos vies vu par son apprenti poëte de créateur.

J'espère y préserver cette part de poésie qui te parle et j'y promets d'y laisser une part de mon âme personnelle.

Mais pas encore...

Je laisse encore le soin de l'imaginer, de la deviner, d'être étonnée j'espère.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Invité
Ce billet ne peut plus recevoir de commentaires supplémentaires.