• billets
    17
  • commentaires
    50
  • vues
    9 436

Aergie - Episode 2 - Un cri dans la nuit

zenalpha

55 vues

Un Cri dans la nuit, une rumeur qui monte.

"- Ils arrivent, ils arrivent !"

Le ciel s'embrasa irradiant une lumière rouge perçante et lugubre, prophétique du sang à couler.

Des masses filandreuses investirent le ciel telles des bancs de méduses volantes, couvrant peu à peu la voûte étoilée.

Des filaments atteignirent le sol à partir desquelles des hordes de créatures glissèrent comme sur des toboggans géants.

Dans la ville affolée, hommes et femmes courraient sans logique ni calcul, hurlant de terreur, traquant le refuge de fortune.

Les premiers corps tombèrent fauchés par des armes inconnues et des incantations maléfiques.

Les démons chassaient leurs proies sans combattre tels des prédateurs déchainés.

Ils s'en délectaient laissant derrière eux des barbaques sanguinolantes et une série de charniers.

Les pleurs de rares prisonniers parqués dans des geôles improvisées transperçaient les murs, crevaient les tympans.

Tony observait depuis le dernier étage de l'immeuble le carnage et la fin de sa cité.

Une nouvelle injonction détourna son attention.

"- Pousse Sonircia, Pousse, sa tête est presque sortie

- Marcus, appelle Marcus. Hera ! ramène le moi je t'en prie.

- Tony guette son arrivée par la fenêtre du salon. Respire, reste calme. Tout se passe bien"

Puis, Tony aperçut les apôtres de la mort poursuivre leur attaque surprise en investissant les lieux.

Deux étages au dessous, les créatures fracturaient la porte de l'immeuble dans leur quête du macabre requiem.

Il ouvrit la trappe du plafond et pria les dieux bienveillants mais trompés.

Puisque Zarkof avait eu la folie de rompre le voile les protégeant du plan de la mort et des suppôts de Thanatos, il prierait les dieux en personne pour espérer le miracle ou pour s'abandonner au destin.

"- Petite Aergie, c'est maintenant ou c'est jamais..."

Une Rumeur qui monte, un cri dans la nuit.

"- Ouinnnn Ouinnnnn..."

Bonjour la Terre.

Je suis née.


1 personne aime ça


2 Commentaires


La mort précède la vie, cela est parfaitement rendu dans ce chapitre... Aergie se fait l'héritière d'un lourd paquetage, sitôt le nez dehors, pauvre enfant.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ouips, j'avoue que la pauvre Aergie arrive déjà au monde dans des circonstances funestes.

Il semble bien que le lien entre la vie et la mort soit un peu son fardeau.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant