• billets
    9
  • commentaires
    15
  • vues
    7 185

Le retour (II)

Wild

15 vues

    Le retour de sa s¿ur avait été annoncé quelques jours auparavant. Même s'il ne l'appréciait pas outre mesure, c'était une bonne nouvelle pour Dilw. Avec un peu de chance, le roi, son père, serait peut-être trop occupé à s'engueuler avec sa fille pour lui montrer de l'affection - pour autant que l'on puisse considérer brimades et autres critiques comme une preuve d'affection. Rien de ce que faisait Dilw ne semblait être au goût de son père ; et rien de ce que souhaitait le roi ne plaisait au jeune homme. Et ça ne s'était pas arrangé lorsque sa s¿ur était partie en tant qu'apprentie ambassadrice dans le lointain pays de Fromur, cinq ans auparavant.

Dilw était alors âgé de quatorze ans et ne trouvait aucun intérêt que ce soit dans les cours d'étiquette, ceux de la guerre, ou encore dans la diplomatie. Faute de savoir quoi faire, il faisait acte de présence, mais ses éducateurs n'hésitaient pas à insister sur le manque d'investissement du prince lors de leurs comptes-rendus au roi ; manque d'investissement qui était, d'ailleurs, bien dommage selon eux, car il était de loin beaucoup plus doué que sa s¿ur. Malheureusement, son père souhaitait exploiter au maximum le potentiel de son fils pour en faire, un jour, son successeur. Ce ne fut qu'après ses seize ans qu'il s'investit dans une activité. Alors qu'il pensait avoir enfin autre chose que des critiques de la part de son géniteur, il fut déçu. La poésie et, plus généralement, tout ce qui était lié à l'écriture devrait être laissé aux conteurs et autres rêveurs. Selon son père, il ne s'agissait pas d'une chose dont un prince devrait se préoccuper.

ÿ douceur de la nuit

Qui dans le vent se reflète

S'éveille lorsque le soleil fuit

Et au matin s'émiette

ÿ miel que nul ne suspecte

Sur les lèvres répandu

Tel un étrange insecte

Au matin disparu

Dilw avait eu droit aux félicitations de Gol, le conteur avec qui il s'était lié d'amitié, après lui avoir récité ces vers qu'il avait lui-même créé. Il avait même ajouté qu'il avait du talent ! Pourtant, il s'était pris une correction dont il se souviendrait encore dans plusieurs années lorsqu'il en avait fait part à son père. Il avait rencontré l'artiste alors qu'il rentrait d'une leçon d'équitation, à l'extérieur des murs de la capitale. Il se dirigeait vers l'écurie, lorsqu'il avait vu un attroupement non loin d'une auberge. Le fait étant rare, il s'était autorisé un léger détour pour en comprendre la raison.

Un homme d'un peu moins de 30 ans, arborant une barbe de quelques semaines, racontait comment un héros avait réussi à sauver un peuple en proie à la famine. Vêtu d'une vieille chemise délavée, cachée sous une veste en cuir assortie à un pantalon et des chausses noires de poussière, il était difficile de douter qu'il était un voyageur. Sa peau participait particulièrement à appuyer ce constat : même si le climat de la capitale conférait aux paysans une peau mat, la sienne avait était tellement tannée par le soleil que Dilw n'avait jamais imaginé une peau aussi bronzée. L'image exotique qu'il dégageait participait à la fascination que le jeune prince subissait. Mais ce qui l'impressionnait le plus était l'effet qu'avait le conteur sur le public ; si bien qu'il lui demanda de l'attendre dans l'auberge d'à coté, une fois l'histoire terminée, les dons ramassés et les généreux donateurs partis. Peu enclin à discuter avec des étrangers, le voyageur accepta rapidement après avoir compris qu'il pourrait récupérer encore un peu d'argent facilement. C'est donc en buvant une pinte et en pensant aux pièces qu'il allait récolter qu'il patienta. Le jeune prince, quant à lui, renversa une demi-dizaine de personnes en retournant à l'écurie aussi rapidement qu'il lui était possible en pleine ville, et en bouscula presque autant sur le chemin de l'auberge.


   Alerter


0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant