Miroir mon beau miroir

  • billets
    17
  • commentaires
    113
  • vues
    33 781

Halte à la gérontocratie !

Invité

48 vues

Et oui, les vacances sont finies, les cours ont repris, et mon blog aussi. Et oui, il faut bien que je trouve quelque chose à faire pour ne pas bosser et réviser, donc oui, je reprends mon blog.

Aujourd'hui, j'ai lu ce post sur ForumFr :

Etant donné le succès indéniable de nos sociétés à garantir la liberté de chaque individu, la paix et la sécurité sur notre pauvre planète, on peut d'abord dire, qu'il n'y a jusqu'à ce jour aucun système politique qui peut prétendre être LA solution pour mener la vie sur Terre dans un équilibre satisfaisant pour le bonheur de tous les peuples.

La monarchie, l'impérialisme, la dictature, le capitalisme, le communisme, le libéralisme, la religion, la droite ou la gauche, les conservateurs ou les progressistes : il faut bien avouer que tous ces systèmes ont échoué. Faut-il être pour autant fataliste ? Non.

Et la vie des femmes ?

Apparemment le destin des femmes a été sellé depuis que le monothéisme a répendu sur la planète que nous étions la cause du malheur du monde, car nous sommes des pêcheresses. Et à cause de ça, on nous a confiné dans les foyers pendant des milliers d'années, on nous a interdit l'accès à l'école et aux institutions. Et ne me dite pas que c'est du passé et qu'il est révolu. De nombreuses femmes sont encore en souffrance dans le monde : en Afhganistan où l'on brûle le visage des jeunes filles pour les punir d'aller à l'école, en Guinée où des femmes ont été violées récemment, en plein jour, collectivement par la junte militaire, au Soudan et autres pays où l'on pratique l'exision des jeunes filles pour leur interdire un plaisir trop suspect aux yeux des fondamentalistes.

Car la seule chose qui n'ai jamais vraiment exister, c'est le pouvoir détenu par les femmes. Alors ça y est, on va nous sortir toute sorte d'amalgamme parce que l'on ose parler de gynarchie. Mais avant de réagir négativement, pourquoi on ne pourrait pas essayer ce système ? De toute façon, je suis sûre et certaine que les femmes, lorsqu'elles seront sorties de l'influence culturelle masculine, si bien décrite (me semble-t-il) dans "la Domination masculine" de Pierre Bourdieu, elles pouront mener à bien la destinée de cette planète. Alors, ne nous dite pas que l'on a eu Margaret Tatcher, Angela Merkel et autres, pour nous parler de pouvoir féminin, car ce sont des femmes qui veulent prouver à leurs homologues masculins qu'elles peuvent être comme eux.

Toutes décisions politiques, sociales, économiques devraient systématiquement avoir l'accord des femmes. Car n'oubliez pas que nous portons l'enfant qui va naître et qu'il n'est pas dans notre intéret d'en faire de la chaire à canon, qu'il n'est pas dans notre intéret de polluer la planète comme elle l'est aujourd'hui.

Alors, la gynarchie, je suis pour et je n'y vois pas du tout une forme de dictature. Et d'ailleurs, je crois que je vais m'y mettre très prochainement. Oui, moi aussi je vais faire un site Internet sur la gynarchie et il s'appelera tout simplement gynarchie.fr.

J'ai trouvé ça beau. Un sentiment qui clive la société en deux, à travers le temps, les frontières et l'espace. J'y ai réfléchi, je suis revenu sur ma vie, j'ai eu une grande introspection, et j'ai fini moi aussi par voir la société des hommes sous un angle totalement différent et lui donner une toute autre interprétation. Le partage homme-femme de ce membre de Ffr, bourgeois-prolétaire de Karl Marx, noir-blanc-jaunes-juifs-autres de beaucoup de gens, ainsi que tous les clivages de ce genre trouvent leur source de conflit dans quelque chose de bien plus primal. Quelque chose qui transcende toute la structure sociale des hommes. Une fracture qui travers toutes les couches de temps, de genre, de richesse, d'origine et d'espace.

Depuis la nuit des temps, le monde humain est dirigé par les vieux. Les jeunes sont relégués au dernier plan du savoir et de la dignité. Depuis sa naissance, un jeune est sous tutelle sociale, affective, légale et financière d'un vieux. Le jeune lui ne peut rien faire, il est obligé de subir la volonté de son vieux. Quoi ? Pourquoi ? Comment ? Que faut-il faire contre cette injustice ? Vous le saurez en lisant ce manifeste.

Le pouvoir vieux

Comme je le disais plus haut, les vieux gouvernent le monde. On le voit depuis les dictatures assumées jusqu'aux assemblées remplis de vieux, des assemblées des soit-disantes démocraties. Quant aux jeunes, ils n'ont que les miettes du pouvoir et doivent se plier à la volonté des vieux. Ca a toujours été ainsi. Les chamanes des prémices de l'humanité étaient eux aussi des vieux, ils étaient même exaltés dans leur vieillesse par le raccourci rétrograde de la sagesse par l'âge. Puis les civilisations ont germées, et les vieux ont concentré leur pouvoir, leur jalousie et leur aigreur, levant des armées de jeunes qu'ils envoyaient s'entretuer contre les armées de jeunes d'autres vieux. A travers l'Antiquité, le Moyen-Age jusqu'à notre époque soit disant civilisée, les jeunes ont trinqué à cause de la folie des vieux qui avaient tous les pouvoirs. La connaissance, le prestige, tout ce qui était positif suivait le même schéma, tout était concentré entre les mains des vieux. Les jeunes étaient palefreniers, paysans, esclaves, soldats... Et quelques heureux élus étaient choisis par les vieux pour monter quelques marches afin de calmer la grogne jeune en leur agitant une jolie poupée sous le museau. Jusqu'à aujourd'hui, la nomenklatura vieille place quelques jeunes à des endroits stratégiques, souvent surveillés par des vieux, afin de faire croire avec cynisme aux autres jeunes qu'ils partagent leur pouvoir. Tout récemment, Jean Sarkozy, 23 ans, accédait à un poste de responsabilité, entouré de vieux et dans un secteur complètement verrouillé contre les jeunes. Le mot est là : verrou. Les vieux accaparent le pouvoir principalement parce qu'ils étaient là avant les jeunes. S'ensuit alors tout un lavage de cerveau et autres stratégies malsaines des vieux sur les jeunes pour conserver ce pouvoir. Même dans les pays où les jeunes sont majoritaires.

La place du vieux dans la société

Il est de notoriété publique que la vieillesse rime avec la sagesse. Ainsi, les vieux sages ont détenu le pouvoir dans les sociétés chamaniques des premiers temps, et les pouvoirs de décision dans les civilisations, aussi bien au niveau politique, cultuel, culturel, que social. On voit le vieux comme quelqu'un de gentil, souriant, sage, qui donne des bonbons à Halloween, qui guide un jeune perdu dans la rue, etc. Le vieux est policier aussi, pompier, ambulancier, etc. Dans nos dessins animés pour jeunes, le vieux a une figure paternelle, conciliante, c'est celui qu'on écoute, qui a une autorité naturelle. Le patriarche. La barbe ou la moustache rassurante et la bedaine débonnaire achèvent de parfaire l'image du vieux tendre. Une telle concentration de propagande ad nauseam dans nos petits cerveaux depuis notre naissance nous inhibent complètement dans notre jugement, nous aveuglent, nous brident dans notre réflexion. C'est un lavage de cerveau. Au niveau médiatique, toute la scène publique est tourné vers les vieux, qu'ils soient dans le milieu artistique, politique, financier, et autres. Le vieux s'arroge tous les droits comme celui de se présenter à des élections, d'élire des représentants, de diriger une entreprise, d'être avocat, etc. le vieux est en situation d'hégémonie sur toute la société.

Discrimination du jeune

A l'inverse, le jeune est discriminé par le système vieux en place à tous les niveaux de la société. Au niveau de l'image, le jeune pâtit d'une réputation véhiculée par les vieux de délinquant, idiot, travaillé par ses hormones, etc. Toute une propagande médiatique se met en place, on parle de "bande de jeunes", parfois même d'un jeune qui fout le boxon, on fouille un peu et il a 34 ans ! Propagande mensongère destinée à mettre sur le dos des jeunes tous les maux de la société. Au niveau politique, une très grande partie des jeunes n'a même pas le droit de vote : il est interdit aux moins de 18 ans. Parfois même certains films, jeux, lieux, sont interdits aux moins de tel âge, comme si les vieux voulaient nous empêcher de nous cultiver, de savoir, d'enfin voir ce qui se passe derrière le rideau qu'ils nous mettent devant les yeux. Le jeune n'a même pas le droit d'exercer certains métiers qui demandent de longues années d'études. Oui, ça rappelle les lois de Nuremberg, mais personne parmi les vieux ne semble s'offusquer d'une telle injustice. Plus quotidienne, les jeunes doivent céder la place aux vieux dans les bus... Même dans les temps de l'apartheid aux Etats-Unis, les noirs avaient le droit de s'asseoir. Là encore, les vieux ne s'offusquent pas le moins du monde d'une telle ségrégation et d'une telle discrimination envers les jeunes. Au niveau sémantique, les jeunes sont divisés entre enfants, adolescents et jeunes. Diviser pour mieux régner. Et pour mieux taper sur chacun d'entre eux. Ainsi, chacun des sous groupes de jeunes subissent tout un tas de préjugés, comme "les enfants ne sont pas capable d'élever un bébé", "les adolescents sont des attardés qui régressent", "les jeunes sont des racailles qui ne pense qu'à s'amuser". Avec tous les adjectifs péjoratifs : infantile, enfantillage, boutonneux, racaille, jeune alcoolo, jeune drogué, etc. Le jeune est sans cesse rabaissé par les vieux, et ce en tout points. Au niveau de la religion, Le Père Noël est sauvagement blasphémé par les vieux qui l'utilisent à toutes les sauces. La croyance envers le Père Noël est systématiquement détruite, ses fidèles tournés en dérision jusqu'à ce qu'ils ne croient plus en Père Noël. Même les églises et les temples voués au Père Noël sont interdits, et les associations cultuelles considérées comme des sectes. Notre religion en est alors réduite à quelques irréductibles qui cachent encore un autel dans un placard. Le pire c'est que les vieux s'accaparent même la croyance envers le Père Noël, ils font du prosélytisme pour mieux nous le retirer après, dans un élan de cynisme cruel, avec leur doigts artrosés. Et ils rient de toutes leurs fausses dents jaunies par le café et le tabac en se délectant de notre mine déconfite et de notre détresse lors de la démolition de notre foi. Et nous les croyons eux plutôt que le Père Noël, ce qui montre à quel point leur autorité est forte, à quel point leur pouvoir est présent partout.

Ecoliers de toutes les primaires, unissez vous !

L'école est l'instrument d'aliénation du vieux sur le jeune le plus aboutit. L'école est l'opium des jeunes ! Quand un vieux entend parler de Jules Ferry, il voit en lui un visionnaire qui a fait reculer l'analphabétisme en rendant l'école obligatoire. Les jeunes voient en lui un dictateur qui a réussi à faire perdurer son ¿uvre en intégrant les camps d'internement à la culture occidentale. L'école a le double avantage de servir d'axe de propagande privilégié aux vieux et de gâcher la majeure partie de la jeunesse d'un jeune en l'aliénant pendant des années. L'école est bien entendue dirigée par des vieux qui embrigadent toute une masse de jeunes pour leur faire faire ce qu'ils veulent d'eux. Je m'adresse à vous, jeunes ! L'école primaire est la première instance vieille qu'il faut attaquer. Donnez moi une imprimante laser, un bloc de papier et un abonnement d'un an à la Poste, et je vous soulève toute la métastructure écolière dans un élan unique des jeunes contre l'oppression vieille. Laissez moi discourir dans une cour de récré, et toute une horde de jeunes me suivront dans ce juste combat contre la dictature des vieux dans nos vies. L'école primaire sera notre Bastille. Elle sera la premier domino qui fera tomber tous les autres jusqu'à ce que les vieux abandonnent enfin les rênes du pouvoir, et laissent enfin les jeunes acquérir ce qui leur revient de droit. Je m'adresse à vous, jeunes ! Vous êtes nombreux, vaillants, courageux, dégourdis, vous êtes jeunes, vous êtes fiers ! Riche, pauvre, filles, garçons, 5 ans, 25 ans, noirs, blancs, arabes, juifs, asiatiques, indiens, tziganes, et autres, je m'adresse à vous jeunes ! Abattez les murs des écoles, des garderies, des lycées, cognez votre moniteur d'auto-école, insultez votre vieille, taguez les murs, mâchez vos chewing gum la bouche ouverte, mettez le son de votre iPod à fond... Je m'adresse à vous, jeunes ! Libérez vous de vos chaines ! Et mettez en place le projet pour une société plus jeune et moins vieille !

Manifeste pour un Parti Jeunocrate

Afin de mener à bien notre projet, nous, jeunes, allons mettre en place le droit de vote à partir de la naissance ! Ce sera la fin du monopole politique des vieux ! Tout jeune trop petit pour voter sera accompagné par un tuteur lui même jeune et agréé par le Parti Jeunocrate, et ce afin d'éviter toute infiltration des jeunes traitres, fayots, premiers de la classe et autres fils/filles à papa/maman qui trouvent intérêt dans la collaboration avec les vieux. Nous raserons les écoles, et nous mettrons des parcs d'attraction et des salles de jeux à la place ! Nous construirons des temples pour le Père Noël et les autres dieux mineurs comme Action Man, Polly Pocket, Princesse Starla, Sailor Moon et Sonic ! Nous reprendrons le contrôle de nos croyances, de notre spiritualité ! Nous instaurerons le week end de 7 jours, les dessins animés tous les jours, l'ouverture de nouvelles chaines pornos, de nouvelles chaines de dessins animés, de nouvelles chaines de sport, de nouvelles chaines de coquetteries, et enfin, nous déplacerons Roland Garros en dehors de la période de révision du bac !

Nous interdirons les vaccins, le permis de conduire, et nous autoriserons la drogue, l'alcool au volant, les sauts en parachute, les skate board sur les trottoirs, se baigner à la plage avec un drapeau rouge, et tous les trucs dangereux et interdits. Toutes ces mesures auront pour effet de rendre notre vie plus cool, plus agréable, plus fun, et surtout pour courte ! En effet, elles réduiront notre espérance de vie de façon drastique, entrainant l'extermination des vieux par la démographie !

Et nous serons libres, heureux, et jeunes ! Ce sera enfin la société jeunocrate !

Jeunes, pour que ce projet soit entendu, pour qu'il aboutisse, rejoins nous ! Jeunes de tous les pays, unissez vous ! Renversons le pouvoir des vieux ! Créons une société nouvelle et plus jeune, plus belle, plus... nous. Prenez votre destin en main, adhérez au Parti Jeunocrate !

Parti_Jeunocrate.png

http://blog.forumfr.com/rhadamanthe/index.php?




5 Commentaires


je suis prêt à y adhérer a priori .

Juste une petite quelle est la limite d'age pour être considéré comme jeune ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ca dépend, pour les moins de 25 ans c'est jeunes d'emblée, ensuite tu peux avoir 40 ans et être in, ou alors 30 et être out. C'est à la tête du client. Et bienvenue à toi.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Invité lobotomie_

Posté(e)

[mode vieux con] Ce sujet existe déjà sur le forum ! :ban: [/mode vieux con]

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

C'est un manifeste, je le placarderai à toutes les mairies, dans toutes les cour de récré et dans tous les salons de tatouage s'il le faut !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Invité lobotomie_

Posté(e)

parce que t'a-tout-âge on est jeune ?

(:blush: oui, j'ai-rhonte)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant