Aller au contenu
  • billets
    46
  • commentaires
    28
  • vues
    34670

Etudes/délire

yacinelevrailefou

68 vues

Éléments (/délires?) de réflexion sur la constitution de la société française :

Fondements de la société française ou être à la société.

On va essayer...

Essayer de définir la conception de l'Homme, en tant que français.

De la France, produit greco-romain, société civile romaine d'une défense athénienne ou inversement, quel héritage gaulois ? [c'est du n'importe quoi, je vous l'accorde, mais la femme de Günter Anders en a bien fait un pays et son beef-steak !]

***

Cosmologie supposée des antiques origines de l'Europe remontées depuis l'age de bronze. Deux cités, deux fondations de sociétés. Deux formes de ce que la société, deux conceptions de ce qu'être Homme : le romain et l’athénien.

< -> Praxis & faber. (d'après mes schémas inspirés d'un livre d' Hanna Arendt).

. Faire -> fin tangible.

. Agir -> effort relatif, indéfini ou absolu quand vers l'absolu. <Conscience de ce que l'Homme>

. Éléments de ma réflexion, par une arithmétique ludique de sens et de lettres, de ce que l'homme abouti en la société est à ces deux cités.

- Le mythe de l'Homme abouti en société, la cité :

Un mythe qui a abouti à l'Homme/ Un mythe qui abouti à l'Homme - L'Homme est atteint par la teneur de sa mythologie/ La mythologie est la teneur de l'Homme\La mythologie est atteinte en la teneur de l'homme (?) - Fatalité mythologique de la volonté/Volonté mythologique de la fatalité - Fatalité/ Volonté - Hommes mythologiques/ Mythologie humaine - La mythologie gouverne l'Homme qui se dirige/ La mythologie dirige l'Homme qui se gouverne - De la cité la mythologie des hommes/ De la mythologie la cité des hommes - De la mythologie les hommes/ De la mythologie la cité - De la cité l'Homme/ De l'Homme la cité - De l'Homme la cité mythologique/ De la cité l'Homme mythologique - De la mythologie en l'Homme seul la première cité /Du premier homme la seule cité mythique - Être car avoir/ Avoir car Être - J'appartiens à la cité car je suis mythologique; je suis la loi de la cité en la teneur de sa mythologie/ la cité est mythologique car je lui appartiens; la cité est la loi de la teneur de ma mythologie - Qui possède la mythologie a la teneur de la cité - cité materialiste/ cité idéaliste.

. Plan parallèle, sans autres prétentions que de figurer en arrière comme une image enfermée au musée dans un livre ouvert, comme un horizon, comme le cap qui n'est pas ici direction bienque pourtant possédant son but et au moins un moyen.

- Sur la cité/À la cité. 3 choses forment la base de la création et de la stabilité d'une société. Dégager le sujet essentiel de la cité (sur la cité ?) dont l'objet en est les deux fondations dites plus haut et dont j'ai ma propre idée (pourquoi ses fondements ?).

-La loi, la pierre et le politique définisse la cité. Mais est-ce parce que l'homme qu'est la cité ? Une cité sans homme, une langue morte ou une ruine oubliée, enterrée et dont est englouti sa mémoire n'a t-elle pas d'histoire ? N'y fait-elle pas parti ? L'impossible n'existe il véritablement pas ?

- L'atlantide, cité des Atlantes magnifiques.

A) De la cité.

> I -C'est la cité... :

...qui agit sur l'élite et que le citoyen fait. L'élite agit sur le citoyen qui fait (la cité). [Monarchie]

...quand le citoyen fait l'élite et c'est la cité qui agit. [Démocratie]

~ La cité est alors idée de son mythe. Plus l'idée se précise, plus l'élite a agit selon le faire du citoyen à élevé le mythe de la cité, à faire appliquer les lois pour que la cité agisse selon le mythe le plus élevé, l'idée des élites. Les pierres d'Athène sont l'idée tiré de son mythe.

- L'athénée de la fondation.

> II - C'est la cité ...:

...qui a fait le citoyen qui agit. [impérialisme]

...sur qui le citoyen fait et agit, le citoyen agit à ce que la cité se fasse. [Expension]

~ Le citoyen est soumis à la fondation de sa cité. elle possède la conscience de ce que l'Homme, et sa place est au dessus du citoyen. Quand est dit que la cité agit, elle est l'effort indéfini du citoyen, alors fruit de la fondation de sa cité - le mythe. Le mythe - fondement de la cité - tient de l'idôlatrie du citoyen, le défini, lui, en la cité alors teneur de la mythologie. Le force du citoyen porte le plus fortement la cité en gardant la hauteur de son mythe. Les pierres de Rome sont tiré de la matière de son mythe.

- La fondation de Rome.

***

Ca ira pour ce soir. Oui... ça ira.



Annonces
Maintenant

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité